La Voix De Sidi Bel Abbes

Revenir aux enseignements du Coran pour faire prévaloir la paix et lutter contre la violence

Les participants au 10e séminaire « Abdeldjebbar Tidjani », consacré au thème de « La voie de l’Islam dans le rejet de la violence et les remèdes à ses causes », qui se poursuit jeudi à Ain-Madhi (Laghouat), ont mis l’accent sur « la nécessité de s’en remettre aux enseignements du saint Coran, pour faire prévaloir la paix et lutter contre la violence ».

Dr. Salah Aoud Abdelali de l’Université d’Alger a indiqué, à ce sujet, que « le Coran est garant de paix, à travers ce qu’il véhicule comme pédagogie et lois régissant les comportements sociétaux », et qu’il appartient de s’y ressourcer et de s’en remettre à ses enseignements afin de « mieux les comprendre et les assimiler ».

Pour cet intervenant, « l’une des raisons de perte de la Nation de son rôle d’avant-garde, est due à des conceptions de modèles tronqués de l’Islam », s’accommodant de qualificatifs de violence, de criminalité et d’atrocité, « ce qui interpelle à une réaction à cette déviation et à cette atrocité par tous les moyens ».

Dr. Mohamed Hemam de l’Université de Djelfa, s’est, pour sa part, penché sur la nature de la violence, en tant qu’une des manifestations d’irascibilité et de non maîtrise de la psychologie de l’individu, allant jusqu’à la présenter comme « une des premières maladies du siècle, qui s’est répandue au sein de toutes les sociétés humaines, donnant lieu, de par le monde, à de dangereuses accumulations ».

Le message religieux en Islam a accordé à ce phénomène une très grande importance, en appelant à la cohésion sociale, la clémence, et aux échanges inter-sociétés, afin de donner tout son sens au principe de cohésion entre les peuples quels qu’ils soient, a-t-il souligné.

Les travaux de cette rencontre se poursuivent avec la présentation d’autres communications sur différentes questions en rapport avec le thème générique, dont « la réconciliation et la coexistence pacifique en Islam », le « phénomène de la violence et son impact sur la société » et « l’extrémisme religieux, ses causes et ses conséquences ».

La première journée du séminaire, qu’abrite la mosquée « Sidi Abdeldjebbar Tidjani », en présence de chouyoukh, chercheurs et professeurs de différentes régions du pays, avait été consacrée, mercredi, à une lecture collective du saint Coran, avec la participation de 220 élèves des écoles de Ougrout et Tsabit, de la wilaya d’Adrar.

Le séminaire porte le nom de « Abdeldjebbar Tidjani », 10e Calife général de la Tarîqa (confrérie) Tidjania sur la période 1991-2005, décédé à l’âge de 85 ans.

La Tarîqa Tidjania a été fondée en 1781 à Boussemghoune par Sidi Ahmed Tidjani (1737-1815), et compte des millions d’adeptes à travers le monde.

URL courte: http://lavoixdesidibelabbes.info/?p=62273

Posté par le Août 14 2015. inséré dans CE QUE DIT LA PRESSE. Vous pouvez suivre les réponses de cet article à travers le RSS 2.0. Vous pouvez aller à la fin et répondre. Le Ping est actuellement interdit.

10 Commentaires pour “Revenir aux enseignements du Coran pour faire prévaloir la paix et lutter contre la violence”

  1. zlaoui

    depuis longtemps les zaouiya etaient une assosication de riche musulmans
    pour gerer leurs dont de sadakaye au profit des musulmans..
    c’est un milieu d’argent donc c’est un milieu politique..
    il se peut que l’interpretation des textes coranqiue soit dans certaine periode de trouble politique sujjette a des interpretation tendentieuse..soit élever le degres d’opposition soit le diminuer en fonction des luttes…
    que ces zaouiya fassent de la politique en défendant leurs interets c’est leurs droit ligitime si bien leurs bit rete dans le cadre de la chari3a c’est a dire gestion de la richesse des uns et des autres dans le but du developpement de l’individu. Donc vaux mieux a ces zaoyouiya d’etudier et d’organiser des seminaires scientifique dans la gestions des ressources que d’aller fouiner dans le coran..Le coran est claire
    il met chaque individu devant le paradis ou l’enfer…les gens qui composebt les szaouiya sont aussi concerné par ce coran..tu as un champs de blé de datte ou de troupeau t’a pas le droit de vendre les troupeaux aux musulmans mais sortir la zakate en immolant pour les gens…Donc les eleveurs font des affaires pendants l’aid el kebir. L’aid est une occasion aux riche de verser la zakate en faisant de l’immolation sur place pour tout les pauvres..l’aid est redevenue une occasion d’affaire pour les éleveurs non musulmans pour vendre leurs moutons aux musulmans..les riches éleveurs de moutons et producteur d’olive de datte de blé et de legume doivent revoir leurs copies concernant la zakate et les sadakate..s’ils doivent doivent faire un seminaire ça sera  »les zaouiya fasse a la zakate et sadakate »
    que ces zaouiya se concentrent un peu plus sur les outils modernes de la gestion des ressources humaines, la comptabilité; les arethmetique contable les statistuqes et la mesure…pour crere ensuite la grande ecole de l’hydraulique car toute leurs richesse est basé sur l’eau

  2. amar

    Il faut laisser ma religion de côté et faire évoluer les esprits avec le savoir, la science, la philosophie et l’échange avec autrui. Le Coran est un livre sacré et la religion est un jardin secret. Notre société est dans une overdose de religiosité sans discernement proie à des pseudos imams à la solde des puissances du Golfe et des Saoudiens avec des versions en vois-tu en voilà, à l’image des arracheurs de dents. Le malheur est cette surenchère à qui dit mieux. Et on arrive au résultat que commet le Daech (l’exécution, hier après salate el joumouâa en Lybie, une famille entière a été décapitée) Est-ce que le Coran dit cela ? Non Et Allah encore moins. Pour toute rationalité et progrès, il va falloir séparer le religieux du législatif et faire avancer notre société avec la pensée, la concorde, la tolérance, le vivre ensemble, mais pour arriver à cela, je ne pense pas que le Coran soit apte à apporter des solutions du monde d’aujourd’hui, il est certes un précieux guide pour mieux connaitre notre religion et non valider les charlatans. Pour la paix, c’est l’ouverture des esprits et non l’enfermement pour la simple raison qu’aujourd’hui dès qu’on aborde l’hygiène, l’incivilité, la corruption, la mauvaise gouvernance ou la démagogie, on arbitre avec la religion à l’image Allah Ghaleb ou je ne sais quel précepte religieux pour noyer le poisson et ça c’est malhonnête

  3. jahid

    je ne veux contredire quiconque mais le faite de revenir aux enseignements du CORAN est la voie du salut

  4. meslem

    bonne initiative dieu vous assitera

  5. chaibdraa tani djamel

    C »est vrai de revenir aux enseignments du coran ,mais il faut le pratiquer à cent pour cent c’est à dire pratiquer la CHARI3A et vous verrez le nettoyage direct de notre OUMA envers la violence et autres moeurs

    • amar

      Mon cher monsieur, vous confondez tout. Vous savez où mène la Charia, elle mène direct vers l’extrémisme couleur Daech ou l’Ei. La société a évoluée et si vous concevez la charria telle qu’elle a été promulguée à l’époque du Prophète (QSSL), alors ne vous étonnez pas un exode massive d’une partie de la population vers l’ailleurs. Il faut être mesurer et prôner pour un État de droit et séparer la mosquée du pouvoir politique. Il faut aussi se mettre dans la tête que quelque soit l’individu, l’homme est infaillible de même que la femme. Alors appliquer la charria consiste à avoir des milliers de manchos (voleurs) des milliers de femmes lapidées et quelques millions de têtes coupées. Il faut revenir à la raison et vivre son époque. L’Islam n’est pas une religion de prosélytisme (illicite) l’islam prône pour l’ouverture de l’esprit avec la sagesse des mots et non celle des épées qui coupent les têtes en Lybie à toute une famille qui venait d’accomplir salage el joumouâa. L’Islam sait faire travailler se cervelle et non son affecte, puisque l’apogée de cette civilisation relève de la raison et non du sentiment.

      • BADISI

        @amar

        salem pour vous l Islam étais temporaire ???? Et si vous referez a Daeich vous étais tomber dans le piège des sionistes et des franc maçon car le monde entier sait que ces derniers sont leur marionnettes pour diaboliser l Islam , et on sait que l Islam ne peut se séparer de la politique comme le christianisme , et si la charia étais appliquer il n y auras ni voleurs ni criminelle

  6. Meslem

    le débat est trés interreasant et de la discussion jaillit la lumiére

  7. mouss

    @ AMAR Votre discours ne fait plus recette lisez plutôt l’article de M.AMIROUCHE  » LA RELIGION ET LA SCIENCE SONT TOUJOURS EN ACCORD ». Par Amirouche

Répondre