La Voix De Sidi Bel Abbes

S.O.S : Nuisances de l’ex briqueterie de Sidi Bel Abbes, le mutisme des autorités locales décrié.

Notre rédaction a été destinataire d’un courrier (pétition) émanant d’un lecteur qui est un ami de ce journal, il s’agit là d’un intellectuel qui agit pour une cause d’intérêt général, celle de son quartier. Nous publions l’intégralité de ce courrier (pétition citoyenne) qui n’a pas trouvé ouïe attentive.

*Mrs les responsables de la rédaction du premier journal web de la ville de Sidi Bel Abbes, en l’occurrence la voix de sidi bel-abbes .Permettais moi de vous envoyer la copie de la pétition citoyenne envoyé par voie postale avec accusé de réception le 20 Mars 2007. Une pétition de citoyens de « la Bremer » habitants les alentours de cette « Fabrica » du coin Kazi en passant par la cté 72 logts et puis celle des 82 logt,Bt Hammam Masri en tournant en face de cité 369 logts rien que ça ! Se sont (des centaines de signatures avec preuves à l’appui) . Depuis cette date, encore rien n’a était fait. Que faire sinon se tourner vers notre journal local. Après tout ce temps la lettre se veut être un « document d’Histoire »,ou l’on peut pas dire tant mieux on dira peut-être tant pis. Un Citoyen du Quartier. Monsieur Karim Ouldennebia.

*****************************************************************************

REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE

PETITION CITOYENNE  AUX RESPONSABLES LOCAUX.

De la ville de SIDI-BEL-ABBES

Sidi-Bel-Abbes,le 20 Mars 2007

A  Monsieur, le Wali de Sidi-Bel-Abbes.
A  Monsieur, le président de l’A.P.W de Sidi-Bel-Abbes.
A  Monsieur, le président de l’A.P.C de Sidi-Bel-Abbes.

Nous citoyens (es) de la ville Sidi Bel Abbes, membres  de la société civil, et d’associations de quartiers, intellectuels, commerçant, salariés, retraités, chômeurs, étudiants, habitants du quartier «Sidi Bouaza Elgharbi- La Brémer» coté nord, et  plus exactement les habitations longeant la désormais célèbre «briqueterie», puisque c’est d’elle qu’il s’agit.

Nous venons exprimer notre regret et notre indignation suite au «mutisme» total des autorités locale concernées. Le ton que nous employant est celui du débat-conseil et la sagesse, pour attirer votre attention monsieur, sur une cause d’utilité publique, en l’occurrence  le sort de cette fameuse  «briqueterie» qui est devenue à  priori ,un dépotoir de décharge, le lieu privilégié des embuscades pour agresseurs avertis, des drogués, alcoolique, et même pour les nouveaux délinquants du  collège Zouaoui Kaddour, d’autant plus que cet établissement scolaire vient juste d’être inauguré par monsieur le président de la république lui même l’année passée.

Les citoyens dégoûtés, puisqu’il n’est pas nécessaire de parler pour dire quelques choses, on le constate  sur leurs visages, tous évitent chaque jour de voir la même scène, mais essayent tant bien que mal de trouver une explication tout au moins discutables pour d’autres personnes qui viennent visiter  notre quartier.

Depuis des années, plusieurs agressions ont été commises semant l’émoi au sein de la population du quartier. Vols, effractions dans les domicile et garages à caractère commerciale et privé  des citoyens, et surtout semant la psychose pour nos mères, sœurs et filles, agressées et délestées de leurs sacs et d’autres biens. On attendant on fait cette prière, Allah yahfadna !

Monsieur, nous attirons votre bienveillance attention sur une priorité des priorités, c’est à dire éradiquer les problèmes posés par ce phénomène de chantier immobile « mère » de tous nos problèmes, symbole du vide, bien que la nature a horreur du vide.

A tout seigneur tout honneur : mal- honnête  que de passer sous silence le mérite de quelques citoyens conscient de leur civisme surtout, déployé  chaque jour, auprès des personnes en danger ,mettant au risque leur vie et leur sécurité ,surtout devant des jeunes délinquant «  ingrats », mais jusqu’à quand ?

Les habitants du quartier, réuni en circonstance atténuante presque régulièrement pour discuter brièvement sur leur sort, insistent sur ce « vide ».

Le phénomène de la Briqueterie, au milieu du quartier est devenu un sujet d’une extrême sensibilité qui a atteint un stade de dangerosité telle que plus personne n’est aujourd’hui indifférent, la preuve peut vous être donné par n’importe quel habitant du quartier sans prendre la peine de poser la question au commissariat le plus proche.

Telle est la conclusion unanime à laquelle sont arrivés tous les habitants du quartier, signataire de cette « pétition citoyenne » notre véritable problème c’est cette « briqueterie ».

Le désarroi  est aujourd’hui présent partout, mais chose inexpliquée : c’est la  cause  puisque tout le monde parle d’un chantier abandonné des biens de l’état ?

Les élus locaux, et les commis de l’état surtout, se doivent, même s’il n’a pas d’électorat à séduire, par souci d’efficacité, honorer à priori sa conscience et son forum dans les actes de tous les jours. Ceci pour dire, ou plutôt rappeler, que la sonnette d’alarme est tirée et qu’il faut agir en conséquence.

Respectueusement.

*****************************************************************************

URL courte: http://lavoixdesidibelabbes.info/?p=9277

Posté par le Nov 16 2011. inséré dans ACTUALITE, SBA VILLE. Vous pouvez suivre les réponses de cet article à travers le RSS 2.0. Vous pouvez répondre ou laisser un trackback à cet article

43 Commentaires pour “S.O.S : Nuisances de l’ex briqueterie de Sidi Bel Abbes, le mutisme des autorités locales décrié.”

  1. blal

    attendez le premier crime et vous verrez alors la reaction des concernes

  2. lecteur de lavsba

    bah moi je propose au autorité de préserver cette briqueterie comme elle est classé dans le patrimoine de notre chère ville et la transformé en musé qui réunie le patrimoine de notre ville et notre willaya
    c’est juste une proposition

  3. El Hadj

    Je passe souvent et tard dans la nuit devant cette briquetterie, je n’ai jammais vu aucune agression. Au contraire chaque jour je vois un attroupement de joueurs de boules. C’est très convivial et ceux sont surtout des retraités. Pas de panique pour rien.
    Ceci dit , l’idée d’un musée à la place de la briquetterie mérite d’être prise en considération. Il y a surement quelqu’un qui veut s’accaparer ce terrain d’ou cet ajatage autour de risques potentiels.
    Ou est la liste des signataires de la pétition? on voudrait bien la voir!

  4. mekki b vdsba

    la liste des signataires se trouve au niveau du journal.et est ce qu’un intellectuel de la cite lui aussi concerne n’est pas une source digne de foi j’avance cela en connaissance de cause.on dirait un chef une autorite qui reagit vous mettez le doute gratuitement.

  5. ferhi sif elislam

    cela fait des annees que la cite est ternie apr ce delaissement la mairie les responsables n’ont pas daigne reagir.

  6. bennabi sba

    je me dois de saluer l acte de citoyennete du docteur ouldnebia et je pense que la mediatisation est le dernier recours apres ce silence

  7. karim 10

    Bonjour, Que faire ? Ou plutôt Comment faire ?
    Je remercie la rédaction du journal pour sa relation de cause à effet d’engagement. Par sa sensibilisation aussi à une solution d’une préoccupation de tout un quartier.
    Je signale à notre ami commentateur « Si Hadj » que le « Soucis » existe réellement .Encore que les choses bougent ces derniers temps. En effet « le problème de la briqueterie » a été programmer parait-il (Selon la presse locale) dans une réunion de travail avec le nouveau wali. La radio locale de Sidi-Bel-Abbès a consacrée au mois d’Octobre dernier un reportage à ce même problème non résolu. La journaliste a réalisée une longue interview avec quelques citoyens.
    C’est donc un véritable problème local. Si les feuilles bougent c’est qu’il y’a du vent ! Oui .Parlez, parlons peu mais parlons bien. C’est à vous de parler. Et puis les faits parlent d’eux-mêmes. Même si la lettre est écrite en 2007, je trouve qu’elle est toujours d’actualité.
    On est tous responsables et puis il faut que tout le monde s’y mettent. C’est pourquoi je remercie votre journal pour cette impulsion préconçue.
    Le niveau de dangerosité de ce site « vide » nous incombe tous à faire quelques chose. Bon encourager les « sportifs » à jouer les boulles c’est bien et même très bien (les autorités ont vite diffusés l’éclairage d’ambiance).Même si cette lumière est dispensée du coté façade ! Il reste que le site est protégé par un bris de clôture, si on peut appeler ça une clôture.
    En tout les cas, moi j’habite à quatre mètres environ de l’autre coté de ce « Rien ». Et croyez-moi je « vois » bcp de faits réels. Et peut être bien que : « un autre » ne voit pas de quoi je veux parler !
    C’est dommage. Enfin une chose est sure ! Le souci du citoyen de privilégier les intérêts de la collectivité au détriment des siens propre : On appelle cela « Du civisme ».
    La « Fabrica résiste »,après la destruction da sa longue cheminée qui date de 1903. On disait c’est la fin d’un bric broc. Un vrai casse tête pour les autorités locales. Finalement on n’est pas encore sortis de l’auberge. Eh si on faisait de ce lieu une Auberge de vacances proposé aux jeunes pour un prix modique. Ha ! Ce n’est pas le moment de ce dire : Que faire ? Mais Comment faire ? Et pourtant en haut de la grande porte d’entré de cette Fabrica. On remarque un écriteau indiquant « kasr Echabiba ».Drôle de Kasr ! Mes Amis ! Bonne fin de journée.
    Mr : Karim OULDENNEBIA.

  8. lies assam belabbassi

    votre commentaire ne souffre d’aucune equivoque.mais sachez docteur et flis de la cite envahie par des nuisances que des complicites existent vis a vis de cette penible situation interpellative fort herausement vous liberez votre conscience moi lecteur assidu j »admire egalement la demarche de ce journal qui n hesite pas a soulever avec rigueu les doleances exposees.aucune raison ne peut justifier ce crime environnemental.les argument et la relite sont la vous aurie pu envoyer des photos regardez celles sur la greve de medecine.de l ‘instantane qi bouleverse l’opacite du royaume en place mais pour combiende temps

  9. un ancien d'antan

    Reprenons les vers de Gilbert Bécaud afin d’évoquer une réflexion concernant ce patrimoine dont bon nombre de ces élus n’en ont rien à cirer .Qu’est-ce qu’un patrimoine pour eux ?Eh! bien absolument rien du moment qu’il n’y a rien à croquer.
    Gilbert bécaud avait chanté la chanson ET MAINTENANT………
    «  »—–Et maintenant que vais-je faire/

    De tout ce temps que sera ma vie

    /De tous ces gens qui m’indiffèrent/

  10. selmi.

    Mes chers amis.
    Le maire de cette cité culturelle, sportive et historique est d’un niveau si bas, entouré de conseillers véreux et affairistes, encouragés par un wali qui n’arrive pas à différencier entre rigueur et démagogie. Il pense que refaire des ronds points et changer des lampadaires sont une priorité du citoyen. Il n’ y a aucune différence entre le wali et le « maire » de cette ville.Ils aiment les costards et les grosses montres(pour ne pas dire des chronomètres) pour se faire distinguer. Ils se plaisent dans la médiocrité. Nous sommes tous complices devant la dégradation de notre ville. L’exemple du scandale de faculté de médecine est édifiant. Une véritable camora venue d’ailleurs est entrain de souiller notre ville.HCHOUMA ALINA netfarjou woussaktine.

  11. bénévole

    y a plein d’association qui né en ce moment à SBA et c’est vraiment un geste citoyen je voulais proposé comme d’autre lecteurs ont fait pour quoi pas rendre ce kasr chabab un vrai palais en leurs donnant à ces association de jeunes de bel abbes pour etre un chantier bénévole et après quelques mois et on c’est tous nos jeunes dont ils sont capable pour le reconstituer et crée un espace pour se réunir et préparer leurs activité et leur événements et un grnad merci pour la VDSBAqui est notre voix

  12. chaibdraa tani djamel

    je suis signataire de cette pétition de loin en tant que belabbesien tout en lisant ce commentaire messieurs ces gens ne sont pas fous pour écrire aux autorités de notre ville ils savent bien ce qu’ils font arréter de les critiquer c’est leur quartier « ali baaide ala ezzaza ya tsama baa klou » vous avez le soutien d’un habitant de la graba

  13. Bendjoudi Sadek

    bonsoir a tous
    je propose quelue chose de meilleur au lieu de rendre cette briquetterie en musé qui ne sera surrement jamais vister par les jeunes du cartier je propose de l’attribuer a une association qui la gere pour qu’elle devien un espace conviviale d’echange culturelle d’apprentissage et un endroi de reflexion et de détente pour les jeunes au lieu de ce tourmenté sur leurs sort il canaliserant leurs temp pour donner un sens a leurs vie et contribuer a la promotion de notre société.
    au lieu de vous battre pour les futilité de qui a signé et qui a dit et qui n’a pas dit pensez plutot a allé de l’avant et laisser les détail unitiles de coté car un grand espace existe dans notre ville il faut bien l’utiliser pour contribuer a l’amélioration de notre ville qui est plongé dans la violence et la délinquence passons a l’act mobilisant nous et nous ferons de cette endroi un endroi propisse a l’echange culturel et le développement entre lues jeunes

  14. tahar

    Faire de cette fabrique un haut lieu culturel pour donner un impact à ce quartier dortoir et faire rayonner la culture à travers toute la wilaya. Un département dédié à chaque daira pour faire valoir les spécificités artistiques ou simplement une grande maison dédié à l’artisanat et l’apprentissage des métiers en voie de disparition. Seulement voilà on une APC qui ne sait même comment gérer le nettoyage de la ville; c’est à despérer !

  15. Bendjoudi Sadek

    l’APC a d’autre préoccupation que sa et faut pas toujours attendre ce que ce pays peu nous donner mais plutot ce qu’on peut lui donner donc c’est a nous d’agir de la netoyer de la rendre une mecque de culture belabesienne un point ou tout belabesiens confendue s’entre croise. mais pour cela faudra que (n’chemrou 3la yedinna) et on commence le travail.

    ce que je propose c’est que la voix de sidi bel abbes qui est notre voix a tous nous réuni pour pouvoir plus ample discuter de cet endroi et surtout lui trouver une solution dans les plus bref délai. Merci

  16. J'ai honte pour ma ville

    les ploucs sont fiers de cette ville ou les égouts empestent la ville ,.
    Donc les porteurs de costumes se parfument non pas à l’eau de rose mais à l’eau d’égout .
    Voilà les envahisseurs sont là ils ont mis à sac le p’tit paris qui est devenu un BEL-GOURBI

    • Bendjoudi Sadek

      moi par contre j’ai honte pour vous parceque vous n’avez même pas osé parler avec votre nom pour critiquer destructivement la ville des grand

      • j'ai honte pour ma ville....

        mon nom ne vous dira rien si ce n’est le nom de ma ville natale.
        J’ai le droit de parler comme je l’entend surtout de cette insalubrité et tout ce manque d’hygiène.
        Ce n’est pas parce qu’on met un costard que l’on vit mieux .
        La frime se trouve dans les moeurs de nos compatriotes

        • AZIZ el Abassi

          tu as raison frère, depuis 1963 que j’ai quitter la ville de tous mes ancètres, je passe me ressourcer pendant 2 heures à 3 heures et une fois par an.
          j’ai 63 ans, je pleure Bel Abbès, pourtant je la vante auprés des gens qui ne la connaissent pas. le régionalisme et le racisme que je déteste et qui est un péché, je devient régionaliste lors de mon passage dans ma viille, merci et désolé pour les gens que je froisse.

  17. bd abbane ramdane

    l’ex briquetrie est le bien de la direction de la formation professionnel suite au directive de l’ex wali b.bengueyou qui a ordonné a l’apc de céder la briquetrie a la derection de la f.p de sidi bel abbes pour soit dison 1 centre de formation d’artisanat regionale

  18. bd abbane ramdane

    c’est le role de l’association du quartier pour organiser une volontariat
    pour nettoyer le quartier

  19. tahar

    Voilà un bien communal, héritage et pas n’importe lequel puisqu’il appartient à la ville et à sa mémoire surtout. Et voilà un wali décide de donner ce patrimoine au centre de profession. Le wali en question est un commis de l’Etat, il a un mandat et puis s’en va ! Il n’est pas belabesien et s’en éperdument du devenir de la ville. Ce système stalinien a trop durer et a agit pire que certains colons, dommage pour notre ville où le scabreux fait l’éloge de la gabegie

  20. Karim 10

    Il ne faut pas se mettre dans une situation ou la seule possibilité est d’obliger tout le monde à se mettre en colère. On est devant un « souci local » d’un quartier de la ville qui dure depuis des années .Tiens pourquoi ne pas commencer d’abord par protéger cette Briqueterie par une clôture sécurisante et rassurante ? C’est facile non !
    Il faut surtout sensibiliser les citoyens pour le bien du civisme qui mérite gratitude comme le font plusieurs de nos amis commentateurs (que je remercie bcp), mais il faut aussi et surtout empêcher les anarchistes et les destructeurs de « débat » qui refusent le bien et toute contrainte imposée par la société pour affaiblir ou détruire ainsi notre détermination constructive pour le bien de notre ville. Leurs but c’est nous guider vers un faut débat.
    Pourquoi calomnier, insulter, porter atteinte à la réputation des gens ? Gratuitement. Ecrire c’est censé être civilisé alors ! Pour mériter le respect il faut respecter les autres.
    Respectueusement mes amis.

    • Bendjoudi Sadek

      votre message est bien venue M Karim 10 je vous remercie de cette remarque qui releve de l’acte citoyen averti et si je me permet si l’on met une cloture a l’endroi il sera encore plus envahi par délinquant qu’autre fois car tout ce qui est interdi est voulu mais si plutot on brise les chaine de cette endroi on le nettoi on y met quelque tables quelque livres en plus de quelque jeu (tenis de table, je d’échec,billard, babyfoot….) l’endroi deviendra plu désert mais plustot un haut lieu culture et d’échange entre jeune et surtout un refuge pour tout le monde (au lieu de rester a ne rien faire dans des café ou dans des coins les jeunes ce retrouve a cet endroi)
      merci de prendre la requette d’un jeune d’aujourd’hui en considération car c’est vraiament sa qui nous manque a sidi bel-abbes

  21. saim sba

    j’ai bien apprecie ce sage et came commentaire de karim 10 allez y de l’avant pour le bien de la societe

  22. el andaloussi h

    une reaction citoyenne merci docteur ould nebia

  23. fassi tlemcen

    le journal la voix desba est une tibune ouverte j’admire cette divergence laissee entre les lecteurs.l’exemple supplementairenous vient du cas de cette briquetterie delaissee.

  24. Yahia

    Ce qui s’est dit sur la briqueterie est juste. Pourtant un CFPA spécialité bâtiment était prévu sur le site. Où en est le projet ? A moins qu’on essaie de le retarder pour ensuite refiler le lot à un pseudo investisseur débarqué d’une autre wilaya. Comme ce fut le cas pour un site voisin. Pour les pauvres bel-abbésiens, ce sera encore une autre invite à « Tournez manège ! »

  25. amira oran

    j »ai bien aime cette tournure yahia

  26. amira abbassia d 'oran

    j »ai bien aime cette tournure yahia

  27. Yahia

    Merci Princesse Abassia d’Oran

  28. architecture 22

    je peux avoir svp le lien du reportage de la radio qui a été fait

Répondre