La Voix De Sidi Bel Abbes

Sidi Bel Abbès : Faute de paiement, 35 communes seront privées d’électricité

Plusieurs fois annoncées puis reportées, les fameuses coupures d’électricité devant cibler, dès le mois de septembre, quelque 35 communes sur les 52 que compte la wilaya de Sidi Bel Abbès, sont désormais irréversibles.

Après avoir épuisé toutes les mesures dissuasives pour recouvrer des dettes de 14 milliards de centimes contractées par lesdites communes, le fournisseur d’électricité de Sidi Bel Abbès passera résolument à l’acte en lançant, pour la première fois, une opération d’une telle envergure touchant autant d’institutions publiques gérées, de surcroît, par des élus. En optant pour cette mesure drastique qui ne visait jusqu’alors que les particuliers, les gestionnaires du fournisseur d’électricité espèrent convaincre les différents organismes et entités du secteur public n’ayant pas honoré leurs dettes, de la nécessité impérieuse de s’acquitter, dès à présent, de leurs factures sous peine de se voir purement et simplement privés d’électricité.

URL courte: http://lavoixdesidibelabbes.info/?p=69017

Posté par le Sep 1 2016. inséré dans CE QUE DIT LA PRESSE, SBA PROFONDE. Vous pouvez suivre les réponses de cet article à travers le RSS 2.0. Vous pouvez aller à la fin et répondre. Le Ping est actuellement interdit.

5 Commentaires pour “Sidi Bel Abbès : Faute de paiement, 35 communes seront privées d’électricité”

  1. abbassi

    d’un point de vue commercial la sonelgaz a le droit de recouvrir ces créances mais d’un autre coté comme la wilaya de sidi bel abbes l’une des wilaya la plus riche en plein et en eau puisse ne pas exploiter ces terres qui sont sous leurs responsabilité.
    voir la commune Ain Thrid avec ces plaine fertile attendre les gens de mascara pour faire la pomme de terre et l’oignon c’est vraiment incompréhensible
    a qui appartient les terres communales??
    Qu’attendent ces communes pour aller récupérer leurs terres et lancer des coopératives de productions condition sine qua none de voir revenir la pluie sur l’ouest algérien sinon le ciel va encore se mettre a la rétention.
    pas de contrôle communale pas de coopérative pas d’eau c’est simple comme équation..il faut revenir au plan coloniale au lieu que les coopératives soit européennes elles seraient algérienne et communale et tout marchera bien sinon l’agriculture ne sera occupé que par les spéculateurs.. il est là il fait des affaire ensuite construit une villa et loue son garage ..et refuser de redevenir ni producteur ni grossiste.
    autant leurs doner un lot de terrains et les sommer de construire leurs villas le plus tot possible comme ça le pays sera en dehors de ces gens là bien que y a parmis eux des gens de metier faudra faire le trie celui qui voudra travailler pour son interet et l’interet general mahaba bih celui qui voudra un garage a louer aura son garage a louer le brique est a 25 dinars l’unité..esperant que le garage ne sera pas une salle de soutient scolaires lol

  2. chaibdraa tani djamel

    Les apc ont un budget annuel ,pour moi s’ils ne peuvent payer leurs créances à la sonelgaz , qu’ils installents des tableaux d’énérgie solaire  » WUI IRAYHOU »

  3. mouss

    Vive el Kanki wa echmaaa^a

  4. abbassi

    tu l’a bien dit mouss
    tahya el kenki wal echama3a
    wal hmar wal bard3a
    wal mouhgoune wal kar3a
    wat’hani mahake rass yaaa el gar3a

    comme ça nathanou et nrayhou mel l’europe et leurs gadgets

  5. Imène

    Azzul !
    ça a du bon les coupures d’électricité !! ..ya pas de tele , ni le net et surtout pas de FB ! la famille se rassemble le soir ..dîner à la chandelle dans une ambiance bon enfant , ou teintée de romantisme ( c selon ) on parle doucement de choses et d’autres ..en final , on se  » voit  » mieux dans le noir ! Ne maudissez pas l’obscurité , allumez plutôt une bougie …Pensez -y !

Répondre