La Voix De Sidi Bel Abbes

Sidi Bel Abbes :A défaut de Parking et avec ce parc de voitures.Comment faire pour stationner en ville?

Le marché de l’automobile en Algérie a emprunté depuis l’indépendance, plusieurs sentiers traduisant chacun une politique d’importation périssable. Au commencement, et sous le régime socialiste, l’importation des véhicules était accaparée par la SNVI, société étatique, en important les marques Fiat, Ritmo, Honda, Lada, Zaztava, Dacia… l’acquisition d’une de ces marques n’était pas facilement accessible on devait s’inscrire dans une liste d’attente et on patientait des années. L’idée de la fabrication de notre propre voiture (Fatia) a surgi dans les planifications industrielles des années 80, c’était une bonne idée, mais Fatia n’a pas pu voir le jour-Fet aliha el wakt .Puis vint l’importation du particulier lui même qui a opté pour les marques françaises en utilisant dans la majorité des cas une licence d’importation spécifique aux moudjahidines et ceci pour l’exonération des taxes douanières et depuis, meskine le dinar ne pouvait se tenir debout devant le franc .Mais quand les moyens s’avéraient limités on avait qu’à choisir le chemin court, on contentait d’acheter ici au bled une bagnole ferraille et dépenser ensuite pour ses pièces de rechange.A partir de l’an 2000 ,en s’ouvrant sur l’économie internationale, le marché de l’automobile devient très lucratif pour les industriels de toutes nationalités et de quatre coins du monde qui concurrencent pour avoir chacun sa part ,la quarte-roues devient finalement exposée à la vitrine et accessible à toutes et à tous.Eli ma chra yetnazah.Le parc automobile national n’a pas connu un tel rajeunissement comme ces 3 dernières années. Selon les rapports de l’Office national des statistiques (ONS), l’Algérie a importé 285.337 véhicules en 2010, 390.140 véhicules en 2011 contre 568.610 véhicules en 2012, actuellement ce parc dépasse les 5 millions de voitures pour une population de 37 million d’habitants soit un taux de 12% dépassant nos voisins du Maroc et de la Tunisie.

Sidi Bel Abbés, comme toutes les autres villes du pays, connait, dés la 1ere heure de la journée, une affluence accrue des automobiles étouffant toutes les rues et où on va :au centre-ville, dans les grands axes, les petites ruelles, les cités ; on ne trouve guère une place pour stationner son véhicule,les embouteillages qu’on avait connu seulement qu’au centre et lors des heures de pointe sont maintenant partout et à longueur de journée, c’est trop …la ville ne peut respirer qu’après minuit.Les années à venir seront pires que ça, le nombre de carrosses s’accroîtra d’avantage sachant que le pays s’apprête à avoir sa propre usine et on ne pourra ni stationner ni entrer ni sortir de la ville si des parkings pour désencombrer les rues,ferions toujours défaut dans notre ville et pourquoi pas un parking à étages ce n’est pas rêve impossible à le réaliser !
Mais comment faire en attendant de voir ces parkings à étages ? Freiner l’importation de véhicules,(offrir un bonus) à celui qui laisse sa voiture au garage ou qui l’utilise un jour sur deux pour qu’il y ait moins de trafic,inciter les automobilistes à prendre le bus ou le taxi (gratuitement),rappeler-les que la marche ou le vélo sont bénéfiques pour la santé ,hausser le prix du carburant ou (inventer) des épisodes de pénurie . Autant de solutions séduisantes qui viennent à l’esprit mais parfois utopiques et irréalisables.

par docteur Douar.

URL courte: http://lavoixdesidibelabbes.info/?p=25559

Posté par le Avr 18 2013. inséré dans ACT OPINIONS, ACTUALITE, SOCIETE. Vous pouvez suivre les réponses de cet article à travers le RSS 2.0. Vous pouvez répondre ou laisser un trackback à cet article

9 Commentaires pour “Sidi Bel Abbes :A défaut de Parking et avec ce parc de voitures.Comment faire pour stationner en ville?”

  1. abbes

    je trouve que le docteur douar a doné un constat mais désolé personne ne veut prendre en charge ce probléme Les responsbles locaux sont tr »s faibles la mairie a tout bradé et elle est faible sans pouvoir.le chef de daira dirige et puis aucune vision futuriste ni actuelle merci toubib

  2. Belamri abdelkader

    La situation est problematique et exige une solution pluridiscplinaire avec l’intervention de tous les secteurs: Wilaya , apc, administrations et tous les acteurs de la vie économique et sociale.Le désengorgement ne peut avoir lieu qu’avec la déconcentration effective de tous les services vers la périphérie(quartiers)c’est une exigence impérative sinon toutes les mesures qui seront prises n’auront pas d’impact réel sur l’objectif visé .Vu l’absence de terrain pouvant abriter la construction de parking,il est nécessaire de récuperer les assiettes des vieilles batisses. Proceder aux démarches pour deplacer les casernes en dehors de la ville et récuperer leur assiettes dont l’amenagement integré à l’urbanisme de la ville permettrait de résoudre pas mal de problemes.Prendre des arretés municipaux pour interdire l’accés des voitures dans la ville au moins deux fois par mois et augmenter la cadence au fur et à mesure des solutions dans la périphérie.Chasser les maquignons du centre ville qui occupent à eux seuls plus de 50% des places de stationnement.Engager des campagnes de sensibilisation des automobilistes de se passer de leurs vehicules car le meilleur d’entre nous n’en possedais pas il y a à peine 15 ou 20ans et nous n’étions pas plus malheureux.Si l’on venait à demander à chaque conducteur le motif de son passage au centre ville,la plupart ne saurait quoi répondre,alors….la solution passe forcément par le civisme et le savoir vivre ensemble,sinon quelquesoit l’investissement le problème persistera.

  3. CHAIBDRAA DJAMEL DINE

    L’ apc doit construire des parkings à étages

  4. CHAIBDRAA DJAMEL DINE

    Je me souviens dans les années 80 j’étais en BULGARIE à SOFIA la capitale il y avait une loi sur la circulation des voitures on voyait des voitures avec des plaques matriculées PAIRE et d »autres IMPAIRES c’est à dire par exemple s’il y a 1000 voitures 500 sont matriculées paire et 500 impaires et chaque voiture doit circuler d’aprés son numéro d’imatriculation sauf pour la police,ambulances,etc étatiques en général

  5. tewfik adda boudjelal

    Effectivement, l’article traite d’un sujet d’acquitté et d’actualité. Ce matin, l’accès au centre ville fut interdit à la circulation automobile par des agents de l’ordre public, positionnés aux quatre points cardinaux de la place Carnot. S’en suit alors un cafouillage indescriptible et une valse à trois temps pour les automobilistes qui se sont retrouvés piégés dans un véritable tourner-manège.
    Ce fut un tout petit aperçu de ce qui nous attend dés le lancement des travaux du tramway .Car faut-il le rappeler, le nombre de voitures en circulation dans la ville, à considérablement augmenté ces dernières années.
    Mais là c’est un autre débat .Par contre je trouve qu’il est grand temps que la « petite Reine » retrouve la place qui lui est sied puisque nous avons une chance terrible d’habiter une ville plate tel un tapis d’orient. Et comme le préconise notre ami «Dr Douar «, dans son article ,Il faudra songer sérieusement à changer nos habitudes et à nous refaire une santé grâce à de la marche à pied et au vélo comme çà au moins on aura repoussé les maladies qui nous guettent ,le plus tard possible et on aura aussi , réussi le challenge de régler en partie le problème de stationnement .

  6. etranger

    pardonnez moi de repondre par peur que mon commentaire soit signaler et annuler belamri adda et chaib draa djamel comment voulez vous penser au parking en 2013 . arretez les credits ansej cnac car la majorite des occupants sont des gens qui ont beneficier de credit un jeune que vas t il faire il descend en ville pour draguer et emmerder les citoyens bientot bd de la macta salut

  7. BADISSIE

    Le parking a étages est une bonne solution DR DOUAR et sa place est l’ancienne SNTV ,(a coté de la coupole ) , le cente de jeunesse qui sert a rien ,la mentalité aussi il faut la changer , je vois des gens pour 500 mètres se déplacer en voiture pour certain la voiture est devenue un moyen de frime ,la voiture doit étre utiliser pour les grandes distances ,mais cette utilisation excessive de la voiture fait le bonheurs de plusieurs gens :les vendeurs de pièces , naftal, tolier, et bien sure les médecins comme vous monsieurs DOUAR (RIRES)

Répondre