La Voix De Sidi Bel Abbes

Sidi Bel Abbès : 350 postes d’emploi à pourvoir dans l’Education. Partagé par Mémoria

350 postes d’emploi ont été intégrés dans le nouveau plan de recrutement établi par le secteur de l’Education de Sidi Bel Abbès qui organise, le 3 décembre prochain, un concours auquel participeront plusieurs dizaines de candidats. Les postes qui seront mis en compétition, se subdivisent en diverses fonctions à pourvoir, notamment en conseillers pédagogiques, économes, secrétaires, agents de bureau, archivistes et autres.
Le concours qui sera supervisé par des pédagogues, portera sur une épreuve orale complétée par un entretien technique destiné à jauger les aptitudes des candidats. Sur le plan interne, le concours verra également la participation de postulants aux postes de proviseurs de lycée, de conseillers et d’économes. Le plan de recrutement considéré prévoit, en outre, plusieurs postes à pourvoir en ouvriers professionnels, agents de service, etc.

URL courte: http://lavoixdesidibelabbes.info/?p=62831

Posté par le Nov 30 2015. inséré dans CE QUE DIT LA PRESSE, SBA PROFONDE. Vous pouvez suivre les réponses de cet article à travers le RSS 2.0. Vous pouvez aller à la fin et répondre. Le Ping est actuellement interdit.

7 Commentaires pour “Sidi Bel Abbès : 350 postes d’emploi à pourvoir dans l’Education. Partagé par Mémoria”

  1. Mémoria

    Salam!
    Source de l’article partagé: El Watan du 29:11/2015,M.Habchi.

  2. Amirouche

    Enfin un article sur la VDSBA concernant Sidi Bel Abbès.Ce journal d’information qui a lien, avant tout, avec le plat pays.Un organe censé être un lien utile pour savoir l’actualité de notre ville et l’activité de la municipalité afin que ses lecteurs soient au courant de toutes les nouvelles de cette cité.
    Please, plus d’info sur Belabbès et ses communes car je suis rassasié de « l’infobésité  » internationale…
    Nhare ta3 barkoukesse hami yargousse.
    Salam

  3. OUERRAD

    ici aussi SAHBI , cela caille ,,,,laVD SBA devrait servir de lien entre administres et administrateurs , pour plus de renseignements et taches à entreprendre .
    Seulement , voilà ,,,, 350postes ,,, une goutte dans l ocean ,,, pour une wilaya a

  4. OUERRAD

    ici aussi SAHBI , cela caille ,,,,laVD SBA devrait servir de lien entre administres et administrateurs , pour plus de renseignements et taches à entreprendre .
    Seulement , voilà ,,,, 350postes ,,, une goutte dans l ocean ,,, pour une wilaya aussi grande .
    SALEM ,,,, bsahtek berkoukess .
    YA SAHBI KHASSNA EL BEBOUCHES BEZZA3TAR .

  5. lecteur

    350 poste c’est une misère jusqu’à quand l’algerie reste enfermé sur elle même
    et ne pas s’engager dans l’ouverture..tout est redevenue et reste propriété de l’État sans qu’on sache qui le veritable propriétaire..avec une administration mal formé des gestionnaires nommés on va directement vers le mur..le choc sera terrible..et on espere que le concours ne sera pas contesté et ensuite annulé comme celui de l’université d’oran ou les residents qui ont réussi se sont trouvés déchu de leurs reussite mérité.. aucun pays n’a le droit d’annuler un concours deja fait..si il ya erreure il ya la lois qui ouvre le cas de demander des recours, ici si des participants ont contsté le concours ils n’ont qu’a demandé le double correction c’est dans la lois.. au lieu de d’exiger cette lois les etudiants sont passé par la tribunal administratif qui devait en fait opéré une en quette pour voir si le concours etait réalisé sur la base de la règlementation oui ou non..le reste c’est pédagogique entre ceux qui ont echoué et les correcteurs..
    voila donc ou la situation est..les gens sont mal formés dans l’administration et chacun fait de son propre chef alors que tout est dans les lois d’ailleurs copié de la france donc largement suffisante pour l’algerie il suffit de la lire la comprendre et l’appliquer pour cela les administrateurs devaient faire une formation solide avec des stages de perfectionnement..Il n’ont pas le droit de limoger un Doyen sans le juger devant le tribunal administratif..ce dernier doit savoir ce qui c’est passé sur le plan réglementaire avant d’aller vers la sanction..pour des crédibilités de l’université et de l’enseignement en algerie faudra pas annulé le resultats de concours en laissant les recours et affichage si nécessaire et a la demande de l’Étudiant de afficher  »les copies des examens » si pour éviter d’autre problème la lois peut être modifier en exigeant l »‘affichage des copies corrigés sur le panneaux ..la regle aussi fait noté qu’aucvne plainte anonyme n,e sera prie en considéré mais le devoir des étudiants c’est de contester le resultat d’un étudiant si celui est connue par tout le monde d’Être absentéiste, la plainte sera couverte par une  »objection écrites » c’est a dire tout étudiant a droit de porter son objection devant une réussite d’une personne qui la connait de prés..qu’il soit un copieur un riche payeur un absentéiste un trafiquant etc..a condition que l’objection soit personne physique et non un une lettre anonyme bien que certaine lettre anonyme font actionner une petite vérification sur place avant de d’afficher les résultat final du concours..les etudiants subissent l’ignorance de l’administration comme les doctorantes de la faculté de biotechnologie de bel abbes qui se sont vue refusé l’accès au labo après 3 ans de travail de recherche en tirant une lois sous le tiroir alors que la lois devait être appliqué avant l’admission des doctorants au labos..
    le problème n’est pas l’État mais les fonctionnaires mal formés qui font ravage sur tous les niveaux..il faut former les gens
    espérant que le concours va mieux passer dans les règles de l’art…MDR

  6. mohamedDD

    L’Etat ne joue pas pleinement son rôle et vous le savez, au contraire elle encourage la médiocrité, les passe droits, …… Dans un Etat fort, ces freins dans tous les domaines sont inexistants ou s’éliminent d’eux mêmes, pas de place pour la médiocrité, l’absentéisme, les passe droits, les injustices parce occupé par la compétence, la compétitivité, la disponibilité, même l’excellence dans certains domaine où l’algérien excellait …. dans l’artisanat, l’informatique, la médecine, l’industrie pharmaceutique (notre seul labo produisait des produits très compétitifs), la sidérurgie, …. malheureusement dilapidé par l’impérialiste et ses acolytes au sein de l’Etat. C’est que aujourd’hui, on se pose même pas la question (médiatiquement parlant) d’où vient la fortune de tel ou telle comme si la richesse « répandue »en Algérie existait depuis très longtemps; elle existait mais de père en fils pendant longtemps chez quelques familles.
    L’argent publique détournait par ces m……….. qui méprisent l’algérien en gl, la richesse du pays GRACE A ALLAH suffisait et suffit (bien gérer avec les ressources humaines) à tous les algériens mais ces vautours appelés oligarchies moi, si vous permettez je les appelle moujrimines encouragés par les extras ‘mondialistes’

  7. Mme CH

    Par contre, Moi je propose au Ministère de l’Education de se trouver un autre nom, car le mot Education ne lui convient plus… !!! L’établissement scolaire est devenu un vaste laboratoire d’essais sur des cobayes qui aiment et connaissent plus la vie privée des Chab, chabettes et joueurs de Foot que : Ibn Khaldoun, Malek Bennabi, Larbi Tebessi, Mouloud Mammeri, Mebarek El Mili, Mohand Tazerout,…Belgacem Habba, , Radia Djelloul (l’un des rares mycologues algériens. Ils seraient une demi-douzaine pour tout le pays, maintenant directrice du département de biologie au centre universitaire d’El Tarf, dont un petit champignon porte son nom : Clitopilus djellouliae)

    L’école est loin d’appartenir à un projet de société où il est question de rassembler tous les algériens autour d’une seule plateforme et de mettre le pays sur la sphère du savoir et des grands exploits scientifiques et intellectuelles…!!! Nos chérubins ont perdu la volonté d’étudier et d’appendre…au moment où ils subissent un phénomène terrible de déculturation et de désintellectualisation !!! A l’école, ils apprennent entre autres, la drogue, l’alcool, et tout le reste… !!! Donc, quelques 350 postes de plus ou de moins ne va rien changer car c’est tout le corps qui est malade et gangréné…. !!!! A chaque fois que le secteur décide d’une grève c’est pour réclamer une augmentation des salaires, un établissement d’un plan de carrière ou une réduction des horaires de travail…ect…(c’est bien tout ça) mais personne n’ose soulever les questions pertinentes qui font mal et qui compromettent l’avenir de la nation… !!!!

    Quant à la ministresse et ses compagnons bien choisis dans le tas, ils travaillent doucement mais sûrement pour atteindre « leurs » objectifs…!!!!

Répondre