La Voix De Sidi Bel Abbes

Sidi Bel-Abbès : Des malades demandent l’ouverture d’une antenne CNAS au niveau de l’ONAAPH

Confrontés à de fréquents problèmes de prises en charge de leurs dossiers médicaux par les services sociaux concernés, des malades, habitant certaines localités éloignés du cheflieu de wilaya, ont pris attache, hier mercredi, avec le bureau local de La
voix de l’Oranie pour lancer un SOS aux pouvoirs publics leur demandant l’ouverture d’une antenne CNAS au niveau de l’Office National d’Appareillages et Accessoires pour Personnes Handicapées (ONAAPH) de la ville de Sidi Bel-Abbès. «La présence sur un même lieu de ces deux entités est à même de faciliter grandement aux grands malades la procédure de prise en charge de leurs dossiers en vue de l’acquisition des accessoires et appareils nécessaires auprès des services de l’ONAAPH», tient-on à préciser. «Jusque-là, explique-t-on, c’est un véritable calvaire pour nombre d’assurés concernés de devoir faire d’incessants déplacements entre cet office à Sidi Bel-Abbès et leur agence CNAS de domiciliation située à Telagh ou Ras El Ma avec tous les risques de complication que cela peut engendrer pour ceux présentant une lourde pathologie. Selon nos interlocuteurs, le problème semble se poser avec une acuité extrême surtout pour les stomisés, dont la prise en charge du handicap nécessite une attention toute particulière en matière de disponibilité immédiate d’appareillage et de thérapie. Les prestations assurées sur place par un médecin de la CNAS apportent un grand soulagement à cette catégorie de malades mais, pour être complète, la procédure de prise en charge doit s’accompagner nécessairement de son prolongement administratif à travers la création souhaitable de l’antenne CNAS au niveau de l’unité ONAAPH de Sidi Bel-Abbès. «Règlementairement, tient-on à faire observer, la mesure n’est pas nouvelle puisqu’elle s’appuie, dans d’autres wilayas du pays, sur une convention signée par les directeurs généraux des deux structures depuis des années déjà. Pourquoi Sidi Bel- Abbès doit-elle encore faire exception pour une prestation de ce type assurée partout ailleurs?», se désole-ton. L’appel de ces grands malades, relayé par celui des assurés sociaux présentant un quelconque handicap physique, sera-t-il entendu par les pouvoirs publics

A. ABBAD

URL courte: http://lavoixdesidibelabbes.info/?p=3931

Posté par le Mai 5 2011. inséré dans ACTUALITE, SBA VILLE. Vous pouvez suivre les réponses de cet article à travers le RSS 2.0. Vous pouvez répondre ou laisser un trackback à cet article

Répondre