La Voix De Sidi Bel Abbes

Sidi Bel Abbès : La route fait encore des victimes, un décès suite au dérapage d’un véhicule

PID_$891025$_e4d53ea0-4875-11e3-a5cf-d5a36bcf53a0_web_scale_0.0868056_0.0868056__.jpg.h170Une quinquagénaire est décédée et trois autres personnes blessées dans un terrible accident de la route survenu hier sur la RN 7, près de la localité de Tilmouni située à une dizaine de kilomètres à l’Est du chef-lieu de wilaya. Selon la Protection civile, un véhicule de marque Renault Clio, à bord duquel se trouvaient les victimes, a dérapé avant de se renverser et faire plusieurs tonneaux. Il était environ 6 h lorsque le drame est survenu en cette journée  pluviale rendant la chaussée très glissante. Durant ces dernières 48 heures, la Protection civile a enregistré pas moins de sept accidents de la route ayant provoqué la mort d’une personne et 13 autres blessées.

URL courte: http://lavoixdesidibelabbes.info/?p=47318

Posté par le Mai 19 2014. inséré dans ACTUALITE, CE QUE DIT LA PRESSE. Vous pouvez suivre les réponses de cet article à travers le RSS 2.0. Vous pouvez répondre ou laisser un trackback à cet article

2 Commentaires pour “Sidi Bel Abbès : La route fait encore des victimes, un décès suite au dérapage d’un véhicule”

  1. kaid

    Allah yerhma la conduite est un exercice sérieux mais dommage il ya des dépassements

  2. Omar

    Le quatre vingt pour % des Algériens ne savent pas conduire,et ne respectent pas le code de la route l’essentiel c’est d’accélérer et de freiner quand au reste on s’en tamponne.On est l’un des pays où il y’a plus de morts de la route le pire c’est que le réseau routier est une calamité,par la force des choses,la réglementation est inexistante,voitures qui ont plus de 30,d’âge cercueils ambulants manque d’entretien alors il ne faut pas s’étonner qu’ils y ait des morts le non respect de la vitesse recommandée selon l’usage et ça va de pire en pie,ce qui fait mal c’est toujours des innocents qui payent de leurs vies espérant qu’un jour ça changera la donne mais la c’est une autre histoire.

Répondre