La Voix De Sidi Bel Abbes

Sidi bel abbes : l’artiste Hazim hospitalisé a Oran. Un désintérêt Bila Houdoud sans frontières

Sidi bel abbes : l’artiste Hazim qui réside depuis plus  de deux décennies  a la cité Bremer(derrière sidi yacine ) a sidi bel abbes est hospitalisé a Oran ou il vient de lancer  un cri de détresse  dans le journal télévisé de la chaîne de télévision  nationale .Ce dernier grièvement malade n’a pas de quoi acheter des médicaments ni de faire les analyses que lui ont prescrit les médecins spécialistes de l’hôpital d’Oran c’est vraiment douloureux d’entendre un artiste de renom qui nous fait entrer le sourire et la joie dans les différents sketches et comédies interpeller et le ministère de tutelle a savoir la culture et sa corporation .La VDSBA entreprendra une action de solidarité agissante dans les prochains jours et ce n’est la qu’une action des plus modestes de notre part .Notons que le groupe comique Bila Houdoud lui doit beaucoup une source journalistique évoque ceci il y’a 2 ans  de cela :

 Le Ramadhan sans « Bila Houdou » c’est comme un ramadhan sans «zalabia »

Hazim fait partie des comédiens les plus connus en Algérie, c’est en 1965 qu’il commence à jouer au théâtre à Mascara, il n’avait que 14 ans et la première pièce théâtrale dans la quelle il a joué s’appelle « Chikhi Niddam »

quand il s’installe à Oran, il continue à fréquenter les planches au club T.T.O (Théâtre et Travail d‘Oran)
dont le président et réalisateur n’était autre que Mihoubi, il a fait aussi son monologue avant de monter le célèbre trio « Bila Houdoud » avec le réalisateur Labied Nasser, qui a marqué les années 90, il avoue qu’il ne s’attendait pas à un tel succès mais ont sugérer cette célébrité. « j’ai débuté le théâtre dans les années 65 à l’âge 14 ans » Il se rappelle que cela est survenu dans des moments difficiles car à l’époque le comédien dérangeait et était devenu une cible à abattre, cette célébrité avait son aspect négatif et c’était justement celui la. « Bila Houdoud» dérangeait Le groupe avait tenu 10 ans mais finalement chacun est parti de son coté car dit-il « Bila Houdoud » captivait tous les Algériens et c’était l’émission qui avait tué les autres programmes et du coup sa disparition arrangeait certains mais personne ne pourra remplacer ce trio car estime-t-il beaucoup de fans les sollicité pour reprendre car ils estimaient que le ramadhan sans « Bila Houdou » c’est comme un ramadhan sans «zalabia ». D’ailleurs ce trio a fait le tour des Etats Unis et le tour la France, New-York, Chicago, New Jersey, Paris, Marseille, Toulouse…etc et cela grâce à nos concitoyens établis là-bas. (La télévision a été monopolisée par certains et on a été poussé vers la porte de sortie) Malgré tout ce qu’il a apporté au public Algerien comme joie, Hazim s’estime lésé et il sent qu’il a été poussé vers la sortie. Il estime que certains ont monopolisé la télévision et ne comprend pas pourquoi personne ne l’a sollicité malgré les différents programmes et sitcoms, mis à part Badi le réalisateur de la célèbre émission « El Fehama » aucun réalisateur ne l’a sollicité, le plus beau c’est que certains l’ont sollicité pour des castings ! Malgré tout, en homme modeste Hazim se présente et finalement il n’est plus rappelé. Il y a aussi le producteur de l’émission « Nass Melah City » qui lui a fait des promesses mais n’a jamais tenu ses promesses, c’est une chose qui fait mal dit-il, rien n’est plus touchant que de nous faire des promesses qui ne sont pas tenues. Si je n’étais pas venu à la télé j’aurais été peintre décorateur Hazim est un artiste ans le sang et pour cause, s’il n’était pas venu au théatre, il serait devenu peintre décorateur, c’est un don de Dieu dit-il. Hazim a aussi étudié au conservatoire de musique d ‘Oran de 1970 à 1974, avec la regrettée Sabbah Essaghira, le trompettiste de Khaled, le célèbre Djaafar, le violoniste Kouider Nerkane…que de artistes connus. J’ai plein de projets, qu’on nous donne les mêmes chances… Hazim est dépité par cette situation lui qui a un talent fou et des idées plein la tête, il pense que certains sont entrain de les berner, il estime qu’ils ont droit d’avoir la même chance que d’autres et c’est le terrain qui prouve la valeur des uns et des autres. Hazim estime que tous les artistes Algériens doivent être traités sur le même pied d’égalité et cela pour créer une concurrence légale et l’amélioration des produits et des programmes télés. Pour ce qui est de ces projets futurs, Hazim a une tournée en France, et plus exactement à Paris avec Bakhta et Zaza, il y aura la participation d’autres comédiens Algériens établis en France.

URL courte: http://lavoixdesidibelabbes.info/?p=22053

Posté par le Jan 22 2013. inséré dans ACTUALITE, CULTURE, SBA PROFONDE. Vous pouvez suivre les réponses de cet article à travers le RSS 2.0. Vous pouvez répondre ou laisser un trackback à cet article

45 Commentaires pour “Sidi bel abbes : l’artiste Hazim hospitalisé a Oran. Un désintérêt Bila Houdoud sans frontières”

  1. giselle de Marseille

    Bonjour j’admire votre humanisme Faites acte de solidarité envers ce comédien est trés bien. Apparemment ces braves gens on les croit a l’abri.

  2. saim

    jai suivi et cela est peinant

  3. BRAHIM

    Le ministère de la culture gaspille des milliards pour des soirées bidons et il ne peut pas prendre en charge un de ses artistes malade .

  4. etranger

    c est malheureux

  5. Bouchentouf

    Salem
    C’est vraiment triste ce que vous venez nous narrer concernant cet artiste M Hazim que j’avoue ne pas connaître, n’étant pas à l’époque un fervent télévisuel de l’unique. Il y a bien des questions sans réponse dans votre appel à personne en danger hospitalisée, dans quel hôpital ? Quels genres de médicaments nécessaires ? Est-ce grave docteur ? Sinon quelle forme d’action comptez-vous faire pour l’aider ? Ce que je ne comprends pas non plus c’est que M Hazim ayant fait carrière a surement cotisé pour une assurance, que fait-elle alors ? Enfin, il y a surement parmi nous, un lecteur charitable qui connait un toubib, un pharmacien ou quelqu’un d’autre du domaine associatif à Oran pour répondre à sa détresse et j’en connais aussi pour pouvoir les solliciter, alors un peu plus d’information s’il vous plait, merci. Cordialement

  6. Benhaddou Boubakar

    salam:c’est peinant de voir Hazim souffrant ainsi,et c’est decevant toujours de voir ces artistes souffrants le martyre à la fin de leur carriere pour cause:maladie!!! ca nous rappele bien d’autres artistes ex Ahmed wahbi que mème ses amis et proches l’ont oubliè,il a mème dit à sa fille qu’on l’enterre ici à Alger et non à Oran car on m’a oubliè! la VDSBA s’engage de faire quelque chose et bien on est là pour faire du bien! ya si Hazim « TAHOUR INCHALLAH »

  7. chaibdraa tani djamel

    WIH LI DJI FIH pour les artistes tout ce qu’a dit BRAHIM est vrai ce ministére de la culture ne fait rien et ne fera rien pour eux il faut qu’is(les artistes) arretent de chanter,danser etc… IFIKOU qu’ils suivent la voie divine,qu’ils regardent leurs anciens collégues décedés ALLAH YARHAMHOUM OU YAGHFARE LAHOUM comment ils ont términé leur vie

  8. tewfikhayii

    Salam,
    Moi, je considère le ministère de la culture, comme ministère de l’inculture car ils sont très très loin de la culture et de la noblesse qui s’y dégage. Notre Hazim national est arrivé là où sont passés ses frères et soeurs d’armes et qui sont partis (es) dans le dénuement le plus total (pour ne pas dire dans la misère, par respect pour ces personnes), n’est ce pas feu Ahmed Wahbi, le rossignol d’El bahia, djillali Taâna, Sabah notre canari, l’apprenti et l’inspecteur Tahar, Rouiched et tous les autres que je ne saurai tous énumérer.Ce ministère de l’inculture, qui gaspille des milliards pour nous ramener des artistes même pas reconnus dans leur pays, et laisser nos artistes disparaître dans l,indifférence la plus totale. Maintenant, il faudrait que le peuple et les fans de ces artistes oubliés, de se remuer le popotin et essayer de faire quelque chose avant qu’il ne soit trop tard, sinon, ce n’est pas la peine de s’apitoyer sur leur sort, s’il faut les laisser dans cette situation et une fois partis, nous serons là à sucer le sel .
    Qu’a t il lieu de faire, comme l’a mentionné notre frère Bouchentouf, essayez de donner des informations et aussi des coordonnées pour voir ce que les gens peuvent faire et ajrouhoume aâla ellah.

    Salam.

  9. AChaoui

    Allah yjib echifa ya Hazim,ou rabi yachfik ,wahrab rabi tertah ine cha allah.

  10. farid laribi

    sobhanne allah kifah oitna ghani ma yefna ou sogheri zayedj faker'(dahman harachi) allah idjiblah chifa je serais au rendez si jamais il aurai un acte de solidarite

  11. badissie

    ce ministere de le culture qui gaspille des millions en devise pour des chanteurs etrangers des festivales bidon et nos artistes meurent dans la misere , un ministere gerer par une ministre qui critiqe l etat il y a des annes et aujourd hui elle gaspille des millards

  12. Abbassi Sidi yassine

    Quand on voit ces artistes , on les croit vraiment à l’abri , malheureusement c’est loin d’etre le cas . Rien qu’à voir Hazim à la télévision , ça remonte le morale , c’est un grand comédien . Allah ijiblah chifa .

  13. meradi

    Hazim a vu des actions de prise en charge a lancé radio belabbes. bravo tele et vdsba

  14. nabila t sba

    Effectivement la radio a repris votre information.Merci pour cet esprit de solidarité.

  15. Ali de marseille

    salam alikom voila mon n de tel 0033650558246 allah ma youssibona illa ma katabahou allahou lana sa ma fait beaucoup de peinne de voir l image de l artiste hazim entrain de demandez l aide est dans son entourage y a personne qui ya bouger c est grave mais chacun son tour. Je peux vous donner un coup de main appelle moi inchallah wa Ajerouna inda allah

  16. boukahla

    a madame la ministre de la culture .aider le S.V.P, hazim mohamed il demande solidarité a la ministre de la culture .un comédien algérien nés rien en Algérie.il est malade a l’hôpital d’Oran na meme pas pour faire bilan et tout les citoyen algeriens faisons une quette plus madame la minitre nous aide inchallah SOS

  17. etranger

    voila ce qu il merite en algerie un artiste comme hazim il a fait rire il pleure daimallah ou sont les associations et les artistes tel que ,,,,,,,,,,,,,

  18. Marni

    Salam puis-je avoir plus d’information, je peux l’aider, je lui achete les medicament qu’il faut. allah yechfih we yechfi ga3 lmourda

  19. kada

    bien dit monsieur Bouchentouf ,pourquoi un article sans précision on a toujours éviter de dénoncer les premiers responsable bon bref pour ne pas faire une polémique sur sa et laisser le vif sujet qui est M Hazim en détresse, prêt pour venir a son aide ,mais il faut que la société sache que des milliers d’association fictives qui passe par le slogan de la bonne action juste pour arriver a des fins igoiste tel que les elections et frapper les portes des autorités pour des intérêts personnel ,faite publier cet article a l’intention du ministere de la solidarité ,,,,directement et stop de faire mal au coeur a la population qui a plus mal que ce malheureux Hazim,,, arreté de détourner l’o pignon dite les choses directement au concernés

  20. benali

    A vous de vous montrer courageux et direct ya kada

  21. BRAHIM

    Ceux sont des gens qui ont travaillé avec amour pour leur pays sans penser à leurs statuts Dans le ministère de la culture il existe des poids et des mesures ou certains sont aidés pour se soigner à l’étranger alors que ce pauvre trouve des difficultés dans son pays.

  22. kada qui n'est pas parmi d'autre

    je ne veux pas ouvrir un dialogue sourd avec toi mr Benali mais si vous êtes pas daccord avec moi c votre affaire

  23. telagh le

    alah yachfi khona hazim.grand bravo a notre ministre de cultures au lieu de donnè des milions de dolard aux artistes egyptien avec leur films de deux bal qui nous ant salu notre societè et a la fin ils insulte nos martyres ou es le nif il reste que la langue

  24. Nadia

    Je triste pour monsieur hazim. Mais de m attriste le plus indifférence de khalida toumi elle qui a écrit le livre algérienne debout et qui fait allusion au injustice , je la vois assise sur son siège de ministre sans lever le petit doigt pour aider les nécessiteux alors elle mes les millions dans des projets bidons . Alors je lui dis de se bouger pour hazim notre humoriste préfère ou rabi yahafdak !!!

  25. condoléances

    MAALAM DIWANE BOULAHIA DJELLOUL dit « BOUROUITA » agé de 67 ans, nous a quitté aujourd’hui,il a été admis hier le vendredi 25 janvier à l’hôpital d’Oran après un malaise cardiaque durant un diwane organisé à Oran à l’occasion de la célébration de « MOULOUD NABAOUI ECHARIF »,il a été enterré aujourd’hui le samedi 26 Janvier au cimetière de Sidi Bel Abbès aprés SALAT EL ASR.
    INA LILAH OUA INA ILAYHI RAJIROUNE.

  26. kerroucha

    Rendons a Cesar ce qui luii appartient.La vdsba a joué un role prépondérant dans les réctions de la société , Oranaise.

  27. Un parmi d'autres

    Ça y-est Hazim est sauvé et cela va faire plaisir à tout ceux qui se lamentait pour lui notre pauvre comédien qui vit dans précarité et la détresse crions HOURA Hip Hip Hip les bon samaritain sont près de lui et je suis très émerveillé pour lui tiens bon Hazim han Ouel hih par contre je n’ai pas lu dans l’article qui t’est décerné que Mustapha et l’autre copain t’ont rendu visite avec un. Gros chèque tu les a bien aidé pourtant .
    Aller Allah ijib echifa .

    Une délégation composée de Mme Rabea Moussaoui, directrice de la culture de la wilaya d’Oran, de Boucif Belhachemi ,directeur régional de l’Office National des  Droits d ’A u t e u r (Onda) et du maître de la chanson oranaise Houari Blaoui, s’est rendue, lundi en fin de journée, au chevet du comédien Hazim,hospitalisé depuis une semaine au service pneumologie du CHU Oran. Cette généreuse initiative, qui a eu lieu à la veille de la célébration de la fête du Mouloud, en conformité avec les nobles préceptes de l’Islam, aura été manifestement d’un grand réconfort pour le patient qui, ému jusqu’aux larmes, s’est montré très touché parce geste impromptu de compassion et de solidarité. Le comédien, qui fait partie du trio Bila Houdoud, qui s’est illustré par ses prestations loufoques dans la célèbre série de gags empreints de gouaille oranaise et de pirouettes dansantes qui a su apporter tant de gaité dans les foyers, a, en ce moment chaleureux,retrouvé ses forces pour remercier ses visiteurs, dont le président de l’APW d’Oran, et égrener quelques souvenirs avec le maître de la chanson oranaise. La maladie du comédien semble avoir stimulé la mobilisation des artistes de la ville qui, depuis l’admission de leur collègue, n’ont cessé de converger vers l’hôpital, par vagues successives, pour s’enquérir de la santé de leur pair et pouvoir jauger par eux-mêmes le degré de solidarité de leur corporation. Au  terme de la visite, le comédien Hazim se verra offrir une aide financière sous la forme de deux chèques de la part de la direction de la culture et de la Direction générale de l’ONDA.

     PAR G. MORAD
    Cet article m’a fait réagir afin de le mettre sur la VDSBA

  28. kerroum retraité

    MONSIEUR Vous lisez bien la voix de sba et sans prétendre répondre a quiconque .Sachez que deux belabbsiens que je tairai les noms sont a l’origine de quelques gestes vis a vis de ce monsieur dont celui relate ici par voyus cher mo,sieur et par simple précision Ils ont lu l’appel de la voix de sba.qui est discréte.Je vous remercie pour vos écrits .

  29. etranger

    dece de hazim allah yarhamou

  30. condoléances

    ina lillah wa in illaih radjioune on vient d’annoncer a la chaîne ennahar que notre artiste est mort ce matin

  31. kerroucha

    Reste a confirmer.

  32. momo

    ina lillah wa inna ilaihi raji3oune

  33. Saim

    la rumeur fait part de déces mais rien officiel

  34. nabila t sba

    C faux vous tuez les personnes par la rumeur

  35. boulahya

    c’est malheureux de parler de situation d’un cas frappe’d’une maladie surtout pour quelqu’un de connu a mon avis il faudrait d’abord dianostiquer ensuite voir les solutions a prendre

  36. Abderrahmane

    Wallah sa ma touchee la maladie de l ‘artiste Hazim Allah Ychafik mon frere

  37. noredine valence

    essalem alikoum je uis belabbesien de valence admirant tous nos artistes algeriens comme ils sont et tels qu ils sont et qui nous animent rahima ellah men taouafaou oua l baraka fel li bakiyines monsieur chef du gouvernement on vous connait vous etes un homme genereux respectueux ,tkhaf ellah monsieur abdelmallek sellal vous etiez WALI DE LA WILAYA DE SIDI BEL ABBES et j ai participe en votre honneur aux journees scientifiques ainsi journees de prevention et d hygienne des 54 communes de la wilaya de sidi bel abbes nachaadou alik vous etes ould familia ya mr abdelmallek sellal ,pour cela monsieur le ministre on sait bien que vous etes entrain de construire et de realiser rabi yahafdek mais juste je vous prie d instaurer une loi aux profit de nos artistes pour que notre patrimoine et notre culture fait objet d une presence et d une reconnaissance thala fe djazairi d abord et donne des directives en ce sens et pour madame la ministre de la culture angoulha allah yahdik hazim est un exemple et je ne souhaite pas que l ignorance reigne et demotive nos artistes c avec leurs propres moyens qu ils ont debute et c pas facile monsieur le ministre je pense vous donner un aperçu et je sais mr le premier ministre que vous respecter votre tache rabi yahafdek vous etiez wali de sidi bel abbes les annees 88 rabi ejib echifa li hazim et tous ce qui souffrent et vive el djazair

  38. noredine valence

    gouvernement on vous connait vous etes un homme genereux respectueux ,tkhaf ellah monsieur abdelmallek sellal vous etiez WALI DE LA WILAYA DE SIDI BEL ABBES et j ai participe en votre honneur aux journees scientifiques ainsi journees de prevention et d hygienne des 54 communes de la wilaya de sidi bel abbes nachaadou alik vous etes ould familia ya mr abdelmallek mon telsellal ,pour cela monsieur le ministre on sait bien que vous etes entrain de construire et de realiser rabi yahafdek mais juste je vous prie d instaurer une loi aux profit de nos artistes pour que notre patrimoine et notre culture fait objet d une presence et d une reconnaissance thala fe djazairi d abord et donne des directives en ce sens et pour madame la ministre de la culture angoulha allah yahdik hazim est un exemple et je ne souhaite pas que l ignorance reigne et demotive nos artistes c avec leurs propres moyens qu ils ont debute et c pas facile monsieur le ministre je pense vous donner un aperçu et je sais mr le premier ministre que vous respecter votre tache rabi yahafdek vous etiez wali de sidi bel abbes les annees 88 rabi ejib echifa li hazim et tous ce qui souffrent et vive el djazair tel 0620060530

  39. noredine valence

    la famille BEZZERROUKI DE VALENCE 0620060530 SOUHAITE A HAZIM ECHIFFA MINA ALLAH TAALA ET QUE NOTRE PEUPLE ALGERIEN SOIT GENEREUX D UN VOISIN A UN AUTRE D UNE FAMILLE A UNE AUTRE LA GENEROSITE FAIT BONHEUR ET C UNE FIETE DE COURRIR ASSISTER UNE PERSONNE SOULAGER UNE SOUFFRANCE D UNE PERSONE EL KHIR MLIH MOUL KHIR OUA L IHSSANE MASTOUR OUA AHLEH MASTOUR LE GRAND BONJOUR A OULED SIDI LAHCEN ET OULED SIDI BEL ABBES ET TOUS LES ALGERIENS EN GENERAL IL FAUT CREER UNE ASSOCIATION NATIONALE DE TOUTES LES WILAYATES EXEPTIONNELLEMENT POUR AIDER TOUT ARTISTE CONFONDU DANS LA NECESSITE et dans l urgence ce n est qu une opinion wa essalem alaikoum

  40. mohamed paris

    salam: bravo tt le monde pour cette solidaritè vive l algerie.

  41. chenouf abdelghani

    la famille d alger souhaite un bon retablissement pour notre frere, ami, hazim

Répondre