La Voix De Sidi Bel Abbes

Réunion du CC du FLN: Quand les militants 2012 huent l’hymne national.

La première journée de la réunion de la session ordinaire du Comité central du FLN vient de s’achever dans une tension extrême. L’hymne national a été hué par des participants, selon des membres du CC présents dans la salle. L’ouverture de la séance s’est déroulée à huis clos en l’absence de la presse qui n’a pas été autorisée à couvrir l’événement.

Selon Boudjemâa Haïchour (l’un des porte-parole des contestataires), un membre du CC, en l’occurrence Tahar Khaoua, a pris la parole après l’hymne national et a dit : « j’ai une liste de 223 membres du Comité central qui soutiennent Belkhadem, et donc,il a la majorité et il est légitime ». Cette déclaration a été suivie d’une cacophonie indescriptible à l’intérieur de la salle. Une bagarre a éclaté entre les partisans et les adversaires du chef du FLN. Certains militants ont été légèrement blessés, selon M. Haïchour, qui a déclaré : « Nous revendiquons toujours l’organisation d’élections à l’intérieur du CC sur le maintien ou le départ de Belkhadem ».

Mais Kassa Aissi, porte‑parole du FLN donne une autre version des faits : « après l’ouverture de la session ordinaire, il y a eu un vote à main levée : 223 membres ont voté en faveur de Belkhadem et 62 membres se sont abstenus ». Le Comité central a renouvelé sa confiance à Belkhadem, selon M. Aissi.
Un membre du CC a affirmé que Belkhadem bénéficie du soutien de 223 membres. Mais selon les contestataires, il n’y a pas eu de vote, ni à main levée, ni par l’urne, et la liste n’a pas été rendue publique.
« Une liste de 223 membres soutiennent Belkhadem ; un huissier de justice présent sur les lieux a demandé aux contestataires de lever la main : 66 membres ont alors levé la main », a déclaré à TSAWahid Bouabdallah, membre du CC, qui déplore que l’hymne national ait été hué par les contestataires.
À 12 h 50, les travaux de la session ordinaire du Comité central n’avaient toujours pas commencé, a indiqué Boudjemaa Haïchour dans une déclaration aux journalistes présents à l’entrée de l’hôtel El Riadh. Il a évoqué une bataille de procédure entre partisans et opposants au secrétaire général du FLN.
La réunion entre Belkhadem et le « Comité des sages » se poursuit toujours, a‑t‑il dit. Selon Boudjemâa Haïchour, trois choix s’offrent désormais à Belkhadem : un vote à bulletins secrets, un vote à main levée ou une décision de sa part de quitter la direction du FLN à des conditions qui feront l’objet de négociations.

À onze heures, les travaux de la session ordinaire du Comité central du FLN n’avaient toujours pas commencé, a indiqué Abdellah Bousnane, ex‑sénateur du tiers présidentiel et ex‑président du groupe parlementaire du FLN, à des journalistes à la sortie de l’hôtel El Riadh. « Nous avons empêché Belkhadem d’accéder à la tribune de la salle des réunions », a‑t‑il affirmé. Selon lui, la situation est très tendue à l’intérieur de la salle où des tables et des micros ont été saccagés.

Selon M. Bousnane, les contestataires ont exigé que Belkhadem s’engage d’abord à accepter d’aller aux urnes pour le vote de confiance. Ce que le secrétaire général du FLN a refusé, avant de quitter la salle. Après s’être engagé à organiser des élections internes, Abdelaziz Belkhadem s’est rétracté hier. Il a refusé de remettre en jeu son mandat à la tête du FLN.
Selon nos informations, Abdelaziz Belkhadem se trouve actuellement en réunion avec le Comité des sages du parti. Hier, dans une déclaration écrite, les quatre membres du Comité des sages et Abdelkader Hadjar se sont dits « surpris par le communiqué du Bureau politique, en date du 13 juin 2012, qui a unilatéralement remis en cause les engagements pris la veille par le secrétaire général ». Une motion de soutien au secrétaire général du FLN circule également à l’intérieur de la salle des réunions.

URL courte: http://lavoixdesidibelabbes.info/?p=14069

Posté par le Juin 15 2012. inséré dans ACTUALITE, ALGERIE. Vous pouvez suivre les réponses de cet article à travers le RSS 2.0. Vous pouvez répondre ou laisser un trackback à cet article

13 Commentaires pour “Réunion du CC du FLN: Quand les militants 2012 huent l’hymne national.”

  1. saim

    la voix de sba suit beaucoup le parti du FLN.durant la derniere campagne des élections législatives ou nous avons raflé les huit postes et puis vous nous rejetez en pature.hchouma

  2. hami de sba

    monsieur saim vous ne trouvez pas malheureux que des opportunistes arrivent a ces actes c’est la soif de la responsabilité qui fait qu’ils se sont entretués et n’admettent pas la présence de la presse.un fois au stade ada boujellal de SBA ils ont eux des blesséS graves.

  3. merabi

    non khayi il fait partie ds vieux meubles qui s’entretuent ne vomis pas lis le texte ya kader h

  4. Hamid T de Sba

    Toute cette histoire rentre dans le cadre des jeux de coulisses pour l’élection présidentielle de 2014. Il y a des parties ( en dehors du
    FLN ) qui ne veulent pas de la candidature de Belkhadem et qui veulent le pousser vers la sortie pour qu’il ne soit pas le candidat du FLN. A mesure qu’approche l’élection , il y aura des luttes intestines , impitoyables , qui laisseront certainement des traces .
    On regrettera peut être Bouteflika !

  5. HAKIM

    Lorsque la réunion se fait à huit clos et la presse absente on s’attend toujours à une dictature de Belkhadem qui a utilisé son pion Khaoua tahar pour le légitimer dans son poste de secrétaire général.du FLN;On est représenté que par des sauvages ou la bagatelle au pouvoir fait rage.On parle de quel changement ou l’immobilisme a pris de l’ampleur La fraude des élections se fait à n’importe quel niveau. Les spectateurs de notre football et malgrès leurs misères n’ont jamais huer l’hymne national parce qu’ils aiment leur pays et sans aucun intéret alors que des gens qui nous représentent font cette grande idiotie honteuse.Nous avons pas besoin de cette démocratie ridicule et pas besoin de partis mais d’un président et d’une équipe ministérielle à la hauteur pour gérer le pays.

  6. smain

    Personne n’est allergique monsieur le valet du FLN.un autre printemps vous rattaprera surtout piour ceux qui n’ont pas les c…pour s’afficher seulement la servitude

  7. momo le colliotte

    le ridicule ne tue jamais . trop de scénarios ridicules .ces vieilles têtes veulent a chaque fois ne faire avaler des scènes de théâtrales a leurs mesures .nous voulons un changement d’esprit de mentalité via des jeunes intégrés et modestes si non .veillez laisser ce vieux parti mourir en paix dans un musée a son honneur, pas envie qu’il aille aux chiottes ou a la poubelle, a force de fouiner vous risquez de faire sortir la merde

  8. Hamid T de Sba

    Moi , je pense qu’après Bouteflika , il y aura de grandes batailles pour le leadership en Algérie . Car , il n y a pas véritablement un homme qui fait le consensus , comme l’était Bouteflika . Et je pense d’ailleurs que ces batailles ont déja commencé . « Allah yestorna » !!

  9. mohamed

    svp un peu de tenue chacun doit s’exprimer comme il l’entend mais dans la regle de l’art.pour revenir au parti FLN ,moi aussi j’ai ete militant du FLN durant plusieurs annees et j’etais aussi membre de la kasma FLN et nous etions tous des jeunes a l’epoque ave des vautours.seulement ce parti tu vois tjr les memes responsables et les memes tetes.le comite central c’est toujours les memes personnes depuis plus de 50 ans,tantot ils ministres,tantot ambassadeurs ,ala koulihal ghir houma,a ne rien comprendre.donner la chance aux jeunes qui meritent des postes de responsabilite et non ceux qui se levent a midi.beaucoup reste a faire et en tout honnetete on est loin de la democratiee et l’homme qu’il faut a la place qu’il faut ,c’est un slogan c’est tout.

  10. mohamed

    et si vous voulez des exemples ,voir les differends elues de notre wilaya(apc-apw-deputes)et les differends responsables et directeurs d’adm.zaiftoulna ghir la creme ya ba?????????????????????????????????????????????

  11. HAMOU

    Relevez votre niveau et montrez votre savoir au lieu de vos grimaces

Répondre