La Voix De Sidi Bel Abbes

Samedi Bel Abbesien : Hommage émouvant aux artistes du cru, des souvenirs et des regrets. par notre ami Abdelkader Belamri.

le « Samedi belabésien » de ce lundi 26novembre 2013 fut consacré aux artistes du cru,aujourd’hui disparus Allah yarhamhoum ,il s’agit de feus ZERGUI et Dahou BOUKERCHE au parcours different auxquels la voix de sba n’a pas voulu resté en marge de l’évenement ,puisque la radio locale a rendu un hommage appuyé et distingué au chanteur précurseur de la chanson rai et dont le travail accompli avec maitrise et talent sert de reférence à plusieurs artistes de la région et tous sont unanimes (ceux qui l’ont connu et qui sont devenus des vedettes et ceux en herbe )pour reconnaitre en lui ,l’un des premiers avec bellemou et consorts dans le lancement et la mise en valeur de la chanson spécifique du terroir oranien et plus pécisément la couleur et le timbre de la chanson bélabésienne appelée communément « R A I « . Cette rencontre qui s’est voulue chaleureuse et empreinte de reconnaissance à des artistes de la ville dont la mémoire et le temps ont tendance à oublier ,s’est déroulée dans la salle polyvalente de l’école TALBI AHMED de SBA , — trés accueillante et pratique aux activités culturelles;oeuvre resultant de volontariat de la part des parents et des généreux donateurs,elle contribue au developpement des activités culturelles et de loisirs du quartier et au delà et reste ouverte meme en dehors des horaires de travail (BRAVO ) — , en présence de beaucoup de belabésiens parmi leurs parents , amis ou de simples fans ou sympathisants,dans une ambiance bon enfant mais avec beaucoup de respect et de révérence. L’initiative encouragée par la voix de sba et provoquée par Mr Megherbi belabbes qui fut l’ami de Feu Zergui Allah yarhmah ,s’est voulue une volonté de lutter contre l’oubli en faveur notamment- ceux vivants ou morts – qui ont apporté par leurs talents ou leurs devouements à la cause culturelle en general, une identité à la culture de notre ville et ils sont nombreux ,parmi eux ,qui vivent dans l’ombre et méritent tout autant d’etre connus.Grace à la volonté avouée de la voix de sba de mettre en lumiere nos potentialités dans le domaine culturel et litteraire,un certain nombre de personnalités ont déjà pu conquerir le coeur des belabesiens et au delà ;parmi eux :Cheikh Ahmed khiat,Maissa bey,AEK HENNI ,Abassia Naimi,Hadj Lazreg Ahmed et beaucoup d’autres ecrivains , artistes ,professeurs ,medecins ,sportifs,des groupes musicaux comme RAINA HAK, groupe trés prometteur et professionnel etc…dans d’autres rubriques du journal,cette necessité du devoir d’informer et de participer à la vie de la cité est dictée par l’esprit éditotorialiste du journal qui se veut au coeur meme de la vie des belabésiens qui essaient de défendre leur identité dans cet univers globalisé et « sauvage ».  Une minute de silence fut observée par l’assistance en hommage aux deux defunts et Mme Belfeghoul décedée dernierement et qui fut elle aussi une femme engagée dans l’association « paroles et écriture » ,ALLAH Yarhamhoum. L’un des deux frères de feu Dahou a présenté à l’assistance son parcours professionnel dans une activité qui a constitué sa passion dés son jeune age et qu’il a réalisé avec autant d’abnégation et de réussite . Mr Dahou Boukerche ,natif de sidi bel abbes le 5 fevrier 1942 est l’ainé de six frères et soeurs.En 1963,le BAC en poche ,il est parti en FRANCE pour faire de hautes études dans le cinéma à l’IDHEC ,il fut successivement directeur photo en 1967 à l’ONCIC où il a réalisé plusieurs films:Le vent du sud;Hassane Taxi;le charbonnier etc…En 1983,il s’installe définitivement en france et il exerça à CANAL +,à la cinq,et au cfpj jusqu’en 2008 pour prendre sa retraite méritée.La longue maladie en a décidé autrement ,Allah yarhmah.Comme toujours nos compétences s’expatrient faute de répondant de la part des dirigeants et trouvent leur consolation à servir sous d’autres cieux. Quatre jours avant sa mort ,ses enfants en guise de réconfort moral et de cadeau souvenir ,lui payèrent une heure d’avion qu’il eut un plaisir immense à piloter puisque le défunt detenait une licence de pilotage. Concernant feu zergui, des témoignages émouvants furent enregitrés ,surtout de la part de son ami et voisin Megherbi qui, les larmes dans les yeux,loua la générosité de l’artiste ,trés modeste de nature et de moyens ,et qui n’hesitait jamais à se produire gratuitement en faveur des necessiteux(mariés ) et de dépanner les mosquées dépourvues de sonorisation ,avec son propre matériel.  Devant l’antagonisme des engagements(culture et religion),du moins c’est ce qu’il croyait,il a prononcé à ses amis cette phrase prémonitoire : »En 1983,j’arreterais la musique » et c’est en cette année qu’il disparut lors d’un accident de la route prés de TENIRA.L’émotion fut à son comble quand Mr Megherbi reçut son cadeau en guise de tableau contenant sa photo avec son ami ZERGUi et me fit la confidence que son fils agé aujourd’hui de 28 ans s’appelle Ahmed Zergui. En fait ,nous déclara Le chanteur ASSOU ,les freres ZERGUI dont l’appelation artistique se rapporte à leur teint provient de leur appelation d’origine les « BRUNOTS »..La production aussi bien musicale que les chansons survivent au temps et à la disparition de l’artiste ,car tirant leur essence du terroir belabesien et trés inspiratrices dans la composition du genre musical « RAI ». Mr ADDA BOUDJELLAL TEWFIK annonça à l’assistance que son groupe RAINA HAK envisage la reprise de deux chansons de ZERGUI dans leur prochain album qui fera certainement du bruit avec tous les arrangements musicaux dignes d’une production de grands studios d’enregistrements. Mr Rahmane a fait lecture du poeme sur l’enfance intitulé »laissez-moi vivre  » tiré de son recueil de poesie qu’une maison d’édition en France se propose d’éditer ;ce poeme a reçu un diplome de reconnaissance de la part de l’UNESCO puisqu’il de la souffrance des enfants à travers le monde.Le voeu de l’auteur reste de voir un jour ses poemes integrer les manuels scolaires dans son pays.  La discipline olympique du Fleuret était expliquée par Talha Zouaoui ,diplomé en sport et formé dans la spécialité ,que les responsables locaux envisagent de lancer et la rendre accessible au grand nombre,surtout pour les jeunes,discipline qui exige concentration ,dextérité et maitrise de soi. Des cadeaux symboliques furent remis à quelques invités en relation avec les personnalités auxquelles fut rendu hommage lors de cette rencontre. Enfin ,la rencontre fut cloturée par l’organisation de tambola destinée à l’assisatance dont le tirage a consacré deux heureux bénéficiaires ,il s’agit de Mr AYADOUN Sid Ahmed et KECHIH Chérif.

PS: D’autres photos suivront.

URL courte: http://lavoixdesidibelabbes.info/?p=35118

Posté par le Nov 25 2013. inséré dans ACTUALITE, BESSMA/SBA, CULTURE. Vous pouvez suivre les réponses de cet article à travers le RSS 2.0. Vous pouvez répondre ou laisser un trackback à cet article

33 Commentaires pour “Samedi Bel Abbesien : Hommage émouvant aux artistes du cru, des souvenirs et des regrets. par notre ami Abdelkader Belamri.”

  1. houssine

    une initiative a réediter ,un compte rendu bien élaboré bonne continuation vsba

  2. Membre de la H'cira

    La société belabésienne actuelle n’est pas faite pour se réunir et s’entendre sur l’essentiel pour faire avancer le schmilblick,trop de susceptibilités s’interposent à cela.En principe ,ce genre de rendez-vous cristalliserait l’ensemble des bonnes volontés et inciterait aux retrouvailles puisque pour la plupart des anciens ,ce genre d’occasions est le seul remède au bon vieux temps et à l’oubli.Dommage qu’une aussi belle salle et une disponibilité affichée du sympathique directeur de cette école ne puisse intéresser les fervents défenseurs de l’authenticité belabésienne ,de sa culture et de ses traditions.Moi personnellement ,j’aurais aimé trouver tous mes amis du début de l’aventure pour partager des moments de convivialité ,nous les vieux qui sommes ,en général, casaniers car craignant en permanence d’être confrontés à la réalité d’aujourd’hui qui a perverti les mœurs et les habitudes ,qui faisaient de notre ville,une cité accueillante,modèle et ses habitants un exemple dans le comportement et le bon vivre.

  3. Membre de la H'cira

    J’allais oublier ,et les photos qui agrémentent la rencontre ?

  4. m s

    notre école a été enchantée par cette activité culturelle spéciale et généreuse

  5. gamra de sidi khaled

    A mutliplier ces rencontres qui font chaud au coeur

  6. gamra de sidi khaled

    A mutliplier ces rencontres qui font chaud au coeur

  7. tewfik adda boudjelal

    Chaque rencontre de la « voix » est un événement en soi .L’émotion sincère est toujours là, je dirais même qu’elle est palpable.
    Nous sommes les enfants de la ville. Malgré l’âge des uns et des autres, je reste profondément convaincu, que la seule chose qui nous anime, c’est l’amour sans limites pour notre jolie cité.
    A mon humble avis, je pense que la famille Bélabésienne doit impérativement resserrer les rangs.
    Laissons nos susceptibilités, comme vient de le souligner – « Membre de la H’ssira »-, de coté et avançons .Rien ne nous empêche de se parler franchement les yeux dans les yeux .Nous avons tous un peu de sagesse en nous, alors il est urgent de s’en servir.
    Nous avons pris trop de retard pour nous occuper de « notre bien…Sidi-Bel-Abbès », alors resserrons les rangs et donnons-nous la main pour faire avancer les choses .Car nous sommes tous concernés par cette ville qui a été notre premier berceau.
    Laissons à nos enfants les traces saillantes de notre engagement .Ils seront fier alors de reprendre le flambeau à leur tour.
    Nous avons la chance d’hériter de la plus belle religion sur terre, qui nous incite au pardon.
    Alors aimons-nous malgré nos divergences d’opinions et là, çà sera un geste de grande élégance.

  8. vdsbéen fidéle

    Sage post de monsieur T A boudjllel il y’avait une initiative au départ suivie d’une invitation suivie de présents suivi d’article a commenter Allons de l’avant plus de rétroviseur et si ceci si cela,on s’en sortira pas Un salut a si belameri abdelkder

  9. HAMID OURRAD

    Un grand bravo à notre frère et ami Me Belamri pour ce beau reportage très explicite
    dont le contenu reflète très généreusement cette chaleureuse rencontre, merci pour les belles photos réalisées avec amour et couvrant l »évènement dans son ensemble ,chapeau bas pour le grand gentleman Me KADIRI qui reste l »élément moteur de ces rencontres oh combien bénéfique !,je crois qu’il mérite toute notre sympathie et notre reconnaissance
    Pour ma part je suis vraiment désolé de n’avoir pas pu assister a cette belle rencontre,j’ignorais totalement……encore une fois désolé

  10. chaibdraa tani djamel

    Bonne initiative de la VSBA pour ces rencontres,parlons de cette rencontre dont j »étais présent je remercie le directeur de l »école TALBY AHMED de son accueil, hospitalité et de l »éblouissement de son etablissement ,je demande aux autoriés de la ville ainsi qu »aux responsables de l »éducation nationale de le recomponser ainsi le classer parmis les meilleures écoles du pays

  11. samia EL DJAZAIRIA

    Bonsoir les intentions une fois faites en actes méritent respect et celui qui arrive de nos jours a surmonter ses caprices son égo est un bon individu Megherbi abbes a pensé a cette star aimée des abbassis , mes deux oncles ont célébré leur mariages dans le haouch de la famille sans grabuges ni incidents de maintenant Je vous dis merci pour ce que vous faites pour belabbes et son patrimoine Allah yerham moutana

  12. kerroucha

    Une initiative simple mais grandiose des personnalités dignes fils de SBA Sahit abbes magherbi et le journal vsba

  13. Bravo à notre journal et bien réfléchi d’avoir penser à rendre hommage à ces 2 artistes du terroir.Un grand merci à Mrs Magharbi,Belamri ,Kadiri et sans oublier M .Nedjal qui a ouvert le portail de son merveilleux établissement.

  14. hamid

    le reportage est clair ;des photos mémorables Une idée pour ces 30ans de la tragique mort de ZARGUI qui fur réussie

  15. Lakhdar BOUKERCHE

    je suis très touché du témoignage initié par les responsables de VSBA
    sur la commémoration de la mort de Zargui et du décès de mon frère Dahou Boukerche. J’adresse toutes mes félicitations au directeur de l’école Talbi pour la beauté, la propreté de son établissement et de l’accueil qui nous a été réservé. Un exemple à suivre….

  16. abbes mbiegher

    tout d’abord je voudrais remercier mr nedjal pour avoir ouvert son ecole a ce samedi bel abbesien sans oublier dele feliciter pour l’etat de cette ecole que je trouve extraordinaire.merci a la voix de sidi bel abbes pour son implication et en particulier a mr kadiri metronome.merci a belamri pour son recit sincere et agreable.merci a ceux qui nous ont honorer de leur chaleureuse presence.je ne manquerais ps de regretter certaines absences d’amis fideles.c’a été un moment inoubliable

  17. mimouni

    le plus important est ce geste ,le texte décrit cette ambiance de cette rencontre qui est des plus sincéres et simples les deux artistes ont vu cette rencontre leur dédiée ceci est honorable et encourageant ou plutot réconfortant pour leurs enfants ou petits enfants

  18. badsi

    L’escrime enfin l’escrime je revois un vrai adepte bravo aux sportifs Ya pas que le ballon rond?

  19. safi

    les deux grands artistes honorés a titre posthume bonne idée

  20. BADISSI

    je rends hommage au directeur de l’école monsieur Nedjal , une école très propre équipé d’une très belle salle

  21. B.Rahmane( presse)

    Je remercie vivement les initiateurs de ce rassemblement du terroir entre autres nos amis Kadiri et Megharbi sans omettre de signaler la sérénité et l’omniprésence des personnalités de la ville notre cheikh Khiat , kourdaci , Assou , Boujelal ,chaibdraa , Belamri , Talha ainsi que les autres ( qu’ils m’excusent si je n’ai cité leurs noms ) Grand merci également au directeur de la bellle école M.Nedjal .je m’incline également devant la mémoire des grands absents de la culture belabbesienne et nationale les défunts Zergui et Dahou Boukerche .Quant à moi , je dédie mon diplome d’honneur de la francophonie de l’euro-poésie ( UNICEF) décroché ce jeudi à Paris à l’assistance présente et tous les férus de la littérature et de la poésie et plus spécialement à mon ami et mon confrère Kadiri qui m’ a permis de faire connaitre par le biais de la VDSBA mon modeste projet

  22. S F Parent d'éléve

    le professeur Rahmane B en décrochant ce diplome prouve que la volonté et les aptitudes de cette génération d »enseignants est marquée par le sérieux parcequ »elle aussi fut couvée et orientée Beaucoup ignorent que tout résultat ne vient pas du néant La voix de sidibelabbes a fait des hommages parcequ »une idée a été exploitée nous faisant a la fois découvrir notre belle école Talbi ahmed et des lecteurs venus assister a la cérémonie confirment par leurs témoignages

  23. Fertous abbes

    salam
    avant tout je remercie la vdsba de nous avoir permis cet espace afin de nous exprimer et je saisie cette occasion pour feliciter notre ami rahmane pour la distinction qu-il a eu au concours de la poesie
    c’est avec un grand regret que j’ai pas pu assisté à cette rencontre amicale ,on vois d’aprés les photos qu-il y’avait une graned ambience
    la vdsba à chaque nous reserve des surprises ,cette fois -ci avec nos artistes allah yarhamhoum
    je voudrai ajouter un petit temoignage sur notre cher regrété allah yarhmah ahmed zergui
    j’etais dans un tout petit groupe musical et nous chantions dans les mariages quand rezgui a cherché aprés moi parceque j’ai déposé un dossier pour avoir une carte musicale et c’etait celui qui les signer parce qu-il etait je pense prisdent des associations a la kasma ( siege du fln) bd med 5 ,
    il m’a dit :toi et moi nous avons deux choses ensemble ,la musique et la date de naissance,il est le 12 05 1954 et moi le 12 05 1964 c’etait les debuts des mois de l’année 1983
    apres quelques mois il fut décédé par le tragique accident
    je garde en souvenir de lui sa simplicité ,son humour et son humilité
    allah yarhmah

  24. hamri

    Zergui aujourdhui ;le journal la voix oranie parle de son itinéraire L »anniversaire de sa mort accidentelle a réveillé les souvenirs les photos et article sont bien

  25. Asidahmed

    Merci à toute l’équipe de la VDSB qui à chaque fois nous rappel par c’est rencontres à des personnalités, modestes, qui ont pu laisser leurs présence dans nos coeur, lAH YERHAMHOUM. ET à chaque fois sa nous permet de connaitre des gens très intéressants! j’ai été très ravi de connaitre Mr tewfik adda boudjelal, qui a une vision génial et surtout honnête pour la ville de Sidi Bel Abbés. Bonne continuité et bravo la VDSA

  26. UN AMI

    Mr Ayadoun s.a et son association « jeunesse volontaire « Merci d’exister pour redorer le blason des plus ternis de la ville BON VENT

  27. MILOUA

    L.HISTOIRE DE LA DISCIPLINE ESCRIME A SBA
    beaucoup ignore qu’a sidibelabbes existait une section escrime dans les trois variantes fleuret,sabre et epee.Sa naissance est du à des circonstances speciales en 1987 un jeune educateur en la personne de Talha Zouaoui venait d’etre parmi les premiers cadres techniques de l’escrime formés au Creps d’Ain el Turk, a la fin de sa formation il prit connaissance de l’ouverture à la briquetterie (dont j’etais le directeur en compagnie de mon ami Lalimi Sid ahmed) de la creation de sections de sport il nous proposa ses competences et organisa la premiere section d’escrime a sba nous fumes meme encourages par la federation d’alger ou un camion entier d’equipements (tenues,casques,epees,sabres,fleurets,) furent mis à notre disposition.Je me souviens meme que lors d’une rencontre nationale prevue à alger il fallait nous deplacer à arzew où notre ami Talha terminait son service militaire le commandant en place etait tellement etonné de cette nouvelle discipline qu’il nous autorisat tout de suite à liberer Talha.Il est vrai que c’etait l’époque des annees de jasmin pour les disciplines dites mineures.

  28. mr b m enseignant

    Agréables moments je suis venu pour la deuxième fois L’école ma plue et puis les gens invitées de bon niveau et bonne éducation jai aimé je prie dieu pour accepter nos pensées de ce jour aux deux personnalités de la culture

  29. bensenouci O

    je félicite Rahmene mon ancien professeur sorti en retraite tot

  30. Ahmed Khiat

    Merci mon cher ami Megherbi de nous avoir réunis. C’était agréable,
    Merci aussi mon amii Belamri pour le compte rendu, bien riche.

Répondre