La Voix De Sidi Bel Abbes

SIDI BEL-ABBES :Détérioration inquiétante du cadre de vie,insalubrité ,actes d’incivisme ,nuisances

PARTOUT A SIDI BEL-ABBES, CE SONT LES MEMES INQUIETUDES ET MOTS DE DEPIT AU VU DE LA PALPABLE DEGRADATION DU CADRE DE VIE…, ALORS QUE L’ETE ET LA SAISON ESTIVALE SONT A NOS PORTES…, BIEN QUE LA CANICULE DU WEEK-END SOIT UN INDICE REVELATEUR. L’INSALUBRITE, LE MANQUE D’HYGIENE ET SURTOUT LES ACTES D’INCIVISME SONT MAITRES DES LIEUX, A CELA S’AJOUTENT LES NUISANCES NOCTURNES. TOUT CE DECOR PLANTE POUSSE AU DEPIT, A LA FRUSTRATION MEME. LASSES, LES CITOYENS NOUS ONT CONTACTES POUR EXIGER UNE RAPIDE ET SERIEUSE PRISE EN CHARGE DE LA GESTION DE LA VILLE, NOTAMMENT DANS CE QU’ELLE A DE PLUS CHER, SON IMAGE, SON CADRE DE VIE… CETTE REQUETE CITOYENNE EST SUR TOUTES LES BOUCHES, ET LA ENCORE SUBSISTE PARTOUT L’AFFICHAGE SAUVAGE DES CANDIDATS AUX DERNIERES LEGISLATIVES DU 10 MAI PASSE. LA DETERIORATION DE CE CADRE DE VIE EST PERCEPTIBLE EN TOUT ENDROIT, QUARTIERS DE LA PERIPHERIE, CENTRE-VILLE AVEC, EN OUTRE, LES TROTTOIRS SQUATTES… AVEC TOUT QUE CELA ENGENDRE COMME ACTIVITE INFORMELLE OMNIPRESENTE A SIDI BEL-ABBES. CE PHENOMENE, UNE DES PLAIES BEANTES QUI DEFIGURENT L’EX-PETIT PARIS, N’A PU ETRE CIRCONSCRIS CONCRETEMENT MALGRE LES PROMESSES BRANDIES ET LES ACTIONS RETENUES. A CELA S’AJOUTE L’ANARCHIE DU TRANSPORT EN PLEINE VILLE OU LES CHOSES SE COMPLIQUENT DE JOUR EN JOUR AVEC LE MANQUE CRUCIAL DE PARKINGS ET D’ESPACES DE STATIONNEMENT. EN PARLANT DE TRANSPORT, NOUS INSINUONS NOTAMMENT LA CIRCULATION URBAINE QUI EST UNE AUTRE GALERE POUR LES USAGERS BELABBESIENS. EN PARALLELE A CE DECOR, UN MALAISE DIFFUS SEMBLE RONGER DE GRANDES FRANGES JUVENILES INGENIEUSES MAIS DEMEURENT LIVREES A ELLES-MEMES, RELEVE-T-ON.

URL courte: http://lavoixdesidibelabbes.info/?p=13815

Posté par le Juin 2 2012. inséré dans ACTUALITE, SBA VILLE. Vous pouvez suivre les réponses de cet article à travers le RSS 2.0. Vous pouvez répondre ou laisser un trackback à cet article

211 Commentaires pour “SIDI BEL-ABBES :Détérioration inquiétante du cadre de vie,insalubrité ,actes d’incivisme ,nuisances”

  1. MIMOUN

    On a qu’à comparer notre ville et celle de Tlemcen pour voir la différence et ce qui fait l’écart ceux sont les responsables.
    L’APC est gérée par un maire qui n’a jamais travaillé et a passé sa vie comme syndicaliste et il faut aussi voir son faible niveau d’études;de meme il faut voir aussi son équipe dirigeante de quoi elle est composée.Lorsqu’on met des incompétents à la tete d’une mairie il faut s’attendre toujours à une dégradation du cadre de vie.
    En plus on gère plutot les affaires à intérets personnels que les affaires qui ne rapportent rien.

  2. hami de sba

    la vérité est celle que vous décrivez l’incivisme et le laisser aler des responsables qui ont d’autres chats a foueter

  3. mme zakmout leila

    c est desolant ce qui arrive a notre cher bel abbes aucun belabessien n a eu le nif de redresser la barre et sauver bel abbes de cette anarchie endemique.parce que tout simplement les vrais belabbessiens qui aiment leurs ville sont ecartes et laisser le champs libre aux arrivistes et opportunistes.je vous parie qu aucun responsables n est issu de belabbes sinon il aurait tout fait pour redonner a notre bel abbes son image de jadis ou sont son jardin ses arteres fleuries sa coupole. il n y a pas une seule ame sensible a bel abbes pour la sauver de cette sauvagerie je lance un cri de detresse pour sauver la memoire de sidi bel abbes a tout belabbessien digne de ce nom

    • Saad h

      c’est désolant ,oui c’est vrai et personne ne dit mot et si jamais un natif de la ville ouvre sa bouche on la lui fermera par des propos mal sain ,ex( oui je te connais toi ,tu n’es qu’un morveux ,tu as été a l’école parce que etc…etc…)mais Mehdi n’est pas connu parce que il vient de loin et c’est un soûlard et un corrompu ,il n’a pas le temps de s’occuper de la ville ,les affaires louches passent en priorités (tchipa).Le jour on commencera a se respecter mutuellement ,on trouvera l’homme qui nous faut pour SBA .

  4. Un parmi d'autres

    Quelle catastrophe cette photo me rappelle la périphérie de Rio et celle de Bombay et celle de Calcutta il est loin notre p’tit Paris .Allah yestor!

  5. harmel sba

    il ne faut pas cacher larélitéavec untami bravo voix de sidibelabes

  6. souad de SBA

    passez pres de la coupole c’est l »anarchie

  7. zouaoui

    L’art de vivre est une tactique où nous serons longtemps novices.ne pas endosser svp la responsabilité aux autorités,car la citoyenneté fait partie du savoir faire et vivre ,que chacun nettoie son environnement, la rue de l’article par exemple, bourré de saleté émanant des marchands , le cimetière ,la coupole ,etc, même l’architecture s’est transformée en mosaique chaque quartier. Si nous n’avions pas tant de défauts, nous ne prendrions pas tant de plaisir à en remarquer chez les autres.

  8. Algérien 2

    Allah ya3tik essaha Mimoun, à ce que vous venez de dire. Je n’ai plus de mots à ajouter. Une fois j’avais répondu à un article concernant notre chère ville sidi bel abbes….J’avais souligné que tout cela est à cause du terrorisme c’est à dire il a avantagé l’exode rural, nous voilà envahie par des vautours, saleté, banditisme, agressions, etc…. Alors un lecteur n’a pas voulu , en me disant que sont des algériens laissez les faire ce qu’ils veulent ………..

  9. Saladin Waghef

    Urgent Urgent !! un homme a besoin de plaquettes de sang A+ chaque 3 jours !!!
    prière d’appeler en urgence le numéro: 07 71 50 10 73
    Merci wellah yjazikom khayran !!
    SVP C’est une vie humaine qui est en jeu !!!!!!!!!!!!

  10. Saladin Waghef

    Mes Amis, mes chers compatriotes la vie est trop courte et on ignore de quoi sera fait demain.Des personnes ont besoins de nous, Montrons, que les Algériens sont unis et de vrais musulmans. Dieu vous le rendra.
    Donnons le sourire aux plus démunis ,donnons la Vie,
    Faisons don de notre sang !!!!
    Ensemble nous pouvons changer le cour des choses.
    Algerian United !!

  11. nabila t sba

    Enfin vous nous parler de l’environnement délaissé et c’est malheureux que ces choses continuent passez a sidi djillali dans les alentours des marchés etc c’est honteux

  12. MIMOUN

    Saladin waghef allez -y dormir svp et ne détournez pas le sujet; Laissez nous commenter sur un sujet très intéressant . Nous les lecteurs on a un sang contaminé par le dégout causé par la situation catastrophique de notre ville..

    • Mohamed.G...

      Ce n’est pas gentil de votre part Mr Mimoun.Ce monsieur Saladin n’est qu’un Fa3el kheir,il demande aux âmes charitables de contribuer à donner leur sang pour sauver des vies humaines.
      C’est une question de vie ou de mort,et non pas de saleté…
      Revenez à la raison…Mr !!!

      • Un parmi d'autres

        Bravo MR Mohamed G l’annonce d’un don du sang passe avant .Et puis qu’y-a-t-il de mal a passer une information humanitaire au milieu decette discussion sur l’hygiène qui s’est enfuit de notre ville et a été remplacée par la saleté importée par les ruraux .N ‘est-ce pas Mohamed G .
        Quand je m’acquitte de ma taxe foncière il est écrit une ligne taxe ordures ménagère et nettoyage voie ,et il m’est arrive de poser la question de cetteau prépose a l’hôtel des finances près du lycée laperinne el-djala sur le pourquoi payer alors que la voie est sale ,et la réponse fut brève (hadi hya el bled ,yeddou drahem ou ma tentes ou walou.Allez-y comprendre quelque chose si ce n’est un vol manifeste.Cordialement

  13. salim

    Mr Mmoun Salam
    Une personne qui demande de l’aide à ces frères pour un besoin de sang en urgence, n’a pas besoin de dormir dans ces moments difficile de la vie, un peu d’humilité SVP, on voit que vous n’êtes pas galant du tout.et je n’ai pas besoin de réponse SVP

  14. Nasri

    Salam si Mohamed G
    Heureux de vous lire dans des circonstances pareilles, c’est les choses de la vie, elle est faite ainsi. porte bien mon frère.

    • Mohamed.G...

      Bonjour Si Nasri,
      Je vous ai laissé un commentaire hier soir (rubrique Ballade à SBA),j’ai pensé à vous,et le jour J c’est pour demain Inchaa Allah!!!
      On espère vous voire à votre retour Inchaa Allah!!!
      A bientôt mon frère!!!

      • Nasri

        Si Mohamed G
        Demain le départ inchalla, pris pour nous, j’espère vous voir au retour avec les frères.

        • Mohamed.G...

          Allah issahel,mon frère,tu es entrain de faire ton devoir envers Dieu,et c’est Dieu qui te protègera et te guidera !! Jen suis sûr,comme tu as un bon coeur ,Dieu ne t’abondonnera jamais !!
          Allah iwafek!!

        • ghosne elbane

          Si nasri Allah issahel inchallah trouh bikheir ou tardja3 bikheir. Bi salama.

        • Mme CH

          Mr Nasri salam!!! je vous souhaite un bon voyage, Wallah Yaj3al hadihi El Omra Fi Mizen hassanatika inchaallah, wala tanasana min DouaâiKa wa li Jami3 el Mouslimin, Bon retour aussi salimen ghanimen inchaallah et si vous avez besoin de quoi que ce soit, nous sommes là pour vous donner un coup de main sans problème….
          portez vous bien et mes amitiés à votre famille…. Bentkhalti rahi rayha m3ak wala sinon ça sera pour la prochaine fois ma3lich!!!!!

          • Nasri

            Salam Mme CH
            Ravi de votre retour parmi les lecteurs de la voix de sidi bel abbes, et merci pour les compliments, je suis très flatté par vos gentils mots,.
            Je suis accompagné par soeur qui a perdu son mari trés jeune, ainsi que sa fille universitaire, quand à Bent khaltak est programmée pour l’année prochaine inchallah.

        • Ennemi intime

          Allah Issahel Si Nasri et Dieu n’a jamais abandonné ceux qui ont bon coeur !
          Mémoria insiste pour que je vous transmette ses voeux de bonne santé et Omra

  15. MIMOUN

    saladin waghef je vous prie de m’excuser
    Mais il est souhaitable que la voix de sba organise un sujet spécial pour ces types d ‘ hurgence parce que la dernière fois
    Primo , le sujet qui était relatif à l’équipe de la vdsba s’est reconverti aux problèmes de santé
    Secondo , le lecteur ira directement au sujet pour faire sa demande d ‘ hurgence.
    Ma réaction a été nerveuse et non calme et ceci pour éviter de mélanger les sujets.

  16. MIMOUN

    je suis un etre humain je me trompe et je reviens à la raison
    « OUHADIHIA SOUNATE ELLAH FI KHALKIH »

    • Mohamed.G...

      Si Mimoun,
      KOULOUNA KHATAOUN OUA KHAIROU ELKHATAIINE ETTOUABOUNE. Merci Si Mimoun!!

    • benhaddou boubakar

      salam si mimoun,je comprend ton devouement et chacun de nous peut se trouver dans une situation qui lui provoque des mecontentements ! on revient et on s’exuse, c’est bien mes freres et je vous remercie tous

  17. Nasri

    Salam si Mimoun
    Je suis très content de votre démarche vis à vis de Ce Mr , reconnaître ces torts, prouve la grandeur de l’esprit et l’honnêteté de l’homme. bravo encore une fois.

    • benhaddou boubakar

      salam si nasri,pries nous dieu pour tous nos lecteurs et lectrices! allah isahal khouya!on se vera au retour nchallah

      • Nasri

        Salam si Benhaddou
        Tellement l’émotion est grande je ne trouve pas de mots pour remercier tous mes frères et soeurs lecteurs de la VDSBA, je prie DIEU le tout puissant de nous guider vers le droit chemin, et nous accorder sa clémence.
        Durant ce bref passage parmi nos chers lecteurs et lectrices, je demande pardon si jamais j’ai froissé quelqu’un par dissipation.

        • benhaddou boubakar

          oh non si nasri,vous ètiez a la hauteur ,j’en suis temoin,bien sur on se demende pardon malgre nous,tous les lecteurs (ces) ont ètè tres sages tres gentils ces jours ci, je les remercie tous pour leur attachement a la voix de sidi belabbes! c’est ca la fraternitè

  18. MIMOUN

    Salem ya si salim
    Nous sommes pas des prophètes mais des etres humains et nous sommes appeler à faire des fautes mais votre galanterie est bien caractérisée par votre refus de vous répondre.

  19. chaib draa tani djamel

    pour la salubrité de notre ville tout le monde est complisse, moi méme je fais partie de cette ville ,il ne faut pas cacher le soleil avec un tamis;

  20. kheireddine B VDBSA

    Si djamel vous avez gagné le dernier concours 22 je tiens cela de notre rédaction.Vous serez honoré lors du prochain SBA Bsahtek khayi.

  21. chaibdraa tani djamel

    merci de la bonne nouvelle kheiredine

  22. SOHBI 22

    Jamel il faut venir supporter notre équipe de la voix de sba

  23. lecteur assidu

    Salam si Nasri.Je me joins aux amis et vous souhaite une excellente Omra Ghanimen Salimen et…. si vous voulez qu’on vous pardonne alors ne nous oubliez pas en nous envoyant Douâaika et Bezzef !!!!!Bon voyage.Fraternellement!

    • benhaddou boubakar

      bien dit « lecteur assidu », on demende a mr nasri de prier beaucoup pour nous s’il veut qu’on lui pardonne! bien la priere des 2 cotès! allez bonne soiree,demain surveillance bac nchallah!

  24. exilee

    Pourquoi ne demandez-vous pas aux PN de revenir, de faire à nouveau de ce pays et surtout de cette ville qui fut naguère magnifique un nouveau petit paris, riche, propre et prospère et vous donneriez l’exemple d’une nouvelle Algérie fraternelle et forte ce n’est qu’une suggestion mais si vous y réfléchissez c’est peut-être la solution pour vous

    • Mohamed.G...

      Exilée,vous avez bien fait de vous exiler et nous laisser se débrouiller à notre manière.Nous avons nos hommes qui vont relever le défit et on s’en sortira.
      Ce que vous avez vu comme photo,je trouve que c’est un peu exagéré car ce n’est pas la véritable image de Sidi Bel-Abbès à tel point où l’on nous taxe de vivre dans une immense poubelle à ciel ouvert!!
      L’insalubrité et la saleté ont été toujours une question crucial pour tous les maires du monde,donc ce n’est pas la peine de nous livrer ou citer comme modèle insalubre.
      Quant à vos recommandations de vos PN pour nous assister,ne vous inquiétez pas pour nous,on a pu s’en passé pendant 50 ans!!! Nous sommes toujours en vie et en bonne santé, et plutôt balayer devant vos portes parce que je sais que vous en aviez besoin « vous aussi »…

      • hamidi

        C’est un bonne réponse mis a part vous avez été trés catégirique vu que l »exilé vous a poussé a cela ces gens soulevés n’ont rien dit de mal rspectons tous.mon ami

  25. kerroucha

    Vous pouvez dire ceque vous voulezil ya des failes a rectifier pour peu que les défaillants quittent les comandes et puis il ya la part de l’incivisme.

  26. Ennemi intime

    Les PN reviennent et sont chez eux,du moins ceux qui ont le courage d’assumer leur passé;il y a des gens bien parmi eux et personne ne les indisposent dans cette nouvelle Algérie.
    Sidi-Bel-Abbès n’est pas aussi sous-dev que vous le rapportent certains de nos « indigènes » en France pour justifier leur repli et raison d’être devant ces PN qui se demandent « Pourquoi nous ont-ils chassé puis suivi après pour co-exister avec nous dans les cités HLM ? » Le questionnement est légitime surtout si ces « immigrés » ne sont pas …des harkis qui ont choisi leur camp mais pas celui de leurs enfants qui sont autorisés à venir en Algérie voir leurs oncles,tantes et grands parents.Le savent-ils au moins ?
    Ne faites pas trop cas des plaintes de nos vieux immigrés(Chibanis) qui ont tendance à verser dans le catastrophisme !
    Sidi-Bel-Abbès est toujours riche et la misère n’est aucunement apparente comme en Guadeloupe ou Martinique ! C’est vrai qu’elle manque de management urbain et environnemental .
    Mes hommages !

  27. Hadj dekar sd

    Restons mesamis dans le vrai contexte ne suivons pas ceux qui tentent de créer des amalgames il s »agit d »un ville qui doit etre bien entretenue.Exigeons le.

  28. exilee

    je vais vous répondre Mohamed G et je le ferais ensuite pour Hamidi et Ennemi intime
    Tout d’abord je vous prie d’accepter mes excuses si mes propos et ma suggestion ont pu vous froisser ou vous offenser, ce n’était pas dans mes intentions, ce que j’ai voulu dire c’est que les PN désireux de revenir vivre sur leur terre natale ne demanderaient pas mieux que de vous aider, oui vous vous êtes passés d’eux pendant un demi-siècle, oui vous pouvez continuer à le faire mais quel mail y aurait-il à unir vos efforts avec eux pour une vie meilleure??? et pourquoi devraient-ils balayer devant leur porte??? je crois que vous confondez PN et français de métropole
    Pour HAMIDI
    Merci d’avoir compris le sens des mes phrases
    Pour ENNEMI INTIME
    Merci pour votre courtoisie
    Merci aussi pour ceux qui ont le courage d’assumer leur passé comme vous le dites si bien. C’est vrai qu’à de trés rares exceptions les PN sont les bienvenus et sont trés trés bien reçus là où ils sont nés, ils ne reviennent pas avec un esprit revanchard ni même de reconquête, ils reviennent parce qu’ils veulent retrouver la terre de leurs grands-parents et parents, ils reviennent pour retrouver leur jeunesse, ils reviennent surtout parce qu’ils ONT MAL loin de chez eux et parce qu’ils n’ont trouvé ici en france que mépris et bêtise
    quant à votre interrogation concernant « certains de vos indigènes » et là je cite vos propres paroles, c’est vrai que la question est pratiquement sur toutes les lèvres
    tout ceci pour vous dire que je vous souhaite sincèrement de trouver les solutions qui s’imposent qaunt à vos problèmes d’insalubrité (c’est quand même vous qui le dénoncez et pas les étrangers)

    • un parmi d'autres

      exilee ,tres bonne réponse explicatives avec des arguments qui font réfléchir .Là ou je suis basé ,c’est sur le mot  » indigène « que j’ai bani du fond de ma mémoire en juillet 1962 quoique même avant je l’entendais rarement et depuis il m’était inconnu c’est comme ce qualificatif d’émigré qui est souvent employé par nos compatriote .Alors exilee comment faire pour vous rencontrer ne serait-ce qu’au bout du fil .Cordialement et sans racunes

      • exilee

        paroles qui mettent du baume au coeur « un parmi d’autres » malheureusement il y aura toujours des « pour » et des « contre »
        et il y aura aussi sans cesse des polémiques, on ne peut pas refaire l’histoire, il faut vivre avec nos souvenirs (si possible les meilleurs) et aussi avec nos regrets et parfois nos remords

  29. exilee

    je vais répondre globalement
    je vis en métropole parce que je ne peut pas faire autrement et qu’il faut bien respirer quelque part mais je me considère comme une apatride dans ce sens que la france n’est pas mon pays, mon pays c’est et sera toujours l’ALGERIE quoiqu’en disent les mauvais pensants, jamais je n’ai retrouvé ici les couleurs, les odeurs, la joie de vivre propres à l’Afrique du Nord
    non l’exil n’a pas fait de moi une bombe, je ne le serais jamais car je réprouve la violence aveugle et stupide qui fait souffrir des innocents, et je ne pense pas d’après mes propos vous avoir donné cette impression, si c’est le cas croyez bien que je le regrette

  30. exilee

    je suis trés triste de constater que vous n’avez rien compris à ce que j’ai dit
    désolée mais pour moi nos échanges s’arrêtent là car c’est vous qui venait d’avoir des mots blessants et hors propos

    • Ennemi intime

      On est presque dans un jeu virtuel ou war games…

      Les joueurs se relaient pour tâter les défenses « aériennes » de l’autre rive;ils sont camouflés ou ont changé de tenues …et cocardes…Et puis on constate que les grosses batteries « côtières » sont toujours là et occupent le terrain avec de nouvelles tenues et étendards .Alors chacun tâte les « défenses » de l’autre pour évaluer la brèche…Et puis il y a l’oiseau bleu qui réapparaît de temps en temps et la mémorica historica qui plane entre Sète et Oran;et toutes ces plaintes pathétiques et réelles qui appellent au spleen du pays perdu et qu’on doit respecter.Mal formulées,elles prêtent à confusion pour ceux qui n’arrivent pas à décrypter ce qui arrive quand deux hommes aiment à la folie la même femme,ou quand deux femmes jalouses du même homme perdent toute notion d’analyse des évènements.

      Une garderie d’enfants très primaires reste intéressante à observer tant les comportements adultes lui doivent duplication dramatique dans ces jeux de la guerre…qui n’en finissent pas !

      Je préfère rester un enfant…de la Paix !

      • Mme CH

        Alors là Mr Ennemica intimica, c’est un beau jeu virtuel……et j’adore………l’effet 4 en 1 et même plus…..
        Le problème ne réside pas dans le décryptage de ce qui arrive, parce que nous sommes d’accord sur pas mal de points, mais je crois qu’il réside dans la façon et la voix où on veut faire évoluer les choses……il faut se demander d’abord, si on a les mêmes aspirations et quels sont les fameux garde-fous pour cet état de fait…..
        C’est un problème beaucoup plus grave qu’un simple amour à la folie ou une jalousie maladive, les enjeux y sont beaucoup plus grands, car on risque de remplacer un compromis d’Evian par un autre plus sophistiqué, à la mode quoi…….et c’est là que nos routes peuvent se séparer…!!!!!
        Uun enfant de la paix toujours, un adulte de la paix ça ne court pas les rues ces temps-ci, mais c’est mieux qu’un adulte de connivence S/c de tous les adjectifs qualificatifs…

    • nabila t sba

      bienvenue avec nous ne faites pas cas des gens qui dient des mots pour faire partir les lecteurs nouveaux comme vous et autres.

  31. Algérien 2

    Vous voyez exilée, avec qui on est??? jamais ma yatrabbou!!!

  32. exilee

    Bonjour Algérien 2 que veut dire ma yatrabbou???? (rires)
    comme le dit si bien un parmi d’autres mieux vaut parler de sport
    au moins on ne reste pas fachés

  33. mohamed

    ya tkalam matkhalihache fi kalbak

  34. Smiley

    Plus que poil à gratter que béni oui oui Smiley et Historica se retirent définitivement de ce site non sans avoir remercié les administrateurs pour leur hospitalité, parfois chatouilleuse et surtout Boubekeur que je salue bien bas!!!!

    • Bouchentouf Ghalem

      Moi aussi parfois, je suis bien tenté de quitter le navire, mais mes amarres sont faites d’une fibre sentimentale que l’exil à soixante ans passés n’est pas prêt de rompre !
      Dans la vie quotidienne de nos jours et dans un contexte général sollicité par l’information, particulièrement pour ce qui nous concerne, celle de ce journal des Bélabbésiens à travers le monde, nous sommes confrontés à des situations argumentatives sincères. Soit donc nous décidons d’y participer pleinement par le dialogue, la discussion, les échanges fructueux et bénéfiques, soit nous ne faisons rien, que de recevoir une idée extérieure qui peut provoquer un éveil, une curiosité dans notre esprit sans exiger de réponse. A mon grand regret, petit à petit, je constate que le coucou a fait son nid dans celui des autres volatiles et qu’une dérive haineuse s’installe par celui ou celle, qui entend agir sur l’autre par des moyens utilisant l’argument sans raison et l’ironie de qualité inférieure qui n’engendre qu’un « sous-rire » en quelque sorte. Il ne s’agit plus alors de dialoguer mais de changer sa manière d’être, de se comporter même « Attention, cela va peut être te blesser, te choquer l’ami Smiley, mais tu dois accepter ma vérité » semble dire ces émules de la polémique. Polémique dis-je, du grec « polémikes » qui signifie « relatif à la guerre », guerre des manchots, des pingouins ou des bourricots, allez savoir ? A moins que ce ne soit celle des cacatoès zélés, imitant bien leurs maîtres ? Ce n’est pas du sérieux, ces débats violents sur des sujets sensibles, historiques, politiques, alimentés par des opinions passionnantes ou des attaques personnelles pour chercher à provoquer une réaction sont souvent stérile, les deux camps restant farouchement accrochés à leurs convictions. D’autant plus que les attaques personnelles ne font qu’exciter le volume des échanges sans le résultat escompté, la solidarité et l’amitié des Bélabbésiens de toutes origines, même juives s’entend ! Car ce que l’on semble ignoré peut-être, du moins en lisant certains commentaires, c’est que le Coran est loin de condamner en bloc toute une communauté, toute une race, n’hésitant pas à rendre justice aux éléments sains, demeurés fidèles aux prescriptions de la loi Divine, et ceux qui croient et font le bien, n’ont rien à craindre, qu’ils ne soient pas affligés non plus, cette affirmation où se décrète l’esprit humain de l’Islam est énoncé plusieurs fois dans le corps même de la controverse dirigée contre les juifs, à fortiori les juifs arabes de l’époque. Ce n’est donc pas le Judaïsme qui est mis en cause, mais les intrigues, les menées subversives de certains de juifs arabes qui avaient trahi le pacte de non agression par leur orgueil démesuré, leur appétit de domination temporelle, toutes ces choses que réprouve vigoureusement l’Islam. Il n’a jamais condamné le juif en tant que tel, en tant qu’être humain, mais uniquement en tant que transgresseur des lois Divines, celles là même énoncées dans leurs propres écritures la Torah et les Psaumes. Ainsi les gens du livre, Juifs comme Chrétiens qui croient sincèrement en l’Un et en l’Au-delà et font le bien ne sont nullement visés par les invectives du Coran, je ne m’explique toujours pas pourquoi on continue hélas, de les traiter de « Sales juifs », sans en avoir jamais connu un seul, j’en suis convaincu ! S’il y en a qui veulent en savoir un peu sur ce qu’ils pensent vraiment de l’Islam maintenant, reportez-vous sur le moteur de recherche Google et tapez : « un Rabbin juif témoigne de l’Islam », vous en serez étonné. Cordialement.

      • ghosne el bane

        Si Bouchentouf vous nous decevez, le fils de Bouchebka vous nous avez raconté votre histoire d’enfant pauvre et vous avez reussi tant mieux pour vous mais il ne faut surtout pas oublier votre village, la ville où vous avez étudiez , vous êtes sage et nos ancêtres disaient  » EL HMIYA TROUD ESSBA3.bONSOIR

      • Madame mostefaoui SAB

        Seul Dieu pourra témoigner je suis attristée mais je demeure une fidéle lectrice j’ai quatre membres de ma famille chacun dans un coin de notre pays et toujours aux nouvelles de sidibelabbes qui lorsque ce journal tombe en panne Elles me disent leur inquiétude Que ces persones nuisibles s’enailent pas les gens de bonne famille.RABIMAANA

    • benhaddou boubakar

      peut tu me dire pourquoi bien bas mr « smiley »? et je ne vois aucune raison de te retirer du site avec « historica »? moi je n’accepte pas!!!!!

  35. sokato d 'ALICANTE

    Vous jetez l »éponge trés vite je vous croyais tres tenace.cette désertion est regrettable.

  36. rachid

    A LA REDACTION ET KHEIREDDINE
    Je vous ai envoyé un article sous forme de diagnostic sur la situation qui tend à se degrader alors que la solution existe pour venir a bout de ce fleau a moins que je n’ai pas pu vous convaincre

  37. zouaoui

    hé mr bouchentouf ,vous avez intervenu à la place de ceux qui imposent leurs avis avec méchanceté indirecte , stérilisation des esprits?ETES VOUS MEDECIN A LA VDSBA?vous avez mentionné ceci; la solidarité et l’amitié des Bélabbésiens de toutes origines, même juives s’entend ! Car ce que l’on semble ignoré peut-être, du moins en lisant le coran.ya si bouchentouf vous vous gourez, l’ennemi demeure ennemi, c pas pour tes beaux yeux que les français coopèrent,ils ne vous gobent pas rassurez vouset les pn c leur produit devastateur,nos ancetres ont bavé ,ok?votre démagogie embourbée par le coran, désolé cette doctrine ne nous intéresse guère,c une ancienne chanson, je vous dédie ce proverbe qui convient la taille de vos propos:La politique, c’est pas compliqué, il suffit juste d’avoir une bonne conscience, et pour cela, il faut juste avoir une mauvaise mémoire. » voici les pieds noirs qui ont chanté pour ce beau pays qui les démange tellement qu’ils prient dieu de la conquête de l’algerie ,navré , je vous cite Maria CRUZChanteur :

    Ma Ville Blanche

    Chanson de Robert Carpentier : Ma Ville Blanche

    Chanteur : Robert Carpentier

    YAHOLELE

    Chanson de Alberto Staïffi : YAHOLELE

    Chanteur : Alberto Staïffi

    ZOUBIDA

    Chanson de Alberto Staïffi : Zoubida

    Chanteur : Alberto Staïffi

    Le pays qui n’existe plus

    Chanson de Jean-Pax MÉFRET : Le pays qui n’existe plus

    Chanteur : Jean-Pax MÉFRET

    Couleurs et Parfums

    Chanson de Mick Maccotta : Couleurs et Parfums

    Chanteur : Mick Maccotta

    C’était un beau pays l’Algérie

    Chanson de Serge Lama : C’était un beau pays l’Algérie

  38. zouaoui

    en double c mieux

  39. Mme CH

    Mr Zouaoui Salam!!!! J’ai bien cru savoir qu’une pied noir ou rouge, enfin peu importe la couleur…..a dit que le FLN a massacré des innocents et même du bétail de 1954 à 1962 et même après l’indépendance, alors dites-moi, où dois-je nager cette fois-ci……?????

    • benhaddou boubakar

      l’armèe de liberation nationale (l’aln) n’a fait que son devoir c »est de liberer notre territoire occupè,mais l’organisation armèe secrete (oas) est le veritable criminel de guerre qu’on doit le juger pour ses crimes odieux et crapuleux!

    • Oiseau bleu

      Je prédis que Mme CH et Claude B. sont appelées à s’entendre ! Pourquoi ?

      Toutes les deux souffrent…de l’absence de l’autre !

      Je parie aussi qu’elles ont toutes les deux un besoin affectif certain,…celui de voir leur double!
      Je reste certain jusqu’à parier mon pseudonyme et rejoindre le monde de la clarté comme Smiley/Historica…que les deux femmes peuvent s’entre aider dans le socio-professionnel et aider…les autres des deux côtés de la Sebkha et…de la Montagne des lions..au lieu de consommer leurs énergies à faire…du sur place …

      PS. Les pieds rouges sont les pieds noirs d’Algérie qui ont combattu avec le FLN…Respectez leur mémoire les Yveton,Laban,Maillot et les autres

      • Claude.B

        Bonjour Oiseau bleu,
        Je découvre votre commentaire et par la même occasion votre profession :voyant doublé d’un psychologue !!
        J’ai le regret de vous informer que vos prédictions n’ont aucunes chances de se réaliser ,et que votre pari est déjà perdu .Alors ,monsieur ,sans masque ,qui êtes vous ?
        Cordialement .

        • Lecteur Perplexe

          Madame Claude B,Oiseau bleu est certainement un des pseudos d’un psychologue de formation :Mémoria,Mme CH etc sont certainement les multiples personnalités du même personnage ou des avatars comme on dit

  40. BD

    Lecteur de la VSBA,
    Je me suis volontairement mis à l’écart des polémiques parfois inutiles , voire même stériles pour échapper à ce type de jugement dont vous vous rendez responsable à l’égard de Mr Bouchentouf.
    Mais vos propos abjects et ceux de vos acolytes qui n’ont de cesse à fustiger ceux parmi les lecteurs qui apportent le plus à ce journal, me poussent à réagir très brièvement afin d’exprimer ce que je n’aurais jamais osé.
    Les personnes tels mrs Boucentouf , Smiley, Sans reproche… que vous ciblez méthodiquement à desseins pour leur nuire dans vos torchons , n’ont eu pour tort que d’exprimer librement ce qu’ils pensent, dégagés du carcan de haine qui vous habille.
    Vous n’arriverez jamais à la cheville de ces personnes qui humblement , poussées par la nostalgie et l’amour de leur patrie n’ont eu comme velléité que d’enrichir les débats de leurs points de vue dénués de toute forme de haine .
    J’ai lu pratiquement tout ce qu’ils ont pu écrire sur ce journal, et les connaissant , j’affirme avec force qu’ils ont été à chaque instant mus par trop de modestie qui entravaient même parfois leur intelligence. Ils ont simplifiés leur expression et ont respecté et répondu aux plus modestes des lecteurs …et également malheureusement aux plus intolérants et aux néo-inquisiteurs.
    Devant l’impuissance des administrateurs à modérer les interventions, je demande à mes amis de nous abstenir d’écrire et de vous laisser tout l’espace pour en faire un désert!

  41. Saad h

    Au lieu de traité ce Mr Bouchentouf de clow essayé au moins de le convaincre par un dialogue sain et convaincant et rentré dans un dialogue d’homme a homme.Je veut dire par là élevé le niveau et respecté autrui .
    Les « cœurs » les plus puissants sont ceux qui renforcent les liens d’amitié avec leur semblable.
    sur la base de nombreuses observations authentiques et incontestables.Ce que Benjamin Franklin a dénoncé en 1787 pour les futurs Etats-Unis d’Amérique, s’applique aujourd’hui, en 2012, avec une remarquable justesse à la France, aux autres pays européens et aux … futurs (peut-être) Etats-Unis d’Europe.A l’évidence, en 220 années, la communauté juive a parcourue un immense chemin dans leur objectif de maîtriser le monde.

    Au cours des trois derniers siècles écoulés, seuls ceux qui gravitaient autour des différentes sources du pouvoir étaient en mesure de percevoir et d’appréhender les travaux de fond auxquels se livraient les membres de la communauté juive . La masse, quant à elle, engluée dans sa vie quotidienne, ne disposant que de faibles moyens d’information, ne pouvait en aucune manière se douter d’une telle réalité. Je pense même qu’elle n’était pas en mesure d’en avoir une quelconque conscience, que son esprit et ses pensées étaient situés à des « années lumières » et donc placés dans l’incapacité et l’impossibilité de s’imaginer qu’un tel projet se développait à son insu.
    Ceci étant dit, cela traduit bien que les israéliens voyagent la « peur au ventre » et prouve à l’évidence qu’ils possèdent une parfaite conscience de leur comportement indigne vis-à-vis du peuple arabe.

    Aucun doute : chacun d’entre eux sait qu’il est un assassin. Chacun sait qu’il est un « hors-la-loi ». Chacun sait qu’il devra un jour rendre compte de ses actes face aux hommes et à l’humanité.
    Alors ils se cachent, tentent de se dissimuler, de tromper ! En pure perte !

  42. MOI

    Cher lecteur de laVDSB, salam,
    Permettez-moi de vous faire remarquer qu’il y a tellement de « lecteurs de laVDSBA » sur ce site qui tiennent les uns et les autres des propos tout aussi contradictoires , qu’il est mal-aisé de répondre spontanément , en ayant la certitude qu’il s’agit bien de la personne à laquelle on souhaite adresser un commentaire.
    Ceci étant, je ne suis pas resté indifférent à vos réactions indignées quant aux propos révoltants tenant de la démesure et relevant de l’hystérie pure tenus par ces PN comme elles se plaisent à se désigner.
    Comme le soulignait Mme CH, il faut reconnaître qu’elles y sont gracieusement encouragées par quelques pékins  » des deux rives » qui leur servent du « vous êtes chez vous » en veux-tu en voilà, que les premières prennent au premier degré jusqu’à se permettre les écarts de langage et des dérives graves de lecture de l’histoire que vous venez de relever fort pertinemment.
    Je suis personnellement maintes fois intervenu pour remettre certaines pendules à l’heure…et à leur
    place, mais en vain. Ces personnes sont tellement obnubilées par leur « écriture » de l’histoire coloniale qu’il parait vain de vouloir leur faire raison garder et leur ouvrir les yeux sur la réalité passée et actuelle de l »Algérie dans laquelle ils n’ont été que des « transitaires » entrés par la ruse et par effraction dans notre pays.
    Alors qu’ils ne viennent pas nous chanter la chanson des petits agriculteurs venus mettre en valeur nos « terres insalubres », alors qu’ils s’y étaient installés précisément parce que c’étaient des terres fertiles !!! Auraient-ils oublié que l’Algérie était le grenier à blé de Rome, que les Arabes andalous avaient diffusé sur les versants des collines et montagnes la culture des vergers et jardins par irrigation (huertas) qu’ils avaient développé en Andalousie, que l’Algérie exportait du blé aux Etats-Unis pendant leur guerre d’indépendance(d’où les anciennes relations avec l’Algérie), à travers la Régence d’Alger, laquelle a aussi fourni du blé à la France pour soutenir ses différentes expéditions napoléoniennes, en Egypte notamment, livraisons qui sont demeurées impayées et qui ont servi de prétexte à l’invasion de l’Algérie, pour défaut de payement et parce qu’ils lorgnaient aussi sur le trésor immense des Turcs accumulés sur le dos et par la sueur des populations autochtones exploitées par ceux qui étaient sensés être venus les protéger des pirates et autres corsaires de la Méditerranée.
    Les historiens auront le devoir de nous éclairer plus précisément sur ces aspects sombres et perfides de la colonisation française en Algérie, tout comme la Turquie aura aussi à faire sa repentance pour l’exploitation éhontée de notre paysannerie, nous abandonnant en ces lugubres journées de Juillet 1830 aux envahisseurs français, n’ayant eu en tête que d’emporter dans leur fuite trésor, femmes et enfants.
    Quant à l’OAS, je ne vois aucune fierté de la part de ces PN à invoquer leur fameuse « résistance » puisqu’elle n’aura été que le stade suprême de leur hystérie dévastatrice dont les plus ardents défenseurs et protagonistes auront été , entre autres élites civilisatrices, les juifs d’Algérie, et parmi lesquels on comptait des avocats, des médecins, des ingénieurs, des enseignants ….qui se sont livrés à la terreur, et à toutes les exactions sur les populations civiles et innocentes, notamment en milieu urbain. Souvenez-vous, Bel-abbésiens, notamment de la fusillade devant l’hôtel des finances où nos malheureux chouhadas ( plus d’une centaine)avaient été soigneusement et bien alignés le long du mur de l’établissement pour être copieusement arrosés par le mitraillage de la fameuse Citroën noire . Non, cela, mes yeux d’adolescents témoin de cette terrible scène ne l’oublieront jamais. Alors, Mme les PN, si c’est cette OAS que vous targuez de Résistance,et qui n’a aucune mesure ni rapport avec la noble Révolution algérienne, votre pauvre Jean Moulin doit se retourner comme un pauvre diable dans sa tombe!!!

    Cher lecteur de la VDSBA. La tâche est encore ardue nous en devenons chaque jour conscients, mais il ne faut pas tant s’attaquer aux personnes, mais beaucoup à une certaine « mentalité » qui malheureusement n’est pas prête de changer, bien que les faits soient si évidents et si têtus.
    Alors, encore une fois bravo pour votre saine et salutaire réaction, pour que personne n’oublie, pour dire non à l’oubli. Fraternellement.

  43. zouaoui

    mon commentaire à ma grande surprise,n’a pas été émis, je ne sais pourquoi,mais j’insiste et je persiste à signer que mr bouchentouf issu d’un village si historique ,vient d’attester sous couvert de l’islam de dénoncer certains commentaires afférents aux différents avis sur les pieds noirs,en prétendant que ces derniers sont des saints,et ils sont innocents de ce qu’a vécu nos ancêtres pendant la colonisation,et son regret de voir certains commentaires qui enfoncent ces pn, mon cher bouchentouf ,ce n’est qu’un avis ,simple,q’un avis , qu’on est pas tenu à se soumettre aux fausses impressions,et sous entendus pour être cléments face a ces énergumènes que je qualifie, certes ils regrettent notre pays qui leur a permis de connaitre l’algerie ,alors que hitler les maté,si vous êtes tendre avec ceux qui nous ont faits vivre les atrocités du monde, eh bein , vous vous gourez pour nous convaincre,c pas pour nos beaux yeux que les français ont investi pendant la décennie noire, soyons attentifs et vigilants face aux malfaiteurs, ces pn ont participé amplement aux massacres en s’accaparant de nos biens, c tout a fait normal qu’ils pleurent actuellement pour la beauté et la richesse qu’ils ont abadonné malgré eux,qu’ils se plaignenet aupres de bonapart, a degaulles,ou au salopard de sarkozy, qui a traité les enfants immigrés de voyoux, faut avoir une mémoire d’éléphant pour les mauvais souvenirs du colonialisme,personne je dis personne ne peut nous donner des cours de religion,de doctrine ou de politique surtout quand il s’agit du sang des algériens.voila ce qu’a dit napoleon 1er: En guerre comme en amour, pour en finir il faut se voir de près. et je rajoute ce proverbe qui convient le contexte « Ce sont les événements qui commandent aux hommes et non les hommes aux évènements.HERODOTE.et désolé si gt agressif ou impulsif , c pas de ma faute c leur fautes, vous saisissez.?ecoeuré aussi pour votre origine, incroyable,mais vrai.

    • Bouchentouf Ghalem

      Salem Mr Zouaoui.
      Le prophète Mohammed paix et bénédiction de Dieu sur lui, s’était levé par respect lors du passage d’un convoi mortuaire d’un juif, ses compagnons étonnés par son attitude inhabituelle chez eux, lui firent remarquer que le mort auquel il a donné autant de considération n’était qu’un « sale » juif, n’est-ce pas là une créature de Dieu qui mérite de la compassion, répondit-il. Donc quand je parle de la tolérance de l’Islam envers une catégorie de gens du livre Juifs et Chrétiens, ce n’est pas de la tolérance avec les sanguinaires de l’OAS qui avaient fait capoter l’espoir de toute une génération de pieds noirs innocents, à cohabiter avec nous dans un pays souverain où ils seraient devenu Algérien je présume, c’est ce que les accords d’Evian avaient prévu d’ailleurs, tout comme ils avaient réglé le problème de la nombreuse communauté Algérienne vivant en France à cette époque en les autorisant à rester sur place avec des droits et des devoirs de la république Française. Je ne vois là qu’un amalgame malintentionné à me faire dire ce que je ne pense nullement, c’est dommage de votre part, car il me semblait que vous étiez une personne doué d’intelligence. Mais pour vous prouvez que je ne suis pas ce que vous pensez ainsi que d’autres, voici ma dernière histoire, pour répondre aussi à mes détracteurs sur la soi-disant empathie envers les « colons » que j’avais gardé pour une autre occasion. Je salue par la même occasion tous les amis avec qui j’ai échangé tant de souvenirs par le biais de ce journal. Merci à la rédaction de m’avoir accueilli avec patience et pondération.
      Gardez vous de croire que les gens de Boukhanéfis, n’ont rien fait pendant la guerre de libération. Oh, certes, ils n’avaient pas participé à de sanglants combats tous les jours, mais la résistance secrète de l’un des leurs mérite bien d’être contée, au moment où l’on se prépare à fêter le cinquantième anniversaire de l’indépendance. On a toujours adulé ceux qui combattaient au maquis, les armes à la main, et oublié de donner leur vraie place aux combattants de l’ombre, ceux qui se battaient clandestinement, à l’insu de tout le monde en menant une double vie, presque normale. Ils ont caché, soigné et nourri des hommes traqués, ils ont collecté l’impôt révolutionnaire, distribué des tracts, servi de guide dans des régions aussi inhospitalières les unes que les autres, avec le danger permanent d’un travail précieux, sans lequel les « événements » d’Algérie auraient pris une autre tournure. Paysans depuis toujours, nos braves villageois avaient gardé jalousement leur territoire contre tous les intrus, particulièrement les nomades, ces pathos aux yeux fixes et maladroits qui venaient piller leur pâturage. C’étaient des hommes à l’abord rude, peu engageant. Peu à peu pourtant ils s’humanisent au contact et l’on est étonné de voir sous ces durs accueils des êtres naïfs et bons, forts enclins à l’hospitalité, dont j’ai partagé l’existence. Ils ont toujours travaillé la terre des autres dont ils n’en avaient jamais vu la beauté, ni la splendeur. La richesse n’étant pas très équitable à cette époque révolue, c’étaient presque tous des ouvriers agricoles recevant un maigre salaire, tout juste suffisant à acheter le minimum pour nourrir leur nombreuse progéniture. Ils sont tous apparentés dans ce faubourg de Chabrières, petit coin champêtre de la Mekerra où ils étaient bien tranquilles. Quand le premier coup de feu éclata dans les Aurès, ils ne croyaient pas beaucoup à cette insurrection qui se propageait lentement à travers le pays. Normal… les Aurès c’était beaucoup trop loin quand on est condamné à vivre dans un espace restreint, prisonnier d’une loi coloniale scélérate où tout déplacement était banni. Ils vaquaient ainsi paisiblement à leur occupation campagnarde, quand un jour de mois d’Août, la révolution les avaient rejoint malgré tout. C’était un jour caniculaire qui semblait plus chaud que d’habitude, le village européen de l’autre coté de la rivière, s’apprêtait à fêter Saint-Étienne, un saint protecteur importé tout droit de métropole et dont on vantait les mérites. Un saint adulé avec ferveur, plus puissant que le notre, puisque tout le village sans exception battait au rythme de ses couleurs, un dragon crachant des flammes sur un preux chevalier harnaché, tout de blanc vêtu. Comme chaque année et pendant deux jours, le village pavoisé allait mener un ballet incessant. Parfums, couleurs et sons se mêlaient, enivrants, assourdissants, semant la joie dans les cœurs et la folie dans la tête. C’était le seul moment où les deux communautés se côtoyaient en bonne intelligence, afin que le sacré saint n’oublie personne. Après la cérémonie aux armes dédiée aux morts de la nation, un coup de canon annonça le début des festivités, déjà un mélange d’odeur de viande grillée se propagea dans l’air. Un marmiton bedonnant était au fourneau, activant son brasero, éventant le foyer où grillaient des brochettes de foie qu’enrobait de la panne de mouton et de merguez piquantes. Disposées sur un grill, elles fumaient à profusion emplissant l’atmosphère d’une odeur acre qui faisait saliver nos babines. Le stand de la loterie ébranla aussitôt ses puissants hauts parleurs, diffusant une mélodie en vogue au refrain de « Chérie je t’aime, chérie je t’adore – Ya Moustafa, ya Moustafa » qui attirait une foule bigarrée en admiration devant la prestation d’un travesti aux yeux maquillés, le corps couvert d’un léger voile, se trémoussant dans une danse du ventre langoureuse. Nous étions tous là, plus nombreux que ceux des autres quartiers du village, tous excités à l’idée de se frotter aux jeux d’adresse manuelle, où nous étions sûrs de gagner, grâce à notre habileté à lancer des pierres à la moindre occasion belliqueuse. La fête durait à longueur de journée, elle finissait au déclin du soleil couchant à cause du couvre feu. Elle passa tellement vite que j’avais oublié la corvée de l’herbe aux lapins, il était temps de regagner la maison. Je courais la tête lourde de souvenirs, les oreilles pleines de musique, et déjà l’inquiétude à ce terrible « d’où viens-tu ? » qui m’attendait. Du revers de la main, je poussais timidement le rideau en plastique multicolore qui barrait l’entrée de la maison. Sitôt passé le seuil, je n’osais plus m’avancer, ma mère tapie dans son coin habituel, assise en tailleur, me dévisageait avec un regard plein de reproche. Soudain elle se leva d’un bond « d’où viens-tu ? », me cria-t-elle ! Elle n’était pas de bonne humeur, cela se devinait à la manière qu’elle avait d’attacher par devant le pan de sa robe sur sa ceinture en coton. Par un phénomène inexplicable, elle perd toujours ses foulards chaque fois qu’elle est en proie à une grande colère comme en ce moment.
      « Ce n’est pas un fils que je vois là, mais un chien des rues ! Oui un chien des rues ! »
      « Où errais- tu jusqu’à cette heure ? Où ? Où ? Dis-moi ? Et les lapins ? Qui va les nourrir hein ? »
      « Ha, haï, je vais te déchirer, je vais te découper en morceaux, tu te crois déjà un homme » finira-t-elle par clamer désespérément.
      Visiblement, elle n’était pas très contente de ma joyeuse escapade ; autant j’étais pétrifié, autant elle râlait. J’attendis avec fébrilité que passa l’orage, avant d’inventer le mensonge que j’allais dire, quand je fus sauvé in extremis par mon frère cadet accroupi autour d’une table basse : « laisse tomber Ma ! On n’en fera rien de bon de ce gamin ». « Allez viens, à table ! Demain je travaille, moi ! » Dit-il ironiquement à mon intention. Le repas fade de patates fut consommé silencieusement, puis tout le monde s’endormit dans un lit collectif à même le sol en faisant de doux rêves, rompus de temps à autres par les aboiements d’un chien. Soudain au milieu de la nuit, nous fûmes réveillés par une détonation formidable, un grand Boum ! Comme une explosion toute proche. Vite, vite, on s’était réveillés, à moitié endormis. Le faubourg Chabrières serrait ses maisons comme frissonnant d’une attente terrible. Nous n’attendîmes pas très longtemps pour entendre traîner des pas dehors, taper des portes puis les soldats entrèrent dans notre cour et ils se mirent à appeler « Mekki ! Mekki! », notre voisin qu’ils interpellaient ainsi, ils savaient ce qu’ils venaient chercher apparemment. Après un moment de palabres dans la cour, ils décidèrent de partir en l’emmenant avec eux. « Je n’ai rien fait ! Lâchez-moi ! Lâchez-moi ! » Suppliait-il vainement. Je m’attendais à les voir entrer chez nous, mais une autre voix nasillarde du terroir dit : « Non ! Non ! Pas là ! Il n’y a pas d’hommes ici, ce n’est qu’une pauvre veuve qui habite avec ses petits enfants, et elle est innocente ». Puis j’entendis leurs gros godillots racler le sol et au bout d’un moment le silence revint. « Ouf ! Nous voilà tranquilles », semblait dire ma mère soulagée. Le lendemain, j’étais arrivé de bonne heure aux abords de la fontaine où elle m’envoya puiser l’eau et s’enquérir des nouvelles de l’explosion. Il y avait peu de monde dehors, mais à quelques mètres de là, des militaires en armes se tenaient sur le qui vive devant la porte de mon oncle Abdelkader. Une vive agitation s’y déroulait, j’observais avec intérêt ce remue ménage d’où me parvenaient des cris, des pleurs et des mots d’apaisement. Bientôt la nouvelle se répandit comme une traînée de poudre, l’explosion de cette nuit, c’était au domicile de « Ammi » Abdelkader, qui l’eut cru. Rien dans le comportement de cet oncle si jovial sous sa moustache, ne laissait entrevoir qu’il hébergeait des djounoud. Il fallait voir quand il jouait aux cartes à l’abri des regards indiscrets, avec ses acolytes au bord de l’oued, au milieu d’un bosquet de roseaux. Il renchérissait rageusement sa mise sur un tapis de fortune, où s’amoncelait un tas de billets froissés, en lançant son cri fétiche de « Mouti khamsaléfe ! » [Au diable les 5000 centimes bien entendu] à chaque nouvelle partie truquée, ce qui lui avait valu le sobriquet de « Mouti » faisant de lui une célébrité ridicule. C‘était un ancien combattant de la deuxième guerre mondiale qui rêvait un peu d’assimilation. Déçu par les différentes politiques du code infâme de l’indigénat, il savait qu’un jour viendra où il répondra à l’appel de la liberté. Cette liberté bafouée à laquelle il avait aspiré, en se battant sur tous les fronts pendant la campagne d’Italie, où il avait glané son titre de gloire accroché fièrement sur sa poitrine. Il savait aussi que sous sa djellaba se cachait encore un solide gaillard. Au fond il n’avait qu’une idée, une idée bien nette, bien arrêtée : prendre le maquis, mais à cinquante ans passés, pouvait-il encore prendre les armes ? Ne serait-il pas autrement plus utile dans son personnage de garde barrière remplaçant, sillonnant tout le canton avec sa mobylette et sa médaille passe partout ? Désormais à l’insu de tous, sa maison allait devenir un « merkez » insoupçonnable pour la révolution et particulièrement ce jour pour le chef de zone Si Najah, tout juste vingt ans, trahi par une grenade mal goupillée. Grièvement blessé, les bras et les jambes déchiquetés par l’explosion et, après une longue convalescence sous une surveillance attentive, il avait rejoint mon oncle en prison à Baudens où ils furent logés comme des malfrats dans un camp à tous vent, jusqu’à leur libération finale à l’indépendance. Mon autre oncle Mekki, notre voisin, fut relâché au bout de quelques jours d’un interrogatoire serré, où le chef de brigade Montoya, pratiquait le sinistre supplice de la « baignoire », simulant la noyade jusqu’à frôler la mort. L’élan étant donné à partir de ce jour, le village changea d’aspect. Désormais le couvre feu devint plus sévère avec l’engagement d’une milice territoriale armée. Il ne fallait plus traîner dehors dorénavant et rentrer vite à la maison s’emmitoufler dans une couverture en laine pour écouter la peur au ventre, le crissement des pneus des jeeps, le choc des portes que l’on défonçait, choc pareil à des coups de gong métalliques, suivis par les cris des soldats avec des voix cassées proférant un tas de jurements que je ne comprenais pas.
      Le village désormais libre avait récupéré ses terres, elles étaient le symbole de son indépendance, elles sont devenues maintenant le symbole de sa déchéance.

      • EL GUELLETI

        @ Bouchentouf ghanem

        Les algeriens portent dans l’ame une cassure organique,une discontinuité essentielle entre ce passé traumatique jamais trop loin d’un présent offusquant et un avenir incertain .Ils sont des personnalités disloqués,des vies tronquées,des existences
        broyées qui n’arrivent pas a abouter les deux extremes de leurs parcours terreste .

        Des décennies de débilisations et d’infantilisation, des décennies de radicalisme religieux laisserent leurs empreinte
        virale sur les générations succéssives qui prirent gout au
        maniement de la haine du prochain , de l’autre , a la poursuite
        de solutions radicales verbales ou physiques a leurs divergences .

        Le fascisme est le phénomene complexe d’une société formaté
        qui empoisonna l’ésprit de ses enfants dés la naissance et les
        vérrouilla dans un contexte de haine , d’injures infligées et de
        revenches remises a demain.En seduisant les aspirations des uns et des autres a un réseau de préference et de négation qui deniait les valeurs humaines universelles et promouvait la
        médiocrité , il soutint un climat d’intolérance qui nous rendit
        incapables a l’initiative de réconcilliation .

        J’ai ,auparavant, accusé la dissonance genante chez nos bien
        pensants et l’inertie des intellectuels de la gamelle quant aux
        problématiques multiples de notre pays . Je remarque que tu
        es un penseur libre et tu sorts remarquablement du lot.

        Pour finir, j’admire ton savoir-dire et ton savoir-faire, j’apprecie
        surtout ta probité intellectuelle.

  44. zouaoui

    MR CLAUDE B veuillez svp interpreter ce proverbe que je vous dédie à l’occasion du 50eme anniversaire de notre indépendance « La franchise ne consiste pas à dire tout ce que l’on pense, mais à penser tout ce que l’on dit »
    H. de Livry.
    et 3 autres pour conclure;
    De deux douleurs simultanées, la plus forte obscurcit l’autre.
    Hippocrate

    La douleur de l’âme pèse plus que la souffrance du corps.
    Publilius

    Rien ne nous rend si grands qu’une grande douleur.
    Alfred de Musset

  45. Claude .B

    Mme CH ,bonsoir ,
    Nous sommes donc d’accord vous ne pouvez objectivement trouver mensonge ou une quelconque insulte vis à vis du peuple Algérien dans mon commentaire,c’est normal il n’y en avait pas ,pour la simple raison que je n’ai jamais été animée que par un état d’esprit fraternel vis à vis de ce pays .Comme je l’ai dit ,ma vie est en France ,mais il semble légitime que tout être humain conserve souvenir ,et tendresse pour le pays dans lequel il est né .Pour moi la question ne se pose pas en termes de possession ,je garde au fond de moi cet attachement pour mon pays de naissance ,mais je sais que chez moi ,c’est en France .Pouquoi devrais je faire comme si cela n’avait pas existé ,pourquoi n’aurais je pas le droit de revoir ces lieux de mon enfance ,je dis bien revoir ,pas m’y installer ,comme j’ai pu le lire par ailleurs ?
    Ma conception des choses ,comme vous dites ,est bien plus pacifique et généreuse que vous ne semblez le penser ,mais il est vrai que vous ne me connaissez pas ,sinon vous auriez su que j’ai dit ce que j’avais sur le coeur et qu’il n’y a rien d’autre à chercher .
    Cordialement .

    • mr ouhibi reda

      De grace il ya d’autres sujets a débatre ne donnons pas d’importance aux gens dont les commentaires se suppriment au fur et a mesure personne n’est dupe j’aura quitté la table a leur place hélas.

      • gherbi sba

        je suis entiérement ok avec vous pas de dialogues stériles je remarque que des commentaires indésirables sautent il y va de la sauvegarde de l’image du journal et je pense que la sagesse est utile mr mekki b vient de me téléphoner il est un peu décu parce souvent aux memes personnes les memes observations.

    • Mme CH

      Eh! bien Mme Claude, je ne peux que vous féliciter puisque pour vous la question ne se pose pas en termes de possession ni d’obsession, mais votre soeur aînée doit changer son prof d’histoire, car elle a tout faut……. L’Algérien est bon mais pas naïf, ni dupe, il sait bien reconnaître les requins-tigres au milieu des dauphins, et puis même ceux qui savent passer la couche de Beurre comme dirait Ma soeur Yamina sont détectables, car n’oubliez pas que les autruches voient leurs prédateurs de loin……
      Et puis bravo pour votre conception pacifique et généreuse, ceci dit, ce qui est dans le coeur est dans le coeur, et Seul notre Bon Dieu peut le savoir……..
      Allez disons que je vous crois Mme Claude…….
      Bonne soirée..!!!!

      • Claude .B

        Madame CH,
        Cette dame qui est mon ainée ,sans être pour autant ma soeur ,a des idées ,moi les miennes ,tout comme vous avez les votres .Je vous invite à lui faire directement vos recommandations ,je ne saurais être votre messager .
        Bonne soirée .

        • Ennemi intime

          On se croirait au théâtre de la Boètie avec ce dialogue entre deux femmes de …la mondaine qui veulent faire croire au public qu’elles sont ennemies…

          A d’autres !

  46. MEKKI B VDSBA

    Bonsoir khayi si je vous disais que nous avons eu deux regrets cette année que vous pouvez confirmer au téléphone avec un ami et camarade de classe.le 1er quand vous étiez au bled selon si mostefa Melali que je salue .En cette période on avait décidé d »avancer une rencontre du SBA juste pour vous programmer une surprise .le 2iem dépit c’est avec mr Dennoun ou on a raté d’un jour son acceuil ceux sont deux petits signes de notre amitié née dans ce journal le votre khayi Bonne soirée.Personne n ‘est la pour dire a son frére un mot pour lui faire du mal sauf ceux qui nous poussent a réagir et on a les moyens de réajuster ce cyclique désordre bien entretenu nous le savons Merci khayi.

    • A.Dennoun

      Mr Mekki B,
      Merci pour la tentative d’un Samedi Bel Abbesien a mon encontre,effectivement je l’ai rate d’ 1 jour.
      J’ai quand meme eu le plaisir de rencontrer Messieurs Kadiri, Nouara, Boudjakji,Benhaddou, Zaidi,Ourrad,Lourghi,Krimo ex rue des Maures,Mohamed 2231 avec qui j’ai passe de bons moments. Sans oublier nos freres de Montreal Youb Benatmane et Ouggad Tahar.
      Je remercie tout le beau monde qui m’a reserve un tres bon acceuil.
      Amities,
      A.D

  47. zouaoui

    à tous ceux qui sont cléments avec les PN et le colon: « la reconnaissance de la plupart des hommes n’est qu’une secrète envie de recevoir de plus grands bienfaits. »

    « Il n’y a guère au monde un plus bel excès que celui de la reconnaissance »
    La Bruyère
    a cet effet,il y’a lieu de reconnaitre que s’il y’avait pas de grands patriotes algeriens,les pn vivent toujours, bon debarras.TAHYA EL DJAZAIR,et votre culture soit disant n’a pas de place chez les algeriens EL AHRAR.

  48. zouaoui

    lecteur moi j’approuve l’ensemble de tes commentaires chapeau frere,t pas un vendu.moi non plus.

  49. ghosne el bane

    lecteur perplexe maranache makhlou3ine ni fi smiley historica ni bouchentouf kayen ma khir perlexe khayi
    Arde rabi was3a mayeb9a fel oued khir hadjarou. Perplexe sans pretexte.

  50. Mme CH

    vous ne voulez entendre qu’un son de cloche, eh bien, vous l’avez, on n’a même pas le droit à la réponse, maintenant ce sont les PN qui font la loi et leurs apôtres….

  51. benhaddou boubakar

    je crois la chose la plus primordiale c’est le dialogue calme educatif entre les lecteurs et lectrices sans toucher l’amour propre de quelqu’un comme l’ont indiquè certains lecteurs et meme lectrices qui veulent nous faire part des choses contradictoires pour ce qui concerne notre patrie et notre religion! et certains sont allès meme innocenter l’OAS et culpabiliser l’ALN ! bon c’est un dialogue ouvert disons nous,il faut accepter ce qu’on lit sur notre vdsba mais d’autre part il y’a qui repondent en toute logique selon mon savoir et ma culture et qui defendent nos principes territoriaux et religieux,ouvrons un grand debat sans injures ni insultes et respectons nos principes sans toucher notre amour propre svp!!!

  52. benhaddou boubakar

    personne ne s’oppose a la venue de quiconque visiter sa ville natale,qu’il soit le bienvenu celui qui le veut!

  53. zouaoui

    A Paris, ce qu’on appelait autrefois l’âge mur tend a disparaître. On reste très jeune très longtemps, puis on devient gâteux.
    Alfred Capus C POUR VOUS MME CH,je rajoute surtout ceci:
    « il est rare qu’une femme soit lancée dans la bataille des idées sans vite devenir la comédienne de ses premières sincérités. »

    • Mme CH

      Mr Zouaoui salam !!!. Le grand gâteux, pourtant vous êtes encore jeune, vous devez sans doute savoir qu’ :
      «Il n’est rien de si beau que la sincérité. Mais souvent ce qu’on croit n’est pas la vérité.» et puis «Que vaut la sincérité du témoin, Quand c’est l’exactitude du témoignage qui importe ?» mais parfois «Notre véritable ennemi n’est pas celui dont les opinions nous scandalisent, mais celui qui suspecte la sincérité des nôtres. »…Allez disons que «Les hommes sont toujours sincères. Ils changent de sincérité, voilà tout.» je continue sur l’autre volet de votre psychanalyse (qui n’est pas d’un spécialiste du domaine, j’en ai peur..) :
      1- «Vaincre la colère, c’est triompher de son plus grand ennemi. »
      2-« On ne frappe pas un ennemi à terre. Mais alors quand ? »
      3- « Agis avec ton ami comme s’il devait devenir ton ennemi, et avec ton ennemi comme s’il pouvait devenir ton ami. »
      4-« Sourire à son ennemi ne met pas fin au combat. Se divertir avec son ennemi ne met pas fin aux hostilités. »
      Allez, j’espère que vous avez bien saisi le sens de ces équations… car notre psy et son oiseau bleu, ont bien compris eux…….!!!!
      Amicalement !!!!

  54. chouia connaisseur

    ElHamdoulillah l’Algérie est toujours belle.Comme je t’aime ô Algérie et que notre Bon Dieu pardonne à ceux qui t’ont fait du mal des siècles durant,qui t’ont pillé,saccagé,humilié,spolié,usurpé,volé,trahi,…Elhamdoulillah tu restes toujours belle,radieuse,ensoleillé …………et tes enfants ont su se frayer leurs chemins à travers les oliviers ….pour te rendre libre,indépendante et toujours rebelle…………..

  55. chouia connaisseur

    erratum: ensoleillée

  56. Mme CH

    C’est déjà fait Mme Claude.B et en direct en plus………. Mais je pense que certains oiseaux se sont envolés pour je ne sais quelle destination, mais je pense que c’est mieux ainsi…..la tempête s’est calmée, la mer a retrouvé ses âmes et le navire pourra continuer sa trajectoire mais attention aux icebergs….???
    Bonne soirée!

  57. merabbi

    Quediriez-vous d.une journée par mois et organiser une rencontre en ciblant des quartiers au fur et à mesure lancer un appel via face book ou tout autre moyen de ommunication(affiches avis ect… l.essentiel est de rendre à SBA sa reputation de ville propre et n.attendons pas que l.APC nous invite voila une idée qui pourrait rassembler vos (nos) energies et cessons nos petites querelles).

  58. ghosne el bane

    Bonjour tout me monde je veux dire que s’il n’existe pas de respect entre les lecteurs qui vivent ici et ceux qui vivent ailleurs qui se prennent pour je ne sais qui et qu’ils pensent sortir de la cuisse de Jupiter je dis il faut arrêter , pourquoi Mr hadj abdelhamid a un comportement exemplaire et pourquoi les autres intello d’ailleurs ne font pas pareil ils n’ont rien trouvé ils n’ont pas écrit une phrase correcte ni (un livre).Qu’ils gardent leur arrogance et leurs complexes et qu’ils nous laissent le site tranquille.Merci

  59. Cheniti Gh.

    Salam si A.Dennoun!how are things going on?Vous êtes venu jusqu’au lycée Nadjah et je n’ai pas eu l’occasion de vous rencontrer.Yahia a reconnu qu’il a oublié de vous diriger vers mon bureau .Dommage et à la prochaine fois Inchaallah!J’aurai pu vous faire visiter le lycée which is a high secondary school full of souvenirs for you ,Mrah L.,Mahi M. and company.BON !take care , wish you all the best.Fraternellement

  60. A.Dennoun

    Salam Mr Cheniti Gh.,
    Suis desole de n’avoir pas eu la chance de vous rencontrer la fois passee. Ma courte visite de 13 jours seulement ne m’a pas permit de revoir plusieurs personnes, y compris des membres de ma famille.
    En 2013 je ferais tout mon possible de passer tout un mois a SBA.
    A ce que je sache,nous etions voisins a Sidi Yassine.
    Salutations,
    A.D
    P/S Vous aviez mentionne Merah Larbi. Pouvez vous le contacter et me confirmer le e-mail adresse que son fils m’avait remis?
    J’ai lui ai envoye 2 messages sans reponse.
    Merci,

  61. zouaoui

    EL HAMDOULILAH MABKACH LESTIAMAR FIBLEDNA c a qui cette chanson?AH MME CH faut bien écouter cette chanson de ,,,,,,,,, shutttttttt,benboulaid renait ,avec nos CHOUHADAS,s’ils écoutent les propos de certains sentimentaux de vsba,ils s’irriteront ,et bousilleront notre cher site ,alors changeons de sujet ,sinon je suis pas responsable hein ,les amoureux de PN?

  62. zouaoui

    CES GRANDS hommes ALLAH YERHAMHOUM?n’admettent guère vos propos si laconiques,ces hommes sont morts pour nous ,pour une cause commune,la preuve on est la ,on commente ,dans un site libre ,et on permet encore aux sympatisans du pn pénétrer,mais est ce que ces hommes acceptent les propos des fervents du PN,?a vous d’en déduire

    BADJI Mokhtar
    BELOUIZDAD Athmane
    BEN BOULAID Mustapha
    BENABDELMALEK Ramdane
    BENAOUDA Amar
    BENM’HIDI Larbi
    BENTOBBAL Lakhdar
    BITAT Rabah
    BOUADJADJ Zoubir
    BOUALI Said
    BOUCHAIB Ahmed
    BOUDIAF Mohamed
    BOUSSOUF Abdelhafid
    DERRICHE Elias
    DIDOUCHE Mourad
    HABACHI Abdesslam
    LAMOUDI Abdelkader
    MECHATI Mohamed
    MELLAH Rachid
    MERZOUGUI Mohamed
    SOUIDANI Boudjema
    ZIGHOUD Youcef

    • ras

      @ Mr Zouaoui !!!!
      …………….et si tous ces valeureux chouhadas( allah yar’hamhoum) se reveillaient de leurs tombes ????
      ils diraient quoi devant juste un seul détail ?????
       » ces jeunes qui sacrifient leurs vies dans des embarcations de fortune pour une vie meilleure ?????
      nos valeureux chouhadas se sont sacrifiés pour un idéal !!! pas pour une MASCARADE !!!!!!!!!!!!!!!!
      REPONDEZ MOI AU LIEU D’EN VOULOIR A CES PIEDS NOIRS OU A CEUX QUI PENSENT DIFFEREMENT QUE VOUS !!!!!!!!!!!

  63. zouaoui

    mme ch connaissz vous adim fatiha,hassiba benbouali?

    • Mme CH

      Si Zouaoui, TAHYA EL DJAZAÏR HORRA WA YAHYAW ECHOUJ3AN……… WA CHOUBANE ………….!!!!
      Oui Adim fatiha est du côté de village Toba et Hassiba Benbouali est à Kouba !!!!!! Alors, si vous misez sur mon ignorance des grandes personnalités (hommes ou femmes) de l’histoire d’Algérie, je vous dirai que vous avez perdu d’avance Mr…… Vous ferez mieux de respecter l’intelligence d’une Autruche d’Afrique, sinon ça serait dommage……!!!
      « Quand on méprise, sans doute piétine-t-on autrui, mais en passant. On ne pratique jamais le mépris avec méthode, avec acharnement. Même sur le champ de bataille, on dédaigne l’homme à terre alors que l’on combat celui qui est debout. » (Sénèque)
      « Vous êtes en conflit avec vous-même dans cette bataille qui agite votre âme, vous devriez abandonner votre surmoi, le laisser s’en aller à son destin comme un détritus. » (Antonio Tabucchi) ………
      Mes respects !!!

      • Ennemi intime

        Attention Mme CH,on n’est jamais sûr de rien…sauf de l’omniscience de Dieu tout puissant, oua Allah yaâlam !
        L’héroïne Hassiba BenBouali est née à Chlef avant d’aller à Kouba.Rendons à Orléansville ce qui est à El Asnam !
        Je vois que vos amis… s’inquiètent de votre absence tout en déplorant le retrait de Smiley et Bouchentouf Ghalem et cela à quelques mois de …la consécration du Site…
        Cela resterait impossible sans leur présence après tant d’investissements intellectuels.Ou laisseraient-ils la place à de nouveaux « marsiens » pour cueillir les lauriers de juillet ?

  64. zouaoui

    HASSIBA BENBOULAID PARDON

  65. ras

    …….et si on devait uniquement discuter sur le sujet en question à savoir la salubrité et la saleté du cadre de vie de notre bien aimée ville ????? cela eviterait bien des malentendus et des quiproquos !!!!!!
    moi je dirais tout simplement qu’il ne faut pas incriminer uniquement les autorités publiques , combien même elles ont une part de responsabilité !! le probléme est dans l’inconscience des habitants qui au fil du temps sont devenus de plus en plus inconscients devant la saleté !!!
    les gens d’une maniére génrérale ne se sentent concernés par ce phénomene que devant le seuil de leurs portes et tout ce qui touche à l’espace semi privé ou public ne les concerne guére !!
    c’est désolant et triste à la fois !!!!!
    et dire qu’ils ne ratent pas un seul appel à la priére !!!!!!
    je ne ressens meme pas l’envie de débattre quand le fait de cracher dans la rue devient un acte ordinaire !!
    beurkkkkk !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! C’est SALE ET DEGUELASSE PARTOUT ET NE VENEZ PAS ME DIRE LE CONTRAIRE !!!!!!!

  66. Un parmi d'autres

    Suis-je un psy (psychiatre,psychanalyste,,pedo-psychiatre)en m’enjolivant du noble titre de Dr en me me placardant du pseudo ( Docteur Mabuse ou plutôt Docteur j’abuse)

  67. MIMOUN

    Les lecteurs changent de sujet et celui qui est hors du sujet reçoit une note nulle Si vous voulez qu’on vous note bien rester dans le vif du sujet.

  68. merabi

    je suis de votreavis cela sert bien le site qui nous acceuile

Répondre