La Voix De Sidi Bel Abbes

Respects sous toutes ses formes à Monsieur Boussahla Bel abbés / Par MADENE BENATTOU.

Le courage, c’est de surveiller exactement sa machine à filer ou à tisser, pour qu’aucun fil ne se casse, et de préparer cependant un ordre social plus vaste et plus fraternel où la machine sera la servante commune des travailleurs libérés.
[ Jean Jaurès ]

C’est un article de sensibilisation qui nous laisse réfléchir, on en est imprégné. Je
Voudrai rendre un hommage à un monsieur qui n’a pas changé par sa volonté, et la multiplication de ses efforts nous démontre que chaque citoyen peut arriver à performer à plusieurs niveaux tant au travail que dans la vie familiale et pendant sa retraite.

-Nous sommes au niveau du quartier Hai Beni Ameur et plus exactement au CEM Nouar Khedoudja de Sidi-bel-abbés , Mr Boussahla Bel abbés est  professeur de langue française en retraite, mais qui à ce jour donne des cours de soutien sans contrepartie. Si Abbés, vous accueille, vous accompagne, vous oriente. Ce Monsieur satisfait de sa situation sociale s’estime comblé par le don que Dieu lui a fait, Khadimou ennass saydouhoum. Il enseigne depuis 1980, connu de tous les enseignants .Devant les classes, les élèves donnent une impression de variété , on y rencontre toutes sortes de visages, des problèmes, il faut les prendre en charge. Mr Abbés est toujours présent, salut ses bambins, leur demande ce qu’ils ont et de la manière la plus pressante , et cela dans le temps même ou il est aussi malaisé que possible de résoudre le problème. Ce personnage quelque peu fabuleux, incorporant aux yeux de ses élèves une libération, on s’attend au miracle avec lui. Il intervient auprès des professeurs, des parents d’élèves, des travailleurs, dans le but de les servir. Cette personne aime son travail, il a une aisance particulière  de communication et sait  écouter. Avec un  sens de la responsabilité avérée , il analyse les problèmes rencontrés par ses élèves, respectueux il a cet esprit d’initiative, et ouverture d’esprit. Il est toujours sur la première ligne , il n’a jamais connu le découragement, ni faibli. Il vous épate par toutes ses actions et tous les efforts qu’il fournit.

Même durant sa  retraite il ne s’absente  jamais  pour donner des cours gratuitement. C’est une personne abordable, rien ne peut l’empêcher d’accomplir sa mission, son devoir, il sait comment s’adapter avec ses élèves, très souple il s’accommode des circonstances, il a les qualités requises pour  les taches de l’enseignement. Je vous souhaite à vous , lecteurs , lectrices ,de rencontrer cette perle rare  sur votre chemin , il vous redonne confiance et vous confirme que vous êtes sur la bonne voie. C’est un exemple qui sort de l’ordinaire. Enfin qu’on soit capable de faire une remarque constructive . »Cassons les chaines de la négation comme l’avaient fait nos aïeuls qui étaient pris dans le piège colonial duquel ils se sont défaits. Ce qui nous arrive n’est pas une fatalité« , (Abdallah Ouldamer). Ce témoignage est profondément humain, profondément généreux, parce –que profondément sincère. Ce citoyen  au service de ses concitoyens. Évitons un petit peu de peindre les scènes négatives qu’on rencontre quotidiennement , passons pour une fois aux images positives, parce qu’elles sont d’une grande beauté, sublimes, c’est simple des images de tous les jours. « Finalement, tout n’est pas noir dans cette ville et je dis tout simplement à ces jeunes « continuez de faire votre boulot avec cet état d’esprit, je vous félicite personnellement tout en sachant que votre métier est dur mais vous le faites bien et surtout avec votre cœur » (Tewfik Adda Boudjelal).

El akhlak sont au dessus de tout, au dessus de nous même, leur  place est supérieure et c’est là  l’essentiel de la société.
« Les meilleurs professeurs sont ceux qui savent se transformer en ponts, et qui invitent leurs élèves à les franchir. » Nikos Kazantzakis.

cap 2A gauche , Mr Boussehla en compagnie de Mr Boukerche.

cap 3Mr Djellab et Mr Boussehla à droite.

cap 1Mr Boussehla avec Mrs Lekhal, hadj Mustapha,
Bengataf et Abbés  Didaoui.

URL courte: http://lavoixdesidibelabbes.info/?p=61203

Posté par le Mai 28 2015. inséré dans ACTUALITE. Vous pouvez suivre les réponses de cet article à travers le RSS 2.0. Vous pouvez aller à la fin et répondre. Le Ping est actuellement interdit.

19 Commentaires pour “Respects sous toutes ses formes à Monsieur Boussahla Bel abbés / Par MADENE BENATTOU.”

  1. Anonyme

    j ai pris ma retraite ;je me coule des jours paisibles sur le bord de la MEKERRA .
    Comme dirait ould bladi CHOTT.
    Alors , un week end sans moi ne vous fera pas de mal .
    Mais ; c est ma niece qui paies les pots cassses ; je squattes son PC.
    JOUMOU3AH MOUBARAKAH pour toutes et tous .

  2. SQUATTEUR ?SACHANT SQUATTER UN SQUAT

    SCUZI . ANONYME C EST MOI §OUERRAD EN SQUATTEUR / VOUS L AUREZ COMPRIS /

  3. IMED MUSTAPHA

    Un grand Monsieur , un exemple à suivre Le Messager d’Allah (que la paix et le salut d’Allah soient sur lui) a dit : « Enseignez, facilitez et ne compliquez pas les choses ! Annoncez la bonne nouvelle et ne faites pas fuir les gens et si l’un d’entre vous se met en colère qu’il se taise. » Rapporté par Al- Hâkimet authentifié par Albâny.

  4. N.Télaghi

    Je salue de tout coeur Mr Boussehla . Que DIEU vous protége . Un exemple à suivre à certains vendeurs « d’Alphabets » . Les avez-vous reconnus ??? Retraité de l’Enseignement(le pauvre!!)=Contentement (Kanaaa) .’ N’est ce pas ??

  5. oulhissane

    Mr Boussehala est un exemple de l’enseignant qui fait son métier par vocation. Et ces gens, s’ils ne reçoivent pas de contrepartie des hommes, c’est qu’ils sont sûrs qu’ils la recevront d’Allah. Déjà ils partagent leur savoir.
    Si Boussahla, merci de donner l’exemple.

  6. Ali

    Justes propos. Rien à ajouter.

  7. abdelkader

    Un professeur influence l’éternité , il ne peut jamais dire où son influence s’arrête.(Henri Brooks Adams.)

  8. Boussahela Belabbes

    Je souhaite exprimer ma sincère gratitude à M° MADENE Benattou.
    J’ai conscience aujourd’hui, « Cheikh Benattou » que sans des gens de votre qualité, « je ne suis rien ». J’ai eu la chance durant ma carrière professionnelle d’avoir côtoyé des personnes de votre envergure et de votre perspicacité. Ce sont des personnes comme vous qui m’ont facilité mon dévouement pour l’enseignement.
    Enfin, j’estime avoir eu beaucoup de chance dans ma vie professionnelle en rencontrant des « Professeurs « oh! Combien modestes tel que « Cheikh Benattou » et mille merci.
    Je ne terminerai pas, sans remercier tous les professeurs (femmes et hommes)  » toute matière confondue  » que j’ai pu croiser sur mon chemin professionnel,
    Tout d’abord mes collègues de Teghalimet 1980 / 1994, puis mes collègues au collège ZOUAOUI Kaddour 1994 / 2003, et enfin mes collègues (anciens et nouveaux) du CEM NOUAR Khadoudja cité Beni Ameur SBA.
    Sans oublier mes formateurs : Mme Bouziane (collègue à El Bettani 1980 / 1981), Mr Benmansour (inspecteur), Mr Adel (inspecteur), Mr Habez (inspecteur), et bien sûr mon collègue et frère Mr Boualem Abdeslam (inspecteur).
    Encore une fois, mille merci « Cheikh Benattou »

    • Ali

      Un volontariste rare de nos jours ou la course à l’enrichissement est une réalité. Le dévouement de Mr Bel. abbés est à honorer par des rémunérations divines.. Le seul qui vous récompense est DIEU le tout puissant surtout que parmi ces élèves figurent des nécessiteux. Merci si Benattou pour ce zoom.

  9. Hocine .C

    Beaucoup de bonheur et de santé à Mr Bousahla B et à toute sa famille . Merci professeur et que dieu vous protége .

  10. mohamedDD

    En ce jour béni, je dis tout Simplement El Hamdoulilah L’Omniscient

  11. Cheniti Gh.

    Salam si Belabbes;
    Bravo pour ton action qui doit nous donner à tous de réfléchir sur notre mission ici -bas!
    Merci à mon frère Benattou d’avoir mis la lumière sur un garçon respecté et généreux ,
    et qui appartient à une des familles les plus adorées de Sidibelabbes. Une famille de
    sportifs (Allah yerham Ammi Djilali et Ammi Mohamed )deux très grandes figures du cyclisme local , national et même international avec la participation de Habib Boussahela et Ammi Mohamed dans les courses internationales au Maroc Tchèchoslovaquie avec les autres champions tels que l’autre Habib Belhadj , Abbes Abdelmalek…….( Entre nous essaie de contacter notre ami djanti Mrah Ahmed et dis lui de te raconter l ‘histoire de la paire de souliers promise par notre coach de l’époque Si Belaid Lacarne alors qu’on jouait en minime contre Saida).Je te souhaite à toi et à toute
    la famille beaucoup de bonheur et de santé .Avec mes salutations fraternelles et Allah yahafdkoum!

    • Boussahela Belabbes

      Si Ghalem ;
      Je ne veux pas laisser pas cette occasion de te présenter mes sincères remerciements.
      Si mes vœux pouvaient avoir quelques pouvoir j’en serais profondément heureux, car je voudrais pour toi et ta grande et généreuse famille toutes les réussites et toutes les satisfactions.
      Mon frère Si Ghalem, j’ai pris contact avec notre frère « djenti » (M° MERAH Ahmed) qui est en convalescence car il a subi une opération chirurgicale il ya de cela une quinzaine de jours, prions ensemble ALLAH qu’il le guérisse. Il m’a raconté « votre histoire » avec M° LACARNE Belaid et la fameuse paire de chaussures de « foot », en résumé, il faut marquer un but pour obtenir une chaussure, je dis bien une chaussure (un soulier) et non pas une paire de chaussures, n’est ce pas ? Si Ghalem…
      Je voudrais bien que les « footballeurs » d’aujourd’hui prennent exemple sur des gens comme vous (toi et djenti).
      Tu te rappelles Si Ghalem qu’à notre époque, il y avait deux équipes de L’ USMBA « catégories jeunes » c’est-à-dire : deux équipes minimes, deux équipes cadettes et deux équipes juniors, un groupe était entrainé par notre grand Cheikh Si Khelladi et le deuxième par l’omniprésent Si Babaghayou. A l’époque nous jouions pour un « sandwich » et une place dans les tribunes du stade « 3 frères Amarouche » pour voir jouer nos séniors alors que maintenant avec tout l’argent qui coule …. On arrive pas à former une équipe de (onze) joueurs « locaux », c’est vraiment regrettable !!!!
      Ton frère Abbes Guerdoubi.

  12. farouk

    En parlant de mr Boussahla belabbes PROF BENEVOLE DONNAT COUS PARTICULIERS GRATUITS Vous nous donnez une occasion pour lui dire bravo

  13. Slimane

    Monsieur Boussehla que Dieu te garde pour tes enfants, merci.

  14. Seddik . Sidi yassine

    Respects sous toutes ses formes à Mr Boussahla Belabbes , rien à ajouter . Merci et bravo Mr Madene Benattou .

  15. Mohamed

    Le courage de monsieur Boussehla c’est d’agir et de se donner aux grandes causes sans savoir quelle récompense réserve à son effort l’univers profond, ni s’il lui réserve une récompense.

  16. Boussahela Belabbes

    Est-il possible de me donner d’autres indices pour que je puisse te connaitre ya Si Mohamed.
    Puisqu’il me semble que tu connais bien mes enfants Houari et Ahmed. Je suis certain que tu n’es pas de « Hai Beni Ameur » la cité CPR car tu n’as pas mentionné mon fils cadet « Ali ».
    À la prochaine.

  17. talby hichem

    mes salutation a monsieur lakhal et monsieur bengataf

Répondre