La Voix De Sidi Bel Abbes

Sfisef : Belbouche derrière une appellation, un héros.

Ce matin, une enseignante du primaire, qui est venue à l’académie (direction d’éducation), s’informer du mouvement du personnel, a relevé qu’elle à été affecté dans la localité de Belbouche, à l’entrée de la ville de Sfisef. Bien sûr, avec ses deux collègues qui l’accompagnaient, elle chercha à savoir sur ce village…personne n’est arrivé à lui donner des explications qu’elle cherchait. De tempérament très curieuse, elle signifia à un jeune collègue : «C’est qui Belbouche ?». L’anecdote en question date d’une journée (26/06/2011). En aparté, je tirais une conclusion, qui est loin d’être personnelle, car elle est certainement partagée sur l’écriture de l’histoire locale en particulier, pourtant le Chahid Belbouche, natif de 1939 de la ville héroïque de Sfisef, et décédé les armes à la main, à Mon Plaisir, à Sidi Bel Abbes ville, au niveau de la rue Molière, dans la maison des BRIKCI (hammam), aucune stèle n’à été érigé à ce jour. Aujourd’hui le lieu en question est utilisé pour une activité commerciale. On est en 1960, quand Seddik Belbouche, cadre de l’ALN est chargé d’une mission à Sidi Bel Abbes ville, accompagné de quatre moudjahidine. A la suite de circonstances non encore élucidées, ils se trouvèrent les cinq encerclés par les soldats de la légion étrangère. L’accrochage dura presque une journée, mais à court de munitions, tous les cinq tombèrent au champ d’honneur. Les moudjahidines qui l‘ accompagnèrent  selon notre source, sont Achour Zouaoui, Alfrid Mohamed dit Mahmoud, un jeune lycéen originaire de Boudjebha, comme boukhelda Mokhtar, ,qui ont rejoint le maquis le 19 mai 1956, un autre dit Si Mehdi, et Mekkaoui Zoulikha, qui est elle aussi de la région. Pour rappel, feu Belbouche avait un frère dénommé Habib, lui aussi est un Chahid, quant a son deuxième frère Rachid, il fut condamné à mort par le tribunal militaire français.

Voila une tentation, ou une contribution pour réparer une des criardes injustices vis-à-vis de nos héros héroïnes méconnus dans leur BLED, alors que le pays s’apprête à commémorer le 49ème anniversaire de son indépendance.

URL courte: http://lavoixdesidibelabbes.info/?p=5641

Posté par le Juin 26 2011. inséré dans ACTUALITE, HISTOIRE. Vous pouvez suivre les réponses de cet article à travers le RSS 2.0. Vous pouvez répondre ou laisser un trackback à cet article

10 Commentaires pour “Sfisef : Belbouche derrière une appellation, un héros.”

  1. t .z universitaire

    honnetement je suis gendre des hamdad de sfisef et je vais souvent .et je connaissais pas cechhahid et les conditions deson deces pour la libertede notre cher pays allah yerhamhoum tous ces chouhadas

  2. mehtougui a foot

    ce martyr est un membre de notre famille

  3. ouggad tahar

    chahid belbouche etait l ami de mon oncle chahid tahar ouggad et de chahid bachir bouiadjra dahou allah yarhamhom.au faite ce nest pas la rue moliere cest trigue essiyagha maintenant la rue bachir bouiadjra dahou.en face du cimetiere israelite.que le chahid belbouche et tomber en martyr.salami a wled montplaisir.

  4. yemboul

    salam,je m’appelle yemboul mais le nom de mon grand père que je n’ai pas connu car décedé avant ma naissance(1950) est yemloul youcef né et mort à sfisef,j’aimerai connaitre ma famille et surtout mes ancetres ,c’est un appel si vous avez des renseignements ,envoyez moi un email:valleeducheliff@yahoo.fr

  5. BELGADI FATIMA

    salut en lisant cet article ça m’a touché car les heros et chahids belbouche seddik et habib sont mes oncles (maternel) et le moudjahed rachid est decedé et il reste le seul oncle senouçi , trois tantes et ma mere.
    A SUIVRE

  6. sohbi 22

    Mettez votre nom ; ce sera mieux pour vous permettre de savoir plus et entrer en contact avec nous lecteurs.

  7. Habitant de BELBOUCHE

    Bonjour, attention, la localité dont vous parlez, s’appelle BELBOUCHE Miloud, vous parlez d’un BELBOUCHE Seddik, ya confusion, ou sagit-il de la meme personne?
    rabbi yerahmou

  8. J’ai l’honneur de commenter a cet article et ça m’a vraiment touché car BELBOUCHE Rachid (vrai prénom Ramdhane) est mon grand-père (maternel) était un vrai Moudjahid il était un sergent-chef a Front de la liberté national et a souffert de l’ennemi français et a été condamné par les français en Allemagne, je suis et je reste fière de mon héros grand-père et de toute ma famille de moudjahidine et chouhada com Habib et Seddik (Miloude), allah yarhamhoum w yaj3alhoum min ahl el jenna w yarham chouhada w tahya eljazayer

  9. Mémoria

    Coup de théâtre aujourd’hui lors de la visite du Wali ce matin à l’école de l’APC des Amarnas,écourtée par la requête des ayants droits du chahid Si Abdelkrim ! Ce dernier n’a laissé qu’une veuve et deux filles ! Cette commune et Arch revendique 47 chouhadas sur son territoire ! Au fait où se trouve la tombe du héros Si Abdelkrim ? Aurait-elle eu le même destin que celui des dépouilles des héros Si Amirouche et Si El Haouès ? Affaire à suivre !

  10. Mme CH

    Hé oui, Gand frère, même les tombes ont des secrets qu’elles peuvent révéler à n’importe quel moment, c’est pour ça que parfois, certains font tout pour les faire taire à tout jamais..!!!

    Mais qui était ce Chahid Abdelkrim…??? Pourquoi ce voile de mystère…!!??

    Allah Yarham Echouhadas

    Salammmmeeetttt

Répondre