La Voix De Sidi Bel Abbes

Sidi bel abbes: Des personnalités (lecteurs de la V.D.S.B.A) s’enquérissent auprés de l’APC sur le devenir menaçant de l’école indigène (Avicennes)

Mr Belamri Abdelkader

Lors de la dernière BESSMA réservée à deux personnalités emblématiques de la ville en l’occurrence Mrs Hadj Benaoum doyen des immams de la wilaya et Hadj Zenaidi haut cadre des finances et non moins ex président d’apc,rehaussée par la présence  de Mr Hadj Kohli,monument de l’école publique belabesienne ,une discussion à baton rompu sur l’état de la cité, a permis de relever une rumeur persistante concernant le devenir de l’école INDIGÈNE appelée aussi école AVICENNE qui fut évacuée pour des raisons de sécurité et les eleves transférés à l’école ibn Khaldoun.L’idée de se rapprocher des autorités locales pour d’amples informations retint l’attention des présents dont le parterre est composé des notables de la ville , qui se sont sérieusement inquiétés du sort de cet edifice chargé d’histoire et de symbolique liées  à la lutte du peuple sous le joug colonial et qui doit etre sauvé quelqu’en soit le prix comme mémoire » vivante » de premiere école réservée aux arabes dits indigenes ou citoyens de second ordre.La peur de la société civile est de voir cet édifice situé au centre d’un quartier commerçant,considéré comme monument historique,faire l’objet de convoitise et voué à l ‘exploitation mercantiliste.Nous ne voulons faire le procès de personne mais seulement ,attirer l’attention vigilante de nos représentants sur d’éventuelle tentative de déviation de  ce lieu culte et de mémoire à cause de la bétise humaine.L’ APC peut compter,nous sommes surs,sur la détermination de Mr le Wali qui est à cheval sur les principes et ne peut ,de ce fait, enteriner une démarche qui pourrait faire tache d’huile sous son autorité. L’APW est aussi concernée pour préserver ce patrimoine en participant financierement ,sur le budget de wilaya,à sa restauration.Un certain nombre de cadres en service ou ayant servi dignement leur pays, ont fréquenté ce haut lieu de la culture et du savoir et se trouveraient peinés de le voir disparaitre.Le démolir ou le convertir à d’autres activités inadaptées serait faire offense à notre révolution et à son histoire.Partant de cette approche historique du lieu et de ce qu’il represente pour la population belabesienne,le comité chargé par la voix de sba,dont les noms suivent: MM :BELAMRI ,HARMEL ,FERAOUN  ,OURRAD  et HAKEM s’est rapproché de Mr Benouis V/président de L’APC,chargé de l’urbanisme qui nous a courtoisement accueilli dans son bureau,pour nous informer de la situation du dossier qui se trouve à l’étude aux sevices du C T C ,lequel, doit fournir un rapport d’expertise sur l’état des lieux.Sensibilisé à notre démarche citoyenne,il épousa  complétement nos inquietudes et nous assura de veiller au grain pour que l’édifice garde sa valeur historique et de transmettre nos préoccupations ( celles des citoyens ) au président d’APC.Que pensent nos lecteurs?

par Mr Belamri Abdelkader

ECOLE INDIGÈNE AVICENNE UN PAN HISTORIQUE DE NOTRE MEMOiRE A SAUVEGARDER

 Pour notre part et en parcourant mes archives sur notre belle ville de sidi bel-abbes j’ai pensé que le meilleur plaisir que je pouvais faire au lecteurs de la VDSBA  était de mettre à la une une partie de l’histoire de cette école Indigène très bien connue de certains qui l’on fréquenté et c’est un ancien élève de cette école qui a eu le mérite d’écrire et de parler de son école ,je veux dire  de Mr Bachir Belhamza que beaucoup de fils de la Graba connaissent et sur la photo j’ai retrouvé mon vieil ami Soudani Cheikh  ex gloire de l’usmba honoré par la voix de sba et je pense qu’à coté il y-a Abdellaoui  le  grand artiste guitariste Contexte d’une époque La première école primaire supérieure de l’Algérie a été celle de garçons de Sidi-bel-Abbès (Oran), édifiée vers 1882. Sont venues ensuite celles de garçons et de filles de Constantine, en 1885 ; enfin celle de garçons de Boufarik (Alger) et celle de filles de Blida (Alger), en 1903 et 1908 La Commission sénatoriale d’études sur l’Algérie, présidée par Jules Ferry au dela des récents reproches faits par des politiques tout récemment, montre que la question de l’instruction des indigènes est une de celles auxquelles elle attache une importance capitale.indique nos sources Elle délègue en Algérie une sous-commission qui visite de nombreuses écoles. M. Combes, qui en fait partie, est chargé du rapport. De son côté, M. Burdeau, rapporteur du budget de l’Algérie à la Chambre des députés, étudie la question sur place.Enfin M. Léon Bourgeois, alors ministre de l’instruction publique, se rend à son tour en Algérie et se rend compte des résultats obtenus et  de ceux qu’il est possible d’obtenir. Ces études aboutissent au vote d’un nouveau projet et de nouveaux crédits au Sénat et à la Chambre des députés. Le 18 octobre 1892, paraît un décret spécial qui a été le véritable code de l’enseignement primaire des indigènes de l’Algérie. Voilà encore une très belle histoire sur notre belle ville qui fut jadis et de son école Indigène qui a vu naitre quelques bonnes élites culturelles et intellectuelles dont une bonne partie n’est plus de ce monde :mais ont tous un mérite d’avoir été unis, solidaires  notre source monsieur ABBES  dit ceci  je remercie Mr Belhamza d’avoir pensé à mettre en avant cette belle école Indigène.Bien bel-abbésiennement à nous tous ».

URL courte: http://lavoixdesidibelabbes.info/?p=27244

Posté par le Mai 24 2013. inséré dans ACTUALITE, BESSMA/SBA. Vous pouvez suivre les réponses de cet article à travers le RSS 2.0. Vous pouvez répondre ou laisser un trackback à cet article

34 Commentaires pour “Sidi bel abbes: Des personnalités (lecteurs de la V.D.S.B.A) s’enquérissent auprés de l’APC sur le devenir menaçant de l’école indigène (Avicennes)”

  1. sabi

    une ancienne école qui referme un passé cet des souvenirs il faut la réhabiliter

  2. BENHADDOU B

    l’inquietude a gagnè de l’ampleur au sujet de cette ècole qui reste un monument ou patrimoine historique qu’il faut preserver! bonne dèmarche de la part de la V D S B A. je salue le groupe qui s’est chargè !

  3. Péas

    Merci Si Belamri à vous et à vos amis de la démarche ô combien noble concernant la réhabilitation de l’école Avicennes (ex.indigène).Un acte citoyen et concret qui vous honore et nous rassure qu’il existe encore des gens qui sont soucieux de la préservation des sites culturels ,des sites du savoir ….Nous ne pouvons pas rester les bras croisés et sommes engagés avec vous et je dirai même que c’est aussi une question d’honneur que de militer pour la restauration de tous les sites qui ont un lien très fort avec notre histoire,notre passé,notre mémoire et notre identité. Je ne pense pas que cette école ,cette racine de tous les écoliers de différentes générations soit l’objet de démolition.Si tel était le cas où si l’objet de sa démolition a été abordé par je ne sais qui alors là c’est une vraie catastrophe.!!!!…Le rapport du ctc ne peut conseiller sa démolition car ce sont aussi des experts compétents et des citoyens aussi qui comprennent l’importance de cet édifice pour Sidibelabbès.
    Démolir est la solution de facilité par contre savoir préserver est plus noble même si cela demanderai des expertises et des contre-expertises .A ce sujet justement, la valeur des hommes qui aiment leur ville et leur pays apparait dans ces situations où l’intérêt des citoyens et de leur histoire est mis en jeu sinon en danger. Merci à monsieur Belamri et à son équipe qui nous donnent là un bel exemple de civisme,de vigilance citoyenne et de bravoure. Bonne soirée !

  4. moha

    c’est un ancien immeuble pourquoi ne pas batir une nouvelle ecole a la place ,je me demande ou est le probleme

    • BENHADDOU B

      salam si Moha:il faut dèmolir quelques nouvelles ècoles qui apparaissent plus veilles que cette ècole IBN SINA!

    • Rachid

      Seriez vous intéressé par le terrain mr Moha pour construire encore un centre commercial ?Le centre de Refraf a déjà fait l’objet d’une réaffectation car au début il était question d’un centre pour l’artisanat et la culture en général c’est du moins ce qui nous a été dit par l’actuel Premier ministre MR Sellal autrefois Wali de sidi bel abbes!Non MR MOHA on veut sauvegarder un monument historique!

  5. Y.Hamza

    Quand la société civile bouge et prend conscience de l’interet de son patrimoine et sa préservation,les résultats ne peuvent qu’etre là.Attirer l’attention des autorités sur l’importance du patrimoine et du danger qu’il encourt est un acte citoyen qui mérite tout le respect.Le nouveau wali est trés sensible à ce genre de dossier et à démontré,quand les citoyens le sollicitent sur un dossier digne d’interet,sa détermination à apporter la solution idoine;le cas de sidi med benali,de la macta et dernierement du jardin public en est la preuve.Taharakou tourzakou.Bonne » chance.

  6. samia

    bonne action de la voix de sba

  7. Péas

    Merci de nous rassurer Mr Hamza .Ce sont de très bonnes nouvelles et je pense qu ‘il est grand temps que la société civile bouge un peu avec des actions où l’on ne peut que créer une symbiose avec les autorités et où les meilleures idées doivent être encouragées et les différents projets d’intérêt général doivent être poussés chacun à son niveau et selon ses prérogatives et possibilités. AINSI le sourire reviendra chez chacun de nous et nous pourrons léguer à nos enfants un monde moins cruel où les valeurs -les vraies- régiront à nouveau notre mode de vie pour le bien de tous . Merci monsieur Hamza.

  8. jamel

    un passage aux actes après les commentaires bravo

  9. bermaki

    le quartier el graba a été denaturé du beton partout , on construit des centres commerciaux pour cela on hesite pas à detruire des symboles tel que l’ex école indigene bel abbesiens reveillez vous un pays sans histoire n’a pas d’avenir

  10. HakemA

    S’agissant du sort qui sera réservé à notre école indigène Avicenne Ibn sina La décision doit etre d’abord administrative et politique avant d’etre technique.Le CTC pourra intervenir et apporter sa contribution qu’une fois la décision de sauvegarder cet édifice soit prise par nos élus qui je pensent sont vigilants à l’image de Mr Benouis !

  11. ghosne

    L’expertise doit être faite d’une manière très approfondie ,ancienneté des matérieux, murs porteurs,fissures etc…,il ne faut pas oublier le seisme il y a une loi très clair.(le CTC) Ensuite sauvegarder cette école historique et en faire un Musée …….par exemple.

  12. BADISSI

    si ça continue un jour il y auras plus de monument historique a bel abbés , cette école est un symbole de la politique coloniale séparent les écolier européens des écoliers arabes , elle doit rester , et comme dit ghosne un musée , voila un teste pour nos nouveaux élues , ou une bataille qu’ils doivent remporter et merci VDSVBA pour ce geste noble vous étes les meilleurs bravo.

  13. taki

    et l’usmba qui la sauvegardera ya si rachid,c’est aussi un patrimoine historique casse par les freres benaissa et personne n’a bouge le petit doigt.ya sidi Allah barak pour cette union que j;’espere n’est pas passagere.

    • RACHID

      lA YOUGHIYIROU ALLAH MA BIKAOUMIN HATA YOU GHIYIROU MA BI INFOUSSIHIM YA SI TAKI! l’USMBA EST MAINTENANT UN E ENTREPRISE COMME ENIE OU SONACOME IL FAUT CHOISIR UN BON PATRON HONNETE D’ABORD QUI VA ENSUITE DESIGNER UN BON GESTIONNAIRE QUI A UNE EXPERIENCE DANS LE DOMAINE DE LA GESTION ET C’EST A LUI DE RECRUTER UN SPECIALISTE DE LA BALLE RONDE C’EST A DIRE UN ENTRAINEUR QUI A DES DIPLOMES ET UNE EXPERIENCE ET QUE CHACUN S’OCCUPE DE SA TACHE ET UNIQUEMENT DE SA TACHE.BIEN SUR IL FAUT CONSTITUER UN BON COMITE DE SUPPORTERS QUI LUI, VA AIDER LE CLUB ET DEMANDER A CHAQUE FIN DE SAISON UN BILAN FINANCIER ET TECHNIQUE.VOILA MA MODESTE CONTRIBUTION A LA SAUVEGARDE DE NOTRE USMBA!

  14. kfaraoun

    Cette école a été construite par les colons avec objectif de séparer les écoliers algériens des français et de ce fait elle illustre bien l’histoire du système éducatif français pratiqué aux algériens pendant la colonisation. C’était la première école française destinée aux indigènes qui manifestaient une grande pauvreté de moyens pour faire face à la vie coloniale .L’ état actuel de cette école est dégradé à tel point ou on ignore son devenir et c’est la raison pour laquelle la sauvegarde de ce patrimoine historique est souhaitée
    L’idée de la démolition de ce monument historique qui est très cher en valeur morale et historique sera rejetée et que cette école sera préservée et servira de musé pour toutes les écoles de la wilaya.

  15. mokhtar

    merci au groupe de citoyens pour leu démarche

  16. souad CITE SABAH

    la voix de sba fait des gestes et activités concrètes que Dieu vous garde tous et chacun sera récompensé par ce qu’il fait de bien pour la société et son pays

  17. Toufik Aberkane

    mon père était enseignant dans cette école on y a même habité on avait allah yerhamhoum Mrs Benadis et Chenika

  18. Toufik Aberkane

    comme voisins

  19. Vigilance accrue

    La casbah et autres lieux trés affectés par le temps et dans un état de délabrement trés avancé ,ont subi des restaurations reussies grace à la volonté de l’état et les positions courageuses et patriotiques de la population.Quand on veut ,on peut ;il n’y a qu’ à sidi bel abbes que ces situations arrivent à cause de la passivité de la population » cosmopolisée  » à tel point que la ville s’est clochardisée et les lieux symboliques saccagés par la cupidité des hommes qui n’ont rien à cirer des observations des défenseurs du temple.Mais cela doit changer grace à la société civile qui commence à bouger devant la passivité des élus ,préoccupés par d’autres motifs.Mais ce qui est bizarre ( lors de la bessma ),tout le monde s’est manifesté pour crier au scandale mais ne s’est pas répercuté sur le nombre de commentaires qui constitue un soutien à la cause.

  20. hamri

    La voix de sba passe aux actes citoyens ce n’est pas de la chache

  21. Je lis : « Sidi bel abbes: Des personnalités (lecteurs de la V.D.S.B.A) s’enquérissent auprés de l’APC sur le devenir menaçant de l’école indigène (Avicennes). » Que de fautes. Même Sidi Belabbès est mal écrit. le verbe s’enquérir dans cette forme n’existe pas dans la langue française. Auprés s’écrit auprès. Avicenne ne prend pas de s. Et puis Hadj Benaoum vous n’êtes quand même pas une dame, car Mrs Hadj Benaoum en anglais veut dire Madame Benaoum.

  22. BENHADDOU B

    Lisez bien si Larbi/:Mrs Benaoum et Zenaidi ! donc 2 messieurs !!!

  23. DR HARMEL

    je suis très déçu de certains commentaires sur un sujet aussi important que celui de la préservation du patrimoine historique de notre ville ,je souhaite dire à mr larbi que votre remarque est mal placée et qui manque de délicatesse et dire à Mr moha que ce n’est pas votre faute si vous ne savez pas l’importance du patrimoine historique dans le fonctionnement d’une société digne de ce nom. MERCI

  24. moha

    ya si harmel je sais ce que je dis il ne suffit pas de parler et je sais tres bien l’importance du patrimoine,il faut passer a l’acte?????pourquoi on reponds aux gens negativement sans les connaitre,vous etes docteur faites du bien uniquement pour les pauvres de bel abbes khiwani….

  25. moha

    et j’ajoute de quelle societe digne de ce nom vous etes entrain de faire allusion.

  26. DR HARMEL

    sans commentaire …

  27. medjahed

    Deux grands MRS zenaidi et BENAOUM de sidi bel abbes sans commentaire

  28. DR HARMEL

    MR MEDJAHED IL FAUT LIRE LES COMMENTAIRES SUS DESSUS POUR COMPRENDRE LE POURQUOI DE CETTE REMARQUE …GRAND RESPECT POUR LES DEUX IMMINENTES FIGURES DE LA VILLE…MERCI

Répondre