La Voix De Sidi Bel Abbes

Retour officiel du crédit à la consommation.

renault1-600x3381 pour tous , tous pour une Renault Symbol.

Supprimé par Ouyahia en 2009, il est rétabli par Sellal en 2015. Un décret exécutif publié ce dimanche 17 mai au Journal officiel a fixé les conditions et modalités d’offres en matière de crédit à la consommation.

Le décret en question se compose de six chapitres. Il définit clairement les conditions de l’octroi du crédit et les modalités du remboursement. Le décret rappelle que les opérateurs dont les produits sont éligibles au crédit à la consommation sont « ceux qui exercent une activité de production sur le territoire national; produisent ou assemblent des biens destinés à la vente aux particuliers ».

Parmi les grands bénéficiaires du retour du crédit à la consommation figure Renault qui va en profiter pour commercialiser sa Renault Symbol assemblée dans son usine de Oued Tlelat près d’Oran.

Crédit à la consommation : ce que prévoit le décret

renault-symbol-600x338

Les conditions et modalités d’octroi de crédits à la consommation pour les produits fabriqués en Algérie sont fixées dans un décret exécutif à paraitre prochainement au Journal officiel, rapporte l’APS ce mercredi 22 avril. Nous vous proposons un résumé des principales dispositions du texte.

Qu’est-ce que le crédit à la consommation ?

Le décret exécutif commence par définir le crédit à la consommation. Il concerne « toute vente de bien ou de service dont le paiement est échelonné, différé ou fractionné », selon l’APS.

Ainsi, un consommateur peut acheter un bien ou un service grâce à cette forme de prêt bancaire, sans verser l’intégralité de la somme, mais qu’il pourra payer progressivement.

Qui y a droit ?

Concernant les particuliers, les bénéficiaires de crédits à la consommation sont définis comme « toute personne physique qui agit dans un but privé, en dehors de ses activités commerciales, professionnelles ou artisanales ».

Pour les entreprises, sont éligibles celles qui « exercent une activité de production ou de service sur le territoire national », selon l’article 4 du décret, précise la même source.

Les entreprises qui « produisent ou assemblent des biens destinés à la vente aux particuliers et qui vendent avec factures » sont également concernées, détaille l’agence officielle.

Limitation à 30% du revenu disponible

Dans l’optique de prévenir contre les risques de surendettement des ménages, le montant mensuel global alloué au remboursement du crédit « ne peut en aucun cas excéder 30% des revenus mensuels nets régulièrement perçus », toujours selon la même source.

Durée du crédit

Les crédits à la consommation peuvent être octroyés sur une période allant de 3 à 60 mois (5 années) : « Les dispositions du décret s’appliquent aux crédits accordés aux particuliers dont la durée est supérieure à trois (3) mois et n’excédant pas les soixante (60) mois », selon l’APS.

Remboursement anticipé

Enfin, le texte fixe la possibilité pour l’emprunteur de rembourser ses dettes par anticipation, soit avant l’échéance finale, d’après la même source. « Toute clause du contrat de crédit contraire à cette disposition est réputée nulle », précise l’APS.

URL courte: http://lavoixdesidibelabbes.info/?p=60404

Posté par le Mai 18 2015. inséré dans ACTUALITE, CE QUE DIT LA PRESSE. Vous pouvez suivre les réponses de cet article à travers le RSS 2.0. Vous pouvez aller à la fin et répondre. Le Ping est actuellement interdit.

7 Commentaires pour “Retour officiel du crédit à la consommation.”

  1. zlaoui

    C’est faux fuyant de l’economie de marché universel n’a de consequence que de plonger le pays dans la crise, car ce genre de chose irrel ne vont que  »booster » le marché noir’ la speculation, le detournement, l’opacite qui engendre l’incapacité de  »faire un bisness plan »
    Un plan d’investissement..en dehors de toute regle claire et precise comment voulez faire des calculs d’investissement..si tu demande combien tu va payer d’impot? Personne ne répondera.. comment avoir un terrain et ou existe un baréme pour faire des calculs? Personne ne répondera. Combie’ pauera t’il pour la douane?personne ne le dira
    L’economie de l’algerie reste dirons le celle d’un mawale..il vient cherche quelques enfants orphelin, sur chaque 1000 tetes il met un orphelin et les lachent sur tout ce qui est vert. Il n’a besoin ni d’université ni d’ecole ni de banque de douane ni de comptable, ni d’ecriture ni de lectures ni d’informatique ni de houkouma ni d’etats sauf une caserne et une cité université et cantines scolaires pour faire livraison de la viande….il souhaite que toute l’agerie soit un tres gigantesque cantine pour faire des affaires..c’est a dire pour les beaux yeux des mawala et courtier on sacrifie 40 millions d’algeriens qu’on doit les interné

  2. mohamed

    alhram fel hram

  3. chaibdraa tani djamel

    Est ce que dans ce crédit existe ERIBA ou sans ERIBA

  4. BADISSI

    @chaibdraa tani djamel

    salem mon frère bien sure avec ERIBA , une mauvaise initiative qui va endetter les ménages algériens et comme l a signaler Monsieur Mohamed el harem fi el haram

  5. zlaoui

    Dans ce pays apres 74 tout dessus dessous..lorsque la cnep offre les interets les gens le prennent sans hesitations en ne disant pas que c’est des interets…lorsque la banque prend des interet on dit hrame la banque prend des interets..Montrez nous le hrame celui qui prend les interets ou celui qui donne les interets? On dit ma3liche puisque on prend des interets dans le but d’avoir un logement..et celui qui va le fermer et le laisser yakhmare pendant quelques années en le revendant le triple de sa valeur? Et celui qui le loue? Comme dit les egyptiens
    Islame mirawane wa mitarbakhe koulou 3ala ba3dou ..walla iiiiiih ya3ni.?

  6. mohamedDD

    Consommez consommez, vous faites le bonheur de cette mafia ???? qui dit pas son nom (ou sonnons -euros-), à l’exception de très rares produits algériens (100% et un label depuis fort longtemps) !!!!! est-ce qu’ un produit fait en Algérie au profit des personnes étrangères et des multinationales est considéré comme algérien??? cela profite aussi à cette mafia qui c’est enrichi sur notre dos, et maintenant elle a obligé le gouvernement a cédé, pourquoi???? Globalement, c’est un non sens économico-social pour nous autres algériens jaloux de leurs pays et richesses, avec la dépréciation du dinar et des recettes en baisse, et aucune volonté politique ambitieuse à donner un certain espoir à toutes les couches algériennes que de vouloir endetter encore plus nos ménages. C’est beau d’avoir tel ou tel produit mais à quel prix ( qu’on je pense que renault s’en frotte les mains, d’ailleurs, elle n’est pas venu pour nos beaux yeux mais avec des garanties!!!!!! impérialisme oblige), soyons responsables demain nous serons comptable – papa abi bouyi chibani ….. y a pas d’écoles, pas de livres,……….c’est vrai, on est manipulé……………..

  7. BADISSI

    @ zlaoui
    Bonsoir pour votre information je n ai jamais approcher des agences de CNEP , pour avoir un logement ,et hamdoullah il y a eu l AADL , dont je vais bénéficier inchallah , et les gens ont compris ces dernières années le danger du ERIBA ,

Répondre