La Voix De Sidi Bel Abbes

SIDI BEL ABBES : Des travailleurs de GIPLAIT en grève de la faim

Le mouvement de protestation par voie d’un sit-in ou grève de la faim se dresse désormais en mode d’emploi sous le ciel de la Mekerra pour la concrétisation des revendications. Telle est la récente montée au créneau des six travailleurs de l’entreprise Giplait, ex ONALAIT, qui se voyaient  innocentés par la justice allèrent sans détours exiger leur retour à leur poste initial de travail avant l’Aid. Cette option, selon nos sources, n’aurait pas été du goût des responsables de ladite entreprise. Les contestataires qui sont depuis presqu’une semaine en grève de la faim ont fait montrer de visu une dégradation avancée de leur santé. Ce qui poussa la section syndicale de wilaya UGTA  menée par son S.G Mehdi Mohamed, à intervenir par voie d’une séance de travail extraordinaire regroupant les parties opposantes pour déterminer les tenants et aboutissements de cette affaire qui ne cesse de faire couler beaucoup d’encre. Par ailleurs, selon nos informations, bien que chaque camp  persiste à tenir  sa position, il n’en demeure pas moins qu’une éventuelle solution se profile déjà à l’horizon.

Source

URL courte: http://lavoixdesidibelabbes.info/?p=62502

Posté par le Sep 18 2015. inséré dans CE QUE DIT LA PRESSE, SBA PROFONDE. Vous pouvez suivre les réponses de cet article à travers le RSS 2.0. Vous pouvez aller à la fin et répondre. Le Ping est actuellement interdit.

3 Commentaires pour “SIDI BEL ABBES : Des travailleurs de GIPLAIT en grève de la faim”

  1. OUERRAD

    Je ne sais pas si je me trompe , mais depuis belle lurette , ces revendications n ont jamais rien donnes .Depuis toujours la justice innocence , demande la reintegration de l employe , mais le dirlo en chef supreme refuse d executer les jugements de la justice .Il y a aussi le fait que pas mal d employes renvoyes à tord ont ete indemnises apres des annees , n est ce pas une perte pour le tresor publique . Et si chacun faisait son boulot convenablement .Et si les employeurs executent le code du travail comme il se doit , tout cela n aurait pas lieu d etre .MAIS????

  2. Mme CH

    Ya les responsables de Giplait, cette entreprise n’est pas votre bien, si la justice a innocenté ces 6 travailleurs, alors pourquoi ne pas les réintégrer dans leurs postes de travail….???? Pourtant la réglementation en vigueur qui régit les relations de travail est claire….???? L’inspection de travail et le syndicat doivent jouer leur rôle convenablement……!!

    Au moment, ou la crise se dessine à l’horizon, au lieu de renforcer les moyens humains et matériels pour une meilleure production (qualité et quantité), vous êtes entrain de bousiller l’entreprise pour des raisons que je n’aimerais pas connaître…!!!

    Puuuufffffffff, Y en a marre de votre esp…..!!!

  3. zlaoui

    Je ne comprend pas pourquoi les algeriens ne font pas comme tous les pays africain
    et du golf.. »si tu ne maitrise pas la technologie pourquoi tu entre dedans??
    les saoudiens les émiratis et les asiatique ne touche jamais une chose qui n’ont pas dedans une histoire..en algerie son père était commerçant ou mawale éleveurs de betail et va faire physique?? ce n’est pas normal il ne réussira jamais..le faire c’est tenté de marché comme le pigeon en oubliant sa propre marche..en france et en suisse les enfants des éleveurs sont éleveurs de père en fils..la seule formation qui tente l’éleveur suisse ou français c’est soit de faire médecine vétérinaire soit nutrition animal et il évite la première car ça nécessite beaucoup de temps plus de 8 ans de formation il préférè appelé un vétérinaire et le payer cher que de rester coincer sur les banc de l’université dirant 9 ans sans entrée d’argent..car durant les 9 ans a raison de 20.000 euro de chiffre d’affaire annuel c’est 200.000 euro sur 10 ans passé a l’université..
    chez nous tous es chamboulé tu vas chez le vitriers il n’a jamais fait d’etude de formation professionnelle 30.2 et 30.8 et 40 cm c’est la même chose allez poser votre vitre sur son support…lol..le mécanicien n’en parlant pas l’électricien pareil il fait physique et il appelle un commerçant son voisin pour lui réparer le va et vient de sa maison..karitha
    la technologie n’est notre domaine occuper vous de votre propre domaine et laisser le domaine spécialisé au spécialiste..
    le problème de l’algerie ce n’est la grève et les entreprise publique mais toute une politique économique et financière a voir..l’industrie des tapis peut perdurer mais autre industrie mettez croix dessus jamais elle ne perdura a moins d’une initiative personnelle un unique investisseur algérien qui génétiquement ait sortie du lot héréditaire et qui maitrise par miracle la mécaniques ou l’électronique..
    tu ne peux pas mettre par expérience n’importe quelle connaissance dans n’importe quelle lieu il ya des facteurs de prédispositions….les émiratis et les saoudiens ont suffisement d’argent pour commander une copie conforme de l’usine Fiat, ils ont par contre commandé une copie conforme de l’université la sorbonne et les indous ont commandé une copie de la bibliothèque française des brevets je ne sais pas si la transaction a avait aboutie ou non..
    enfin le seul atelier de l’orolait qui s’intègre avec l’hérédité de l’algérienne pas de l’algérien de bel abbes c’est l’atelier fabrication des fromages..il fallait placé des femmes au lieu des hommes dans cette chaine de production et ouvrir une université privée dans le domaine du lait et dérivée…on n’accepte que les étudiantes dans ce domaine..
    l’université se crée en 3 moins pour 500 places pédagogiques..les programmes sont internes et les portes fermés a double tours….

Répondre

x Shield Logo
This Site Is Protected By
The Shield →