La Voix De Sidi Bel Abbes

Sbaa Fatna (72 ans), des classes d’alphabétisation au rêve d’intégrer l’université

Tout peut être réalisé avec de la volonté y compris les choses qui paraissent impossibles. L’histoire de Sbaa Fatna (72 ans), native de Hassi Bahbah (Djelfa), est l’illustration parfaite de la volonté de fer de cette septuagénaire qui a réussi à gagner son pari contre l’illettrisme et s’apprête, aujourd’hui, à ouvrir une autre porte devant la mener directement vers les bancs de l’université.

Au premier jour des épreuves du baccalauréat, cette candidate particulière qui caresse le rêve, cher à beaucoup de jeunes candidats, de décrocher le fameux sésame qui ouvre les portes de l’université. Fatna a grand espoir que son rêve se concrétise enfin après de laborieuses années passées à décoder les mystères de la langue, elle qui n’a jamais mis les pieds dans une école.

Elle a avoué, à l’APS, la gorge nouée d’émotion, son long combat contre l’illettrisme, ses premiers « contacts » avec la « lettre », puis le « mot » et enfin la « phrase ».

Sa persévérance et son amour pour le savoir lui ont procuré l’énergie nécessaire pour affronter les difficultés d’apprentissage et la stimuler chaque fois qu’elle aborde une nouvelle étape de ce long parcours.

« L’apprentissage n’a jamais été tributaire de l’âge, mais plutôt une question de volonté et d’efforts à déployer », dit-elle, assurant que « la confiance en soi et la concentration sont les clefs de réussite au Bac ». Son objectif, décrocher le bac pour pouvoir s’inscrire en sciences islamiques et poursuivre sa quête du savoir.

Sa participation au Bac est une sorte de « compétition » vis-à-vis de candidats qui ont l’âge des ces petits fils ou petites filles. Le cas notamment de l’une de ces nièces, inscrite au même centre d’examen qu’elle. A ces jeunes candidats, elle veut montrer qu’elle est en mesure de les affronter sur ce terrain et, pourquoi pas, faire mieux qu’eux, en dépit de l’écart d’âge qui les sépare.

Fatna avait intégré, pour rappel, les classes d’alphabétisation durant la saison scolaire 2007-2008, et réussi, en l’espace de quelques années à franchir une première barrière, puis une seconde, jusqu’au jour où elle s’est portée candidate au baccalauréat.

Cette septuagénaire a pu vaincre grâce à sa volonté et à sa persévérance ses peurs et ses craintes et à se libérer, enfin, de ce lourd handicap qui l’avait éloigné « momentanément » des sentiers du savoir.

da012ab3497df8f41cf4cbecc9695f71_2_XL da012ab3497df8f41cf4cbecc9695f71_XL

URL courte: http://lavoixdesidibelabbes.info/?p=61539

Posté par le Juin 8 2015. inséré dans ALGERIE, CE QUE DIT LA PRESSE. Vous pouvez suivre les réponses de cet article à travers le RSS 2.0. Vous pouvez aller à la fin et répondre. Le Ping est actuellement interdit.

14 Commentaires pour “Sbaa Fatna (72 ans), des classes d’alphabétisation au rêve d’intégrer l’université”

  1. ali

    Bravo pour cette candidate » courage et foi » .Je regrette un peu le fait qu’elle travaille sur une table dégradée.On aurait pu avoir la délicatesse de mettre à sa disposition une table propre!
    Enfin souhaitons à notre candidate pleine réussite !
    .

  2. Amirouche

    Je suis vraiment content pour khalti Fatna …………..Quelle volonté ! merci

  3. hamouda

    un bon exemple aux pessimistes et qui décrochent cette hadja donne une motivation

  4. OUERRAD

    Cette brave Algerienne est une musulmane convaincue , elle a applique le hadith ennabaoui echh arif outloubou el 3ilma mina el mahdi illa el lehdh .
    BON COURAGE . Et bonne reussite , khabrina bech effarhou maak ,,,,

  5. citoyen

    ce que je lis me faire dire que c’est une question de bonne volonté le tout puissant nous encourage pour le savoir El hadja Fatna bachelière inchaaAllah c’est toujours possible !

  6. OUERRAD

    Comme cela , c est mieux elle n a pas besoin de scenario pour nous informer .
    Ce n est pas la table , c est ce qu elle a dans la tete et le coeur qui donneront sa reussite .
    MOUWAFFAKAH INCHALLAH .

  7. h.l

    bonne chance hadja
    بالتوفيق سيدتي

  8. OUERRAD

    Lettre à mon ami Twfik ,je t ecris ces quelques mots pour te dire :
    merci de nous avoir accompagner pendant tout ce temps là .
    Merci , d avoir accepter de tenir le haut du pave au sein de notre VOIX.
    Une chose est sure , on ne t oublie pas alors ne nous oublies pas non plus , une petite contribution de temps à autre ne te prendra pas trop de temps .J espere ,que tu pourras regler et recuperer tous les retards accuses dans tes affaires .Encore une fois excuses nous de t avoir pris tout ton temps .
    SAHBI , au plaisir de te relire sur la VOIX et celui de te rencontrer de temps à autre lors de nos activites BEL ABBESIENNES .
    SALUT L ARTISTE .

  9. zlaoui

    Il etait temps pour ces regions agropastoral que ni l’islame ni le christianisme
    A cause de leur nomadisme, leurs déplacement continuel, ils n’etaient attrappé
    Ni par un pretre ni par un imame pour etre éduquer enseigner et former.
    .
    Quoi que notre enseignement herité des casernes imperial demeure inutile, il ne servira a rien…l’eleve prend avec 20 kg sur le dos, lorssqu’il ouvre les parents ont acheté tout.
    Et l’eleve se demande a quoi va servire tout ce mouzite..a rien..

    Dite vous lorsque fatna sera en compagnie de sa fille oumelkhire docteur en chimie physique et de grade professeur.. »fatna assise par terre dans le balcon entrain de rouler la semoule en grain pour preparer le couscous, ordonna de loin a oumlkhir ‘
    ‘diri chwiya piment chwiya kamoun zidi noss chwiya rass el hanout » et la doctoresse applique chwiya chwiya noss chwiya,,
    Bon ramadhan et dirou kima oumel’khir chwiya chwiya….et si vous n’avez pas compris ce que je voulais dire c’est que fatna est de grade prof car elle sait  »fabriquer le couscous » sans savoir ni lire ni ecrire quant a oumel khir …ibiza et valise diplomatique et roba a la française avec une bonne dose de plagiat et dans la cuisine elle applique encore chwiya chwiya…..
    Allez y comprendre quelques chose..le monde rah magloub le bas es haut et le haut est en bas..ma3liche lorsque Dieu veut sauver l’individu Il le roule dans la boue..mieux gagner son paradis c’est l’essentiel

  10. Imène

    Oulaaaaa , Bravooooooo Fatna !!!
    Un bel exemple de persévérance , courage et volonté ! Yaatik essaha ou la3kouba el bac !

  11. Ancien collegue

    elle aura son bac Patientez le dix il y’aura les résultats Nos dou3as vont pour elle khalti haja fatna SBAA

  12. amina

    bravooooooooooooo mami bravoooooooooooooooo wallah un chapeau pour toi nchallah tu aurras ton bac tu vas inscrire à luniversité nchallah encore une fois bravo mami 🙂

  13. Abbou

    Machaallah et Bravo pour cette dame qui a bcp de courage c pas donné aussi . Elle a aussi exécuté ce qu a dit notre prophète صلى الله عليه وسلم.
    (( اطلبوا العلم من المهد إلى اللحد))

Répondre