La Voix De Sidi Bel Abbes

Selon la presse : Rassemblement contre un 4ème mandat

8dfbe42dc37416eed15c021f91ec7fe9_L

À la une du Quotidien d’Oran : « Des dizaines de manifestants interpellés à Alger : rassemblement contre un 4e mandat ». Le journal revient sur la manifestation d’hier contre le 4e mandat. «  Ils étaient des centaines de personnes à répondre, hier, à l’appel lancé par des internautes et des journalistes pour un rassemblement devant la Fac centrale  contre un 4e mandat du président de la République », écrit-il.

« Ils ont protesté en compagnie d’activistes sur Facebook : pour la première fois … des journalistes dans la rue », à la une d’Ennahar. « Une dizaine de journalistes, d’activistes sur les réseaux sociaux et de défenseurs des droits de l’Homme ont organisé, hier, une protestation devant la Faculté centrale d’Alger contre le 4e mandat d’Abdelaziz Bouteflika », dit-il.

« Rassemblement anti-quatrième mandat : grande rafle à Alger », titre en une El Watan. « . Hier, au cœur d’Alger, la grande manifestation anti-président à vie, n’a pas eu lieu », souligne le quotidien. « La manif. promise a tourné court, avortée par une armée de zélés policiers, beaucoup plus prompts à obéir aux ordres du pouvoir politic qu’à la constitution », ajoute-t-il.

« Les opposantS de Bouteflika briseNT la peur : 4e mandat avec répression », titre en une El Khabar. Le journal rapporte que les policiers ont commencé d’interpeller les manifestants avant le début de la protestation. « Environ cent personnes ont été interpellées et conduites vers des centres de polices à Alger avant d’être relâchées », explique le journal.

« Des manifestants à Alger, à Constantine et à Bouira : dans la rue, contre le 4e mandat », titre en une Liberté. « Malmenés, bousculés ou même interpellés : tel était le sort réservé, hier, aux opposants à un 4e mandat pour le président Bouteflika, qui ont tenté d’organiser un rassemblement à Alger », précise le quotidien.

Amara Benyounes : « la majorité des opposants au 4e mandat ne sont que des mécontents », titre Le Temps d’Algérie. « S’agissant du rassemblement tenu hier devant la Faculté centrale, il a soutenu qu’un parti voulait organiser une manifestation pour empêcher le président Bouteflika de se présenter à l’élection », note-t-il.

Présidentielle 

À la une d’Echourouk : « Bouteflika rend public son patrimoine sans citer les comptes bancaires : je possède deux villas, un appartement et deux voitures ». Selon le journal, Bouteflika déclare être propriétaire de deux maisons individuelles, une sise à Sidi Fredj, dans la commune de Staoueli, et une autre à Alger,  d’un appartement à El Biar, à Alger, ainsi que de deux véhicules particuliers.

« Élection présidentielle : Soufiane Djilali se retire », titre El Watan. « Même s’il affirme avoir recueilli le nombre de signatures requis pour le dépôt de son dossier, le candidat de Jil Jadid se retire de la course et appelle à une période de transition qui préparera de véritables élections », relève le journal.

Liberté titre : « Au quartier général du candidat Benflis : fin prête pour le 17 avril ». « Travaillant sans tambour ni trompette, l’équipe a réussi à mettre en place les directions de campagne sur le territoire national, la veille de l’annonce officielle de la candidature », souligne-t-il.

Attaque de Tiguentourine 

« Le grand reflux diplomatique a été payé cash en la circonstance de Tiguentourine », titre El Watan, qui publie une contribution de Halim Bentallah, ancien secrétaire d’État et ancien ambassadeur. « Peu a été dit sur la responsabilité de la machine diplomatique en tant que première ligne de défense de la sécurité du payé », souligne-il. Selon lui, la machine diplomatique « ne fut pas en mesure d’éloigner, en amont, une montée de menaces dans notre voisinage, visibles à l’œil nue ».

Front social

Le Quotidien d’Oran titre : « Affrontements et arrestations à Reghaïa ». « Les choses semblent prendre une autre tournure autour du CET (centre d’enfouissement technique) de Reghaïa, décrié par l’ensemble de la population locale. Ainsi, hier, les protestations ont été reconduites par des centaines de jeunes de la cité El Bey, auxquels se sont joints d’autres jeunes venant des quartiers avoisinants », note le journal. « Les protestataires se sont dirigés vers la voie ferrée, mais se sont heurtés à un impressionnant dispositif de la Gendarmerie nationale, venue sécuriser le passage des trains entre Alger et Constantine », ajoute-t-il.

URL courte: http://lavoixdesidibelabbes.info/?p=39051

Posté par le Mar 2 2014. inséré dans ACTUALITE, CE QUE DIT LA PRESSE. Vous pouvez suivre les réponses de cet article à travers le RSS 2.0. Vous pouvez répondre ou laisser un trackback à cet article

1 Commentaire pour “Selon la presse : Rassemblement contre un 4ème mandat”

  1. Fouzia T

    Poutant c’est simple ;un retrait ou départ dans la dignité de boutef aura été salvateur Je suis triste

Répondre