La Voix De Sidi Bel Abbes

Retrouvailles à Milhaud : Capitale annuelle des anciens Bel Abbesiens

Milhaud est de nouveau la capitale des anciens Bel Abbesiens, la noble tradition est toujours respectée, indiquent des sources amies. Et de mémoires de Bel Abbesiens de participants à ces rencontres annuelles, les mots et les qualificatifs ne sont pas vite trouvés pour décrire l’ambiance conviviale tant attendue comme un grand événement, et c’en est un, car ce denier se déroule bien sûr en marge du pèlerinage de Santa Cruz. Ainsi comme à l’accoutumée, et avec l’ardent désir des anciens Bel Abbesiens d’y être, quelque soit les conditions de santé, ou autres considérations personnelles qui sont reléguées, le temps de vivre ces moments inoubliables, pleins, pour renouer les liens, et faire rejaillir tous les souvenirs, nous disent les mêmes sources, qui avaient une seule et unique destination. La salle des fêtes François Pierre Villaret, retenue pour ce rassemblement qui lui aussi fera date, et sera encore marqué par une pierre blanche, vu que le nombre sans cesse croissant, atteste de l’importance qu’accorde tous ces anciens Bel Abbesiens, encore plus nombreux qu’en 2010, indiquent les mêmes sources amies.

Naturellement, l’on ne saura clore ce petit papier qui au faite ne peut se clôturer tant qu’il on appel d’autres écrits, d’autres témoignages, en évoquant l’incontournable maire Jean-Michel Avellaneda, lui aussi Bel Abbesien, et ou une fois de plus, la machine a gagner du Sporting Club Bel Abbesien (SCBA), était bien sûre au menu…l’on s’arrêtera pour dire à la prochaine, ou au prochain rendez vous de 2012, qui certainement sera encore plus rassembleur, nous voulions dire, en nombre, car ce qui a été réalisé par les organisateurs est déjà une grande prouesse, qui honore les Anciens Bel Abbesiens.

URL courte: http://lavoixdesidibelabbes.info/?p=5273

Posté par le Juin 14 2011. inséré dans ACTUALITE, MONDE. Vous pouvez suivre les réponses de cet article à travers le RSS 2.0. Vous pouvez répondre ou laisser un trackback à cet article

5 Commentaires pour “Retrouvailles à Milhaud : Capitale annuelle des anciens Bel Abbesiens”

  1. arbi zazou de sl

    le scba il y avait des arabes abdi bengamra et sutout aber djillali et slimane benyamina que monsieur kadiriqui conait n ce creneau dresse un portrait.

  2. soltani Moktar

    Jean michel je te salue fraternellement au nom de tous les citoyens de TABIA;Au fait que devient ton cousin marcel et claude gomez etaussi raymond Sanchez,ah quel bon vieux temps.J’ai lu avec beaucoup de plaisir et d’émotion la rencontre avec LACARNE et nos amis du collége Leclerc(Trouche,lacaza,michel et tous les autres.
    Amical et sincére bonjour
    moktar

  3. asraoui tedjdine

    personnellement je ne savais pas que desanciens debelabbes des pieds noirs fetent annuellement ou bienont une rencontre particuliere

    • SBA

      Les oranais fêtent la santa-cruz tous les ans en mai.Ils se rencontrent comme les bel_abbésiens ce 1er juin dernier à Millhau au nord de Montpellier il faut voir la convivialité et la solidarité entre-eux les retrouvailles ,les évocations et nous que faisons nous et bien tout simplement on se tire dans les pattes et les critiques vont bon train ,quelle ingratitude ,

  4. Mourad d'Aïn-El-Turck

    Les gouvernements Algériens et Français ont signé il y a belle lurette des accords de jumelage entre les villes des deux rives de la Méditerranée avec des dispositions et budgets conséquents dans le cadre de la coopération décentralisée.La plupart des wilaya(s) ont exploité et bénéficié de ses dispositions et protocoles d’accords tous secteurs confondus.Certaines wilayas ont même signé plusieurs jumelages(l’exemple positif de Tlemcen) avec des villes différentes sur le territoire français..
    Pour ce qui est des relations bilatérales algéro-françaises,si nous excluons celles relatives à l’Union Européenne(multilatérales),Sidi-Bel-Abbès reste parmi les dernières wilaya(s) à n’avoir pas signé de jumelage,refusant les budgets des conventions à sa population,préférant vivre repliée sur elle-même par la grâce d’une mauvaise représentativité électorale de sa société civile structurée au sein d’associations fétiches qui font le grain d’un groupe de pression non identifié ; la majorité silencieuse et l’élite préfèrent prendre leurs distances en laissant perdurer le carnage et le pillage du patrimoine local ;cela s’appelle de la non assistance de ville en danger…
    La coopération décentralisée a été inaugurée pour régler les problèmes communs des Wilaya/Communes(s) d’Algérie et Conseils Régionaux/ Généraux de France où les communautés respectives sont les plus concentrées à même de rentabiliser les opportunités de part et d’autre de la Méditerranée: affaires locales et développement durable ,échanges associatifs,culture, jeunesse et sports,tourisme et patrimoine,santé et enfance,échanges culturels et mémoriels et j’en passe…!
    Il est vrai aussi que les prérogatives de l’initiative des négociations reviennent aux APW/APC locales et que les outils du protocole d’accord bilatéral sont à retirer d’Alger qui ne peut se substituer aux élus locaux…de Sidi-Bel-Abbès.Démocratie oblige ! Le déficit de formation en gestion locale et le niveau culturel(et non scolaire) de nos élus sont-ils la cause de ce verrouillage ou l’ouverture vers le monde de Sidi-Bel-Abbès nuit-elle aux intérêts occultes de ces nouveaux arrivistes « bélabbésiens » qui insistent sur le terme ouled el bled/khayi-khiwani et qui n’ont peut être jamais autant aimé leur ville et son histoire…comme certains étrangers à notre région qui l’ont chéri par leurs sacrifices et contributions…? Le chauvinisme est mort avec la mondialisation!
    Aux lecteurs avertis ,Salut !

Répondre