La Voix De Sidi Bel Abbes

Services vétérinaires: le cheptel ovin n’est pas exposé au risque de la fièvre aphteuse

   Publié dans Algérie Presse Service le 16/08/2018:

             « Il y a une abondance de l’offre sur marché national avec 5 millions de têtes destinées au sacrifices de l’Aïd cette année. Un cheptel qui n’est pratiquement pas concerné par le risque de contamination par cette maladie virale », a-t-il affirmé lors d’une conférence de presse sur les préparatifs de la fête de l’Aid. 


D’après ses explications, le virus a touché quelques têtes seulement du cheptel bovin et la situation a été maitrisée dans un délai très court.
Lire aussi: Alger n’est pas un foyer de la fièvre aphteuse
« Le virus qui a resurgi depuis 2014 a touché en 2018, les animaux bovins encore jeunes qui n’ont pas été immunisés lors des campagnes de vaccination précédentes car ils n’étaient pas encore nés », a-t-il détaillé.
A ce jour, 8.000 têtes ont été vaccinés, selon Kaddour Hachimi, qui a annoncé en outre une commande de deux (2) millions de doses de vaccins bivalents auprès de laboratoires mondiaux.
« Ce type de vaccin plus efficace par rapport au précédent, agit contre les deux types de virus O et A », a-t-il encore expliqué.
Il a assuré par ailleurs que toutes les mesures sanitaires ont été prises deux mois à l’avance en prévision de l’Aid El Adha.
« En plus des 15.000 vétérinaires fonctionnaires mobilisés pour assurer la permanence durant cette fête religieuse et tout au long des jours qui la précèdent, nous avons fait appel à 9.000 vétérinaires praticiens pour assurer la couverture sanitaire du cheptel durant cette occasion », a-t-il indiqué.
Lire aussi: Des mesures strictes pour contenir la fièvre aphteuse après l’enregistrement de 40 cas
Il a expliqué que des vétérinaires sont mobilisés au niveau des points de ventes appropriés pour assurer le contrôle sanitaire du cheptel ovin commercialisé durant cette période.
II a souligné en outre que des brigades mobiles vont sillonner des villes et effectuer des contrôles au niveau des quartiers et des abattoirs durant le jour de l’Aïd afin de vérifier les carcasses et sensibiliser les citoyens contre des éventuelles risques sanitaires tels le kyste hydatique « qu’on peut retrouver dans le foie ou les poumons du mouton ».
« Avant l’égorgement de la bête nous ne pouvons pas prévenir les risques car ces kystes sont indécelables chez les animaux vivants, d’où la nécessité d’un contrôle vétérinaire de la carcasse animale après l’égorgement de la bête », a t-il tenu à expliqué.
Quant à la gestion de ce risque, Kaddour Hachimi a vivement conseillé aux citoyens de ne pas jeter les abats parasités dans la nature, ni les donner au chien qui risque de devenir, à son tour, un facteur de transmission de cette maladie à l’homme et au cheptel.
Le premier responsable de la direction de la santé vétérinaire au ministère a assuré que les points de vente appropriés à la commercialisation des moutons ont été déterminés par les walis et l’opération de commercialisation a été encadrée par les services vétérinaires et agricoles depuis le transports des bêtes des wilayas pourvoyeuses d’ovin jusqu’à leur acheminement vers les points de vente.
Lire aussi: Aid-el-Adha: une équipe de vétérinaires sillonnera les quartiers populaires d’Alger.
« Nos services se sont assurés que les éleveurs autorisés pour déplacer et commercialiser leur cheptel disposent bel et bien d’un certificat de santé délivré par un vétérinaire » (Kaddour Hachimi)
A propos de l’enquête sur la viande de moutons avariés qui a pénalisé certaines familles durant les deux précédentes fêtes de l’Aïd, ce responsable auprès du ministère a évoqué deux causes: « le gavage des animaux avec une alimentation concentrée en énergie durant une courte période, conjugué aux mauvaises conditions d’hygiène », a-t-il avancé.
Il a déclaré par ailleurs, que l’enquête de la commission installée par les services du ministère a réfuté l’hypothèse qui remet en question des médicaments vétérinaires prohibés.
« Il n’existe aucune preuve pouvant incriminer les médicaments à usage animal commercialisés par les grossistes ou les vétérinaires », a-t-il soutenu.
Pour éloigner le spectre de la viande putréfiée qui continuent de hanter les esprits des familles, ce responsable a assuré que les services de son ministère sont rapprochés des éleveurs pour les sensibiliser sur l’alimentation de leur bétail. « On leur a expliqué qu’une alimentation saine durant des deux derniers mois de la vie de l’animal garantit la qualité de sa viande », a-t-il dit.

Lien:       https://www.djazairess.com/fr/apsfr/477554

URL courte: http://lavoixdesidibelabbes.info/?p=73596

Posté par le Août 17 2018. inséré dans ACTUALITE, ALGERIE, CE QUE DIT LA PRESSE. Vous pouvez suivre les réponses de cet article à travers le RSS 2.0. Vous pouvez aller à la fin et répondre. Le Ping est actuellement interdit.

7 Commentaires pour “Services vétérinaires: le cheptel ovin n’est pas exposé au risque de la fièvre aphteuse”

  1. Imène

    Mezzinou n’har el youm , SAHA AIDKOUM !
    Une chanson douce qui a toujours rythmé l’Aid el kebir , de même que la Zorna de B. Titiche pour L’aid el fitr ..( Allah yarham les maîtres A. Dali et B. Titiche )
    Joyeuse fête de l’Aid el Adha à tous tous nos amis ( es ) Vdsbéens , à tous les Algériens où qu’ils se trouvent, à tous les musulmans de part le monde ..
    Kol 3am w antoum wel Djazaier bekheir .
    Khaticalement vôtre.

  2. Amirouche

    Imène

    Saha Aidek ma sœur.
    Aid said moubarek à tous les lecteurs et lectrices de la VDSBA.
    A tous les musulmans du monde.

  3. Mme CH

    Puisque le cheptel ovin n’est pas exposé au risque de la fièvre aphteuse, on peut dire Saha Aidekoum dans cette rubrique…!

    Aid Moubarak Karim à tous les Vdsbéens et les Vdsbéennes, à tous les Algériens, à tous les Palestiniens et à tous les Musulmans de la planète Terre, quant aux Martiens, ils ne sont pas concernés….!

    Meilleurs vœux…!

    • Imène

      Bsr l’amie !
      Si par la baraka le cheptel ovin a échappé à la fièvre aphteuse , le  » cheptel  » humain lui est sérieusement menacé par le Choléra !!! Win el harba win ??? Win ya Khayti …
      Ya Rabbi lotfek !

      • Amirouche

        Imène,

        Avant, on avait peur de « 3ayn » (mauvais œil).
        Désormais, il faut avoir peur de « 3ayn » et de l’eau de « l’3ayn »!!!

        Azucalement

        • Imène

          Bsr 3mirouche , tlm
          Finalement ce n’est pas « ma el 3ayn « qui est contaminé ( à en croire si 3mirouche le DG de l’Algérienne des eaux ) mais c’est « ma hamr el 3ayn « une source à Tipaza qui est incriminé , c’est là où ils ont trouvé l’agent responsable de l’épidémie , encore faut il que l’ADE n’est pas entrain de nous raconter des bobards juste pour calmer les esprits ! Par ici , on ne croit pas bcp , les choses sont peut être plus graves qu’on veuille bien nous les présenter , persuadés qu’on ne nous dit pas tout ..
          « Le choléra n’est pas la maladie des pauvres. C’est une maladie qui prolifère dans les milieux sales et insalubres. C’est la maladie de la misère, pour peu qu’on comprenne que la misère ne signifie nullement la pauvreté, mais l’ignorance, l’irresponsabilité, le laisser-aller conjugués à une colère que génère l’insatisfaction par rapport à sa condition sociale. » Akram chorfi . ( choléra et politique , AP )
          c’est tout dit ! ça correspond exactement à quoi je pense .
          Faut il vraiment s’en étonner à ce qu’on en arrive là ??? Quand on sait que notre pauvre Algérie , notre beau pays est devenu une immense décharge public à ciel ouvert ! La responsabilité est collective car l’hygiène est l’affaire de TOUS ! ya 3mirouche ! je ne veux , je ne peux même plus m’étaler sur le sujet tellement c’est sale , c’est honteux qu’on en soit là : Pour moi Choléra rime avec COLERE ! et comme dit le proverbe « Ceux que le malheur n’abat point, il les instruit. » espérons ! espérons qu’on va trouver des solutions et rapidement avant que la peste ou d’autres épidémies ne nous tombent dessus .
          Rabbi yarham ceux qui ont succombé à la maladie , et prompt rétablissement aux souffrants .
          Khayticalement .

  4. de passage et pour l info

    BONNES FETES ….

Répondre