La Voix De Sidi Bel Abbes

SIDI BEL ABBÉS: De nouveaux établissements scolaires pour la prochaine rentrée.

Les préparatifs pour la rentrée scolaire 2015-2016 vont bon train dans la wilaya de Sidi Bel Abbés. Le secteur de l’éducation sera renforcé par dix nouveaux établissements scolaires lesquels seront réceptionnés dans plusieurs localités. Il s’agit de six lycées, six collèges et sept groupes scolaires. Pour ce qui est des lycées, ces derniers seront implantés respectivement à la cité des 1.500 logements, à Benlouladi, Sfisef, à Sidi Hamadouche Boukhanéfis et enfin le sixième au sud de la wilaya, précisément dans la localité de Moulay Slissen.

Par ailleurs, la majorité des groupes scolaires est située dans le chef-lieu de la wilaya en plein cœur de Sidi Bel Abbés. Les responsables locaux ont prévu, dans ce registre, six groupes scolaires au niveau de l’ex-école Paul Langevin baptisée Mohamed Abdou. Celle-ci a été démolie pour donner naissance à une belle bâtisse érigée sur l’avenue Aïssat Idir. Quant au septième groupe scolaire, il sera implanté dans la commune de Sidi Brahim distante de huit kilomètres du chef-lieu de wilaya de Sidi Bel Abbés. Pour les épreuves officielles de fin d’année scolaire, la direction de l’éducation a retenu comme centres de correction le collège du centre-ville pour l’ex-6e, le technicum Zeddour Mohammed Brahim Belkacem  pour la correction du BEM. Quant au lycée Nadjah, celui-ci abritera la phase de correction des épreuves du baccalauréat. D’autre part, pour ce qui est du codage des copies des candidats au bac, il s’effectuera au niveau de l’ancien lycée Azza Abdelkader.

URL courte: http://lavoixdesidibelabbes.info/?p=60497

Posté par le Mai 24 2015. inséré dans ACTUALITE, CE QUE DIT LA PRESSE, SBA VILLE. Vous pouvez suivre les réponses de cet article à travers le RSS 2.0. Vous pouvez aller à la fin et répondre. Le Ping est actuellement interdit.

4 Commentaires pour “SIDI BEL ABBÉS: De nouveaux établissements scolaires pour la prochaine rentrée.”

  1. OUERRAD

    Comptabiliser le nombre d infrastructures scolaires c est bien , voir l etat des lieux , la qualite du travail entrepris , les delais de realisation c est mieux .
    Avez une idee de ce qui va advenir des vieilles structures qui tombent en ruine .
    Et que l on laisse expres se demolir pour crier au loup et les abattre , comme on abat un vieux lion malade .Le patrimoine , fout le camp et personne ne se soucie .
    Tant qu il y a bakchich maalich .Et à la place de ce patrimoine qui a vu passer nos imminents lettres de la ville ; on contruit des horreurs , quand les assiettes ne sont pas cedees au dinar symbolique à certaines personnes de la cheb3a jdidah .
    Ce n est pas le nombre des infrastructures seul qui va faire de nos generations futures une elite pour le pays , mais la QUALITE de l ENSEIGNEMENT .
    Le C E M est devenu une grande medersa , le LYCEE une grande ecole , l UNIVERSITE un grand lycee §WEL FAHEM YAFHEM …..

  2. Benattou

    Ces infrastructures vont surement être bénéfiques pour les élèves d’un coté et pour les parents d’élèves d’un autre coté.

  3. MILOUA

    de mon avis personnel la programmation scolaire de la Direction de l’education est en déficit flagrant ou en retard d’inscription de groupeS scolaireS du premier palier.
    Nous avons eu à en patir avec les parents d’eleves des nouvelles cites quand leurs enfants faisaient de 1 à 2 kms de trajet pour rejoindre leur ancienne ecole jusqu’à leur nouveau domicile.
    Les exemples vecus de leur calvaire sont verifiables telles les nouvelles cites sur la sortie de belabbes vers la route de tessalah, la cite dite Sorecor au rond point de Hay Boumlik ‘(campo), les 2 cites avoisinantes de l’ecole de police dont les enfants par manque d’ecole rejoignaient la plupart à pied leur ancien etablissement au centre ville vivant a la meme situation que les enfants de la cite route de Boukhanefis.
    Une nouvelle cite de plus de 1300 logements va bientot e etre receptionneé au niveau de la nouvelle gare routiere Nord et pas l’ombre d’un etablissement quand on sait que les futurs beneficiares sont de jeunes parents.
    Il fut un temps alors que Belabbes etait une nouvelle wilaya , la programmation scolaire prevoyait en coordination avec la Dlep l-inscription d’une lecole dés l’ouverture des chantiers a tel point que la moyenne d’eleve par classe de la ville ne depassit pas les 30
    eleves.qu’en est-il maintenant face à ce gigua projet de nouveaux logements qui se prepare du cote de la route de Boukhanefis.
    Il est tres facile de suivre le ratio d’eleves par quartier,et meme par ville en tenant compte des indices reels de 75 etablisseents primaires a sba sur une population de plus de 250000 ames en calculant une proportion d’enfants d’age primaire 5 à 12 ans tout en les confrontant aux statistiques de nouveaux eleves inscrits chaque annee, les courbes de chaque annee eleves- ecoles sur le graphique sont l-image virtuelle de la situation qui permet une prevision reelle sur le terrain (on nous l’a appris a la carte scolaire de la DE °

Répondre