La Voix De Sidi Bel Abbes

Sidi-bel-abbés / La campagne « Consommons Algérien » lancée ce dimanche : promouvoir le produit national pour contenir les importations/ Par Mustapha Brahim Djelloul .

La prestigieuse place du 1ier Novembre ex Carnot de Sidi bel abbés, accueille en ce jour ensoleillé une exposition grandeur nature des produits « made in Sidi bel abbés «.
Exposition, initiée conjointement par la direction du commerce et la chambre du commerce de la wilaya. Cette manifestation, fut inaugurée par le Wali de Sidi bel abbés. Une image symbolique pour rassurer les opérateurs économiques Bélabbésiens. Cette action localement entreprise et qui connait un engouement particulier de la part des opérateurs et des citoyens de la ville présage d’une prise de conscience pour le made in Sidi Bel abbés.

Par ailleurs , nous rappelons , « selon la presse »  que cette  vaste campagne « Consommons algérien » est lancée à partir de ce dimanche en vue de sensibiliser les Algériens à consommer le « made in Algeria ». La campagne escompte inciter les ménages à consommer national, exploiter les potentialités locales de production et juguler les importations autour de ce slogan qui a pour principaux axes la promotion du produit localement fabriqué et cultivé . Cette dite campagne est menée une semaine durant  à travers les 48 wilayas du pays .

« En matière de produits agroalimentaires et produits agricoles frais, nous avons une multitude de produits dont la qualité et la compétitivité sont irréprochables. Idem pour des entreprises nationales qui fabriquent des produits électroménagers et électroniques », souligne à l’APS le directeur général de la régulation et de l’organisation des activités auprès du ministère du Commerce, Abdelaziz Aït Abderrahmane. « Consommer algérien » vise aussi à rationaliser les importations des produits qui sont importés avec des quantités qui dépassent les besoins du marché national, constate-t-il. qui plus est, insiste le même responsable, il s’agit aussi d’amener les importateurs à se limiter à importer ce qui n’est pas offert par la production nationale. « C’est étonnant de constater que les importations des chips atteignent les 2 millions de dollars annuellement ou celles de la mayonnaise environ les 36 millions de dollars, soit l’équivalent des exportations algériennes de dattes », regrette-t-il. Selon la presse.

11165978_10205577915880403_1232542002_n

11166008_10205577954241362_1181492650_n

11185746_10205577909320239_251781278_n

11100465_10205577909760250_1483083879_n

URL courte: http://lavoixdesidibelabbes.info/?p=59983

Posté par le Avr 27 2015. inséré dans ACTUALITE, SBA PROFONDE. Vous pouvez suivre les réponses de cet article à travers le RSS 2.0. Vous pouvez aller à la fin et répondre. Le Ping est actuellement interdit.

24 Commentaires pour “Sidi-bel-abbés / La campagne « Consommons Algérien » lancée ce dimanche : promouvoir le produit national pour contenir les importations/ Par Mustapha Brahim Djelloul .”

  1. OUERRAD

    alors , si j ai bien compris c est plutot consommons BEL ABBESIEN .
    Quant à contenir l importation , il ne faut pas rever , c est l essence meme du tranfert de devises pour acheter de l immobilier en france .
    Qui sont ces importateurs ?
    Importer des chips et de la mayonnaise , bof c est juste pour justifier les sorties de devises .IL N EXISTE AUCUNE CULTURE DE CONSOMMATION ,
    comment voulez vous juguler les produits ?
    N a t on pas vu des produits perimes se vendre au su et vu de tout le monde ?
    ALORS BASTA MEL FESTI …

    • Imène

      Salut Squatteur ! kirak khayi ?
      Chouf , pour évitez les arnaques ( produits avariés ou périmés ) il faut respecter quelques règles élémentaires :
      – Aller en supérette ( et non l’épicier du coin ) pour la variété des produits .
      -Choisir le bon timing ( entre 12 et 15 h ) en semaine , évitez les week end : c’est le grand rush et ses désagrements pas de stationnement , ni chariots …la chaîne aux caisses , etc , etc .alors au ramadan je ne te dis pas !.
      – prends le temps de vérifier le produit : date de péremption , le pourcentage en M.G , la composition , l’emballage ( pour les camemberts par ex ) .
      – Garde le ticket de la caisse ( si il ya erreur, échanger le produit , ou se faire rembourser ) Voilà grosso modo , et vas y mollo parceque l’argent file entre les doigts dans ces endroits là ( lool ) Salem Khayical !

      • oulhissane

        Ya Imene sabahoul kheir,

        Vos conseils sont formidables. Il me manquent les espaces pour que je puisse les appliquer.

        • Imène

          Mr. Oulhissane : Massaoul el kheir ! Azzul tlm..
          J’ai oublié un  » conseil  » important que voici : Pour faire ses courses , il vaut mieux être accompagné d’une femme ! – épouse , soeur , nièce …- elle connaît mieux les besoins de maison , les priorités , les marques de certains produits ( parceque ce sont elles qui font la cuisine , le ménage ..il faut bien le dire ) du coup ça vous évite les achats superflus et les dépenses inutiles ..Mais au fait , mon cher Oulhissane , vous qui êtes un enfant du pays , dîtes -moi : Qu’est ce qu’on fait ( produit ) de mieux à SBA ? que je puisse le tester ..quelqu’un m’a dit c’est la grande variété des épices et l’huile d’olive pure ..est ce vrai ? Salem Oulhissane , TLM !

  2. un ami

    Bravo pour la rapidité de l’information et aussi des photos parlantes .

  3. Ali

    À dire vrai cet apres pétrole fut trop retardé. Maintenant c’est le retour à la consommation locale. Retroussons nos manches et sortons des salons et des chemins sinueux de la parlotte Bon reportage du journal

  4. BENATTOU

    IL faut acheter tout ce qui est algérien, mais il faut aussi des règles précises pour les produits qui doivent êtres étiquetés « made in Algéria » et pas autres choses.Merci pour
    l’information.

  5. L'écoeuré

    Il faut consommer le produit made in Algérie.
    Sauf que pour cela il faudrait avoir un service consommation pour vérifier les produits et surtout avoir un service contrôle des prix et de l’hygiène pour certaines denrées .
    .Prenons le cas du lait local il est mis en sachet plastique dans des caisses bleues sales et arrivée chez le marchand le livreur sur ordre du commerçant les pose à même le trottoir poussiéreux et le caniveau infecte.
    pour le pain c’est la même chose.
    Pour la viande aussi accouchée au seuil de la porte au soleil et les mouches qui chante autour..
    tout est ainsi .Pour encourager le consommateur à acheter algerien il faudrait que tout le monde mette du sien à commencer par le service de l’hygiène et du contrôle est présent mais surtout absent .

  6. chaibdraa tani djamel

    Si on consomme ALGERIEN , méme le chomage dimuniera chez nous INCHALLAH et qu’on laisse les privés travailler tranquillement (moins de paperasse , impots, les batons dans les roues,etc…))

  7. khenteur Ali – President de la chambre de commerce et d’industrie de Sidi Bel Abbes

    le concept enoncé  » consommons le Made in Algeria  » qui doit être adopté naturellement par tout citoyen par nationalisme economique porte des retombées economiques et sociales très importantes . reduction du chomage , formation des salariés , creation de la richesse en interne , reduction des importations , provoquer la concurence etc…..C’est cette demarche qui a été derriere l’epanouissement economique des grandes nations . Seulement ce concept doit aller en parallele avec le comportement du consommateur qui doit apprendre a exiger la qualité et reclammer les non conformités auprès de son fournisseur , cette culture necessite un apprentissage long et permanent pour l’ensemble des consommateurs que nous sommes .
    Cet evenement verse en general dans l’interet du pays et de la population . Il devrait être appuyé dans le même sens .

    salutations aux lecteurs de VDSBA .

    • OUERRAD

      Le principal concerne nous raconte des blagues ;;;; doit aller en parallele avec le comportement du consommateur ,,,,,,,,,,rien pige wallah on est entrain de tourner autour du pot ,,, ou est le consommateur qui ne demande pas tout cela ,, mais ou sont les concernes por lui apporter des reponses ?
      Culture ? DE QUELLE CULTURE VEUT PARLER CE MONSIEUR ?
      Et il parle d un long apprentissage et permanent ,,,,, 52 ans n ont pas suffi ou n ont pas ete utilises a bon escient et vous voulez qu aujourd hui ; celui à qui on a appris que tout ce qui vient de là bas et meme de TAIWAN est mieux , revient à l ecole de la consommation pour etre nationaliste ?
      Et ceux qui achete de l immobilier lç bas consomment ils ALGERIEN ?
      Arretez la langue de bois , avec l ecart qui s est creuse dans notre societe le riche consomme made in , ezzoughbi consomme ce qu il trouve entre ses mains et des produits perimes made in degriffes et à meme le sol .

    • Nore

      c trés sérieux comme réponse Dommage ce fut juste une journée/

  8. Ayadoun Sidahmed

    Bonne initiative « Consommons Algérien » Consommer des produits locaux, c’est contribuer à la préservation de l’environnement, et à l’économie locale ! C’est sa le développement durable. La plus part des produits importés sont de mauvaise qualité. Dans l’occident acheter les produits locaux est un acte de civisme. Merci à la VDSB pour l’information

  9. OUERRAD

    YA SI SID AHMED , consommer algerien ne contribue en rien à la la preservation de l environnement ni à promouvoir l economie locale . C est le comportement de l individu qui doit y contribuer , il faut etre algerien nationaliste 365 jours sur 365 jours et non lors de campagnes sporadiques pareilles .
    C est à l industriel de concurrencer les produits importes , par la qualite des siens .
    C est l etat de controler rigoureusement tout cela , meme les machines importees doivent de la derniere generation pour pouvoir fabriquer des produits pouvant concurrencer ce qui vient de l exterieur .
    L etat etant absent meme dans le controle qualite , l hygiene et la regulation du marche .Consommer ALGERIEN OU TAIWANAIS NE RIME A RIEN .

    • Ayadoun Sidahmed

      SI OURRAD@
      sa prouve votre amour du pays!! c’est une vérité que personne ne peut nier, c’est un constat amère, totalement d’accord avec vous, seulement .il ne faut perdre espoir, il faut voir les choses avec optimisme. l’état c’est nous, c’est le citoyen tous on doit être des contrôleurs de qualité, on doit être exigeant. C’est une question de temps, le civisme sa se travail, peut être les fruits de ce travail on ne peut pas les voir le lendemain, mais si se ne sera pas pour nous, se sera pour nos enfants. Merci

  10. MOUHA

    consommer algerien c est inévitablement épargner le peuple des contre façons parce qu on constate c est que le pays est devenu un grand marche ou tout est contre fait

  11. yagoub

    Bonjour,
    Contradiction sur contradiction. Sois je n’ai rien compris à l’appel de consommer Algérien.
    Que produit l’Algérien pour consommer Algérien 96/° du blé est importé de la France.
    On importe même des ouvriers chinois. Cet appel me fais RIRE;
    Ce ministre prouve son incompétence totale. Aucune stratégie ECONOMIQUE à longue terme.

  12. zlaoui

    @yacoub
    c’est vrai la chose n’est claire et n’obei a aucune regle commerciale pratiqué ni dans les payscapitaliste a tendance sociale comme la france et la suede ni liberale comme les etats unis..dans les deux models tu vas a la banque tu negocie un pret ba’caire en fonction des tes capacités et en fonction des garanties..si tu as une villa pose la comme garantie et prend ce qu’on peut t’offrir..tu ne rembourses pas, la banque saisie la villa la vend aux enchaires et récupére son argent..les regles sont claires net et simple..t’as pas une villa pose dans tes pieds dans l’eau froide et reste tranquil….t’as un salaires pose le comme garanties..
    la banque t’offre le credit libre a chacun de faire de son argent ce qu’il voudra…
    je crois cette tempete est levé rienque pour renault c’est tout…ça sert a la speculation comme les apparteme’ts l’etats vend au speculateur en credits et le speculateurs les revends, au marché en deuxiemme mains voir troisiemme mains….le specumateur deja c’est un parasite allez y chez le veterinaire il vous renseignera sur les parasites,,difficile a elliminer, et, lorsqu’il s’acroche sur l’hote il ne lachera qu’une fois mort….plus le gouvernement offre plus le speculateur demande le gouverneme’t dira stupefié  »ya dini hadou mayachab’3ouch? »…lol….mais tot ou tard ils reviendrons a la normalité…ils n’ont pas le choix ils so’t entrain d’etirer l’elastique il viendra une limite ou si tu tire ils se coupe en deux
    entre nous khenteur ali
    si un producteur algerien marque made in algeria qui achetera son produit..?
    tous les algeriens font made in china …lol…jamais made in germany car ça fait rire

  13. abdelkader

    Cette campagne est un slogan comme il y en a eu des milliers, cette campagne ne doit pas s’adresser au petit peuple mais à ceux qui importent tous ces produits étalés sur les marchés, non pas pour satisfaire le goût des algériens mais pour se remplir les poches en devises, ils sont les premiers à freiner tout élan à consommer le produit algérien, et ce n’est pas un simulacre de consommer algérien qui va les en dissuader. Alors je dirai à ces responsables qui font cette campagne com: un peu de pudeur s’il vous plait. car vous êtes les premiers à consommer à 100% les produits importés. Il n’y à qu’à voir les vêtements qu’ils portent, et les étals sur leurs tables de repas. On a raté le coche qu’on a bradé nos entreprise nationales et on s’est plié aux injonctions d »Ernst and Young, les experts et techniciens ont été livrés à eux mêmes ( chômage avec prime de départ volontaire), rares sont ceux qui ont pu se reconvertir ou créer leur propre entreprise, alors qui va former qui? ou bien doit on importer encore des experts étrangers pour former des algériens pour produire algérien, tout ce qui se fait actuellement c’est du SKD ( semi knocked down) ou tout simplement mis en emballage, la valeur ajoutée y est insignifiante, je me demande en quoi cela va inverser la tendance, sur notre balance des paiements, ignorons nous qu’on importe presque tout?

  14. Imène

    Vdsbn , Vdsb1 : Azul ! M’ssei el kheir 3likoum ..
    Ok ! Tout n’est pas parfait !
    – La nomenklaura régnante – sensées donner l’exemple – consomme le meilleur du  » made in ailleurs  » ..tous produits de consommation confondus . no comment .
    – Notre pays est structurellement importateur , ( notamment l’agroalimentaire ) et c’est une grosse tare .
    – L’absence d’hygiène ( ni contrôle ) dans les étals de certains produits : lait en sachet ,le pain , certaines boucheries…( posting de l’écoeuré ) ..Oui , oui : Il ya énormément à faire !
    MAIS ! La campagne de sensibilisation et la promotion du produit DZ est une excellente initiative ! Ne nous sapez pas le moral davantage ! Positivons ya ikhwati !
    Si le produit Dz est de bonne qualité , qu’il est certifié et répond aux normes en vigueur , si en plus ça peut aider à le valoriser mais surtout à réduire et à rationaliser les imports… Pourquoi consommez étranger ??? A t-on seulement idée ya Mohamed sidi , à dépenser 2 millions de dollars pour les chips ??? alors qu’on peut avec 500 grs de patates de chez nous faire plus de 2 kgs de chips à la maison ( propres , croquantes , sans agents conservateurs ) ! et ça prend 10 mn !
    Les produits de première necessité dans nos superettes n’ont rien à envier aux produits d’mportation en matière de qualité , goût , emballage , etiquetage..etc par ex : les pâtes alimentaires , des Groupes Sim ou Amor ben amor ..sont nettement mieux que  » Barilla ou Panzani  » Les produits laitiers « Soummam  » de Kabylie sont excellents , les jus N’gaous , l’huile d’olive de Bouira , même la petite nouara ( levure ) , n’a rien à envier à Alsa , l’alsacienne ! et on peut continuer avec divers produits – sauf ! les chocolats , on est encore trés loin ! Alors , Oui ! Consommons Algérien , ça fait du bien ! Saleeem tlm ..

  15. zlaoui

    ecoutez dans un systéme dirigé aucun systéme economique ne sera appliqué..
    le gouvernement FLN rapelons le fait de l’injonction dans les affaires privés des banques
    ce gouvernement est encore dans le systeme’des année 80..souvenez vous la pression sur les dirigeants du secteurs publiques,,les sy’dicats ordonne, le louhafidh ordonne le fln ordone, le chef de daira ordone les ancien moujahidine ordonne les l’ugta ordonne l’unefa ordonne..
    la matin le chef d’entrprise recoit un ordre l’apres midi il reçoit au autre ordre qui contredit le premier tu n’entend au telephone et telex  »donne, accorde ne donne pas n’accorde rien, donne 1000 donne 15 a l’etudiant, fait passer tout le monde donne le bac a tout le monde »
    les dirigeants on jeter l’eponge on dirige une société ou un poulailler » chaque fois un ordre donnes la une poule donne lui un oeuf…lol
    l’etat doit s’occuper que pour la production de la matiere premiere et laisser tout le reste pour le privé..comme le fait la malaisie du caoutchouc et thé elle a attaqué l’huile palme…
    le developpeme’t n’est pas difficile ni compliqué il est tres facile..
    que chacun reste dans son secteur de production et appliquer une regle  »si tu n’a pas fait une formation dans un domaine ne donne pas d’ordre dedans »..ce n’est pas ton domaine khatike occupes toi de ton propre domaine point barre

  16. oulhissane

    Imene maça el kheir et aux lecteurs

    SBA est une plaine céréalière. C’est de son blé qu’on se nourrissait autrefois. Il avait un arrière goût sucré. Il y avait aussi du vignoble.
    Un collègue m’a affirmé que la meilleure huile d’olive est celle de Boujebha El Bordj et M’cid (daïra de Sfisef). Voilà ce que je sais du terroir.
    Je dois reconnaître que, par ma profession, j’ai plus appartenu à d’autres wilayate qu’ à SBA. Beaucoup de choses se sont passées en mon absence. Il y a les pommes à croquer de Sehala Thawra (Tessala). En fait, le relief joue un rôle dans la formation du terroir. Il y a aussi les contacts culturels. Je me rappelle d’une secrétaire de direction, une grande dame, qui m’a donné une belle leçon à ce sujet. Elle m’a dit qu’avec les Espagnols on a eu des échanges culinaires, et qu’avec les Français, ce sont les façons de s’habiller et porter les bijoux qui intéressèrent les femmes. Elle était formidable cette dame en reprenant les termes des deux langues et qu’on a algérianisés sans complexe.
    Je crois que je suis sorti du sujet. Salut !

  17. Imène

    Merci Oulhissane !
    La réponse me convient parfaitement : donc je retiens les pommes de Tessala , et l’huile d’olive de sfisef ( facile ! c’est le patelin du grand poète et barde Mostefa Ben brahim…et grand séducteur aussi !! ) Merci Oulhissane !

  18. zlaoui

    il y’avait aussi les beaux tapis et couverture pure laine vendu a mostpha ben brahime en 1986 c’etait encore exposé..
    un touriste allemand de passage lorsqu’il les a vue il est tombé en trans….
    il est partie et revenu pour acheter tout le magasin..a l’epoque le tapis coutait 8 millions lorsque le café faisait 1 da a table..et le sucre 10 dinars le kg…..imaginez son prix aujordhui..
    les couvertures etaient trop beau mais trop chére pour moi donc l’allemand a tout raflé bssahteh il produit la BMW je ne peux rien faire contre lui

Répondre