La Voix De Sidi Bel Abbes

Sidi Bel Abbes : Coup d’envoi symbolique du projet « plantation de 60.000 arbres » Par Ayadoun Sidahmed.

Avant de faire part à nos lecteurs (ces) de notre journal la VDSBA ; je me dois de signaler que des aléas de disponibilité de la connexion m’ont empêché de publier la présente information. Toutefois il est toujours temps de se rattraper pour venir signaler le grand coup d’envoi symbolique du lancement officiel  du projet « plantation de 60.000 arbres » sous le slogan  « un Bel Abbesien un arbre ». Ce dit lancement à coïncidé avec la commémoration du 62eme anniversaire du 1er 1954 ou toute une cérémonie inscrite dans le cadre du programme de wilaya fut observer au sein du cimetière des CHOUHADA de la wilaya de Sidi Bel Abbes concrétiser par la plantation d’une vingtaine d’arbres à titre naturellement symbolique en cette journée glorieuse et historique à la fois.  Le dit lancement du projet
« Plantation de 60.000 arbres » sous le slogan  « un Bel Abbesien un arbre »à vu l’implication des autorités de wilaya car la semaine Bel Abbesienne avec ses multiple activités (Santé, environnement, culture et sports) est parrainée par Mr le wali de Sidi Bel Abbes qui avait de nouveau accueilli notre initiative après le succès de la course Bel Abbesienne tenue le 26 Décembre 2015. Il est a noter egalement l’etroite participation sur le site à savoir le cimetière des CHOUHADAS de plusieurs associations à l’image de Sidi Bel Abbes Tessala Tourisme, la prévention et la culture routière, Salama el-mourouriya, les scouts musulmans Algériens. Le comité de pilotage a remit un T-shirt et une casquette de la course Bel Abbesienne au marathonien Mr Rahmen qui a pris le départ de notre chef lieu de wilaya ou il traversera une quinzaine (15) de wilaya pour se rendre à l’est du pays avec une arrivée à Annaba sous le slogan « HOB EL JAZAIR ». C’est sur ces deux derniers mots que votre serviteur achève le présent résumé avec mes remerciements renouvelés à l’administration de notre journal qui accompagne notre projet.
3 4 2 chouhada 1-1 5 8 7 10 9

URL courte: http://lavoixdesidibelabbes.info/?p=69710

Posté par le Nov 3 2016. inséré dans ACTUALITE, SBA VILLE. Vous pouvez suivre les réponses de cet article à travers le RSS 2.0. Vous pouvez aller à la fin et répondre. Le Ping est actuellement interdit.

27 Commentaires pour “Sidi Bel Abbes : Coup d’envoi symbolique du projet « plantation de 60.000 arbres » Par Ayadoun Sidahmed.”

  1. La rue où tu habites est large, les trottoirs sont vides. Pourquoi ne pas combler, dés maintenant, ce vide en plantant un arbre, qu’importe sa variété, la terre est acceptante et cet arbre poussera très vite. Il grandira comme grandiront tes enfants. Protège-le. Nourris-le. Adopte-le et sois son père. Tu vas voir que demain tu auras de l’ombre devant chez toi et si tes voisins suivront tes pas, toute la rue serait ombragée. Et si les habitants des autres rues prendront la même initiative, toutes leurs voitures seraient garées à l’ombre et leurs enfants à l’abri du coup de soleil.
    bravo Mr Ayadoune S.A et merci à ceux qui sont à l’origine de ce projet

  2. Amirouche

    L’arbre est un producteur d’oxygène et source de vie, il purifie l’air. Dans une foret, la disparition d’une seule espèce végétale peut entrainer à elle seule l’extinction de plusieurs espèces animales. L’arbre est source de nourriture pour les humains et les animaux, l’arbre lutte contre l’érosion du sol, l’arbre améliore la qualité de l’eau, l’arbre régule les écarts extrêmes de température, l’arbre améliore les sites arides, l’arbre est un brise-vent, l’arbre est un attrait pour la faune, l’arbre protège contre le bruit, l’arbre est un élément architectural qui rompt la monotonie et les endroits disgracieux de Sidi-Bel-Abbès, l’arbre est un écran pour les zones résidentielles, l’arbre a des effets psychologiques positifs sur l’être humain, l’arbre est source de bien être, l’arbre améliore l’esthétique d’un paysage urbain, l’arbre est très utile pour les lieux de détente, de promenade et activités de plein-air pour nos enfants, l’arbre est une source pour l’élaboration de beaucoup de médicaments, l’arbre a un apport économique pour ses fruits et son bois, même « EL TCHIMBOU », qui n’est que le fruit d’un cactus, coûte 3 euros le kg là-bas chez nous, l’arbre est un attrait touristique, l’arbre est une bonne action éternelle, l’arbre…, l’arbre…, l’arbre….
    Si AYADOUN, qu’Allah te donne santé et longue vie à toi et tes camarades pour planter des millions d’arbres, tout en espérant que le nombre des participants augmentera de plus en plus inchAllah.
    Salam

  3. Saadi Mustapha

    L’environnement c’est l’affaire de tout le monde, notre ville (SBA) a besoin de tous ses enfants même ceux qui sont de l’autre côté de la rive peuvent contribuer par leurs encouragements. Aux organisateurs de ce louable projet je vous souhaite bonne chance et je suis avec vous cœur et âme.

  4. Imène

    M’sse el kheir !
    Une grande commémoration , un grand projet , et un slogan des plus merveilleux : L’Amour de l’Algérie ! Bravo Ayadoune – ainsi que toute ton équipe qui oeuvre pour la concrétisation de ce projet – Bravo et bonne continuation .
    Encore une fois , entièrement d’accord avec Dr. Douar ! Plantez , plantez quelque soit l’espèce , les arbres grandiront avec les enfants , mieux encore on va leur donner à chacun son arbre ! et c’est à chacun de s’en occuper de son  » bien  » et dîtes leur , pour mieux les booster qu’ils pourront plus tard garer leurs voiture , chacun sous  » son arbre  » lol ! vous allez voir  » el mounaffassa  » la concurrence la plus belle , la plus saine entre les petits !!

    • Ayadoun

      Sœur Imène, mes amis Mr Douar et Mr Amirouche je vous remercie pour vos encouragements et je vous demande de bien vouloir assister avec nous pour que se sera la grande fête et je suis sur que si vous acceptez de venir notre frère aîné Ouerrad il va faire de son mieux pour participer….!!! Par la suite je suis sur que d’autres que j’estime beaucoup à savoir Mme CH, messieurs Ahmed Khiat, Boudjakdji, Hassan, bouchentouf, Ghosne, Hamza, Al Hanif, SBA, Mémoria, mohamedDD, Cheniti Gh. Hocine .C. ABBES.2, Mohamed Bendjafar, ebouterfas, chaibdraa tani djamel, mohamed senni, elabbassi, Boubaker Benhadou, Tewfik Adda et bien sur notre frère bien aimé l’architecte de cette tribune El-Hadj Kadiri on peux réaliser une petite forêt qui va être un nouveau poumon vert juste pour nos enfants on va l’appeler si vous êtes d’accord « la forêt de la VDSBA » ? Merci pour votre attention et je m’excuse pour nos amis (es) si j’ai oublié des lecteurs ou des contributeurs involontairement.

      • Amirouche

        Ayadoun,

        Cher ami,

        Ta belle initiative me fait penser à celle que notre association avait proposé à un institut médico-éducatif non loin de Paris.  » Le jardin des senteurs » tel était son titre, c’était un rêve, puis une proposition et enfin une réalité. Après huit ans de sa réalisation, les arbres sont maintenant grands et les variétés des plantes se sont multipliées avec le temps et les saisons qui passent vite sans qu’on l’en se rende compte. Nous sommes en automne, le soleil nous boude souvent, mais je suis sûr que les enfants aveugles n’y font pas attention puisque leur grand plaisir est de jouer dans le jardin de cet institut avec les feuilles mortes sous ces arbres plantés, de les effriter entre leurs petites mains, d’aider les adultes à les ramasser tout simplement et aussi de sentir le thym, la menthe et la lavande, de toucher telle ou telle fleur, de bien se concentrer sur une rose pour reconnaitre sa couleur…etc.
        Je pense en avoir déjà parlé, ce jardin des senteurs dont je propose l’idée au docteur Benhouidgua, est d’une importance primordiale pour les enfants malades qu’il suit dans sa structure, elle en sera embellie par ces plantes et les chérubins ne pourront qu’être épanouis avec une activité ludique en lien avec la nature, cette dernière permettra le développement de tous leurs sens ainsi que l’acquisition des gestes techniques simples du jardinage…
        Un grand merci pour ton invitation, mais je ne pourrai pas être présent, hélas…Je demanderai à sahbi OUERRED s’il pourrait planter un ou deux arbres à ma place ( je lui donnerai kahawtehe bien sûr…rires)

        Rabi ma3akoume

        Fraternellement

      • Ayadoun

        Salem ce soir Je me relisais et je redis que j’ai fais des omissions a titre indicatif nullement exhaustif Si Ghalouni et bien d’autres amis qu’ils m’en excusent Sallem

  5. Sayah Mohamed Amine

    je remercie la VDSBA qui nous accompagne à travers la médiatisation de notre projet qui est noble. J’ai beaucoup appris avec l’association jeunesse volontaire et je suis fier d’être membre au sein de cette association qui ne cesse de proposer et de travailler sur terrain en collaboration avec plusieurs associations pour un seul but « Sidi Bel Abbes »

  6. Benhammouda

    Un soldat contre la désertification, un arbre qui filtre l’eau. Une équipe de recherche ouest allemande a découvert, par hasard, un arbre au Soudan dont les graines peuvent purifier l’eau. Le Moringa oleafera, un arbuste oléagineux local, est utilisé par des villageois pour enlever la boue des eaux qui coulent des montagnes africaines lors des inondations annuelles. Les femmes de la région nord purifient l’eau puisée dans en utilisant des graines pilées de Moringa. Celles-ci sont mélangées à l’eau, puis la solution est remuée pendant cinq minutes et doit ensuite reposer pendant une à deux heures. Deux cents milligrammes de graines pulvérisées suffisent à traiter un litre d’eau boueuse elles coagulent les impuretés et éliminent 98 % des bactéries. D’après les expériences menées par le Docteur Samia Al Azharia, les agents actifs de la graine sont les polypeptides, qui agissent comme polyelectrolytes, liant les particules de boue entre elles pour former de gros conglomérats. En outre, les graines de Morin semblent riches en huiles fortes possédant de fortes propriétés anti-microbiennes : dans solution contenant les graines pilées de Moringa, les bactéries fécales, bonnes indicatrices de la pollution des eaux d’égout, sont entraînées avec les particules de boue.

  7. Benhammouda

    Quelques chiffres illustrent le rôle vital de la forêt qui recouvre 30 % de la terre (hors océans) :
    80 % du carbone emmagasiné par la végétation l’est par la forêt
    40 % du carbone est contenu dans les sols des forêts
    Un épicéa de 100 ans a ôté à l’atmosphère une quantité à peu près égale à 1,8 tonne de CO2
    Les forêts de l’hémisphère nord emmagasinent 20 % des émissions mondiales de CO2.

  8. sidi yacine

    L’ arbre est une plante lignifiée terrestre, elle est capable de se développer par elle-même c’est une source vitale pour nous ,elle a de nombreux avantages en milieu urbain…Un grand merci à notre ami Ayadoun pour ce grand projet.
    L’importance de la culture des plantes et leur protection, ne date donc pas de l’époque actuelle. L’islam a appelé à cela il y a plus de quatorze siècles, puisque le prophète (bénit soit-il) incitait ses compagnons à planter des plantes et les protéger.
    Parmi les propos du prophètes dans ce domaine :
    « Il n’y a point un musulman qui plante une plante ou sème une semence, dont se nourrit un oiseau, un homme, ou un animal, qui ne soit une aumône pour lui ». Cité par Muslim, Bukhari et Tirmidi.

  9. tessala tourisme

    bonsoir tout le monde,je suis de ma par très contant d’être entouré d’hommes,et j’aimerais bien cité ses nom,monsieur benhouidga, monsieur ayadoun , monsieur sahla,et monsieur amar. bien sure son oublier monsieur kadiri des gens qui font vraiment beaucoup de bonnes choses pour notre ville,que le bon dieu soit avec vous,et vous donne ce que vous voulez,pour que vous puisiez donner encore.

  10. LOULED ABDELKRIM

    Bonjour Sidahmed,
    Vous êtes le seul et unique Mister Environment à SBA, ce dont je suis sur et certain c’est que tu vas réussir InchaAllah, Bonne chance pour la suite khayi.

    • Ayadoun

      Bonjour Abdelkrim je vous remercie mais je vous assure que la réussite de ce projet nécessite l’adhésion de tout le monde, seul je n’arriverai jamais, ni moi ni le comité de pilotage. Vos (lecteurs ces) (contributeurs) encouragements nous rassure mais la réussite exige de nous tous chacun dons son domaine un effort physique, moral ou matériel. YADOU ALLAH MA3A EL JAMA3A et merci encore KHOUYA et je suis sur qu’on peut compter sur toi par ton engagement citoyen et ton dynamisme des plus remarquables

  11. OMAR HICHEM MERAH

    Bonjour,
    Je remercie l’association jeunesse volontaire pour l’initiative et aussi la VDSBA pour la couverture des activités de l’association.
    Je m’excuse mon frère SIDAHMED AYADOUNE pour mon absence, je reviens INCHAALLAH avec beaucoup d’énergie et beaucoup d’activités.
    Mon esprit et mon cœur sont avec vous… RANA HNA

  12. Ayadoun

    Salem OMAR HICHEM MRAH sans rancune KHOUYA. je vais préserver pour chaque absence 10 arbres et comme tu était absent 10 fois ça fait 100 arbres à planter LOL…!!! Juste pour rire KHOUYA j’espère la prochaine fois INCHAA ALLAH tu seras parmi nous.

  13. Mme CH

    On ne peut qu’encourager de tels projets qui sont bénéfiques pour l’Homme et son environnement…puisque l’arbre est une grande richesse. Il concède du caractère et du charme à la ville en plus d’améliorer la qualité du milieu de vie, d’amoindrir le stress et rendre meilleur la qualité de l’environnement….sans oublier qu’il purifie l’air, procure de l’ombre et de l’intimité , diminue le bruit, sert de brise-vent et rend la chaleur plus supportable en été !!

    Sidi Bel Abbés manque d’espaces verts et de verdure surtout en milieu urbain, et le projet du tramway au centre ville et ses alentours n’a fait qu’aggraver ce phénomène…au lieu de voir de beaux arbres vivants et verts, on ne voit que des poteaux laids, froids et gris…!!! Alors, les responsables de ce fiasco, doivent au plus vite remédier à cette situation….!!! C’est pourquoi, une bonne partie de ces 60.000 arbres -(variés et choisis sur la base des conditions climatiques et édaphiques de la région)- doit être plantée en milieu urbain; quant au problème de la désertification qui touche la wilaya de SBA, il doit faire l’objet d’un sérieux projet d’étude/recherche pour trouver les meilleurs moyens d’atténuer ce fléau qui risque de s’aggraver surtout avec le phénomène du réchauffement climatique..dont les indicateurs sont au rouge…!!!

    Est-ce qu’on peut savoir qui a financé ce projet…???!!!

    Alors, pour Hob El Djazaïr, Bon courage Mr Ayadoun ainsi qu’à tous les volontaires…!!!

  14. Ayadoun

    Mme CH @ On n’a pas besoin de financement les 60.000 arbres seront fournit par la conservation des forêts autant que partenaire potentiel dans ce projet, l’entretien et l’irrigation seront assurés par les APC et les associations locaux (communal+ de quartier) chaque commune 1000 U (51 communes =51.000) le cas de la commune de Sidi Bel Abbes 9.000 U. On va choisir ensemble avec tout les partenaires les sites là ou on peut planter le maximum possible, se sera facile pour l’entretien et le suivi en général même pour évaluer le taux de réussite afin de faire l’année prochaine INCHAA ALLAH l’opération de regarnis. Au sud de la wilaya ils nous ont proposé de planter aux écoles afin d’inculquer la culture des espaces verts et la préservation du végétal à nos écoliers.

    • SBA

      Bonne initiative. Bonne opération de reboisement. Mais auriez vous le temps de localiser les endroits et les sites à reboiser surtout en ville de Sidi Bel Abbes?

  15. bouchentouf

    Salem
    Afin d’inciter les agriculteurs des régions dépourvues de forêts à les reboiser, et d’inculquer aux enfants l’amour de l’arbre, on célèbre annuellement, dans divers pays, ce que l’on appelle la « Fête de l’arbre ». Elle est typique aux Etats Unis et au Canada et c’est propagée par la suite à d’autres pays, comme quoi l’Occident peut parfois avoir de bonnes idées, puisqu’il rend hommage à la grandeur de l’arbre pour les bienfaits qu’il dispense. Il suffit de consulter une carte convenable ou de regarder un documentaire sérieux sur la croissance démographique pour constater que des régions dépourvues de végétation arborescente comme les déserts, les steppes, les régions glacières des deux pôles, demeurent inhabitées ou très faiblement habitées. Au contraire, là où les conditions climatiques, la constitution du sol et d’autres facteurs favorisent la croissance des arbres, la densité de la population augmente de façon évidente. L’arbre, sous toutes ses formes, a toujours été utile pour l’homme, il en tire des fruits pour se nourrir, des planches pour construire sa maison et s’abriter, du charbon pour se chauffer, de la cellulose pour le papier, diverses résines pour la chimie et même des médicaments pour se soigner… On peut en déduire que les arbres sont des éléments indispensables au développement des êtres humains, ils rendent d’innombrables services, et certaines de leurs fonctions s’avèrent absolument irremplaçables. Mais si l’homme depuis les époques révolues jusqu’à nos jours a tiré profit de ces arbres, il a aussi fait preuve d’ignorance dans leur exploitation en construisant et en édifiant sans tenir compte de son environnement. L’arbre renouvelle et purifient l’oxygène de l’air en le rendant respirable et vivifiant. Les forêts attirent les pluies, et les racines des arbres retiennent la terre, empêchant l’érosion et la corrosion des sols rocheux. Abattages intensifs, incontrôlés et abusifs d’arbres, défrichages agricoles motivés par l’appât du gain ; action du bétail et enfin incendies, ont modifiés les facteurs du milieu ambiant, l’atmosphère se raréfie en oxygène et l’eau se pollue. Les responsables de ses ravages, motivés probablement par l’instinct de survie autrefois, ignoraient peut être les conséquences. Mais aujourd’hui, on ne peut plus invoquer l’ignorance, tout le monde sait que les problèmes de pollution ne cessent de s’aggraver et il n’est pas nécessaire de s’éloigner de Sidi-Bel-Abbès pour le vérifier, regardez ce qu’est devenue notre chère plaine de la Mekerra où dans mon village, je vagabondais joyeusement en chipant les fruits de ses innombrables vergers complètement disparus aujourd’hui…………………
    Si Ayadoun, y a-t-il eut une préparation du terrain délimitant les zones de reboisement en préparant d’avance les trous recevant les plants comme autrefois lors des campagnes de reboisement, ou alors faudrait-il que je ramène ma houe et ma bêche? Pour vous encourager dans cette voie qui vous honore, je vous dédits ce proverbe Iranien qui dit : « La patience est un arbre dont la racine est amère, et dont les fruits sont très doux ». Amitiés

  16. Ayadoun

    Je vous remercie chaleureusement pour vos encouragements et votre soutien pour ce noble projet qui vise à augmenter le ratio d’espace vert du citoyen et relativement entre dans le cadre d’embellir notre ville SBA. SI Bouchentouf ne vous inquiétez pas pour l’outillage on va préparer les trous la veille de chaque opération même l’outillage pour la plantation il sera disponible. Je vous dédits de ma part ce poème coréen
    LA PRIERE DE L’ARBRE
    Homme, Ecoute-moi…
    Par les froides nuits de novembre, je suis la chaleur de ton foyer
    C’est en me consumant moi-même que je peux te réchauffer.
    Je suis l’ombrage rafraîchissant sous le soleil torride de l’été..
    Je suis la charpente de ta maison et le toit de tes abris.
    Je suis la planche de ta table et la chaise sur laquelle tu peux te reposer.
    Je suis la voûte de tes églises et de tes cathédrales.
    Je suis le lit dans lequel tu dors lorsque ta journée de labeur est terminée.
    Je suis la matière vivante qui crée l’harmonie de ton violon et les sons harmonieux de ta flûte.
    Je suis le bois avec lequel tu construits tes navires.
    Je suis le manche de ta faucille, le patin de ton traîneau et la porte de ton enclos.
    Je suis le coffret de tes biens, le rouleau qui façonne la pâte et la cuillère qui remue ton potage .
    Je suis le berceau de ton enfant et je serai ton cercueil quand tu quitteras ce monde.
    Homme, je suis ton ami ….. Pourquoi, alors, es-tu si cruel envers moi ?
    Pourquoi me détruits-tu ? Tu devrais me protéger puisque ta propre vie est intimement liée à la mienne…………… ♥

  17. Mohamed Bendjafar

    Bonsoir .
    Toutes les vérités sont dites dans ce poème. Il vient compléter ce qu’a dit Si Amirouche et tous nos autres amis au sujet des bienfaits de l’arbre .il ne reste donc qu’à se mobiliser pour la réalisation de ce superbe projet.
    Merci aux initiateurs de l’opération et particulièrement à vous, Sid Ahmed . Sincères amitiés.

  18. Ayadoun

    Mr Mohamed Bendjafar, je vous remercie pour vos encouragements.

  19. Imène

    Ayyadoune S : S’bah el kheir ! tlm..
    Le chant de l’arbre est magnifique ! vraiment trés beau ..
    En fait je voulais vous demander si vous voulez bien planter un arbre à l’intention de ma mère.
    ou confier cette tâche à un enfant , je vous serai éternellemnt reconnaissante .

  20. Ayadoun

    Imène je le ferai avec un grand plaisir à l’intention de votre mère ALLAH YERHAMHA et l’arbre sera planter par un enfant. Se sera SADAKA JARIYA INCHAA ALLAH. Que Dieu accepte de nous et de vous les actes de bienfaisance INCHAA ALLAH

  21. Imène

    Sbah el kheir S. Ayadoun , tlm..
    Les mots me manquent pour t’exprimer tout ce que je ressens , toute ma gratitude ..Merci mille fois Sidahmed , Merci infiniment , djazaka Allahou koulla kheir , ou Rabbi yahfdhak .

Répondre