La Voix De Sidi Bel Abbes

Sept millions de personnes meurent chaque année de la pollution de l’air

Sept millions de personnes meurent chaque année de maladies liées à la pollution de l’air, affirme l’Organisation mondiale de la santé (OMS) qui a appelé mardi les pays à se pencher sur la question de la santé publique lors de la conférence sur le climat COP 21 en décembre à Paris.

L’an dernier, les experts de l’agence onusienne avaient publié un rapport indiquant que 7 millions de personnes meurent chaque année de maladies liées à la pollution de l’air. Et des infections comme la malaria sont renforcées par le changement climatique.

L’OMS a estimé mardi que la conférence sur le climat COP 21 à Paris en décembre pourrait déboucher sur l’accord ‘‘le plus important du siècle en matière de santé publique’‘, appelant les pays à ne pas oublier cet enjeu.

L’accord, ‘‘si c’est un bon (…) sera probablement le plus important du siècle en matière de santé publique’‘, a affirmé la directrice du département santé publique à l’OMS, Maria Neira.

Parmi les diverses propositions envisagées, l’OMS voit notamment d’un bon oeil l’idée d’augmenter le coût de l’utilisation des carburants fossiles.

Une telle ‘‘taxe’‘ pourrait diminuer de moitié le nombre de décès liés à la pollution de l’air, réduire les émissions de dioxyde de carbone et donner lieu à 3.000 milliards de dollars de revenus, selon l’OMS.

La conférence doit se tenir au Bourget, au nord de Paris, du 30 novembre au 11 décembre. Elle a pour objectif de faire adopter à 195 pays, sous l’égide des Nations unies, un accord mondial visant à freiner le réchauffement climatique de la planète. Il s’agit de parvenir à des engagements des pays pour contenir la hausse des températures à 2 degrés Celsius par rapport à l’ère pré-industrielle.

URL courte: http://lavoixdesidibelabbes.info/?p=62781

Posté par le Nov 19 2015. inséré dans CE QUE DIT LA PRESSE, MONDE. Vous pouvez suivre les réponses de cet article à travers le RSS 2.0. Vous pouvez aller à la fin et répondre. Le Ping est actuellement interdit.

13 Commentaires pour “Sept millions de personnes meurent chaque année de la pollution de l’air”

  1. ABRAHAM

    Deux milliards en vivent.

  2. Mme CH

    La pollution de l’air est un phénomène récent lié au « progrès »…!!!! C’est un problème qu’il faut prendre très au sérieux car il affecte notre santé sans qu’on ne puisse le voir ni y faire quoi que ce soit à cause de la concentration croissante de gaz et particules fines polluantes….!!! Il faut dire que la pollution de l’air a atteint des seuils très élevés et par conséquent très néfastes pour la santé humaine et l’environnement….!!!!

    Actuellement, toutes nos activités contribuent à ce genre de pollution, en commençant par la combustion des énergies fossiles (gaz, pétrole, gaz-schiste, charbon), le transport qui est le number one des causes de pollution de l’air surtout dans les grandes villes, les diverses industries, le chauffage, la production de l’électricité, les activités agricoles avec l’utilisation de plus en plus de pesticides..etc…, l’incinération des déchets…etc…etc….!!!! Ajoutez à tout cela la pollution d’origine naturelle telle que les volcans…avec leurs cendres et leur dioxyde de soufre….!!!!

    Quant aux effets sur la santé, on peut citer l’asthme, les bronchites, les broncho-pneumopathie chronique obstructive, les allergies aux pollens, cancer des voies respiratoires, les toux, les rhinites…etc…..!!! Ce qui élève la facture des soins et des médicaments ainsi que le nombre des décès….!!! Il y a des solutions, mais elles n’arrangent pas tout le monde surtout les grands pollueurs….!!!!!!

    C’est le revers de la médaille en Toc…!!!!!!!

  3. ABRAHAM

    le climat change. La preuve, il y a 5000 ans, le Sahel était une vaste plaine verdoyante. Le climat a toujours évolué, avec des cycles plus ou moins froids : on parle de périodes de glaciation ou de réchauffement climatique. Ces changements sont naturels, ils durent des milliers d’années.
    les déchets émis semblent accélérer ce processus.

  4. ABRAHAM

    1/4 des émissions mondiales des gaz à effet de serre sont émis par les Etats-Unis.

  5. ABRAHAM

    Ce qui pollue la planète sont :

    -Les déchets solides (fer, verre, plastique, etc…) salissent la terre.

    -Les déchets liquides (pétrole, huile) tuent les plantes qui transforment le dioxyde de carbonne en dioxygène.

    -Les engrais chimiques, les désherbants et les pesticides permettent aux agriculteurs de produire plus. Mais en s’infiltrant dans la terre, ils atteignent les nappes d’eau souterraines et polluent les puits qu’elles alimentent.

  6. zlaoui

    et nos produits  »made in bladi » n’est pas une polution de l’espace et des nerfs??
    j’ai acheté un chauffage a gaz made in bladi la lanterne ne tien pas la flemme que lorsque je frappe le chauffage et je le secoue violement..MDR
    gou3di cha3la ya bent bladi » taff taf doug doug
    le constructeur ne peut pas metre une equipe de teste qui lance le chaUfage pendant un mois de fonctionnement avant de le mettre sous emballage??
    agdi taff taff
    agdi goutleke taf taf MDR
    Ce qu’on appelle acheté la polution des nerfs

  7. Ayadoun Sidahmed

    Thème majeur qu’est la pollution atmosphérique Je tenterai d’apporter une toute petite impression sur cette problématique qu’il faudra bien solutionner a travers l’augmentation du ratio des espaces verts et inculquer la culture du co-voiturage et par la même occasion encourager les transports en commun Je ne peux m’étaler car les spécialistes diront certainement plus et ils sont bien placés pour y remédier voire proposer des solutions avec bien sur la volonté politique qui est aussi capitale BONNE LECTURE

    • Mme CH

      « Le travail n’est pas fini (…) des questions politiques majeures restent à trancher », a cependant déclaré la négociatrice française, Laurence Tubiana.
      Le président de la COP21, le ministre français des Affaires étrangères Laurent Fabius, à qui les négociateurs ont remis leur texte, l’avait lui-même reconnu : « Il y aura encore beaucoup, beaucoup de travail » pour les ministres, car « à ce stade, le compte n’y est pas ».
      Les médiateurs des groupes de travail ont présenté vendredi un document de 38 pages offrant des propositions de compromis et qui a perdu la moitié de ses options entre crochets, passés de 1 400 à 750. Mais il reste encore de nombreux points d’achoppement, les plus tenaces étant le financement de l’aide climatique aux pays du Sud et la répartition des efforts pour lutter contre le changement climatique entre pays développés, émergents et en développement.
      Pour les ONG présentes au Bourget, la première semaine des tractations n’a été qu’un « jeu de poker menteur ». Pour Sylvain Anjerand, des Amis de la terre, les négociateurs sont restés « dans l’affichage ».

      Pour l’heure, les engagements de réduction de leurs émissions de gaz à effet de serre annoncés par les États ne suffisent pas à atteindre cet objectif, plaçant le monde sur une trajectoire de +3 degrés…. »……..Allez qui dit mieux…!!! Pour le moment l’Algérie tend vers la sécheresse….!!!!

      Donc, la montagne va sûrement accoucher un Far…sachant que 186,9 millions d’euros ont été gaspillés pour n’arriver à rien ou presque . !!!

      Pour la candidate du Front national aux élections régionales en Nord-Pas-de-Calais-Picardie, l’important est une remise en cause du modèle économique actuel. « Sans remise en cause de notre modèle de libre-échange, évidemment on se retrouve avec des dépenses énergétiques considérables, des transports considérables », dénonce-t-elle affirmant qu’un bon résultat serait « d’admettre que le modèle économique ultra-libéral est un modèle qui détruit la planète ».

      En première ligne ? Le traité de transatlantique. « Il faut renoncer au Tafta qui prévoit que l’Union européenne soit obligée d’accepter le bœuf aux hormones, le poulet à la javel », critique-t-elle évoquant même un vote symbolique dans les futures régions où le Front national l’emportera le 6 et 13 décembre prochain. « On fera un vote symbolique, il est important de mettre le doigt sur les traités de libre-échange et les conséquences très lourdes sur l’environnement », termine Marine Le Pen.

      Yadra Hna, qu’est ce qu’on nous fait ingurgiter….!!!!????

  8. lecteur

    la pollution est lié au mode de consommation imposé en parti par les fabricants..
    le fabricants de voiture imposent leurs voitures a tous les pays..les gens tournent h24
    sans rien faire vroum vroum vroum vroum ..et si on demande de ralentir cette consommation les pays producteurs crient a la panique réduction de production rime avec chômage et méventes. on doit subir les pollution sonores et chimique pour que des gens travaillent ailleurs..les villes et les mégapoles dans la planète sont entrain de pousser les gens vers l’inconnue..un mode de consommation déraisonnable..dans un village aucun ne trouve le besoin de sortir sa voiture que pour une affaire bien précise, des fois un plein d’essence reste pour 1 mois dans le réservoir….
    en plus si les villes étaient comme des cités ancienne productrice de savoir de technologie d’accords mais une ville commerciale et de services ça sert a quoi que plonger la planète dans le désordre
    on se pose la question
     »il est utile a quoi cet individus des ville de paris londre newyork moscou bel abbes oran alger tlemcen stocholm rome tel aviv etc??
    Ils ne font rien de leurs journées et de leurs vie..même les gens ne se marient plus et les femmes en europe doivent porter sur leur noms l’enfants indésirable et non reconnue par le père géniteur..ils ne se reproduisent plus et polluent on se demande ou on va avec cette mentalité des villois

    • Mme CH

      COP21 : «Nous ne voulons pas être complices de la mort et de la dévastation» Christian Losson — 3 décembre 2015).

      Dans un entretien exclusif à «Libération», le chef de la délégation nicaraguayenne fustige le processus des négociations. Et attaque les pays riches.
      Paul Oquist Kelley explique pourquoi son pays ne rendra pas de contribution décidée à l’échelle nationale, les fameuses «INDC» (Intended Nationally Determined Contributions), qui doivent être adossées à l’accord de Paris sur le climat…!!! Ha El Hadra mon frère OUERRAD….!!!

      Le Nicaragua est l’un des onze pays à ne pas avoir fourni des contributions nationales volontaires de lutte contre le climat. Pourquoi cet isolationnisme, alors que 185 pays s’y sont pliés, «un succès impensable il y a encore un an», selon Christiana Figueres, la patronne de la Convention climat des Nations unies ?????

      Parce que ces contributions ne sont pas contraignantes et n’engagent que ceux qui veulent y croire. Parce qu’elles nous mènent sur une trajectoire d’une hausse de plus de 3 °C par rapport à l’ère préindustrielle. Et qu’on ne veut pas être complice de la mort et de la dévastation à venir, des dommages irrémédiables qu’un tel laissez-faire impliquera. Le Nicaragua n’attend pas pour agir, alors que la température moyenne a augmenté de 1,4 °C en moyenne depuis 1961 et que dans certaines régions, le bond est de 2,4 °C. On a atteint, cette année, 50% d’énergies renouvelables et on veut atteindre une production électrique à 94% renouvelable à l’horizon 2027. On a encore diminué la pauvreté de 8% l’an passé. Et on est le pays où la sécurité est la plus forte en Amérique centrale. Mais on vit sur la Terre et il faut aboutir à une solution universelle face à un problème universel : le climat. Et ce n’est pas l’approche volontariste qui permettra de sortir de l’impasse actuelle. Il faut un accord universel, contraignant pour réduire les émissions de gaz à effet de serre.

      Ne vous placez-vous pas en grain de sable qui pourrait faire échouer un accord si compliqué à trouver entre les 196 «parties» de la Convention ?
      Non, on est clairement minoritaires, car on se bat pour un accord qui limite la hausse à +1,5 °C, pour laquelle les pays en développement, notamment les plus vulnérables, ne sont en aucun cas responsables. Les pays responsables sont les pays riches qui ont les ressources pour limiter leur émissions, nous aider à nous adapter et échanger des technologies pour que nous ne polluions pas la planète comme eux l’ont fait. Etre minoritaires ne veut pas dire avoir tort. La France était aussi minoritaire parmi les pays riches quand elle s’est dressée contre l’intervention de la coalition emmenée par les Etats-Unis en Irak au motif qu’elle était injustifiée et n’amènerait qu’au désastre et à la mort. Avait-elle, rétrospectivement, tort ? Des voix doivent parfois s’élever pour une justice planétaire, la lutte contre le changement climatique en fait partie.

      Pensez-vous, malgré tout, qu’un accord est possible et que vous pourriez signer un texte final ?

      J’espère que les chefs d’Etat et de gouvernement expliqueront à leurs ministres qu’en rester là, c’est accepter de voir se multiplier les crises alimentaires, la pénurie des ressources halieutiques, les déplacements monstrueux de migrants désespérés. Et qu’il faut changer la méthode de travail de ces négociations où l’on voit des pays qui n’ont même pas ratifié le protocole de Kyoto, ou l’ont quitté, se permettre de nous donner de leçons de conduite. «La folie, c’est de faire toujours la même chose et de s’attendre à un résultat différent », disait Albert Einstein. Changeons donc si on veut un résultat qui permette de ne pas conduire l’humanité dans le mur.

      Pour le changement il faut des Hommes, et des Hommes de foi….!!!! Quant aux zommes, ils resteront toujours des Minus à la solde de leurs Maîtres….!!!! Heureusement que nous sommes au début de la fin….!!! Le changement naîtra des cendres, et en plein cœur du chaos et de l’anarchie qui règne actuellement…..!!!

  9. mohamedDD

    La pollution qui veut dire « souillure » !!!! il existe naturellement la pollution qui est recyclé naturellement par la grâce divine tant que l »équilibre de l’écosystème (l’écosystème est un ensemble de vie équilibré, autonome stable et complexe.) existera, mais quand l’écosystème est déréglé par l’homme arrogant, corrompu, aventureux, irascible, insatiable,… surtout depuis la fin du 19e siècle!!!! développement technologique sans prendre les mesures nécessaires à cet équilibre, un de leurs scientifiques Alexis Carrel, auteur de ‘l’homme, cet inconnu’ au début du siècle dernier a parlé de la recherche scientifique pluridisciplinaire et ce dans l’intérêt de l’écosystème …. suite à sa vision des choses, il a été critiqué!!!! Allah est plus Savant

  10. Mme CH

    Tirés de plusieurs organes de presse, je vous prépose des échos de la COP21, qui se tient à Paris (et là, c’est sûr qu’il n’y aura pas d’attentat)….!!!

    Les délégués de 195 pays chargés de négocier un projet d’accord sur le climat ont entamé, dimanche 29 novembre, leurs discussions au Bourget, près de Paris, à la veille de l’ouverture officielle de la COP21.

    Laurent Fabius, ministre des affaires étrangères (j’espère qu’il ne va encore dormir pendant la réunion) et futur président de la COP21, s’est exprimé, dimanche au Bourget. « La gestion de notre temps va être essentielle » et « il faudrait que chaque jour nous permette d’avoir des progrès », a lancé M. Fabius, aux chefs des 195 délégations réunis au Bourget pour une courte séance de travail.
    « Je me permets de compter sur vous pour négocier et bâtir des compromis dès les prochaines heures. Si on voulait s’en remettre au pseudo-miracle de la dernière nuit, je crains que ce ne soit pas la bonne solution. »

    Plus tôt dans la journée, et malgré l’interdiction de manifester édictée à la suite des attentats du 13 novembre, plusieurs milliers de personnes ont pris part à des rassemblements dimanche à Paris, et partout dans le monde dès vendredi, pour dénoncer « l’état d’urgence climatique ».

    Une chaîne humaine s’est formée à la mi-journée le long du boulevard Voltaire, entre la place de la République et la place de la Nation. Avançant le chiffre de plus de 10 000 participants, les organisateurs ont fait part de leur satisfaction « vu le contexte actuel ».
    Dans la foulée de ce rassemblement, plusieurs centaines de manifestants ont convergé vers la place de la République, où des affrontements ont éclaté avec les forces de l’ordre. Des manifestants se sont engouffrés sur l’avenue de la République, clamant « Etat d’urgence, Etat policier. On nous enlèvera pas le droit de manifester ». Certains ont alors jeté des chaussures ou encore des bouteilles sur les CRS déployés en masse. D’autres ont jeté une barrière sur les policiers, qui ont riposté d’abord à coups de gaz lacrymogène puis ont chargé les manifestants qui ont ensuite reflué vers la place de la République.

    Ailleurs en France et partout dans le monde — de Lyon à Nantes en passant par Manille, Londres, Tokyo, Berlin, Rio, New York, Madrid ou Melbourne — plus de 570 000 manifestants, selon les organisateurs, ont défilé pour le climat durant tout le week-end, pour exiger un accord ambitieux des 150 chefs d’Etat qui se réunissent à partir de lundi à Paris-Le Bourget pour la conférence mondiale sur le climat (COP21), jusqu’au 11 décembre..

    En tout cas la planète sera toujours là le temps qu’il faut, mais sans plusieurs grandes espèces qui la peuplent……Alors, faisant simplement en sorte de repousser la prochaine….????

  11. Mme CH

    Donc, et toujours selon la presse, les représentants des 195 pays devront se fixer des objectifs contraignants pour limiter l’impact de l’homme sur l’environnement et notamment stabiliser le réchauffement climatique en deçà de 2° d’ici à 2100.

    L’accord de Paris vise d’abord à contraindre les Etats à des engagements ambitieux en matière de réduction des rejets de GES avant 2030, pour une société sans carbone d’ici la fin du siècle. Et tout le débat porte sur les contributions des Etats dont la majorité sont déjà connues. A titre d’exemple, les Etats-Unis s’engageraient à réduire leurs rejets de 26 à 28% à l’horizon 2025 mais par rapport à 2005 (une des années d’émission parmi les plus fortes précisait en avril dernier Le Monde), les 28 membres de l’Union européenne de 40% par rapport à 1990 d’ici à 2030, et la Chine, parmi les élèves ni très bon ni très mauvais, de 60 à 65% par rapport à 2005 à l’horizon 2030.

    Mais s’engager à réduire les émissions en gaz carboné ne fait pas tout. La question des mécanismes de financement et de « solidarité internationale » entre les pays riches et les pays en difficulté, déjà touchés par le dérèglement du climat, devront être fixés dans le texte, après les promesses de Copenhague et d’un fonds de 100 milliards de dollars pour le climat d’ici 2020.

    Un accord est-il possible ?
    Oui et non. Si l’engagement des deux plus gros pollueurs de la planète, la Chine et les Etats-Unis (38,4% à eux seuls des émissions mondiales), pour lutter contre le gaz à effet de serre est un signe positif dans la visée d’un accord sur le climat, pour Nicolas Hulot, « le compte n’y est pas du tout ». Car il ne suffirait pas, selon lui, de dire les choses, mais de les faire. « C’est maintenant que se joue l’avenir de l’humanité » a-t-il expliqué ce mercredi 7 octobre.

    Alors, messieurs (surtout les grands pollueurs) mettez-vous d’accord, cela permettra non pas des effets nuls du R.C sur l’homme et l’environnement, mais des résultantes plus «supportables», car je dirai que c’est F………..!!!!!! C’est le début de la fin; il faut bien que le soleil se lève de l’Ouest un jour….!!!????

Répondre