La Voix De Sidi Bel Abbes

SAHARA OCC​IDENTAL: L’Algérie boycotte le championnat d’Afrique des clubs de handball au Maroc

L’Algérie ne sera pas représentée par le JSE Skikda au 37e Championnat d’Afrique des clubs champions et a décidé de boycotter la compétition, prévue à Nador (Maroc) du 21 au 30 octobre. La participation du club Sahroui du Wydad Smara, engagé sous l’étendard de la monarchie marocaine est à l’origine de la décision des responsables du ministère de la Jeunesse et des Sports. TSA a contacté, ce jeudi, le président de la Fédération algérienne de Handball, Said Bouamra, pour avoir plus d’explications sur cette affaire. Il s’est contenté de nous dire que « cette décision est évidente pour l’Algérie », tout en nous précisant que la Fédération n’a rien à voir avec cette décision, sans nous livrer d’autres arguments.
Pour rappel, ce n’est pas la première fois que les Algériens boycottent une compétition à cause de la présence des clubs qui font partie du territoire occupé sahraoui. En octobre 2013, l’équipe du Groupement sportif des pétroliers (GSP) s’est retiré du championnat d’Afrique des clubs champions pour les mêmes raisons.

URL courte: http://lavoixdesidibelabbes.info/?p=62578

Posté par le Oct 1 2015. inséré dans CE QUE DIT LA PRESSE, COLLECTIFS. Vous pouvez suivre les réponses de cet article à travers le RSS 2.0. Vous pouvez aller à la fin et répondre. Le Ping est actuellement interdit.

23 Commentaires pour “SAHARA OCC​IDENTAL: L’Algérie boycotte le championnat d’Afrique des clubs de handball au Maroc”

  1. OUERRAD

    Ce conflit s eternise , et on ne voit pas le bout du tunnel .

  2. Mme CH

    Eh bien mon frère, parfois, il vaut mieux éviter de se pencher pour voir le bout du tunnel noir sans fond bien entretenu par les Chiroptères…!!! Tiens, je pense à mon Dear Brother Cheniti Gh. que je salue, parce qu’il y a une célèbre opérette viennoise de Johann Strauss fils: « la chauve souris », le même auteur de « Beau Danube bleu »….!!!!

    Au fond, il n’y a pas de conflit, les avions sillonnent les deux cieux, les marchandises, la drogue et les clandestins les deux terres, et les ambassades sont bien installées, donc EDa3wa Haniya….!!!!!

    C’est clair, si l’Algérie participe et joue avec le Wydad Smara, engagé sous l’étendard de la monarchie marocaine, cela veut dire qu’elle reconnaît que le Sahara occidental est marouqui, donc…….!!!

    Tant que le Makhzen est régi par les satellites géostationnaires sionistes, les frontières doivent être hermétiquement fermées…..!!!!

    Salam

    • Cheniti Gh.

      Salam chère soeur Mme CH.
      j’espère que vous allez bien ainsi que votre famille. Merci pour la dédicace de
      l’opérette de Strauss fils que je préfère aux différentes valses maghrébines où même  » Batman « s’y perdrait . Je considère cette épine comme une « Hadjra fel essoubate »
      organisée ,pensée et conçue et appliqué par ceux qui s’envoient des félicitations à
      chaque occasion de fêtes religieuses,nationales et différents anniversaires « d’indépendance « . Je raisonne d’une façon simple et qui est la suivante :
      Les gouvernements ( Normalement et logiquement ) ont parmi les différentes missions
      qu’ils doivent accomplir : prendre soins de leurs peuples et les rendre heureux .
      Pour se convaincre ils peuvent actionner les différents leviers politiques, diplomatiques,(j’allais dire pédagogiques et psychologiques!)et…. Constitutionnels
      pour demander l’avis de leurs peuples ‘el msakines  » pour qu’ils s’expriment un peu!
      Or la réalité est tout autre ….on continue à parler et décider en son nom. ils maîtrisent
      à la perfection l’expression anglaise « … On behalf of….et là me vient à l’esprit un livre que j ‘ai lu il y a bien longtemps et qui reste toujours d’actualité :  » Animal Farm  » de
      George Orwell…. Bon je préfère écouter la chanson de Ammar Ezzahi ‘ El Maknine
      Ezzine que je vous dédie ma chère soeur ! Bonne soirée ,mes respects!

      • Mme CH

        Salam mon dear brother Cheniti Gh….!!! ça va merci, même si aujourd’hui je ne suis pas dans mon assiette à cause des aléas de la vie qui n’arrêtera jamais de nous surprendre….!!!!

        Le problème mon frère est que malheureusement les valses maghrébines ne sont pas composées par les maghrébins eux-mêmes…!!! Les chefs d’orchestre qui administrent la phalange se trouvent sur d’autres plaques tectoniques….!!! C’est pour ça qu’il y a la dérive des continents…!!!
        Arturo Toscanini disait :  » Le chef d’orchestre est un prisme, une sorte de diamant, par lequel passent les faisceaux de toutes les individualités de l’orchestre »….!!!

        Actuellement, la seule mission des gouvernants c’est de satisfaire les satellites géostationnaires qui gravitent autour des trônes et des koursis, mais les plus dangereux sont les étoiles de mer bleues qui fourmillent surtout chez nos voisins, c’est pour ça qu’il faut s’en méfier et rester vigilant….!!!!! BHL cherche toujours une nouvelle hirondelle qui annoncerait un certain printemps…..!!!

        Quant aux pôvres peuples, ils ont été toujours trahis par la foule….!!!!! Entièrement d’accord avec vous, c’est une épine considérée comme « Hadjra fel essoubate ».

        Merci pour la dédicace, c’est une belle chanson , à mon tour de vous dédier « Echam3a » de Kamel Messaoudi…! Le Bonjour à toute la famille et bisous à Safa…!

        Mes Respects…!

  3. ABRAHAM

    Imagine there’s no countries,
    It isnt hard to do,
    Nothing to kill or die for,
    Imagine all the people
    living life in peace…
    J.Lennon

  4. Mme CH

    La preuve, celui qui a chanté cette chanson a été tué….!!!! Tant que la pieuvre du mal néoconservatrice sioniste franc-maçon et illuminati par excellence dirige le monde et les moutons de Panurge à sa guise, « Peace » restera juste un mot, un rêve jusqu’à ce que la magie se retournera contre son Maître….!!!! Bientôt Inchaallah…!!!

    Donc, si on parle de paix juste pour endormir les Minus, les benêts et les gringalets, eh bien, je préfère rester éveillée…..!!

    La Foule trahit le peuple, une formule si chère à notre ami Smiley que je salue chaleureusement…!

  5. ABRAHAM

    Et ainsi il y a la fin de la peur, ce qui veut dire la fin de la souffrance, la compréhension de soi-même. Faute de se connaître soi-même il n’y a pas de fin à la souffrance et à la peur. Seul un esprit affranchi de la peur peut faire face à la réalité.

  6. OUERRAD

    Ce probleme , cree par une politique qui se disait etre aux cotes des opprimes a envenime les rapports entre les gouvernants des deux pays .Cela , s est repercute sur la vie de tous les jours de certains zghabas .En fait , en haut ils peuvent tout se permettre , meme des messages de felicitatio,ns .Alors que des familles entieres vivent l amertume de l eloignement .Si certains peuvent se permettre d aller jusqu à CASA et revenir vers OUJDA .
    Tant , d autres ne le peuvent pas et beaucoup parmi nous vivent ce calvaire ; ne pas pouvoir assister a l enterement d un proche , ne pas pouvoir rendre visite à un neveu , un parent .
    Comment permettre la double nationalite pour la france et pas pour le maroc la tunisie ettc,,,,, je vis moi meme ce probleme avec un neveu que je ne voir .Etant de mere algerienne et de pere marocain , de surcoit chahid tombe au champ d honneur pour l ALGERIE . Dont , les responsables lui refusent de fouler le sol pour lequel son pere est decede ,,, quelle HOGRA , ya RAB ?
    Qu ils reglent leurs differents entre eux et laissent le peuple tranquille .
    Parfois , il m arrive de maudire la politique de BOUM , cela n engage que moi , mais tous nos malheurs viennent de l ERE BOUMEDIENE .

  7. Dr Reffas

    Bonne décision.

  8. Lila

    Si tu parles tu meurs
    Si tu te tais tu meurs
    Alors parle et meurs

  9. Mourad

    Nos malheurs viennent de Hassan dos qui nous a lâchement agressé en 1963…Le malheur vient du makhzen sioniste qui passe son temps à chercher querelle à l’Algérie..Nos malheurs viennent des marocains d Oujda qui foulent aux pieds le sacrifice des chouhadas depuis 1999. Heureusement que nous avons eu Boumedienne allah i rehmou…
    Rien ne t’empêche de rentrer chez toi au Maroc. Puisse cette maudite frontière restée fermée. La drogue venu du marouk tue notre jeunesse sciemment, notre richesse part de l’autre côté et nous en payons le prix fort. Peu de marocains ont des bons sentiments vis à vis des algériens. Peu critiquent leur makhzen, par contre l’Algérie héberge beaucoup d ingrats que Boum aurait dû expulser en1975…Beaucoup d’Algériens partagent par ailleurs mes propos…Nous n’avons qu’un pays l’Algérie et on en est jaloux. Toi tu peux choisir le Maroc si cela te plaît mieux.

    • Mme CH

      Pal Wrange, professeur de droit international à l’université de stockholm : « Le Sahara occidental n’est pas une partie du Maroc » (EL Moudjahid, le 28/11/2015).

      L’occupation et l’annexion du Sahara occidental par le Maroc constituent «une violation grave» du droit international, affirment les auteurs d’une étude sur l’occupation et l’annexion d’un territoire réalisée au profit du Parlement européen.

      «L’agression, l’occupation et l’annexion du territoire du Sahara occidental par le Maroc constituent une violation grave du droit international», souligne cette étude intitulée «Occupation/annexion d’un territoire : respect du droit humain international et des droits de l’homme et politique cohérente de l’UE dans ce domaine». Réalisée par Pal Wrange, professeur de droit international à l’Université de Stockholm et Sarah Helaoui, consultante, cette étude définit clairement le statut du Sahara occidental qui est «celui d’un territoire occupé, tel qu’il est déterminé par l’ONU dans sa résolution 34/37 de 1979».
      «Le Sahara occidental n’est pas une partie du Maroc, et le Maroc n’a aucun droit juridique sur le territoire», affirment les auteurs de cette étude qui insistent sur «l’illégalité» de l’annexion qui confère à la relation entre le Maroc et le Sahara occidental le caractère «d’une occupation». Inscrit en 1962 sur la liste des territoires non autonomes, établie par les Nations unies, le Sahara occidental conserve son droit à l’autodétermination, un droit que lui reconnaît l’Assemblée générale des Nations unies dès 1966 en invitant la puissance administratrice de l’époque (Espagne) à organiser un référendum qui permettra à la population autochtone d’exercer librement son droit à l’autodétermination. «Le peuple du Sahara occidental dispose d’un droit à l’autodétermination, qui, en l’occurrence, pourrait se réaliser par la création d’un État pleinement souverain, si tel est son souhait. Par conséquent, le Maroc a non seulement l’obligation de respecter le droit à l’autodétermination du Sahara occidental, mais il doit également revenir sur son annexion et son occupation illégales du Sahara occidental», préconise cette étude. Évoquant les conséquences de l’occupation marocaine pour la population sahraouie, les auteurs de l’étude citent le dernier des rapports annuels du Secrétaire général sur la situation au Sahara occidental au Conseil de sécurité des Nations unies. Selon ces juristes, ce rapport fait état de violations des droits civils et politiques, notamment concernant la répression qui vise durement les militants sahraouis, avec nombre de cas de procès inéquitables, de détentions arbitraires et d’actes de tortures. L’exploitation des ressources naturelles sur le territoire du Sahara occidental est également examinée dans cette étude qui souligne que la puissance occupante n’a pas la souveraineté sur le territoire occupé, elle ne peut donc pas profiter «arbitrairement» des ressources naturelles de ce dernier pour ses propres fins. «Une puissance occupante ne peut pas disposer des ressources du territoire occupé pour son propre profit. Une puissance occupante peut toutefois utiliser les ressources naturelles en sa qualité de puissance occupante, pourvu que cela soit dans l’intérêt du peuple d’un territoire occupé et conforme aux voeux de celui-ci», précisent les auteurs de cette étude qui se réfèrent à l’avis juridique du Conseiller juridique de l’ONU, Hans Corell développé en 2002. L’avis conclut, en ce qui concerne la prospection pétrolière dans les eaux situées au large du Sahara occidental, que «si les activités d’exploration et d’exploitation devaient se poursuivre sans tenir compte des intérêts et des vœux exprimés par le peuple sahraoui, elles contreviendraient aux principes juridiques internationaux qui régissent ce type d’activités dans les territoires non autonomes».
      Cet avis a souvent été évoqué par les défenseurs des deux approches concernant l’ensemble des relations économiques avec le Maroc impliquant le Sahara occidental, relèvent les auteurs de cette étude, soulignant néanmoins que Corell estime que cette exigence vaut également pour la pêche et qu’elle doit être considérée comme une restriction plutôt que comme une autorisation.
      À ce propos, Wrange et Helauoi regrettent dans leur étude que l’Union européenne n’ait pas fait de «sérieux efforts» pour garantir que l’accord de partenariat dans le secteur de la pêche (APP) conclu avec le Maroc profite au peuple du Sahara occidental ou correspond à ses vœux….

      Pourquoi, depuis quant l’UE fait des « efforts sérieux » pour un partenariat équitable avec les pays du « SUD »…??

  10. Mohammed Ben Sedek

    A nos honorables et valeureux frères et sœurs algériens,

    C’est affligeant de voir certaines personnes des deux côtés « s’applaudir » et se réjouir d’un éventuel « affaissement » de l’un ou l’autre de nos 2 respectifs pays …

    Les conséquences d’un (plausible ?) conflit serait comme d’habitude terrible sur le plan humain et régresserait pour une durée indéterminée nos 2 modestes pays.

    PS: Probablement que les marchands de canons nous observent et se frottent déjà les mains…

    Que l’avenir de notre très proche peuple frère de l’ Algérie soit propice et florissant …

    Mohammed B.

  11. Mme CH

    Salam Mr Mohammed Ben Sedek….!!!! Et pourquoi, voudriez-vous qu’il y ait un « conflit qui régresserait pour une durée indéterminée nos 2 modestes pays »…..???? Sauf, si BHL est au Maroc pour dicter ses dernières consignes aux services concernés afin d’allumer le feu dans la cheminée….!!!! Un feu qui brûlera tout…..comme ça se passe en Libye, en Syrie, en Irak, au Mali etc…et Bye Bye le Makhzen avant El Mouradia……!!!!

    Je vous rappelle que c’est le Maroc qui le premier, a donné l’ordre de fermer les frontières avec l’Algérie et instaurer le visa pour vos « honorables et valeureux frères et sœurs algériens » , alors personne n’a « applaudi » ni ne s’est  » réjoui » de cette décision…..!!! Mais, il fallait bien que l’Algérie fasse de même…!!! Vous me diriez que cela a duré trop longtemps et ce n’est pas bon pour nos deux peuples, oui c’est vrai, mais est ce qu’on doit danser avec les loups et recevoir la Coc sans brancher…???
    N’empêche que les avions des deux pays font le va et vient , la marchandise, les ambassadeurs, les hommes d’affaires, les sportifs, les chanteurs….etc…etc…donc rien n’est tout à fait perdu pour les deux peuples…!!!

    Et puis c’est le Maroc qui blinde sa frontière avec une barrière de sécurité,équipée de caméras de surveillance et de détecteurs de mouvement sur plusieurs centaines de kilomètres, pour soi-disant contenir le flux des contrebandiers et des migrants subsahariens…..!!!??

    Alors que voulez-vous…??? Uniquement l’argent du beurre…???? Nous en avons l’expérience lorsque les frontières étaient ouvertes, l’Algérie était perdante sur toute la ligne….!!!!

    « Que l’avenir de notre très proche peuple frère du Maroc soit propice et florissant … » car on ne reniera jamais les liens du sang, de la religion, de la langue, de l’histoire…etc…
    Mais tant que les étoiles de mer bleues gravitent autour du Trône, eh bien je dirais comme l’adage, El Bab Elli Yjik Menou Errih Sadou Wa Starih… » en attendant que les pays arabo-musulmans reprennent en main leur destin…!!!!

    Bonne soirée….!!!

  12. Mohammed Ben Sedek

    Maroc/Algérie
    Algérie/Maroc

    Ainsi faisons, faisons, faisons nous; Les petites marionnettes…
    Ainsi faisons, faisons, faisons nous; Des petits tours et puis recommenceront…

    Sautons, sautons, sautons; Nous les marionnettes et toujours nous, petits peuples; MORFLERONS

    1 pas en avant
    2 pas en arrière
    3 pas sur l’côté
    4 pas de l’autre côté

    FRERES ET SOEURS ALGERIENS, NOUS PETITES GENS DU MAROC, NOUS VOUS AIMONS PLUS QUE TOUTE AUTRE NATION ET CE SANS PERSPECTIVE D’INTERET AUCUN.

    Mohammed B. عروبي مغريبي

  13. Mme CH

    C’est ça…!!! Et pour terminer dansons tous en rond sur le pont d’Avignon au clair de la lune mon ami Pierrot, et plantant les choux à la mode de chez eux , pendant que les alouettes sont plumées jusqu’aux os….Et c’est ainsi :

    A la ferme du grand Chaudron,
    Le paradis des cochons,
    Tous plus sales les uns que les autres,
    Ils étaient fiers, oh ! Oui très fiers.
    Mais un matin quelle horreur,
    On aperçut dans un coin
    Un bébé cochon qui fit peur,
    Il se mettait du parfum. ………

    Chante, rossignol, chante,
    Toi qui as le cœur gai,
    Tu as le cœur à rire,
    Moi, je l’ai à pleurer…..en voyant ce qui se passe…..!!!!

  14. Mohammed BS عروبي مغريبي

    A nos très proches et valeureux frères et sœurs Algériens,

    Vivement une émergence sans limite de l’Algérie, une Algérie fortement prospère, une Algérie qui pourrait, nous peuple marocain, nous influencer vers plus haut, nous inspirer vers une économie plus forte et par suite logique à ériger 2 meilleures démocraties… Et aussi de manière privilégiée à engendrer une entente commune, ce en vue d’actions collectives pour nos 2 « si peu éloignées » populations.

    Nous, modeste famille de Taounate, au Maroc, nous vous apprécions et pensons du fond du cœur que le meilleur reste à venir pour nos enfants de l’Algérie et du Maroc.

    Avec bienveillance frères et sœurs.
    Bien cordialement à vous très chère Mme CH

    Mohammed Ben Sedek عروبي مغريبي

  15. Mme CH

    « DROIT DU PEUPLE SAHRAOUI À L’AUTODÉTERMINATION: Ouyahia rectifie le tir »
    (L’expression, Mohamed Touati, 22 Novembre 2015)

    La mise au point du SG du RND intervient à peine 72 heures après celle du ministre des Affaires maghrébines, de l’Union africaine et de la Ligue arabe, Abdelkader Messahel, qui s’apparentait à un recadrage du SG du FLN au sujet de la question sahraouie.

    Le jour où l’Algérie tournera sa chemise au sujet du Sahara occidental est encore loin. Sur cette question le RND est droit dans ses bottes. Il épouse la position immuable de l’Algérie depuis la naissance de ce conflit. La position de son parti à l’égard de la cause du Sahara occidental émane de la position de l’Etat algérien et d’une «ferme conviction qui repose sur deux pivots: le respect du droit des peuples à l’autodétermination et le rejet de tout changement de frontières par la force», a déclaré hier Ahmed Ouyahia dans l’interview qu’il a accordée à la chaîne de télévision privée «Dzaïr News».
    «Tous les présidents algériens ont tenu le même discours en ce qui concerne le soutien au droit du peuple sahraoui à l’autodétermination», a-t-il ajouté.

    La mise au point du SG du RND intervient à peine 72 heures après celle du ministre des Affaires maghrébines, de l’Union africaine et de la Ligue arabe, Abdelkader Messahel, qui s’apparentait à un recadrage du SG du FLN au sujet de la question sahraouie. Les propos tenus par le secrétaire général du Front de libération nationale ont laissé planer le doute et entretenu l’ambiguïté à ce sujet.
    Une sortie médiatique sur laquelle a surfé la presse marocaine qui y a vu un hypothétique revirement de la position algérienne.

    «J’ai des choses et des vérités à dire au peuple algérien et que je ne peux dire qu’au moment opportun» et d’ajouter que «cette escalade (avec le Maroc) n’est dans l’intérêt de personne dans la région, ce sont des manipulations du colonialisme qui cherche à allumer les minorités», avait dit Amar Saâdani, le 9 novembre, sur la chaîne Ennahar TV. «La position de l’Algérie n’a pas changé depuis que la question du Sahara occidental a été inscrite, en 1963, sur la liste onusienne des territoires non autonomes», avait précisé, le 18 novembre, M.Messahel sur les ondes de la Chaîne I de la Radio nationale.

    Les spéculations furent balayées et les gesticulations du côté de Rabat ont cessé. Ce qui devrait inciter l’ex-président de l’Assemblée populaire nationale qui donne l’impression de foncer bille en tête, quand il s’exprime sur des sujets liés à sécurité du pays et à sa politique étrangère, à moins d’«impulsivité».

    Au contraire de son rival beaucoup plus pragmatique dès lors qu’il s’agit de questions aussi sensibles. Lorsque le secrétaire général du Rassemblement national démocratique prend la parole à propos de la sécurité des frontières ou du conflit du Sahara occidental non seulement il fait mouche, mais il fait aussi très mal. Qui visait-il à travers l’interview qu’il a accordée à la chaîne de télévision privée «Dzaïr News»? Le roi du Maroc assurément qui a tenu un discours particulièrement hystérique contre l’Algérie lors de son allocution prononcée, le 6 novembre, à l’occasion de la célébration du quarantième anniversaire de l’invasion du Sahara occidental par son pays. Le monarque alaouite l’a accusé d’avoir «dépensé des milliards dans sa croisade militaire et diplomatique contre le Maroc» et l’a désigné comme responsable des affres que subit le peuple sahraoui. Le chef de la diplomatie algérienne, l’a remis à sa place. Les déclarations du roi Mohammed VI sur l’Algérie «résonnent comme un pari sur le pire», lui a répondu le 8 novembre, Ramtane Lamamra. Ouyahia lui rappelle certaines vérités. «Notre voisin, le Maroc, a voulu élargir ses territoires à travers sa «marche verte» qui va à l’encontre de la légalité internationale», a indiqué l’ex-chef du gouvernement.
    «L’Algérie dont la position dérange le Maroc, n’abandonnera jamais le peuple sahraoui qui doit exercer son droit à l’autodétermination» a-t-il précisé tout en ajoutant que «l’Algérie sera la première à applaudir le choix du peuple sahraoui». «Les provocations marocaines contre l’Algérie et les interprétations fantaisistes de certaines questions à l’instar du chantage concernant Ghardaïa où l’ingérence étrangère a été avérée, n’entameront point la position de l’Algérie et ne dénatureront nullement les faits historiques», a affirmé le Directeur de cabinet de la présidence de la République qui a mis en exergue le soutien de notre voisin de l’Ouest au mouvement autoproclamé «Mouvement pour l’autonomie de la Kabylie» insistant sur le fait qu’il «ne soutient pas ce mouvement gratuitement, mais veut jouer la carte de la Kabylie pour faire oublier le conflit au Sahara occidental». «Lorsqu’il est question de l’Algérie, il n’est de place à la surenchère quant au sens de patriotisme et d’amour de la patrie: celui qui veut agir en agent et traître vivra comme tel et mourra comme tel», a asséné Ahmed Ouyahia. Des déclarations qui ont fait des «victimes» collatérales dont le SG du FLN…. »

  16. Dr Reffas

    Bonjour mon amie CH.
    L’affaire du Sahara Occidental demeure une question liée à l’autodétermination des peuples. La résolution 1541 du 15 décembre 1960 est très explicite à ce sujet. Cette dernière a été votée à l’unanimité par l’assemblée générale de L’ONU juste après les manifestations du 11 décembre 1960 en Algérie. En ce qui concerne Saïdani, ce n’est pas étonnant de lire ou d’entendre des « bêtises politiques » de la part d’un individu dont les tympans sont aiguisés aux sons de la derbouka. On demeure perplexe devant le silence complice du bureau politique du parti FLN. Vous avez évoqué le « quarantième anniversaire de la prétendue marche verte », où l’autorité marocaine a invité des mercenaires du sport mondial pour participer à un match de gala. Il y avait Maradona et Abou Trika. A ce sujet , j’ai envoyé une contribution à notre journal. Malheureusement, l’administrateur n’a pas daigné le publier. Pourquoi??? Je n’ai pas le droit de précipiter une réponse. Seulement, je tiens à préciser que le peuple Sahraoui est soutenu de façon franche par le peuple Algérien, fier de sa source qui ne souffre d’aucune ambiguïté. Il est à noter que nous devons être très vigilant, car notre société est bien minée. Les Marocains utilisent tous les moyens pour faire capoter les différentes résolutions Onusiennes en faveur du peuple Sahraoui. La société civile Marocaine participent activement à travers les diverses manifestations (culturelles, littéraires, scientifiques…) pour marquer le « nouveau » territoire marocain sur tous les supports (affiches, dépliants, pin’s..). Quant aux médias, ils ne cessent de rabâcher les mensonges « utiles » pour défendre la position du Roi du Maroc. Mon amie CH, chacun de nous doit se positionner en tant que militant de la cause juste. Ce n’est pas le fait de ne pas publier un article qui dénonce l’hégémonie du monarque Marocain que le peuple Sahraoui va abandonner le combat. Quant à Maradona, Abou Trika et les autres foot-balleurs Africains qui ont fêté à leur manière( en recevant des chèques) l’anniversaire d’une marche boiteuse, ils feront mieux aussi de participer ou d’organiser un match de gala à Ghaza pour soutenir Israël dans son occupation. Les chiens se disputent l’os pour en tirer la moelle. Pou que vive le peuple Sahraoui.

    • Dr Reffas

      Lire SVP:1- n’a pas daigné la publier. 2- La société civile Marocaine participe

    • Mme CH

      Salam mon ami Reffas….!!!! Effectivement, le Sahara occidental dont les frontières sont internationalement reconnues et légales est un pays à décoloniser….!! Mon ami un retour en arrière ne nous fera pas de mal, alors allons-y….!!!

      « En 1884, la conférence de Berlin répartit l’Afrique entre puissances coloniales et le Sahara Occidental devient espagnol. La présence espagnole, essentiellement concentrée sur quelques points de la côte, et en mer, laisse libre cours à la vie traditionnelle nomade des Sahraouis, et aux échanges commerciaux qui transitent à travers le désert. L’opposition à l’occupant est constante, régulièrement réprimée.

      Dans les années 1970, poussée par la résistance sahraouie et le mouvement international de décolonisation de l’Afrique, l’Espagne prépare un référendum d’autodétermination, proposant le choix de l’indépendance ou du rattachement à l’Espagne.

      Refonte du mouvement de résistance à l’occupant, le front Polisario est créé en 1973.

      Interrogée, la Cour Internationale de Justice confirme en 1975 à l’Assemblée générale de l’ONU qu’il n’y a pas lieu de modifier l’application de sa déclaration 1514 (1960) quant au principe d’autodétermination du Sahara Occidental, par l’expression libre et authentique du peuple originaire.

      Alors que les listes électorales étaient prêtes, l’Espagne signe en 1975 un accord avec la Mauritanie et le Maroc pour le partage du Sahara Occidental et des bénéfices qui lui resteraient néanmoins après son retrait, concernant la pêche et l’exploitation des phosphates notamment. L’accord est illégal, et ne masque pas la réalité de l’invasion militaire et génocidaire qui l’accompagne. D’une résistance au colonisateur espagnol, les Sahraouis passent à la guerre contre leurs deux voisins du nord et sud-est.

      L’Algérie, sans revendication sur le territoire, voit affluer massivement les familles sahraouies, des bergers, fuyant la guerre, les bombardements au napalm et au phosphore blanc.

      C’est donc en exil, dans le désert salin du plateau de Tindouf (Algérie) que les Sahraouis proclament leur république, le 27 février 1976, au lendemain de l’annonce par l’Espagne de son retrait de la colonie.

      La Mauritanie, en difficulté face aux troupes sahraouies et fragilisée dans son entité, se retire du conflit et reconnaît la République Sahraouie en 1979. La guerre continue entre les Sahraouis et le Maroc, ce dernier tentant d’annexer alors tout le territoire. En 1979, l’Assemblée générale de l‘ONU déplore « l’aggravation de la situation découlant de la persistance de l’occupation du Sahara occidental par le Maroc et de l’extension de cette occupation au territoire récemment évacué par la Mauritanie ».

      Le Maroc persiste malgré la désapprobation internationale et, pour protéger son pillage de la partie utile du Sahara Occidental des incursions des guerriers du Polisario, – inférieurs en nombre mais supérieurs militairement grâce à leur parfaite connaissance du terrain et leur grande mobilité –, construit progressivement un mur de défense. En 1982, le premier mur cerne une zone comprenant les villes d’El Aaiun, Smara, Boujdour, ainsi que les mines de phosphate de Boucraa. L’exploitation de ces dernières avait dû être suspendue entre 1980 et 1982 du fait des attaques sahraouies.

      Le mur militarisé est terminé en 1987, il mesure 2700 km de long et coupe le pays en deux, il est généralement représenté par une ligne rouge sur les cartes. Il est bordé de larges zones de mines terrestres. La guerre continue jusqu’au cessez-le-feu signé sous l’égide de l’ONU en 1991, à la condition que le référendum d’autodétermination soit organisé. Pendant la guerre, le peuple sahraoui survit dans les campements de réfugiés et organise sa république dans des conditions extrêmes ou subit de plein fouet la guerre coloniale et les méthodes du régime marocain qui torture, assassine ou fait disparaître tous les opposants sahraouis et leurs familles.

      Depuis 1991, le référendum n’a toujours pas eu lieu, malgré les rappels annuels des instances internationales qui réaffirment le droit du peuple originaire du Sahara occidental à se prononcer sur l’avenir de sa terre et de ses ressources, et la présence de la Minurso (mission des Nations unies pour le référendum au Sahara occidental). Les conditions changent peu pour le peuple sahraoui.

      Pour fausser le référendum et acter la « marocanité », le Maroc a subventionné des milliers de colons marocains pour qu’ils s‘installent dans le territoire occupé, interdit par l’article 49 de la IVème convention de Genève. Selon certaines sources, il y a aujourd’hui plus de cinq Marocains pour un Sahraoui en territoire occupé.  » (NPA, 14 octobre 2015).

      Donc, même s’ils organisent un référendum pour l’autodétermination, les résultats seront faussés dés le départ…!!!???

  17. Mme CH

    Déclaration d’Ahmed Boukhari représentant du Front POLISARIO aux Nations Unies, New York, 28/4/2010.

    Le front POLISARIO dénonce fermement les efforts faits par la France pour bloquer les propositions visant à établir un mécanisme de vigilance et de protection des droits de l’Homme au Sahara Occidental.
    La France a œuvré activement pour protéger le Maroc de tout contrôle international sur ses abus graves et répétés des droits de l’homme en territoires occupés du Sahara Occidental. La première vice-présidente de l’Espagne, María Teresa Fernández de la Vega, a confirmé lundi dernier à l’ONU que l’Espagne est en faveur de l’inclusion de la surveillance des droits de l’homme au mandat de la MINURSO. Le rejet par la France des droits de l’homme au Sahara Occidental est en contradiction absolue avec le statut affiché d’État fondateur du mouvement moderne des droits de l’homme. La position de la France est méprisante de l’avis soutenu d’un grand nombre de membre du Conseil de Sécurité des Nations Unies, de la nécessité de répondre aux préoccupations sur la question des Droits de l’Homme au Sahara Occidental de façon substantielle.

    « Engagement de la France sur le Sahara » (Orient XXI, Pierre Vermeren , 23 avril 2015)

    Depuis la Marche verte du 6 novembre 1975, dont des rumeurs disent qu’elle fut conjointement imaginée par le roi Hassan II et le président Valéry Giscard d’Estaing — sous les auspices d’Alexandre de Marenches, patron du Service de documentation extérieure et de contre-espionnage (SDECE) et ami intime de Hassan II —, la France est un soutien très engagé du Maroc dans sa lutte pour la « récupération des provinces du sud » (dite aussi « réunification »), selon la terminologie officielle du Maroc. …..

    Quoique la France n’ait pas usé de son droit de veto au Conseil de sécurité sur le dossier saharien, sur lequel elle travaille en bonne intelligence avec les États-Unis, elle a constamment soutenu le Maroc. Elle engage l’opération extérieure Lamantin de décembre 1977 à juillet 1978, au cours de laquelle les Jaguar français décollent secrètement de Dakar pour prêter main-forte à la Mauritanie contre les colonnes du Polisario…..

    En 1981-1982, alors que le président de la République et le patron du SDECE viennent de changer après l’élection de François Mitterrand, le soutien de la France au Maroc reste entier : proches du général Ahmed Dlimi, commandant en chef de la zone sud (Sahara) mort en janvier 1983, les services français l’épaulent dans la construction du premier « mur » (juin 1982), dit du « triangle utile », qui met un terme aux offensives meurtrières du Polisario. Entre 1982 et 1987, les six murs de protection sanctuarisent 80 % du territoire saharien au profit du royaume. Passée la dernière offensive lourde du Polisario contre le mur à l’automne 1989, les négociations se poursuivent sous égide de l’ONU, jusqu’au cessez-le-feu de septembre 1991. »….Le reste de l’article est très intéressant, je vous invite à la lire…!!!

    La France, toujours une main de la France dans les conflits, surtout au Maghreb et en Afrique…..!!! Ahhhhh! J’ai horreur des caméléons et des vipères….!!!!

  18. Mme CH

    « Soutien à la cause sahraouie : Le président met fin à la polémique » (Algérie1, Rafik Benasseur | 23/11/2015 |)

    L’Algérie est plus que jamais attachée au droit du peuple sahraoui à son autodétermination malgré ce qui se dit à tort et à travers. En recevant le président de la RASD, et secrétaire général du Front Polisario, Mohamed Abdelaziz, le président de la république a apporté un cinglant démenti à ceux qui ont vite crié la fin du soutien de l’Algérie à la cause sahraouie.
    En effet, le président Abdelaziz Bouteflika, a reçu, dimanche à Alger, son homologue de la RASD Mohamed Abdelaziz, en audience en présence du ministre d’Etat, directeur de cabinet à la présidence de la République, Ahmed Ouyahia, du ministre d’Etat, ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, Ramtane Lamamra, du vice-ministre de la Défense nationale, chef d’état-major de l’Armée nationale populaire (ANP), le Général de Corps d’Armée Ahmed Gaïd Salah, et du ministre des Affaires maghrébines, de l’Union africaine et de la Ligue des Etats arabes, Abdelkader Messahel.
    En plus du caractère presque inédit de cette audience qui intervient à la veille de la tournée de l’Envoyé personnel du Secrétaire général des Nations-Unies, Christopher Ross, Bouteflika voulait sans doute couper court aux spéculations sur ce dossier.
    En effet, les déclarations du SG du FLN Amar Saâdani sur le plateau d’Ennahar TV ont été interprétées comme le début de la fin du soutien de l’Algérie à la cause sahraouie.
    Vingt quatre heures plus tard, son homologue du RND, Ahmed Ouyahia a pris la parole pour rappeler les fondamentaux de l’Algérie par rapport à cette question de décolonisation.

    Le même jour, le président de la république a reçu Mohamed Abdelaziz officiellement en présence de tous les hauts responsables algériens.Une image qui a dû refroidir les ardeurs du makhzen et les médias marocains qui ont vite fait de crier victoire.

    Et pour chasser le doute dans les esprits par rapport à cette perspective, le président Bouteflika a reçu aujourd’hui lundi l’envoyé personnel du secrétaire général des Nations unies pour le Sahara occidental, Christopher Ross….!!!

    Alors, on se demande pour qui roule le SG du FLN..?? Tata Louisa a peut être raison..!!

Répondre