La Voix De Sidi Bel Abbes

Sidi Bel Abbes :Du déclin dans la médiation locale à la Chkara (corruption) dans les futurs éléctions du futur sénateur

Sidi Bel Abbes :Du déclin dans la médiation locale à la Chkara (corruption) dans les futurs éléctions du futur  sénateur .C’est ce que nous avons titré pour tenter d’illustrer le tableau terni des pratiques politiques dans la wilaya de Sidi Bel Abbes  ou un déclin palpable s’est dégagé depuis le résultat des dernières élections locales des APC ,APW dans la wilaya de Sidi Bel Abbes .Cette même wilaya devra par le biais de futurs élections du collège des élus élire un futur sénateur .Par ailleurs un confrère de la presse locale vient de publier ce présent papier que nous vous publions .Voyons ce qu’il dit M Depuis l’institutionnalisation de la chambre haute (sénat) en 1997, la guerre entre les frères ennemis le FLN et le RND n’a jamais cessé de faire rage, pour briguer un mandat de l’immunité parlementaire.

A moins de quinze jours du renouvellement partiel du sénat, les élus des collectivités locales de la wilaya de Sidi Bel Abbes, fraîchement installés, devront passer aux urnes le 29 décembre prochain, pour élire le prochain sénateur. Sauf surprise de dernière minute,les deux candidats potentiels sont désormais connus, il s’agit du P/APW Mr Berramdane Omar d’obédience FLN et du P/APC de la commune de sidi Khaled, Mr dine el Henani Abdelghani, issu de la formation politique du RND. Les deux formations politiques ont procédé à des élections primaires, et un consensus fut adopté autour des candidats précités par les élus de ces deux formations politiques. Théoriquement, le FLN est donné favori, pour les nombre important d’élus qu’il contrôle sous sa coupe.Sur un collège électoral de 783 élus ,le FLN contrôle 293, le RND 220 et le reste est divisé entre une vingtaine de partis politiques qui sont sujets à des négociations en vue d’un éventuel ralliement. En sus des tractations, autour des postes au sein des exécutifs des APC, « la chkara » reste la clé incontournable pour l’accès au « club des milliardaires ». Les deux candidats annoncés pour le moment, sont de richissimes opérateurs, qui selon des échos, sont prêts à investir des milliards pour devenir sénateurs. Pour l’heure, des chargés de missions des deux candidats, s’attèlent à sillonner les 52 communes de la wilaya, pour soudoyer des élus électeurs et on évoque d’ores et déjà des surenchères à propos du prix à mettre sur la voix. Certains partis préfèrent des négociations en groupe, ce qui explique certainement l’organisation de diners chez des proches des candidats où les moyens de mise en confiance sont de mise, allant jusqu’à utiliser les serments sur le livre saint, pour garantir un pacte passé sur l’acquisition des voix. conclut notre source .Néamoins les citoyens ne sont nullement intéressés par cette lutte de clans et d’intérêts matériels et financiers et autres privilèges qui sont incompatibles avec les réelles attentes citoyennes dans une wilaya en déclin.

URL courte: http://lavoixdesidibelabbes.info/?p=20571

Posté par le Déc 17 2012. inséré dans ACTUALITE, ALGERIE. Vous pouvez suivre les réponses de cet article à travers le RSS 2.0. Vous pouvez répondre ou laisser un trackback à cet article

16 Commentaires pour “Sidi Bel Abbes :Du déclin dans la médiation locale à la Chkara (corruption) dans les futurs éléctions du futur sénateur”

  1. kerroucha

    Honteux la fonction poltique est pervertioe par les arivistes des 2 partis du pouvoir.Et ci qui arrive a belabbes est trés connu.Ces mafiosis sont capables de tout et ne reculent devant rien.Assoifés du fauteuil.Nous sommes obligésde lever les bras vers le ciel pour iplorer Dieu de les punir avant le chatiment final tant que leur mal est profond.

  2. mohamed

    bravo mr kerroucha,inna lillahi wa ina ilaihi rajioun……………………ces soi disants milliardaires il faut savoir de quoi ils ont bati leurs fortunes,mais heureusement qu’il ya une fin de non retour……………..pour corrompre des gens pour le koursi,cet argent donner-le aux pauvres vous le trouverez youm el kiyama ,des gens malhonnetes qui representent toute une wilaya et une ville qui a eu beaucoup de chouhadas et de vrais hommes qui sont partis dans l’anonymat pour laisser place a des vauriens pour prendre les destinees d’une population qui n’a d’autre alternative que dire hasbouna ALLAH wa niaama alwakil.

  3. monsieur

    ce n’est pas de leur fautes s’ils sont devenus riche mais la fautes aux pauvres qui les ont aides a devenir riches d’autant plus ou sont les pouvoirs (le politique )
    qui doivent controler la source de leurs richesses comme en France ou l’etat controle les avoirs des gens en plus des impots …….. comme ont dit « MIN AINA LAKA HADA »

  4. OMAR

    Ces nommades qui ne savent ni lire ni ecrire comptent que sur le critère financier pour arriver au pouvoir mais avec la complicité de qui?
    L’argent sale ira aux sales et l’argent propre aux propres et c’est ça la devise.

  5. jamel

    Des nomades qui investissent la Boulitque

  6. abbassi mdegouti

    Je vois que tout le monde parle de ce sujet de CHKARA ou RACHOUA pour acceder au poste de senateur et dire pour diriger ce beau pays dommage et la justice est ce qu’elle est aveugle mais il ne faut pas oublier ALLAH qui regarde tout, essayez de voir ces gens de la CHKARA quand ils vieillissent , voir leurs fins

    • Nasri

      Salam
      Ya si Omar il suffit que chaque citoyen revienne aux valeurs, si chacun de nous refusait de lui même d’être corrompant ou corrompu la corruption disparaîtrait d’elle même.
      L’éducation ou l’école ont pour rôle de former, d’éduquer et de façonner l’homme. La qualité d’une nation est le produit de son école , quand l’école échoue , la société décline au profit de tous les maux , dont la corruption.

      Nb si Benhaddou tu m’excuses pour aujourd’hui

      • Benhaddou Boubakar

        salam: tu es exusè mon cher ami,on aurait du se voir et causer un peu avec notre ami Mohamed g; tu m’exuses a ton tour des appels en absence!

  7. hamid

    je vous invite a consulté le casier judiciaire de Mr dine el Henani Abdelghani

    et parlant pas du commerce de Mr Berramdane Omar d’obédience

  8. Mohammed.G..

    Bonjour tout le monde,
    Nous savons tous que la corruption est une gangrène internationale,mais qui se développe rapidement et essentiellement dans les pays où l’impunité est reine où l’on ne fait pas la différence entre ‘halal et harem’ et aussi, où l’on ne fait pas la différence entre son propre argent et celui des caisses de l’état !!!
    Comme chez nous, que ‘Transparency International’ a classé l’Algérie à la 105ème place sur un total de 176 pays et à la 10ème place sur 18 pays arabes,puis à la 21ème place en Afrique. Notons que ce classement va du moins corrompu au plus corrompu, des places loin d’être honorables .
    La corruption est devenue une ‘agression sans arme’ , plutôt avec des sourires et qui se traite par un super dîner offert en l’occasion,ou autour d’une table en sirotant un café,ou par un intermédiaire ,ou directement en face corrompu et corruptible. Le lexique a totalement changé en passant de corruption en cadeau, don, reconnaissance et parfois en… affaire !!!
    Est taxé de ‘caffé’ ou ‘arrièré’ celui qui repousse ces ‘affaires’ !!!
    Amicalement !!!

  9. saim

    VRAIMENT C’est honteux de voir ces noms

  10. mourad

    et dire qu on vas etre presente au senat avec 2niveau la cantine ou cours du soir ce honteux et bien dit mr saim apres khamis 2010 de ras el ma tjr ce mnt benramdane de ras el ma a qui le tour

Répondre