La Voix De Sidi Bel Abbes

Sidi Bel Abbés: Du congrès international de cancérologie à la pépinière. Par Ayadoun S.A

Les lecteurs (ces) ont certainement pu suivre à travers la presse écrite et audio visuelle la tenue des premières Journées internationales de cancérologie, organisées depuis Samedi passé à Sidi Bel-Abbès par le CHU Hassani-Abdelkader, en collaboration avec la faculté de médecine de l’université Djillali-Liabes et qui ont été inaugurées par le ministre de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière, M. Abdelmalek Boudiaf. Outre cela le ministre à eu un programme chargé relaté par nos amis journalistes. Et en marge de cette grande manifestation scientifique ou participa activement notre ami et fierté l’initiateur de plusieurs projets réussis jusque là en l’occurrence le fils du quartier Abbou le Dr Benhamouda Ahmed établi en France ( Rouen) .Ce dernier qui fut auteur d’une communication lors de ce congrès à caractère international et accompagné de deux autres confrères eux aussi séminaristes l’un de Sidi Bel Abbés le Dr Taleb Rachid PH radiologie à Paris et le second de la capitale de notre pays le sympathique Dr Zahaf Fouzi aussi de Rouen ont tenu et bien sur
,bien-sûr après leurs contributions à la réussite du congrès de sénologie , indique notre ami le Dr Benhouidga ce trio a financé et planté des arbres dans la future forêt récréative de l association Jeunesse volontaire sise dans la cité Bremer( Sidi Bouaza El-Gharbi).Encore une fois merci à ces 3 gentleman qui ne demandent qu’ à être associé aux différentes actions qui touchent directement leurs compatriotes. Très bonne initiative INCHAALAH tous les belabbesiens et belabbesiennes suivront cet exemple citoyen. Conclut notre ami le Dr Benhouidga sur sa page facebook. Dans les faits le trio de grands « Toubibs » laissa ce jour après la clôture du congrès une empreinte indélébile qui fera date.

URL courte: http://lavoixdesidibelabbes.info/?p=67928

Posté par le Mar 27 2016. inséré dans ACTUALITE, SBA VILLE. Vous pouvez suivre les réponses de cet article à travers le RSS 2.0. Vous pouvez aller à la fin et répondre. Le Ping est actuellement interdit.

8 Commentaires pour “Sidi Bel Abbés: Du congrès international de cancérologie à la pépinière. Par Ayadoun S.A”

  1. fertous abbes

    salam c’est un bon geste de la part des médecins qui sont venus à la pepiniere , bon courage

  2. Nououi Youcef

    C’est un plaisir de voir des grands medecins qui participent dans l’environnement. j’ai été heureux d’être présent avec eux, j’espère que d’autres volontaires viennent eux aussi faire des plantations.

  3. Benhouidga

    Salam
    Nos amis dr benhamouda ahmed oncologue ,dr Taleb rachid radiologue a paris et dr Zahaf fouzi aussi imminent radiologue apres leur interessantes contribution au congres de senologie de bel abbes le 26 et 27 mars ils ont tenue a finance et plante des arbres.
    Aussi on a trace un programme de travail pour la formation continue de nos medecins pour une meilleures prise en charge du cancer du sein, le volet depistage a pris l essentiel de nos future actions .
    Inchaalah leur apport sera considerable , vu leur position actuel d expert meme en france.

  4. Mme CH

    L’environnement et la santé sont unis pour la vie….!!! Si le premier tombe l’autre suit…! Leur divorce veut dire tout simplement la mort…!!!

    On aurait aimé que nos Docteurs que je salue soient avec nous à SBA pour un meilleur apport, surtout en ce qui concerne la prise en charge des malades et des futurs médecins, mais bon…!!! J’espère seulement qu’ils sont des Autouins au service de leur ville et de leur vraie patrie…!!!

    D’ailleurs on n’a pas besoin d’ONG Caméléons qui sont pour la plupart la cause de pas mal de drames dans le monde…!!!

    Bon courage à tous…!

  5. Amirouche

    Salam,

    Nous devons respect à toute personne qui respecte l’environnement. Des docteurs venus pour un séminaire, donnant exemple aux jeunes et faisant acte de solidarité avec l’association jeunesse volontaire est une action qu’on ne voit que rarement, surtout que ce sont eux qui ont mis la main dans la poche pour acheter ces arbustes, alors que d’autres belabéssiens s’autorisent à critiquer injustement les autres et sans rien faire en plus. Je pense que, soit ils ont des « scorpions » dans leurs jabots, soit la critique est dans leur propre nature …désertique, soit « ywarouna hanette lidihoum »!!!
    Quant à moi je dis chapeau bas à nos médecins enfants de SBA et grand merci à Jeunesse volontaire.
    Salam

  6. Ayadoun Sidahmed

    SALEM El-HADJ Amirouche je vous remercie pour vos encouragements qui sont d’une grande valeur parce qu’ils viennent d’une personne que j’estime beaucoup. J’aimerai bien partager avec vous et aussi avec nos amis (es) lecteurs (ces) cette belle histoire de Djeha.
    Djeha dit un jour à son fils, alors qu’il atteignait sa douzième année :
    – « Demain, tu viendras avec moi au marché. »

    Tôt le matin, ils quittèrent la maison. Djeha s’installa sur le dos de l’âne, son fils marchant à côté de lui. A l’entrée de la place du marché, Djeha et son fils furent l’objet de railleries acerbes :
    – « Regardez-moi cet homme, il n’a aucune pitié ! Il est confortablement assis sur le dos de son âne et il laisse son jeune fils marcher à pied. »

    Djeha dit à son fils :
    – « As-tu bien entendu ? Demain tu viendras encore avec moi au marché ! »

    Le deuxième jour, Djeha et son fils firent le contraire de la veille : le fils monta sur le dos de l’âne et Djeha marcha à côté de lui. A l’entrée de la place, les mêmes hommes étaient là, qui s’écrièrent
    – « Regardez cet enfant, il n’a aucune éducation, aucun respect envers ses parents. Il est assis tranquillement sur le dos de l’âne, alors que son père, le pauvre vieux, est obligé de marcher à pied ! »

    Djeha dit à son fils :
    – « As-tu bien entendu ? Demain tu viendras de nouveau avec moi au marché ! »

    Le troisième jour, Djeha et son fils sortirent de la maison à pied en tirant l’âne derrière eux, et c’est ainsi qu’ils arrivèrent sur la place. Les hommes se moquèrent d’eux :
    – « Regardez ces deux idiots, ils ont un âne et ils n’en profitent même pas. Ils marchent à pied sans savoir que l’âne est fait pour porter des hommes. »

    Djeha dit à son fils :
    – « As-tu bien entendu ? Demain tu viendras avec moi au marché ! »

    Le quatrième jour, lorsque Djeha et son fils quittèrent la maison, ils étaient tous les deux juchés sur le dos de l’âne. A l’entrée de la place, les hommes laissèrent éclater leur indignation :
    – « Regardez ces deux-là, ils n’ont aucune pitié pour cette pauvre bête ! »

    Djeha dit à son fils :
    – « As-tu bien entendu ? Demain tu viendras avec moi au marché ! »

    Le cinquième jour, Djeha et son fils arrivèrent au marché portant l’âne sur leurs épaules. Les hommes éclatèrent de rire :
    – « Regardez ces deux fous, il faut les enfermer. Ce sont eux qui portent l’âne au lieu de monter sur son dos. »

    Et Djeha-Hoja dit à son fils :
    – « As-tu bien entendu ? Quoi que tu fasses dans ta vie, les gens trouveront toujours à redire et à critiquer. »

  7. Sayah Mohamed Amine

    Autant que membre de l’association « jeunesse volontaire » je suis fier de voir l’élite qui vient adhérer à notre projet c’est un honneur pour notre association et pour la ville de Sidi Bel Abbés qui nous est très cher INCHA ALLAH l’adhésion de tous les médecins. Merci pour ce geste citoyen aux Dr Benhamouda, Dr Taleb et le Dr Zahaf

  8. B.Faouzi

    j’ai passé avant hier devant le site les arbres que vous avez plantés commence fleurir, c’est un bon signe INCHA ALLAH avec l’entretien ils vont réussir. Bon courage à tous les gens qui ont participé à cette noble tâche et merci !

Répondre