La Voix De Sidi Bel Abbes

Sidi bel abbes : 50ème anniversaire de l’indépendance, Spectacle exceptionnel pour marquer l’évènement.

Sidi bel abbes : le 50ème anniversaire de l’indépendance verra dans la soirée un spectacle exceptionnel pour marquer cet évènement dont la célébration est très importante. Il s’agit de feux d’artifice prévus au niveau du campus de Sidi bel abbes (Université djillali liabes  situé au nord est de la ville derrière le vieux quartier Gambetta appelée Larbi ben Mhidi). D’autres activités y figurent dans plusieurs localités de la wilaya et a Sidi bel abbes ville ou l’APC a honoré deux sportifs, il s’agit du footballeur Kébir Abdellah ex USMBA 56, ainsi que Maddah qui est un athlète d’haltérophilie connu nous dit notre ami Talha Zouiaoui président de la commission sport.

Kébir Abdellah (11) sur la photo de l’héroïque USMBA de 1956. Honoré par l’Apc ce jour.

5 juillet 1962 a Sidi bel abbes

Par contre dans la capital les festivités célébrant le cinquantenaire de l’indépendance de l’Algérie, dont le coup d’envoi sera donné mercredi à minuit à Sidi Fredj, où l’armée coloniale française avait débarqué en 1830, seront marquées par un spectacle exceptionnel avec de somptueux feux d’artifice qui illumineront simultanément le ciel des 48 wilayas du pays. La cérémonie d’ouverture, qui sera fêtée à Alger par un grand feu d’artifice au théâtre de verdure de Sidi Fredj, promet d’être un spectacle unique en son genre dans l’histoire des célébrations en Algérie. Les festivités seront ainsi rehaussées par le représentation d’une opérette à laquelle participent plus de 500 jeunes algériens au théâtre de verdure. La capitale, revêtue de ses plus beaux atours pour la circonstance, abritera aussi de nombreux concerts et spectacles artistiques à l’occasion de ce grand évènement. Les Algérois pourront aussi suivre l’ensemble des festivités sur une quarantaine d’écran géants installés au niveau des grandes places publiques et projetant des films sur la glorieuse Révolution algérienne et les réalisations de l’Algérie indépendante. Les rues d’Alger ont été ornées par plus de 50.000 emblèmes nationaux de différentes dimensions. Le cinquantenaire du recouvrement de la souveraineté nationale sera également célébré à travers l’ensemble des wilayas du pays, dont Blida qui a programmé, outre le spectacle pyrotechnique, la réalisation de l’épopée de la wilaya, dont l’intitulé est « Flamme et amour », produite par l’écrivain et réalisateur Bouziane Hakim. Une soirée musicale non-stop figure également au programme de la célébration du cinquantenaire de l’indépendance du pays. Le programme, qui s’étalera sur une semaine, comporte aussi un hommage aux équipes sportives ayant remporté des titres dans différentes disciplines, des veillées artistiques au profit des familles, des salons et expositions, à l’instar du salon de wilaya pour les réalisations des jeunes et des journées de la chanson populaire pour jeunes. A Oran, un plateau exceptionnel est prévu pour la soirée du 4 juillet avec une grande parade de troupes folkloriques de plusieurs pays invités, un spectacle pyrotechnique haut en couleurs et des soirées artistiques qui se poursuivront jusqu’au 8 juillet. La wilaya de Saïda, entre autres, a débuté les festivités de célébration du 50ème anniversaire du recouvrement de la souveraineté nationale par l’inauguration de plusieurs structures de développement. Les festivités de la célébration de cet anniversaire se poursuivent cette nuit avec une soirée artistique de musique andalouse et l’organisation dans les communes relevant de la wilaya de Saïda d’activités culturelles, artistiques et sportives. Seront organisés également un grand gala artistique au stade « 13 avril 1958 » et un autre au théâtre régional. Un baptême de feu d’artifice aura lieu au quartier « El Bordj » de Saïda. Le chef-lieu de la wilaya vivra, le jeudi 5 juillet, au rythme d’activités culturelles et artistiques. L’Office national de la culture et de l’information (ONCI) a programmé quelque 1.500 artistes pour animer les festivités du cinquantenaire de l’indépendance, dont 300 pour le festival de Timgad (Batna), 800 pour les soirées du Casif Sidi Fredj, ainsi que 300 artistes qui feront des tournées en Europe, outre les artistes qui sillonneront du 2 au 5 juillet les villes de Constantine, Relizane, Tissemsilt, Boumerdes, Sétif, Skikda et Djelfa… Pour notre part nous se devons d’observer une pensée a tous nous martyrs et nous tenons a informer nos lecteurs que nous allons consacrer d’autre articles sur cet évènement du cinquantième anniversaire de l’indépendance.

URL courte: http://lavoixdesidibelabbes.info/?p=14398

Posté par le Juil 4 2012. inséré dans ACTUALITE, ALGERIE, SBA PROFONDE. Vous pouvez suivre les réponses de cet article à travers le RSS 2.0. Vous pouvez répondre ou laisser un trackback à cet article

14 Commentaires pour “Sidi bel abbes : 50ème anniversaire de l’indépendance, Spectacle exceptionnel pour marquer l’évènement.”

  1. Haj dekar SD

    hadj dekar vous dit qu’il est heureux de ce jour qu’il a vécu a filaj errih en 1962 bonne fete mes fréres et soeurs Allah bénisse chouhadas

  2. hanene

    je serai présent pour prendre des photos de prés

  3. hanene

    je corrige présente aux feux d’artifice

  4. Mohamed.G...

    Bonsoir tout le monde,
    Tout d’abord,Allah yerham Echouhada,gloire à nos martyrs qui sans eux et nos valeureux combattants,notre pays ne fêtera jamais son cinquantième anniversaire d’indépendance,mais El-hamdou lillah,c’est surtout grâce à Dieu que l’Algérien a retrouvé sa liberté et sa dignité délivrées du colonialisme avec un prix fort d’un million et demi de chouhada!!!
    Personnellement j’ai vécu l’indépendance et je me rappelle de cette joie dont tout le monde en parle,c’est unique , incomparable et exceptionnelle car sa particularité,c’est quand vous observez, autour de vous, des gens de tout âge et tout sexe confondus,sauter, danser,chanter,s’embrasser,crier…leur liesse…et pleurer en même temps d’être libéré et penser à ceux qu’on a perdu dans cette maudite guerre qui nous a été imposé.
    De toute mon existence,je n’ai jamais assister à une aussi forte mobilisation du peuple,et le plus frappant, cette ambiance de fraternité où tous les Algériens n’en faisaient qu’un seul,se partageant tout ce qu’ils avaient en leur possession.
    C’était l’indépendance…

  5. MOHAMED

    ON A PAS COMPRIS VOTRE COMMENTAIRE POUR KEBIR ABDELLAH ANCIEN AGENT DE LA MAIRIE A JOUE POUR LES COULEURS

  6. smain

    le geste est bien et selon les infos entendues ici et la.on a préfére honorer des artistes et des sportifs que d’aller vers la mémoire.les consignes du quai d’orsay ont été suivies pas de …ade la mémoire noiuriciére et utile

  7. MIMOUN

    Ceux qui sont en vie ceux sont kebir , petit abbes , guella, mais j’ignore le reste

  8. sohbi 22

    bravo ADMINISTRATEUR c’est trés beau la voix desba toujoiurs au rendez vous je suis franc.

  9. MIMOUN

    Kebir abdellah est de messer ancienne commune mixte actuellement rattachée à boukhanifis il est issu d’une grande tribue de ouled bendida qui sont à majorité moudjahiddines et chouhadas à l’exclusion de roulema qui était lui aussi un grand moudjahed et a viré du coté francais par la hogra de son chef de l’époque.

  10. MIMOUN

    Avant le 05/07/1962 et administrativement nous étions tous des français mais en réalité nous étions des arabes et des algériens de coeurs . Le plus grande qualité qu’on a perdue pendant notre indépendance est la solidarité du peuple Algérien durant l’époque coloniale.

  11. omar

    monsieur guella est trés malade
    il faut l’aider c’est une memoire USMBA qu’on va perdre

  12. nabila t sba

    Beau geste ce joueur doit etre content

  13. MIMOUN

    LECTEUR DE LA VDSBA
    on parle de kebir abdellah qui est de ouled bendida qui faisait partie de la commune mixte de messer peut etre il y avait un caid à messer mais pas à ouled bendida et s’il existe un je voudrais bien le savoir. Je n’ai aucun intéret à falsifier l’histoire meme en utilisant mon pseudo et ceux sont les progenétures de la légion et des harkis qui ont intéret à falsifier l’histoire.Quand à moi je n’ai aucun lien de famille avec kebir abdellah seulement je connais ses trois cousins et freres kebir mohamed, miloud et amar qui ont joué à l’usmba dans les années soixante dix et quatre vingt.

  14. sba22

    elkebir abdellah est de sidi khaled

Répondre