La Voix De Sidi Bel Abbes

Sidi Bel Abbès Des habitations érigées dans des zones inondables

La réalisation de travaux de protection contre les crues ne peut suffire à elle seule, en l’absence d’opérations de corrections torrentielles et de reboisement. Les fortes précipitations qui se sont abattues, fin avril, sur le nord de la wilaya de Sidi Bel Abbès n’auront pas fait que des heureux, même si parmi les agriculteurs ces pluies printanières interviennent à point nommé. C’est le cas, notamment, des habitants de la localité de Tessala, située à 15 kilomètres du chef-lieu de la wilaya, qui ont été surpris par le débordement de plusieurs cours d’eau ayant submergé partiellement plusieurs habitations et perturbé la circulation automobile. À l’occasion de la visite du wali dans cette région, de nombreux citoyens ont mis en exergue la nécessité de relancer le projet de protection de la ville contre les crues. Selon des élus, une étude déclinée en deux variantes a été réalisée il y a plusieurs années, mais sans aucune suite depuis. La première variante de cette étude visant protection de Tessala contre les crues et le remplissage de retenues collinaires prévoit la réalisation d’un canal en béton à ciel ouvert, des ouvrages de traversée de routes et de pistes et d’un ouvrage d’accumulation pour un montant de 44 milliards de centimes. La seconde variante, moins coûteuse (8 milliards de centimes), consiste à réaliser des travaux d’urgence comprenant la construction d’un canal et d’un bassin d’évacuation. Selon le directeur des ressources en eau,  une dérogation ministérielle doit être accordée à la wilaya pour l’inscription du projet de protection de la localité de Tessala, «étant donné que  les projets sectoriels au titre du programme quinquennal ont été déjà ficelés». D’après le chef de l’exécutif de la wilaya, les procédures nécessaires à l’inscription du projet de protection, selon la seconde variante de l’étude, seront effectués incessamment pou permettre de faire face à cette situation. Cependant, force est de constater que la réalisation de travaux de protection contre les crues ne peut suffire à elle seule, en l’absence d’opérations de corrections torrentielles et de reboisement, du ressort, elles, de la Conservation des forêts. Aussi, des citoyens de Tessala n’ont pas manqué, lors de la visite du wali, de dénoncer le mode d’extension de leur ville où des habitations et autres structures publiques ont été érigées dans des zones potentiellement inondables. La responsabilité des services techniques et de l’APC est ainsi pleinement engagée.

URL courte: http://lavoixdesidibelabbes.info/?p=26547

Posté par le Mai 7 2013. inséré dans ACTUALITE. Vous pouvez suivre les réponses de cet article à travers le RSS 2.0. Vous pouvez répondre ou laisser un trackback à cet article

3 Commentaires pour “Sidi Bel Abbès Des habitations érigées dans des zones inondables”

  1. hami

    tout est permis a belabbes tous les abus

  2. Arbi

    en lisant ce papier ma conclusion est la suivant l’etat est bien absent et s’en fout des vies humaines car sachant cela on laisse des citoyens en danger

  3. sehli

    posez l question aux habitants de sid khaled avec les conséquences des crues

Répondre