La Voix De Sidi Bel Abbes

Répression du 17 Octobre 1961, un colloque au Sénat Français et une pensée au Bel-Abbésien Zouaoui M. « Mustapha le noir ».

Paris replonge ce vendredi 17 octobre dans son histoire la plus sombre, l’époque où cette ville est devenue criminelle.

Des policiers français ont tué de l'Algérien en ces jours d'octobre 61.
Des policiers français ont tué de l’Algérien en ces jours d’octobre 61.

Maurice Papon, alors préfet de Paris, a ordonné la razzia. Des dizaines de corps d’ouvriers algériens se sont retrouvés flottant dans la Seine. La France qui gagne aujourd’hui au football grâce aux enfants de ses immigrés voudrait bien oublier ce sale épisode. Les enfants de France et d’Algérie refusent l’amnésie. Ils viennent, entre autres, de prendre cette initiative qui consiste à interpeler de grands intellectuels vivant dans l’Hexagone pour venir débattre du passé des Hommes reçus en France et de leur devenir. Le 17 Octobre 2014, à partir de 10 heures, en hommage à Mouloud Aounit, Jean-Luc Einaudi, Jean Louis Hurst et Elie Kagan, une ribambelle de militants engagés depuis longtemps dans le combat contre les discriminations seront à la salle Monnerville, au siège du Sénat pour réfléchir avec les présents sur les questions du racisme, du colonialisme, des nouveaux modes de lutte contre l’exclusion… Le public invité pourra à cette occasion rencontrer: Mme Esther Benbassa, Samia Messaoudi, Edwy Plenel, Hassen Zahraoui, Farid Aïchoune, Gilles Manceron, Mehdi Lallaoui, Chafia Metalecheta, Patrick Hyaric, Pascal le Blanchard, François Durpaire. Le colloque sera clôturé par la sénatrice Bariza Khiari. Un plateau de stars ! Et si ce genre de rencontres pouvait changer le monde? conclut notre source. Ccomme on ne peut passer en silence le rôle méconnu que joua Feu Zouaoui Mohamed dit Mustapha le noir lors de ces manifestations dont il était un des grands artisans.

Zouaoui_Mohamed-1794f

ZOUAOUI MOHAMED  » Mustapha le Noir » : Le Belabbésien qui a tourné en dérision toutes les polices de France

Alors qu’un établissement du cycle du moyen a été officiellement baptisé au nom de Zouaoui Mohamed, grand militant de la cause nationale, il y a quelques années au niveau de Sidi djillali près de la trémie et qui restera gravé dans la mémoire des Bel Abbésiens qui ont eu le privilège de le connaître, de la côtoyer et d’apprécier ses immenses qualités de bravoure, de résistance et d’actes révolutionnaires, et a un moment ou encore dans l’hexagone, les enjeux électoraux font encore ignoble recette au niveau des extrémistes, nos confrères alleux, parents des premières générations, installés en Europe, en particulier en France, ont eux aussi contribuer à l’indépendance du pays. Un devoir de mémoire s’impose ce jour. Il s’agit de celui qui a tourné en dérision toutes les polices de France, indique notre source. En l’occurrence Zouaoui Mohamed, dit Mustapha le Noir, que certainement nos enfants, ou même certains adultes ne le connaissent pas, ou peut être, ont entendu parler de lui. Qui est t-il. Il est issu d’une famille honorable, il était fier de porter le flambeau de sa génération.

RTEmagicC_RTEmagicC_L_Humanite_18_octobre_1961_520_2.jpg.jpg

Il grandit et vécut son adolescence au faubourg Bugeaud « Graba » devenu « Emir Abdelkader » dans une imposante demeure, située rue de la mosquée et c’est dans son fief populaire qu’il fréquentait ses semblables qui ont connu également au fil du temps. D’autres qui furent ses compagnons dans ses études primaires et secondaires et dans les relations militantes. Se sentant capable de voler de ses propres ailes, bien que son père fût propriétaire terrier très aisé, il prit la décision de quitter sa ville natale pour s’installer en France, afin de poursuivre l’enseignement supérieur. C’est à Paris qu’il retrouvera les nationalistes Bel-Abbésiens exilés en à l’époque, les frères BENAOUDA, ABDEDDAÏM et BOUAÏT Ali « Marabout » Au moment où la guerre d’Algérie battait son plein, une pléiade d’intellectuels algériens, bien intégrés dans les milieux universitaires, en patriotes convaincus, ont fait preuve de courage pour se lancer dans un combat libérateur dont l’issu nécessitait beaucoup de sacrifices. C’est dans cette capitale qui grouillant de Nord-Africains et particulièrement d’Algériens, que la flamme grandissait dans l’esprit de ZOUAOUI pour tisser des réseaux qui ont abouti à la naissance de la fédération FLN de France. L’amitié se resserrait davantage et les difficultés se multiplièrent, mais le mouvement nationaliste avait gagné toutes les régions de l’hexagone. S’il est inutile de signaler toutes les entraves et les vicissitudes encourues par le regretté ZOUAOUI dans son itinéraire révolutionnaire, dans une ville fortement encadrée par des forces de police aguerries et expérimentées, il convient de souligner que lors de l’arrestation de celui qu’on surnommait « Mustapha le Noir », toute la presse dans sa diversité aussi bien en France qu’en Algérie, avait consacré des pages à la Une, pour relater les exploits de cet être doté d’une intelligence et d’un savoir faire exceptionnels. Comme tous les responsables éveillés de sa génération, devenus des cibles  privilégiées, il fut emprisonné, puis relâché durant la période transitoire de cessez-le-feu, indique Mr Mustapha Hassani, frère du Dr Aek Hassani. Son domicile parental a été le cadre d’une rencontre entre les représentants militaires du FLN et des Officiers français pour conclure la paix définitive des deux communautés. Après l’indépendance, il était député à la première Assemblée Constituante aux côtés de feu TAYEBI Larbi et d’autres ténors de la révolution et c’est lui qui a donné plus d’ardeur, pour contribuer à l’avènement d’une jeune nation tournée vers le progrès et la construction. Après son mandat, et fier d’avoir accompli son devoir national, il se retrancha sur les bords de la Mekerra, pour s’occuper de sa cellule familiale. Atteint d’une maladie, il demeura chez lui au milieu de ses deux garçons et ses deux filles, pour résister dans la discrétion à la douleur, et c’est dans la nuit du 3 Octobre 2000 que le prestigieux et inoubliable ZOUAOUI, rendit l’âme pour se séparer définitivement de ce monde. Il décéda le 3 octobre 2000 à Sidi Bel-Abbès à l’âge de quatre-vingt ans. Il fut ainsi l’une des cheville ouvrière des manifs d’octobre 1961 à Paris. Figure marquante du mouvement nationaliste algérien, le défunt a été identifié par la DST, le jour de son arrestation le 10 novembre 1961, sous le nom de code de ‘Maurice’ comme étant «le chef des opérations du FLN sur l’ensemble du territoire de la France métropolitaine» et sous le commandement duquel «toutes les décisions cruciales concernant l’organisation des manifestations des 17-20 octobre 1961 ont été prises par le comité dit des quatre». Quant a notre confrère Abbed (La Voix d’Oranie), il signala d’autres éléments lors d’une  commémoration de la journée du 17 octobre à Sidi Bel Abbes. Ce fut là une autre source que nous avons exploité.

images

Sa famille formée de militants nationalistes qui a eu le privilège de recevoir chez elle, au quartier mythique de Graba, de grandes figures du mouvement national (ulémas, responsables politiques…) à l’image du cheikh Abdelhamid Ben Badis et Hamou Boutlelis, cette personnalité hors pair, de formation universitaire (facs d’Alger et de Toulouse), s’est illustrée par un itinéraire politique particulièrement riche de son vivant pour être à l’origine de la création, à Sidi Bel-Abbès, des premières structures du PPA (Parti Populaire Algérien) et de l’OS (organisation secrète) ainsi que de la formation des cellules de militants qui vont constituer plus tard les éléments fondateurs du CRUA à l’échelle régionale. Mais c’est surtout en France, où il est parti parachever ses études universitaires, qu’il n’aura de cesse de poursuivre son action militante dans la clandestinité la plus totale et d’assumer, à ce titre, des responsabilités importantes à des échelons divers de la fédération FLN, parmi lesquelles celle de chef de la wilaya 36, région de Marseille, avant d’être appelé à Paris à la tête de la cellule de l’information du comité fédéral et diriger ensuite le fameux réseau qui portait son nom. Pour de nombreux historiens algériens et étrangers, Zouaoui Mohamed est reconnu comme étant le chef suprême du FLN en France et l’un des principaux artisans des manifestations des 17-20 octobre 1961 à Paris. Un précieux ouvrage consacré à ces douloureux évènements par deux chercheurs britanniques, Neil MacMaster et Jim House, sous le titre «Paris 1961 – Les Algériens, la terreur d’Etat et la mémoire», nous apporte le meilleur éclairage qui soit en ce qui concerne «le rôle de ce meneur d’hommes qui, des années durant, sous le pseudonyme de Mustapha le noir, tourna en dérision toutes les polices de France réunies, en particulier la DST…» Dans leur analyse, les deux éminents historiens n’ont pas manqué en effet de donner des détails précis sur le rôle des structures et acteurs impliqués dans l’organisation de ces manifestations parisiennes» (…) et d’en arriver à la conclusion que Zouaoui Mohamed, en sa qualité de responsable fédéral résidant en France, «était l’unique source de contrôle de toute l’action du FLN en France métropolitaine…» et la cheville ouvrière des manifestations en question, manifestations qui s’achevaient, souligneront-ils, «par l’une des répressions les plus sanglantes de l’histoire européenne moderne».

URL courte: http://lavoixdesidibelabbes.info/?p=55541

Posté par le Oct 16 2014. inséré dans ACTUALITE. Vous pouvez suivre les réponses de cet article à travers le RSS 2.0. Vous pouvez aller à la fin et répondre. Le Ping est actuellement interdit.

106 Commentaires pour “Répression du 17 Octobre 1961, un colloque au Sénat Français et une pensée au Bel-Abbésien Zouaoui M. « Mustapha le noir ».”

  1. Mémoria

    Quel est le programme de la commémoration du 17 octobre 1961 à Sidi Bel Abbès prévu par les autorités locales si nous savons que le chef pour un temps de la fédération de France du FLN,feu Zouaoui Mohamed, est enterré dans cette ville,…la sienne ?

    • OUERRAD en squatteur

      aucun programme , meme celui prevu prevu par les oumadaa scouts a ete annule faute de moyens ,ZOUAOUI et SIDI BEL ABBES meritent mieux .MOUSSIKA ,MUSTAPHA LE NOIR RABI YARHMEK WE WESSA3 3ALLIK AJROUKA RINDA ALLAH ……… LIRE la FATIHAH sur son ame suffit amplement , il n a jamais demande de protocles , ses dernieres annes vecuees chez lui , ont suffit pour faire de lui une REFERENCE pour nous autres citoyens de SDI BEL ABBES .

      • MADANI

        MR ouerrad moussika d’elgraba je connais c’est lui mustapha le noir ? il est de la famille baghdad biti et ghani et du docteur zouaoui ? je crois

        • OUERRAD en squatteur

          LES MOUSSIKA c est tout cela et plus avec comme cerise sur le gateau :la MODESTIE Les ZOUAOUI c est toute l HISTOIRE de SIDI BEL ABBES d el AMARNAS aux GRABAS en passant par la MEDECINE a SIDI BEL ABBES il va falloir faire un listing des ZOUAOUI MEDECINS et le comparaitre a celui de leurs aieux CULTIVATEURS mais meme medecins ils sont restes HU?BLES comme leurs AIEUX .

  2. MADANI

    Je n’ai jamais entendu parler de ce héros belabbésien pourquoi on l’appelle mustapha le noir ?

    • OUERRAD en squatteur

      MUSTAPHA le noir , c est en references a ses sorties surtout la nuit aupres des militants de la cause nationale .HUMBLE .MODESTE .toujours bien dans son corps et sa tete c est comme cela quie je garde son IMAGE .

    • OUERRAD en squatteur

      c etait l ami intime de feu BOUNAGA belahouel RABI YARHAMHOUM .inseparables

  3. Mémoria

    Un lecteur
    27 août 2011 – 14 h 42 min
    @ « On ne fabrique pas l’histoire,on l’a fait! »
    Nous attendons depuis mars 2011 « votre » 2ème partie de l’article sur Mustapha le Noir qui remettez en cause le rôle exclusif et déterminant de Mohamed Zouaoui alias Réseau Maurice dans la réussite totale de l’opération des manifestations du 17 octobre 1961,malgré la trahison de Younsi Abdellah du FLN de Marseille que commandait notre Héros Si Zouaoui en 1959 ! L’Historien émérite Mohamed Harbi a accusé Ali Haroun d’avoir occulté (Pourquoi?) le rôle essentiel de Zouaoui Mohamed en tant que chef exclusif des opérations FLN en France pendant la dite période sous le nom de réseau « Maurice »!

    • KM

      Mon ami l’observation est de taille. L’histoire refait toujours surface Prends soin de toi. Mes amitiés

      • Mémoria

        @KM,
        Merci Si Mohamed ! Nous aurions bien voulu être « tracté » par nos historiens sur la question de la réhabilitation de Si Zouaoui Mohamed alias « Le Noir » alias Maurice,avec comme option le déménagement de sa dépouille vers le cimetière des martyrs de Sidi-Bel-Abbès comme cela s’est toujours fait d’Alger à El Alia…
        Pour rappel à Faty,Si Zouaoui Mohamed alias Le Noir avait pour nom de code « Maurice ».Ma rencontre avec lui fût aussi mystérieuse que son goût du secret et l’histoire de sa vie qu’il termina de façon très humble.Vers le début des années 7O,j’allais de temps en temps prendre un café avec un copain soit au Chantaco ,soit à la Soumam,je ne me rappelle pas exactement.J’avais remarqué cet homme très stylé et bien habillé avec de grosses lunettes de vue mais foncées à double foyer si ma mémoire est encore faillible…Je crois aussi qu’il fumait cigare de temps en temps.De type européen,j’ai compris bien des décennies plus tard qui il était au niveau historique et je regrette qu’il soit décédé mais Allah en a voulu ainsi! J’ai su aussi pourquoi on l’appelait Maurice;il n’était ni noir ,ni basané et bel homme. J’avais remarqué aussi qu’il était toujours seul sous son manteau de marque en hivers et j’ai gardé de lui l’impression que ce n’était pas un homme comme les autres.Assis,il était très calme et son regard…ne regardait personne même si on le sentait vigilant !
        Avec le recul et le temps,je crois qu’il gardait des secrets et se sentait surveillé ! J’étais jeune et curieux en observant les gens mais cet homme faisait aussi peur…par son silence !
        Des décennies plus tard,j’ai su qui il était réellement !
        La Fédération de France du FLN fût une organisation si secrète et efficace surtout au niveau du cloisonnement de ses groupes de choc et de ses militants en France que les historiens occidentaux et des dizaines de thésards français et d’origine immigrée en ont fait la problématique de leurs recherches!
        Sinon comment comprendre ce miracle de l’Histoire et ses mystères lorsque je constate que « Mustapha le noir » qui fût le chef des opérations du FLN en France et basé à Paris n’ait jamais rencontré et connu mon défunt père qui fût un militant actif de cette même fédération de France du FLN Région Est(Moselle),….même pas à Sidi Bel Abbès après l’Indépendance où ils vécurent et sont sûrement enterrés dans le même cimetière…???
        ALLAH YARHAM CHOUHADAS !

        • MADANI

          IL fréquentait le café LA SOUMMAM ou café ALBA avec les belabbésiens ouled assourra ses amis

        • Mme CH

          Merci Mr Mémoria pour ce témoignage qui ne fait que prouver comme l’a souligné notre Historien Mr Karim 10 -(que je salue chaleureusement, c’est vrai qu’il se fait rare, ces derniers temps) – votre « engagement pour la mémoire (Mémoria) mais aussi pour l’Histoire »…..!!!!

          Au lieu, de dénoncer les crimes atroces contre des manifestants orchestrés par Papon qui a eu un chèque en blanc comme on a pu le lire de la part de son gouvernement, NON, ils veulent en plus nous étouffer et nous transformer en Entendants-Sourds et Voyants- Aveugles….!!! Alors qu’en France tout se fait pour entretenir le « devoir de mémoire », y compris des Stèles érigées à la gloire de l’OAS pour la réhabilitation de cette organisation terroriste…!!!! Quel monde…!!! Faites ce que je dis mais ne faites pas ce que je fais….!!!!

          Pourtant le calendrier des commémorations en France est bien rempli et bien garni, voyons voir par curiosité (sans classement):

          – Le 14 juillet : fête nationale
          – Appel du 18 juin 1940 du Général De Gaulle (2006)
          – Journée nationale du 8 mai : célébration de la victoire des alliés sur l’Allemagne nazie, qui coïncide chez nous avec les massacres de Sétif, Gulema Khaerrata…etc….
          – Le 11 novembre : commémoration de l’Armistice de 1918
          – le 5 décembre (2003) : cérémonie en hommage aux « Morts pour la France  » dans la guerre d’Algérie..
          – Dernier dimanche d’avril : journée nationale de la Déportation-1954
          – Hommage aux morts de la guerre d’Indochine (2003)
          – Deuxième Dimanche de mai: Fête de jeanne d’Arc (1920)

          Et regardez ces deux dates très révélatrices du sens du devoir de mémoire en France:

          – Le 16 juillet (1995; instauré par François Mitterrand) : cérémonie en hommage aux victimes des persécutions racistes et antisémites de l’Etat français et d’hommage aux Justes de France- l

          – Le 25 septembre (2003) : cérémonie d’hommage aux Harkis

          N’est elle pas belle la vie….??!!!!

          En plus, il y a les dates des journées de la mémoire pour l’éducation civique

          – 27 janvier – Journée de la mémoire de l’holocauste et de la prévention des crimes contre l’humanité
          – Avril – Journée nationale du souvenir des victimes de la déportation
          – 10 mai – Journée de commémoration de l’abolition de l’esclavage
          – 22 octobre – Journée de la commémoration du souvenir de Guy Môquet et de ses 26 compagnons fusillés

          Vous avez peut être remarqué que plusieurs dates de commémoration sont récentes….!!!!! C’est très riche, et il y a d’autres dates que j’ai peut être oublier…..!!! Mais les algériens n’ont pas le droit de rendre hommage aux Morts du 17 Octobre 1961….ni parler des atrocités qu’ils ont subi, c’est ça , l’information doit toujours circuler dans le sens du courant de l’ex-néo-colon, sinon on est accusé de tous les maux-mots…!!

          Et Notre Devoir de Mémoire à Nous et Notre Education Civique, qu’est ce qu’on en fait….???? Pôvre de vous…!!!

          • Albarracin de Sidi Bel Abbés

            @Mme CH

            Je vous rends justice, la France n’est pas avare de dates multiples de commémorations, qui pour l’essentielle rendent hommages aux sacrifices et victimes des uns et cent conflits qui jalonnent l’histoire de France! Mais il est un « mais « dont nous devons prendre en considération!
            L’hommage aux victimes , n’entrainent pas un débat permanent et des rappels incessants sur les crimes commis par les nazis….c’est à dire par les allemands dont nombreux ne partageaient pas la folie meurtrière de Hitler..L’évocation .entourent des moments précis qui s’ouvrent et qui se ferment selon des calendriers précis , qui rassemblent souvent des compagnons d’armes , des survivants….des familles , et ou des corps constitués régiments , assocaitions d’anciens combattants etc…
            Si la VSBA , s’avère être un porte voix pour annoncer une réunion d’anciens combattants ou pour rendre compte d’un hommage particulier à un héros national ou local , rien que de plus naturel! Car la VSBA engage sa raison d’être d’informer un public sur des évènements et des manifestations ..qui engagent la responsabilité des représentants de la puissance publique!..;
            En revanche si les intervenants nombreux sans légitimité particulière utilisent ce média comme mode de communications pour dénoncer les exactions , les injustices, les dérives, d’une puissance étrangère c’est l’ensemble de son peuple qui se trouve mis en accusation,!
            Alors m^me que ces intervenants écrivent sous le couvert de l’anonymat, pseudos etc…..
            Nous sommes donc loin d’un travail de mémoire , mais bien souvent d’un soupçon de manipulation à des fins partisanes !
            Vous être trop intelligente pour ne pas saisir les nuances entre informations et manipulations!

            • Mme CH

              Mr Albarracin salam, politesse oblige… !!! Malgré votre grande finesse vous ne m’avez pas convaincue …!!!

              Alors, est-ce que vous pouvez m’expliquer pourquoi la France ne veut pas demander pardon aux algériens comme l’a fait l’Allemagne pour ces victimes (même si maintenant on connait mieux les dessous-dessus des deux guerres mondiales et leurs acteurs principaux qui avaient grand intérêt pour qu’elles durent. Eh oui, l’arnaque de la Palestine était en jeu…); pourquoi, la France a attendu l’année 2003 pour instaurer une date commémorant les Harkis (les traîtres), pourquoi des stèles s’érigent ici et là pour réhabiliter les terroristes de l’OAS depuis la venue de sarko et Hollande, pourquoi le musée sur l’Histoire de la France et de l’Algérie, qui devait ouvrir en 2015, a été transformé en centre d’art contemporain, par Mr Le maire de Montpellier (proche de Manuel Valls et le « vénérable » de sa loge maçonnique)…et mille et une questions encore….????
              .
              Si vous le dites je suis trop intelligente pour savoir que vous êtes trop intelligent pour tourner autour du pot sans jamais mettre le doigt dedans….!!!!
              Quant aux Maîtres avérés de la manipulation, vous les trouverez ailleurs….!!! Vous savez où….????

              Cordialement…!!!

              • Albarracin de Sidi bell abés

                Mme CH

                Par politesse et galanterie, j’ai la faiblesse de ne pas bouder les interpellations qui me sont adressées. Dans ce jeu de rôle, vous aurez toujours quelques longueurs d’avances et aussi l’art et la manière d’une artiste dont il nous faut bien reconnaitre un certain talent !
                Les vertueux professionnels, s’entourent généralement d’une équipe évoluée, formée, avec toujours un ou une leader ! Un objectif…. Une évaluation….
                A l’évidence vous ne nous confierez pas la nature des objectifs que vous poursuivez qui au demeurant ne me regarde pas ! Quant à l’évaluation de ceux-ci, c’est je vous l’avoue le cadet de mes soucis ! J’ai eu la faiblesse de penser, que la VSBA , s’adressait sans distinction à tous ceux et toutes celles pour qui l’avenir et l’animation de cette ville s’avéraient une passion , que les mémoires et les regards pouvaient se conjuguer pour des contributions modestes mais sincères ! A l’évidence, les passions partisanes, légitimes par ailleurs, entretiennent un climat qui nuit à la sérénité de nos échanges !
                L’Algérie est un Etat indépendant, émancipé, moderne, mais nous partageons entre les deux rives, une part de responsabilité vis-à-vis d’un peuple qui demeure pour l’essentiel des fils et des filles d’une même terre, peut être d’un destin commun ! Mais, nos esprits demeurent libres ! L’Algérie aura un grand rôle à jouer dans l’avenir, à mi chemin entre l »Afrique noire et l’Europe , cette situation stratégique lui confère une responsabilité de premier plan !
                Nous ne pouvons être insensibles aux prises de positions géo politiques, de cette partie du monde, et en même temps nous devons nous émouvoir des risques toujours présents et potentiellement élevés !
                Aussi, s’interroger en permanence sur le pourquoi du comment nous expliquer ce qui aurait pu être si si si en 1961 ????ou en 1830 ???
                Nous sommes aujourd’hui , ici et maintenant avec des données géo politiques de l’année 2014 ! Le pragmatisme n’est pas un défaut, ni une qualité , mais une nécessité !
                Salutations

                • Mme CH

                  Pour que Mr Albarracin me réponde à cette heure-ci, c’est que ça doit être très important…..!!!!! Très bien, ça valait la peine…!!! Je vous ai compris (mais pas comme a dit De Gaulle)…!!! Effectivement comme vous dites et comme on le sait, l’Algérie a un grand rôle à jouer au présent et dans l’avenir, à mi chemin entre l »Afrique noire et l’Europe , cette situation stratégique lui confère une responsabilité de premier plan…!!!! Mais, pour cela, il ne faut pas la mettre entre le marteau et l’enclume puis lui demander de s’embourber dans des marécages plein de crocodiles qui veulent manger les Hommes…!!! Si vous voulez que l’Algérie joue convenablement son rôle, il ne faut pas la déstabiliser, profiter de la situation pour la dépouiller et s’ingérer dans ses affaires…à travers les satellites géostationnaires et les relais des orbitons sur place..! On le sait, si la France perd l’Algérie, elle perdra toute son emprise sur le Maghreb et l’Afrique, alors comme vous dites soyons pragmatique, d’accord, mais comme deux peuples souverains….sans les nostalgériques qui pleurent toujours le paradis perdu….!!!

                  Une bonne chose que vous devez vous émouvoir des risques toujours présents et potentiellement élevés dans la région, comme tous les algériens d’ailleurs, mais pour cela, il faut combattre la pieuvre du mal qui est à l’origine de tous les maux même en France, au lieu de la caresser au sens du poil….!!!!
                  Et surtout, n’utilisez plus le peuple algérien pour combattre l’impérialisme ou la mondialisation comme le faisait le PCF jadis tout en étant contre l’indépendance de l’Algérie….!!!

                  Au fait, Mr Albarracin, qu’est ce que vous entendez par  » nous partageons entre les deux rives, une part de responsabilité vis-à-vis d’un peuple qui demeure pour l’essentiel des fils et des filles d’une même terre, peut être d’un destin commun !.. »?????

                  Moi j’ai toujours pensé qu’il y avait deux peuples…!!!

                  « L’homme n’était pas destiné à faire partie d’un troupeau comme un animal domestique, mais d’une ruche comme les abeilles. » ( Emmanuel Kant)

                  Merci pour votre galanterie…..!!! Faites de beaux rêves.

      • Mémoria

        Pour perdurer dans la rubrique…et éviter les dérapages hallucinatoires …!

        Mr Kamel Bouguessa Maître de conférences à l’Université d’Alger participe dans El Watan du 19 octobre 2014 à l’écriture de l’histoire de ces journées fatidiques d’octobre 1961 sur deux pages du quotidien national sous le titre « La formidable explosion de l’émigration invisible,3ème partie et fin » ». Et je note deux passages entre guillemets:
        « Dans un numéro des Temps Modernes de novembre 1961 saisi par les autorités françaises,ce dernier cite le chiffre des victimes:L’inspection générale de la police estime à 150 le nombre des tués.Côté FLN ,deux évaluations sont fournies par la même Fédération de France du FLN: l’une cite un chiffre de 28000 manifestants tandis qu’un rapport anonyme signé …..Maurice nous donne 40000 manifestants »
        Deuxième passage: »Malgré le rapport indéniable du…. livre de Ali Haroun et quelle que soient les divergences qui ont opposé cette partie de la Fédération à d’autre éléments(De la même Fédération?) de France comme Mohamed Harbi (Militant et historien originaire de Skikda) qui leur reproche une certaine partialité,il reste que le dossier du 17 octobre 1961 reste incomplet et de nombreux silences l’entourent selon le Dr Bouguessa qui confirme qu’on ne retrouve pas les buts réels de la manifestation,son plan et l’organisation 1 de ses itinéraires , les vrais slogans indiqués par l’organisation du FLN ,enfin les rapports entre la Fédération et les autorités du FLN à Tunis… !?!? !!!

        Revenons aux deux sources de la Fédération de France du FLN! Où est passé le rapport Maurice et pourquoi feu Zouaoui Mohamed alias Mustapha le Noir alias…. Maurice ,le chef opérationnel et véritable stratège des manifestations du 17 octobre 1961, a-t-il été occulté par Ali Haroun dans ses mémoires comme l’a déjà confirmé l’historien Mohamed Harbi qui relève de façon implicite un centralisme négatif au niveau de la Fédération de France du FLN ?
        Mohand Akli Benyounès,ancien chef de la région Est de la Fédération de France du FLN et Pdt de l’association éponyme sise à Alger aujourd’hui rendrait service pour l’écriture de l’Histoire de cette Saga française du FLN aux historiens comme les Docteur Bouguessa Kamel et Dr Karim Ouldennebia des universités d’Alger et de Sidi-Bel-Abbès.
        Mr Mohand Akli Benyounès n’aurait jamais pu transiter clandestinement la frontière allemande sans le sacrifice des militants anonymes du FLN !
        Fraternellement !

        • KM

          Puisse cette importante observation lue par nos lettres versés dans la réhabilitation de l’histoire locale qui est vitale pour la construction de la pyramide de l’HIstoire Nationale Mon bonjour à toi et tes chers proches

          • Mme CH

            Salam Mr Mémoria…!!! Vous avez vraiment posé une question pertinente: pourquoi Ali Haroun qui n’était que le trésorier de la Fédération de France du FLN et j’ajouterai ami de certains déserteurs de l’armée française et du PCF, a occulté la mémoire et le rapport de feu Zouaoui Mohamed alias Mustapha le Noir alias…. Maurice ,le chef opérationnel et véritable stratège des manifestations du 17 octobre 1961….??? Les historiens doivent trouver des réponses et surtout les acteurs qui sont encore vivants, mais en attendant, dans ma petite cervelle d’autruche, il y a plusieurs questions qui la tarabustent:

            Mr Zouaoui aurait-il écrit dans son rapport des vérités (graves) qui gênaient certaines personnes ou parties….???
            Mr Zouaoui faisait-il de l’ombre à certains chefs de la dernière heure…???
            Y-a t-il eu de la récupération de la part de certains Oursons en peluche…???
            Mr Zouaoui, était-il de la même couleur que certains dirigeants et partisans du mouvement de protestation…???

            Ou, tout simplement parce que Mr Zouaoui était belabbésien et non pas….??? ça serait vraiment débile, mais qui sait…???

            Pourquoi, il a été vendu par Younsi Abdellah du FLN de Marseille et ce dernier qu’est-il devenu……..????

            En tout cas, à chaque fois, je découvre que c’est la connivence qui a aidé l’ex-néo-colonisateur à bien voguer en Algérie…!!!

            Mes Respects Grand Frère..!

        • HBF

          Je suis bien attentif a ce rythme du débat qui nous fait découvrir des parties cachées par des acteurs qui ne lisent pas la presse électronique

    • Mme CH

      Ah! Traitrise qui ne veut pas lâcher certains…!! Ou ce sont eux qui ne veulent pas la lâcher…..???
      Mr Mémoria a cité Mr Ali Haroun, cet ex dirigeant de la Fédération de France du FLN, a présenté le 13 octobre 2011, à Alger, une série d’archives numérisées des manifestations du 17 Octobre 1961 (peut être pas toutes..), remises aux Archives nationales algériennes. Parmi ces documents : des témoignages de manifestants, la déclaration du Groupe de policiers républicains français ayant condamné les comportements de leurs collègues ou encore des rapports du Gouvernement provisoire de la République algérienne. En voici des Extraits (Par Mélanie Matarese le 14 octobre 2011)
      1- « Pourtant dès janvier 1961, le Procureur de la république, les juges connaissaient par les plaintes que nous, avocats du collectif FLN, nous déposions tous les jours les lieux de torture en plein Paris, les sévices atroces qu’enduraient ces hommes enfermés dans des caves pendant des dizaines de jours pour certains, frappés à coups de poing, à coups de pied sur tout le corps, puis attachés sur des carcasses de portes avec des fils électriques, subissant le supplice de l’eau (…) Pas un juge, pas un procureur n’a pas fait une descente sur les lieux pour arrêter ces tortures, organisées par la police et les harkis sur les ordres du préfet de police Papon, fidèle à lui-même. (…) » (Nicole Rein, avocate au barreau de Paris)

      2-« Policiers et inspecteurs des fouilles constamment sans cesse procèdent à des « tabassements », enlèvent nos frères en pleine nuit, procèdent à des méthodes employées en Algérie. Rentrent nos frères dans des abris pendants mois sans avoir à peine à manger et à boire. » (Compte-rendu du ministère de l’Information, GPRA)

      3-« A Saint-Denis, à Aubervilliers, et dans quelques arrondissements de Paris, des commandos formés d’agents des Brigades spéciales des districts et de gardiens de la paix en civil « travaillent à leur compte », hors service. Ils se répartissent en deux groupes. Pendant que le premier arrête les Algériens, se saisit de leurs papiers et les détruit, le second groupe les interpelle une seconde fois. Comme les Algériens n’ont plus de papier à présenter, le prétexte est trouvé pour les assommer et les jeter dans le canal, les abandonner blessés, voire morts, dans des terrains vagues, les pendre dans le bois de Vincennes. Dans le XVIIIe, des membres des Brigades spéciales du troisième district se sont livrés à d’horribles tortures. Des Algériens ont été aspergés d’essence et brûlés « par morceaux ». Pendant qu’une partie du corps se consumait, les vandales en arrosaient un autre et l’incendiaient. Ces quelques faits indiscutables ne sont qu’une faible partie de ce qui s’est passé ces derniers jours, de ce qui se passe encore. Ils sont connus dans la police municipale. Les exactions des harkis, des Brigades spéciales des districts, de la Brigade de agressions et violences ne sont plus des secrets. Les quelques informations rapportées par les journaux ne sont rien au regard de la vérité. Il s’agit d’un impitoyable processus dans lequel on veut faire sombrer le corps de police. » (Déclaration d’un groupe de policiers français)

      4- « Je me suis dirigé en direction de la Seine et je suis descendu sur le quai. Là, il y avait une vingtaine de policiers en tenu et il y avait deux autres frères avec eux. Ils nous ont dit : «Les mains en l’air » et quand ils sont arrivés vers moi, ils m’ont frappé avec leur bâton et la crosse en même temps ils tabassaient es autres frères. Quand je suis tombé, deux d’entre eux m’ont pris par les mains et les pieds et m’ont jeté à la Seine. C’était vers 9h10, en face du jardin Notre-Dame. Ils n’ont pas jeté les deux autres frères mais les policiers ont cogné la tête d’un d’entre eux contre un arbre. Sachant nager, j’ai réussi à m’en sortir et je me suis perdu par la suite dans le quartier. Heureusement que deux frères m’ont trouvé et ils m’ont donné des habits et fait un pansement. » (Témoignage de Ahcène Boulanouar, le 22 octobre 1961)

      Merci Mélanie…!!!!

  4. Mme CH

    Un autre épisode de barbarie commis par la France coloniale, par contre la néo-coloniale, elle a inventé d’autres moyens…..!!!!

    L’historien Emmanuel Blanchard dans « La police parisienne et les Algériens (1944-1962) », restitue les résultats d’une longue enquête sur la police parisienne. Il montre comment, de 1947 à 1958, la préfecture de police, en réponse à ce qu’elle perçoit comme le « problème nord africain », constitue, de façon non encore publique, des unités ciblant spécifiquement les Algériens. Alors que la guerre d’indépendance algérienne s’étend à la métropole en 1957 et 1958, les forces de police s’engagent dans une politique « d’élimination des indésirables ». A l’automne 1961, le préfet Maurice Papon obtient du gouvernement un véritable « chèque en blanc » pour démanteler le FLN et mener une bataille qui débouchera sur la perpétuation d’un massacre colonial au cœur de Paris, le massacre du 17 octobre 1961. Cette enquête historique inédite est précieuse en ce qu’elle permet de réinscrire ce déchaînement de violence exceptionnel dans des généalogies plus longues. En faisant la socio-histoire de l’institution policière et de ses liens avec le gouvernement, en restituant le rôle de Maurice Papon et la responsabilité très claire de Michel Debré et du Général de Gaulle, on voit réfutées les thèses d’un gouvernement politique dépassé, ou celle d’une simple « crise » au sein de la police….. »

    « Pour que les rafles au faciès dégénèrent en quasi-« pogrom », il a fallu que se mêlent, de façon en apparence paradoxale, les encouragements de la hiérarchie et l’insubordination d’agents subalternes que leurs encadrants laissèrent souvent seuls pour ne pas avoir à les sanctionner. Ces brisures dans la chaîne hiérarchique et cette forme de démission temporaire des autorités policières, qui savaient pouvoir compter sur leurs agents pour que le seul objectif qui valait à leurs yeux – arrêter le maximum d’Algériens afin que force reste à la « loi » – soit atteint, donnèrent la possibilité à chacun des policiers d’utiliser toute la gamme des moyens en sa possession pour gagner la bataille engagée contre le FLN.
    Cette enquête ne permet pas de savoir comment les agents s’accommodèrent individuellement de ce chèque en blanc. C’est pourtant au niveau des groupes de référence professionnels (la brigade, l’unité, les quelques collègues habitués à « marcher » ensemble…) que se jouèrent les ajustements, les processus d’alignement] (dans la violence effrénée ou, plus rarement semble-t-il, dans une certaine retenue) et l’ensemble des micro décisions qui donnèrent à ce massacre – proche par ses caractéristiques de certains de ceux perpétrés en Afrique du Nord ] – les contours qu’on lui connaît.
    Si des policiers plus nombreux avaient répondu au relâchement des contraintes qui pesaient sur eux autrement que par une forme d’hyper- conformisme aux attentes de l’institution, le 17 octobre aurait pu n’être qu’une gigantesque rafle aux mailles trop lâches pour permettre l’arrestation des 12.000 Algériens interpellés ce soir-là…… »

    Hommage aux oubliés de la Seine, même si une couleur de l’arc en ciel était dominante, ce sont des Algériens….!!!!

  5. Claude.B

    Bonjour ,

    La rédaction du journal ne manque sûrement pas de sujets intéressants et nouveaux ,je m’interroge donc sur la parution de cet article 3 fois sur les trois dernières années?
    Désir d’informer simplement ? ou de procurer une tribune ouverte sur le monde entier , à ceux qui sauront l’utiliser dans d’interminables monologues toujours orientes pour aller bien au delà de la simple information et du débat .
    Cordialement .

    • Albarracin de Sidi Bel Abbés

      @Claude
      Vous relevez la propension récurrente à un rappel quasi permanent de nos amis blogueurs sur la période historique et cruelle de la révolution du peuple algérien, qui a abouti non sans sacrifices à l’indépendance de l’Algérie !
      A l’évidence et on peut le comprendre, les psychologues algériens, ne peuvent se permettre d’attirer l’attention de leurs concitoyens sur les conséquences néfastes d’une telle fixation mentale récurrente qui n’est pas sans conséquences pour affronter l’avenir, et gérer au mieux ce que le présent exige comme attention et mesures pragmatiques !
      Les défis actuels exigent imaginations et volontés de faire !
      L’évocation du passé justifie aussi le rappel des devoirs inachevés !
      Pour les Habitants de Sidi Bel Abbés, les défis à relever, sont suffisamment nombreux et complexes, ils exigent opiniâtretés, imaginations, mobilisations, propositions, repérages des lignes de faiblesses et des atouts de la ville et des environs …! Inventaires des moyens. Partage des responsabilités, Programmes et calendriers des réalisations à promouvoir !
      Etablir les priorités ! Certes c’est une autre forme de défis, qui ne se racontera pas dans les livres d histoires ! Les engagements citoyens resteront dans l’ombre… !
      L’anticolonialisme, utile dans ses attendus, et ses conséquences supposées ou réelles ne dédouane en rien l’Algérie désormais souveraine ! Le pétrole oriental, utile au développement du producteur et du consommateur est une rente condamnée ! Le développement industriel exige des partenariats nombreux !
      L’influence spirituelle, un atout pour comprendre la complexité de la nature humaine ! Incontournable !
      Notre nature non arabe, nous limite dans nos tentations d’intervenir sur des questions de gestion de la ville, ou d’aménagement du territoire, ou de suggérer des projets divers !
      Il nous reste à formuler le souhait que les Bels – Abbésiens réussissent !
      Cordialement

      • Claude.B

        @Albarracin,bonjour ,
        Oui ,je pense sincèrement que s’il est indispensable de commémorer certaines dates et d’honorer les hommes et femmes aujourd’hui disparus ,s’étant distingués au cours des conflits ,il est selon moi hautement salutaire de vivre pleinement le présent pour envisager le futur .
        Comme j’ai déjà eu l’occasion de le dire ,il semblerait que l’horloge se soit arrêtée à un moment de l’histoire de ce pays . Tout parait figé .
        Monsieur Kamel Daoud ,écrivain et journaliste Algérien vient de recevoir le prix littéraire François Mauriac pour son dernier roman ,en début de mois .
        Doit on attendre qu’il ne soit plus de ce monde pour l’honorer ? Sa valeur littéraire serait elle négligeable ?
        Personnellement j’aime beaucoup cet écrivain et j’aurai souhaité pour lui la reconnaissance de son pays ,aussi .Cela aurait témoigné ,à mon sens ,de cette volonté d’aller de l’avant ,de rompre les chaines qui ligotent un pays à son passé .
        Cordialement .

      • Imène

        Ah…nous voilà Albarracin ! à contouner l’incontournable où l’art de botter en touche en tentant de dévier le débat : Non , non et non !  » Notre nature non arabe ..nous limite  » rien à avoir , tout faux ! Le problème ne se pose pas en ces termes ya si Albarracin ! avant d’être français , arabe , américain..on est avant tout des êtres HUMAINS , nous appartenons à la même , à la grande famille de l’humanité ..et en tant qu’humains nous dénonçons naturellement l’abject , la barbarie ,( et tout ce qui peut nuire ou porter atteinte au caractère sacré de la vie humaine ) nous aimons aussi naturellement la justice , la paix , l’équité , la liberté ( et toutes ces belles notions qui font le bonheur des hommes et les rendent meilleurs .) Albarracin , lorsque vous avez en face de vous deux gamins qui se battent , vous intervenez pour les séparer , si vous voyez que l’un deux est plus costaud et qu’il veut démolir son rival , et l’achever même à terre ..sauver le plus faible devient alors une obligation MORALE ( assistance à personne en mauvaise posture , on va dire ) et au besoin en administrer une petite correction au petit  » héros  » ..Lorsque des jeunes français ( d’origine maghrébine , en mal de vivre , en mal de tout..) se livrent à des actes de vandalisme , pillage sur les biens d’autrui , ou se mettent à conspuer l’emblème ou la marseillaise ( quelque soit la raison ) c’est inadmissible , condamnable , il faut les arrêter , les traduire devant la justice ..et c’est normal . .et lorsque la police du prefet papon se défoule sur des manifestants pacifiques par une repression des plus sanglante ( tortures , exécutions arbitraires , ou carrément balancés ds la seine …) qui a fait plus de 200 morts et 10 000 arrestations ..il faut avoir juste le courage , l’honnêteté intellectuelle , le sens HUMAIN , de dire NOOOOON ! pas plus Albarracin , je vous assure pas pas plus !..salem .

        • Albarracin de Sidi Bel Abbés

          @Imène

          Bonsoir, Je saisis parfaitement que l’on puisse vous décevoir, si on ne s’associe pas jours apres jours, semaines aprés semaines mois aprés mois, années aprés années à la récurrence des débats relatifs aux injustices sous toutes ses formes que produsent , les guerres, celles produites par des ambitions colonialles , sont à l évidence des plus injustes, des plus abjectes sans doute! Mais, s’il y a un temps pour la guerre, un temps, pour se libérer d’un occupant indésirable pour milles et une raison, Il doit aussi avoir un temps pour apprécier la victoire contre ‘un joug colonial, , d’en tirer les leçons et de mobiliser les énergies pour donner l’exemple !, Ouvert sur l’aveinir lL’objectivité , n’est pas une qualité humaine , mais la subjectivité peut être source de créativité si elle échappe aux carcans des conditionnements que sous entend les rappels permanents à ce qui a été une blessure physique, morale, collective ,et qui freinent et qui épuisent la source de la créativité, des projets et de leurs mises en oeuvres!!
          Le besoin de dénoncer, ce qui est injuste , insupportable , à eu son temps, la rumeur permanente des rappels incessants des injustices, occupent notre conscience! Tant que nous ne libérons pas la place de cette conscience , toute la place, nous sommes alors cannibalisés par cette rumeur du souvenir d’un passé dont nous avons les uns et les autres eu à connaitre! Pour éviter qu’il ne se reproduise ! Car nous pouvons au fond devenir des colonisateurs de consciences:, nous en servir pour assouvir des pouvoirs , pesés sur des groupes humains sensibles et fragiles! es instrumentaliser à d’autres fins que ceux présentés etc
          Lu en son temps cette réflexion que je site de mémoire!
           » Quanq deux alpinistes se lancent à l’assaut de l’himalaya , ils savent qu’au dessus de 4000 mètres tous ceux qu’ils rencontrent sont necessarements des amis! Ce que les uns et les autres étaient dans la vallée ne comptent pas ! »
          Désormais , en tant que français, et PN nous sommes de la vallée, et le peuple algérien au sommet d’une victoire d’endurance cruelle et légitime!
          Quoique nous disions, nous sommes de la vallée!
          Pour certains d’entre nous nous avons dit non en son temps !
          Faut til se vanter d’avoir eu une conscience plus lucide que d(autres ?
          Toutes et tous avaient ils les moyens, de saisir l’inéluctable ?
          Je suis sur ce point en pleine harmonie avec ma conscience !
          Cordialement

          • Jamel

            @ALBARRACIN Le plus sur est l’amitié sans politique

          • Imène

            Non , rien à ajouter ! mais vous êtes fort , trés fort ..rien à dire , ma cha Allah .. les analyses psych- socio – historiques c’est trés bien ..mais moi devant une grosse , grosse injustice , j’aimerai – avant toute analyse – lire , entendre ceci : moi , Albarracin de la sierra de Aragon de Sba , condamne avec la plus grande fermeté , et dénonce le caractère odieux de tel évènement , tel massacre, telle injustice .point barre ..car ce n’est qu’à cet  » effort  » que vous serez en parfaite harmonie avec votre conscience , avec vos amis ( es) sb1 (n ) qui vous aiment bcp ..
            mais ça , c pas demain la veille ! maaliche , l’espoir c’est ce qui meurt en dernier ! dit -on . salutations cordiales .

          • Claude.B

            Mr Albarracin,bonsoir ,
            En témoignage de l’amitié que l’on vous porte on vous demande de battre votre coulpe ,de vous excuser ,de mettre un genou en terre ,mais ce ne sera pas suffisant .On vous demandera ensuite de vous allonger au sol ,en signe de soumission .
            Drôle de conception de l’amitié que de rechercher à humilier l’autre ,qu’en serait il si on ne vous aimait pas ?
            Malsaine ,très malsaine cette démarche de votre interlocutrice !!
            Cordialement .

            • HBF

              Non Madame ne voyons pas tout celui qui détruit pareil à ceux positivant

            • Imène

              Archi faux madame ! Relisez !! citez – moi honnêtement à quel endroit , par quelle expression j’ai demandé à notre ami de se mettre à genoux , de s’allonger ..etc : vous êtes complètement à la masse Claude ! je suis choquée ..Ne m’imputez pas vos propres fantasmes vos délires , et votre mauvaise foi ,ne me prêtez des propos que je n’ai pas dits , là oui, c’est trés malsain . c’est vraiment bête et regrettable . salem.

              • Claude.B

                @imene ,
                Niveau délires je crois ne pas vous arriver à la cheville ,ne niez pas ,c’est quand même bien vous qui demandez de façon récurrente à ceux qui n’ont pas de responsabilité dans les crimes énoncés de s’excuser sous peine de ne pas être en paix avec leur conscience .
                Posez vous une seule question : pourquoi l’amitié franco /allemande a pu se sceller aussi vite ? Tout simplement parce que les uns ne demandent pas aux autres de s’excuser en permanence des horreurs commises par les nazis que l’on ne peut imputer à tout un peuple !! Maintenant si vous ne vous rendez même plus compte de la portée de vos propos et si vous préférez penser que les autres doivent recevoir vos provocations et obssessions avec le sourire et en courbant l’échine ,alors la je vous plains sincèrement .
                Cependant ,je vous manifesterai plus de respect et ne me permettrai pas de dire que vous êtes à la masse : je vous dirai simplement que votre besoin de repentance de la part de la France vous fait commettre quelques bévues et injustices à l’endroit de ceux qui continuent à dialoguer avec vous contre vents et marées dans un climat souvent délétère .
                Contrairement à nous ,qui ne pouvons qu’avoir mauvaise conscience
                Je suppose que la votre est bien évidemment en paix !
                Normal quand on ne se pose pas certaines questions ,ou lorsque l’on préfère s’abriter derrière un discours convenu .
                Vous êtes plus jeune que moi ,je vous souhaite une longue vie ,sereine et apaisée . La mienne est trop avancée pour que je perde mon temps dans des débats stériles .

                • Abbes

                  Débattre autre chose ou livrez vos impressions que de se consacrer à cette situation stérile. Un dialogue de sourds
                  Tenez bonne dame. Le monsieur de la pédagogie qui a regroupé ses anciens élèves méritent un mot Enfin je vous dit le forum n’est pas la propriété privée de x ou y

                • Claude.B

                  Bonjour Imene ,
                  Mr abbes parlait de dialogue de sourds ,il a bien évidemment raison ,et pour ne pas fatiguer davantage le lectorat je vais essayer de faire bref .
                  Si j’ai fait référence à notre différence d’âge c’était pour vous faire comprendre que vos connaissances sur cette période de notre histoire commune étaient livresques ,les miennes étaient complétées par un vécu . Les deux conjugués m’ont toujours imposé de rester prudente vis à vis de certaines affirmations ,non vérifiées ,encore à ce jour . Nier les faits n’est pas mon propos ,être dubitative sur certains oui . Avoir des doutes ,des interrogations n’est pas nier mais refuser de tout accepter en bloc Je vous rejoins sur un point ,nous sommes très différents ,de certains tout au moins . Cette expérience de la vie ,nous a convaincu qu’il était temps de vivre le présent ,comme j’ai déjà eu l’occasion de le dire maintes fois ,pour se projeter dans l’avenir . L’avenir de ce pays dépend justement de sa capacité à envisager l’avenir en ne regardant pas toujours dans le rétroviseur .
                  L’avenir de l’amitié franco algérienne en dépend aussi ,et ne pourra être scellée que lorsque l’on cessera de ressasser lle passe .
                  Certains d’entre vous on arrête leur horloge ,moi non ,je n’oublie rien ,mais j’avance dans le présent ,et heureusement sans cela ,ma vie et celle d’un million de gens se serait arrêtée en 1962 .
                  Voilà ,IMene ,je suis votre aînée ,mais pas encore sénile .
                  Comme Mr ALbarracin j’ai cru que nous pouvions débattre de tout ,sans que cela prenne de telles proportions ,c’était une erreur
                  Bonne journée .
                  .

                  • Imène

                    Bonjour Claude ,
                    Mr. abbes n’a évidemment pas raison : ce n’est pas un dialogue de sourds , du moins pas pour moi..je vous écoutes ,je vous entends et je vous comprends trés bien. Le dialogue est difficile certes , parfois dénaturé mais c’est nécessaire , c’est même une excellente thérapie !
                    Je n’ai jamais évoqué l’âge ( où cherché à en connaître celui de mes interlocuteurs (ices ) j’estime que c’est secondaire, désuet : la jeunesse , la sénilité , le bon sens , ou la déraison sont dans la tête.. comme l’empathie , l’affect , l’altruisme , la bienvaillance , ou encore la clémence et la miséricorde à l’égard de ses contemporains sont dans le coeur : On en a , on en a moins ( ou pas du tout ) ! On est ce qu’on est Claude ! ni anges ni démons ..mais des terriens , ( ennes ) des mortels ( elles ) . Salutations et bonne journée .

                • abbes

                  Je suis le forum et mon souhait est lire autre chose que faire des chorales

              • Danielle B

                @ IMENE Bonjour
                je ne voulais plus intervenir tellement ça vole bas mais vous m’obligez à le faire pour vous dire Imène que vous dépassez les bornes, dés qu’on vous contre
                oser dire à Claude quelle est à la masse parce qu’elle ose vous dire que vous avez tort???? et c’est là où je pense que votre attitude est malsaine, bête et regrettable à partir du moment où vous ne vous controlez plus, vos propos ont surement dépassé votre pensée, mais c’est quoi vote pensée au juste???? je ne le dirais jamais assez, vous exagérez les faits, vous en rajoutez , tout en occultant les propres erreurs faites par le fln pendant 8 années que ce soit en france ou en Algérie, contre les français, les Pn et même contre ceux de votre communauté, ne lisez pas qu’une seule presse, ne prenez pas pour argent comptant ce que veulent vous faire croire certaines personnes, informez vous , essayez d’élargir vos connaissances, qui apparemment ne dépassent pas les frontières et je pense que votre attitude sera non seulement plus raisonnable mais aussi plus respectueuse, à force de regarder la paille qui est dans l’oeil du voisin vous oubliez complètement la poutre qui est dans le vôtre
                ne vous donnez pas la peine de me répondre je ne donnerai pas suite à vos élucubrations qui ont bien changées depuis le début de vos interventions et croyez bien que je le regrette, comme le dit si bien Claude, heureusement vous n’êtes pas le nombril du monde, mais vous êtes surtout le cadet de nos soucis , notre vie ici bien que nostalgique est riche, intéressante ,
                cordialement et bonne journée

                • Abbassi

                  Madame commentez autres thèmes mis a part la politique. Merci

                • Claude.B

                  Bonjour Danielle ,
                  Cela fait plaisir de te lire à nouveau ,même si les circonstances de ce retour ne sont pas souriantes .
                  Je te remercie infiniment pour cette démarche amicale ,cependant ,il faut bien se rendre à l’évidence ,nous dérangeons énormément .
                  Comme je n’ai pas pour habitude de faire l’amalgame entre tous les intervenants ,ce qui serait stupide et injuste ,je pense qu’il faut faire la part des choses ,séparer le bon grain de l’ivraie,et garder à l’esprit que si certains nous détestent ,d’autres nous apprécient ,même si ce sont les premiers qui se manifestent le plus .
                  Ceux qui nous apprécient ont pris la peine de lire tous nos écrits ,et n’ont pas une mémoire sélective .
                  Quant à ceux qui ne nous apprécient pas ,tant pis ,c’est la vie ,il vaut mieux être aimé sincèrement par très peu de personnes que de vouloir faire l’unanimité quitte à se voiler la face sur la nature et la sincérité des relations .
                  Les insultes ne font jamais plaisir ,bien sur ,mais tu sais que j’ai toujours gardé mon sang froid ,car je les prends de qui elles viennent ………..
                  Amicalement .

                  • GB

                    Bonjour je vous salue et a travers vous tous nos amis(es)qui croient aux vertus de l’amitié.Trés bonne journée GB

                    • Claude.B

                      @GB,
                      Vous vous faites rare , c’est sympa de venir nous faire un petit coucou pour nous rassurer et nous réconforter .
                      Je vous souhaite une belle journée et au plaisir !
                      Cordialement .
                      Claude .

                • Imène

                  Rassurez – vous Danielle B : je ne comptais pas vous répondre ..
                  Je vous souhaite comme dirait votre compatriote , une vie sereine et apaisée , une excellente santé , bcp de bonheur in chaAllah . salam.

              • Mme CH

                Chère Imène Azzul….!!! De retour d’un voyage d’enquête en Algérie, Tocqueville écrit que « nous faisons la guerre de façon beaucoup plus barbare que les Arabes eux-mêmes […] c’est quant à présent de leur côté que se situe la civilisation. » L’objectif de la « pacification » est comme le déclare le colonel de Montagnac d’« anéantir tout ce qui ne rampera à nos pieds comme des chiens ». La politique de la terre brûlée, décidée par le gouverneur général Bugeaud, a des effets dévastateurs sur les équilibres socio-économique et alimentaire du pays : « nous tirons peu de coup de fusil, nous brûlons tous les douars, tous les villages, toutes les cahutes ; l’ennemi fuit partout en emmenant ses troupeaux ». Selon Olivier Le Cour Grandmaison, la colonisation de l’Algérie se serait ainsi traduite par l’extermination du tiers de la population, dont les causes multiples (massacres, déportations, famines ou encore épidémies) seraient étroitement liées entre elles…. »… !!! Alors qu’est ce qu’on devrait attendre de certaines voix qui prononcent des verbes comme agenouiller, humilier, soumettre…etc….??? C’est que ça fait partie de leur culture et de leur esprit colonial revanchard , « El Glayli Ma Yanssa Hazz Ktafeh » ; il ne faut pas leur ‘en vouloir ‘, les pôvres, la nostalgie du paradis perdu les étouffe jusqu’à ce jour…!!!!
                Comme tu as dit c’est bête, regrettable et très malsain….!!! Et comme elles me l’ont proposé un jour, à mon tour de dire à ces voix qu’elles doivent aller se soigner car d’une simple inflammation de la gorge on peut passer à une angine streptococcique qui doit être traités par des antibiotiques…!!! Et encore je n’ai pas parlé des autres séquelles du colonialisme….!!

                Sincères amitiés Cygnus…!!!

                • Imène

                  Salam Mme CH :
                  Je ne sais plus qui a dit : Il est difficile d’accepter la vérité , lorsque les mensonges étaient exactement ce qu’on voulait entendre ..je crois que nous sommes fondamentalement différents
                  ils ( nos amis (es ) de l’autre rive ) se complaisent dans les dénégations , le mensonge..l’arrogance ..confinés dans une espèce de  » schizophrénie intellectuelle  » je crois aussi que toute généralisation serait abusive , injuste et dangereuse ..perso je ne connaissais pas les PN – ou le drame PN – qu’à travers la VDSBA et les contributions de Mémoria , Albarracin..entre autres ..je souhaiterais que nos amis établis à l’étranger , en France notamment , de nous faire plus ample connaissance avec cette communauté de Franco- algériens ..histoire de changer les idées ( d’autres sons de cloche lool ) de mieux comprendre surtout ..et peut être de s’apprécier , de s’aimer : ce sont des ouled lebled après tout ! pourquoi on ne se comprendrait pas ?? mes amitiès , salam !

                  Badissi , Chot lahcène : merci pour votre compréhension .

                  • Mémoria

                    @Mise au point à Imène et… un parmi les autres…!

                    Bonjour ! Je saisis l’occasion de votre post pour recadrer le débat qui,pour moi personnellement et depuis trois années de fondation de la VDSBA,restait un processus de psychothérapie de groupe(s) mémoriels entre les deux rives et le trauma de la guerre de libération qui reste à ce jour d’actualité;c’est vrai qu’il y a une un peu d’égoisme professionnel de ma part que d’animer un réseau relationnel informel boosté par l’artifice du pseudo qui permit à toutes les communautés de « dialoguer »! Et vous constaterez que s’est établie une relation presque affective entre les commentateurs qui s’écharpèrent avec la langue de Mirabeau.
                    Qui peut m’assurer et me jurer parmi les principaux commentateurs et commentatrices des deux rives et de plusieurs communautés qu’il n’y eu aucune incidence psychologique de cette trame qui perdure ??? Qui peut renier le fait que la catharsis a eu des effets très positifs sur nos commentateurs qui n’avaient trouvé tribune aussi libertaire pour négocier leur stress,angoisse et diluer leurs souvenirs jusqu’à faire ressortir leur rancoeur parfois se dépasser subjectivement en faisant des dégâts collatéraux sans le vouloir…?
                    Albarracin et Mémoria ont été les premiers à faire une première construction commune dans leur contribution même si les deux « aventuriers » se sont faits « siffler » par ceux qui ne pouvaient comprendre la démarche méthodologique de deux chercheurs sociaux et éducateurs….Ils sont tout excusés !
                    Aujourd’hui tout le monde peut constater le respect qui s’est instauré dans le débat entre les gens qui comprennent les vécus sur la base du respect mutuel comme le dialogue épique entre Mme CH et Albarracin!
                    Soeur Imène ! Mémoria n’a jamais écrit sur le « drame PN » mais a dialogué avec des vécus PN et FLN en tant que » Psy » et vous devinez que l’obligation de réserve ne me permet pas de m’étendre dans un site sur des relations plus personnalisées!
                    Vous avez les circonstances atténuantes puisque vous n’appréhendez que maintenant l’importance de ce jeu de rôles comme le dit si bien professionnellement Albarracin cet éducateur de la jeunesse(Comme moi d’ailleurs),et je vous remercie pour votre compréhension.
                    Vous comprendrez que cette trame a aussi bien tissé des relations comme elle les a travesti avec toute une panoplie d’interprétations de rôles supposés ,fictifs et presque frisant l’affabulation et la paranoia !
                    Il faut reconnaître qu’il a fallu coexister avec la récupération partisane,politique,sécuritaire …des deux rives et la présence de professionnels de certaines officines.Personnellement cela ne m’a jamais fait peur;je suis vacciné et j’assume!

                    Mes Hommages !

        • Albarracin de Sidi Bel Abbés

          @ Imène

          Madame , j’ai dit « non » au moment ou il fallait dire non!! de m^me que vos compatriotes ont pris les armes et le maquis au moment qu’il fallait , là ou il le fallait ! Et militer selon les circonstances ….
          Le prefet Papon , je ne vais pas le ressuciter…ni dans sa vie, ni dans ses fonctions…..C’est du délire ! Le militantisme n ‘est pas une machine à remonter le temps, pour vous soutenir dans vos délires que je respecte par ailleurs car je les considére comme sincèrs et pour lesquels je compatis!
          Salem!

          • Imène

            Albarracin : je suis ( j’étais ) sincère dans chaque mot que j’ai dit , je suis vraiment désolée pour la tournure malsaine et stupide qu’ a pris notre échange : ce n’était ma démarche , ce n’était pas mon but . votre compatriote veut manifestement créer la confusion et semer la discorde. c’est bien dommage .
            Maintenant si dire NON à l’injustice est synonyme de délire , alors nous ne parlons pas la même langue ! Salem !

            • BADISSI

              @Imène
              salem ma sœur , je vois que vous vous battait toute seul contre ces commentateurs qui défende un criminelle historique ce maudit papon a qui je souhaite l enfer éternelle , vous délirez pas vous dite une vérité absolue que le monde entier connait , avez vous lue un commentaire positive de celle qui crée la confusion ?? jamais et parler de l amitié quelle amitié ?? une utopie depuis le début j ai sentie cette haine et j ai subit des attaques même de certains de mes compatriotes malheureusement.
              salem
              ,

  6. abbes

    C’est une date qui se commemore

  7. Karim10

    Bonjour,
    Il faudrait peut être aussi rendre un hommage « posthume » à l’Historien Jean Luc Einaudi mort le 22 mars 2014 à Paris. Son livre: EINAUDI i (Jean-Luc) : « La Bataille de Paris – 17 octobre 1961 » (Éd. du Seuil, 1991, rééd. 2001 et 2012 à la suite de la reconnaissance officielle de cette sanglante répression menée contre des manifestants algériens par le Président français François HOLLANDE le 18 Octobre 2012 (51 ans après)et on attend la SUITE.

    La mémoire c’est le boulot des gens du ministère des moudjahidines ! Pas pour seulement son travail d’Histoire mais pour le travail de mémoire rendu à la « MEMOIRE collective » des Algériens .C’est à l’Etat que revient cette tache. Puisque c’est finalement grâce à lui et à sa minutieuse enquête qu’on connait aujourd’hui : 393 victimes algériennes du massacre du 17 Octobre 1961 à Paris et dont il attribue le décès aux forces de police parisienne et son chef Maurice Papon. Elle qui a communiquée un bilan de deux morts !
    Le plus étonnant dans ce jour de « mémoire » est que ces victimes ont reçu l’ordre de manifester pacifiquement après les heures de « TRAVAIL » .Le plus triste aussi est selon les témoignages : ils ont été appelé (les manifestants) à bien s’habillé avant de sortir manifester. Un détail sûrement pour montrer à la police française que la civilisation n’est pas passée par pur hasard d’une rive à l’autre !

    Merci la vdsba . Salut à toutes et à tous notamment notre cher Mémoria pour son engagement pour la mémoire mais aussi pour l’Histoire.

    • Mémoria

      Salam Si Karim10,

      Que n’entendons-nous pas comme insinuations et allégations sur une prétendue instrumentalisation partisane du site alors que certains ignorent ou font semblant d’oublier que nos jeunes générations sont formatées'(des liens) à concurrence du constat de Kouchner sur la disparition des …Hommes de Novembre à terme et une « vacance » de l’Algérie » pour une mondialisation à option néo-coloniale et à essence capitaliste???
      Il n »est pas nécessaire d’être psychologue ou chercheur social pour comprendre que l’absence ou l’altération de modèles d’identification chez les jeunes(adolescence) reste la cause première de déviation pré-pathologique même si nous savons que les modèles d’importation multi-média n’ont eu que des effets déstructurants sur la personnalité juvénile devenue adulte et squattant aujourd’hui l’Agora !
      Il nous est reprocher de pérenniser des fixations sur le passé même si nous déballons des histoires qui remettent l’Histoire officielle et dévoyée en cause.Comment voudriez-vous être plus démocratique ?
      C’est pour cela que nous vous appelons à l’aide en tant que caution d’historiens pour nous rappeler à l’ordre si jamais nos mémoires déliraient…
      Et puis de quelle liberté devraient se targuer certaines voix (pas toutes heureusement) pour nous empêcher d’interroger l’Histoire et les mémoires individuelles dans des créneaux qui interpellent plus nos compétences que faire dans le pluridisciplinaire que je ne maîtrise point….
      Régenter un site et encore moins la VDSBA n’est pas notre dada.Nous en avons d’autres pour gagner notre croûte et nous précisons que nous sommes toujours bénévoles.Et puis à ceux de remettre en cause notre participation,….qu’ils écrivent leur(s) histoires au lieu de faire dans la « veille » passive pour voir ce que nous avons …dans la tête ! Qu’ils fassent des articles,qu’elles contribuent au lieu de tirer au jugé,de faire dans l’affabulation…Qu’elles expriment leurs objectifs clairement,qu’ils respectent les autres!!! Le rapprochement prévu à l’origine entre des français et algériens de Sidi Bel Abbès a échoué et ne pouvait aboutir car les dés étaient pipés du début sur le site par la faute de gens qui se sont faits manipuler pour des choses bassement matérielles…
      Il ne pouvait aboutir car une règle essentielle des techniques de groupes n’a pas été respectée ,en l’occurrence l’hétérogéneité des participants confinant la représentation française à l’unique élément PN alors que des centaines de coopérants français ont transité par Sidi Bel Abbès après l’Indépendance,les binationaux d’ici et là bas,les pieds rouges d’ici et là bas,les couples mixtes d’ici et là bas,et les français résidant en Algérie et à SBA !? Je ne minimise poin la participation qualitative de certains et ils se reconnaîtront mais je pense qu’ils auraient dû prendre en compte un minimum de professionnalisme chez l’autre partie…Cela ne fait pas de nous pour autant des spécialistes de la guerre psychologique ou des « officiers/officiels » du cadre de réserve comme le citent les affabulations de certains…Les Algériens « qui nous connaissent » à SBA peuvent en témoigner !A quoi bon!!! l’Histoire jugera !!!
      Je salue Si Karim Ouldennebia l’Historien pour sa disponibilité « épistémologique » au niveau des sciences de l’Histoire et je ne pourrais l’accuser de non-assistance de personne en danger lorsque nous le sollicitons pour sauver un brin d’éthique….A cette éthique de l’intellectuel…un prochain partage peut être !

      Bonne journée à tous et à toutes !!!

    • Mme CH

      Selon la presse, le ministre des Moudjahidine, Tayeb Zitouni, a estimé, vendredi à Bejaia en marge des cérémonies commémoratives de la Journée de l’émigration, que la répression dans le sang des manifestations du 17 octobre 1961 à Paris (France) « est une abjection à faire honte à toute l’humanité ».

      « Tortures, exécutions sommaires, noyades massives dans la seine (…), autant de crimes abjects à faire honte à l’humanité », a souligné le ministre, appelant les historiens et les chercheurs à mieux examiner cette  » halte du mouvement d’indépendance nationale », qui, à ses yeux, n’a pas encore livrée tous ses secrets, notamment ceux en rapport avec la répression sauvage et les exactions, infligées alors aux militants de la fédération de France en particulier et la communauté nationale installée en France en général.

      Pour autant, cette halte historique, « une étape importante du combat libérateur », dira le ministre, n’a pas été vaine puisqu’elle a permis de renforcer le front intérieur, en favorisant la détermination populaire pour la poursuite de la lutte armée, mais aussi en amplifiant l’écho de la cause nationale au sein de l’opinion française et internationale.

      « Les manifestations ont fait l’effet d’une secousse inattendue par l’administration coloniale, prise au dépourvu par l’ampleur de la mobilisation, l’organisation, le niveau de conscience et de discipline de la communauté algérienne émigrée », a relevé M. Zitouni, qui en appelle au devoir de mémoire pour que « nul n’oublie » et « surtout pour en tirer les leçons de l’histoire ».

  8. J

    Crêpage de chignons entre CH et claude. Quand on pense que c’est fini, cela recommence.
    Ces dames ont du temps à perdre.

    • Claude.B

      Pour l’illustre inconnu J ,pas si inconnu que cela : changer de pseudos permet de s’exprimer avec un immense courage ,n’est ce pas ? cela garantit peut être l’anonymat ,mais ne protège pas de la sottise : propos simplistes , réducteurs ,et machistes .

  9. wlacarne

    merci pour l hommage qui est digne de ce grand révolutionnaire !chanceuse d avoir pris le train e a la 3 fois de la republication , comme quoi l info en continue ,c est jamais assez!!!il a milité discrètement et a quitté ce monde discrètement , toujours par 1 mois d octobre . on parle de commémoration , si cela et impossible par nos responsable locaux qui ne sont que des passagers pour la ville . moi je pense que la direction de l éducation en collaboration avec les maisons de culture de la wilaya devraient tisser ensemble des activités aux éleves des cycles (primaire,Moyen )!pour que des hommes de la graine de MUSTAPHA LE NOIR , soient des exemple pour nos enfants!!!! merci pour cet article fort intéressant.

    • Mémoria

      Bonjour et merci soeur Wahiba……. d' »avoir pris le train à la 3ème republication » de cet article sur Feu Zouaoui Mohamed alias Mustapha le Noir,alias Maurice et son parcours extraordinaire qui dépasse de loin certains de nos arrivistes en politique ! Heureusement qu’il y a FaceBook pour compléter l’info .Et s’il faut commémorer une quatrième fois en octobre 2015 pourquoi pas? La Rédaction(KM) est à féliciter pour ces rappels car l’Histoire peut aussi être alimentée par la mémoire et les témoignages des proches! Les enfants de feu Hadj Zouaoui (Moussica) ont-ils gardé traces ou documents de leur défunt père? Et le célébrissime et défunt Cdt d’aviation Zouaoui était-il son fils ou son neveu ?
      Bonne journée ou nuit lointaine mais si proche de nous !!!

      • MADANI

        MR Mémoria j’ ai vu une fois votre photo sur le net il me semble que vous habitez à fbg thiers ou je vous apercevez souvent je ne sais pas ? quant à cdt ZOUAOUI de l’aviation allah yarhmah avec qui j’ai eu de bons moments (tournée des ducs) il n’est pas de la famille de mustapha le noir rien ne les rassemble c’est deux mondes différents mais tous deux belabbésiens

  10. OUERRAD en squatteur

    il n a jamais voulu de pub de son vivant il n en voudra pas MORT .Il frequentait tous les cafes de la ville surtout celle de son ami OULD KHELIFA RABI YARHMOU apres avoir pris ses journaux , sous son aisselle avec son inseparable AMI ,BELAHOUEL BOUNAGA .

    • Mme CH

      Salam Mr OUERRAD comment allez-vous…??? Vous m’avez plongé dans une belle époque…!!! Tout ça, à cause du Nom Bounaga, car j’ai eu une camarade de classe au CEM, qui s’appelle Bounaga. R que je salue si elle lit la VDSBA….!!!!

      Restons sur cette date Squatteur si vous voulez bien, car entre le génocide de Sétif 8 mai 1945 et les morts du métro Charonne du 8 février 1962, dont beaucoup ignorent l’existence, le massacre du 17 octobre 1961 occupe une belle position dans la liste des atrocités commises par l’Etat français durant la guerre d’Algérie. Ce jour-là, à l’initiative du FLN, plus ou moins 30.000 Algériens descendent manifester dans les rues de Paris pour protester pacifiquement contre le couvre-feu décrété à leur intention par le « célèbre » Maurice Papon……!!!! Fin de l’histoire, c’est dans la Seine que les cadavres des manifestants flottaient…..!!!!

      17 octobre 1961 : « Ce massacre a été occulté de la mémoire collective »
      Le Monde.fr 17.10.2011

      « A cinq mois de la fin de la guerre d’Algérie, le 17 octobre 1961, Paris a été le lieu d’un des plus grands massacres de gens du peuple de l’histoire contemporaine de l’Europe occidentale. Ce jour-là, des dizaines de milliers d’Algériens manifestent pacifiquement contre le couvre-feu qui les vise depuis le 5 octobre et la répression organisée par le préfet de police de la Seine, Maurice Papon. La réponse policière sera terrible. Des dizaines d’Algériens, peut-être entre 150 et 200, sont exécutés. Certains corps sont retrouvés dans la Seine. Pendant plusieurs décennies, la mémoire de ce épisode majeur de la guerre d’Algérie sera occultée. »

      L’historien Gilles Manceron,explique les mécanismes qui ont contribué à cette amnésie organisée. en voici un extrait:

      Pourquoi la répression de la manifestation du 17 octobre 1961 a-t-elle été occultée pendant si longtemps……????

      Il s’agit d’un événement d’une gravité exceptionnelle, dont le nombre de morts a fait dire à deux historiens britanniques [Jim House et Neil MacMaster, Les Algériens, la République et la terreur d’Etat, Tallandier, 2008] qu’il s’agit de la répression d’Etat la plus violente qu’ait jamais provoquée une manifestation de rue en Europe occidentale dans l’histoire contemporaine.

      Comment une répression de cette ampleur a-t-elle pu ne pas être considérée pendant plusieurs décennies comme un événement de notre histoire ? L’historien Pierre Vidal-Naquet a employé le terme d' »énigme ». Je me suis interrogé sur les facteurs qui permettent d’expliquer comment ce massacre a été occulté de la mémoire collective.

      Il me semble tout d’abord qu’il y a une volonté de faire le silence de la part des autorités françaises. En premier lieu, bien sûr, les autorités impliquées dans l’organisation de cette répression : le préfet de police de la Seine, Maurice Papon, le premier ministre, Michel Debré, ainsi que Roger Frey, ministre de l’intérieur. Mais également le général de Gaulle, qui de toute évidence a pourtant été très irrité par cet épisode. Il a néanmoins voulu tirer le rideau sur cette affaire et fait en sorte que les Français passent à autre chose.

      Par quels moyens le pouvoir a-t-il réussi à imposer le silence, et donc cette amnésie ?

      Sur le moment, il y a eu censure de la presse, avec l’empêchement des journalistes à se rendre sur les lieux de détention des Algériens, par exemple. Et puis très vite, les instructions judiciaires ont été closes sans aboutir. Il y en a eu une soixantaine, elles ont toutes débouché sur des non-lieux. Une volonté d’oubli judiciaire, qui s’est combinée avec les décrets d’amnistie, qui couvraient les faits de maintien de l’ordre en France, une difficulté à accéder aux archives, l’épuration d’un certain nombre de fonds… tout cela a contribué à ce phénomène d’occultation jusqu’à la fin des années 1970.

      Par la suite, d’autres facteurs ont pris le relais. En 1961, Gaston Deferre, à l’époque sénateur, avait protesté de façon très vigoureuse contre la répression policière. Mais quand Jean-Louis Béninou, journaliste à Libération, va le voir pour lui demander de faire la lumière sur cet événement, au début des années 1980, M. Deferre, devenu ministre de l’intérieur, lui répond qu’il n’en est pas question. Il a fait le choix de ne pas ouvrir ce dossier.

      Cinquante ans plus tard, il existe encore une confusion entre le 17 octobre 1961 et la manifestation de Charonne, le 8 février 1962, au terme de laquelle neuf personnes ont trouvé la mort…

      La mémoire de Charonne, une manifestation pour la paix en Algérie et contre les attentats de l’OAS – mais pas pour l’indépendance ! –, s’est en effet superposée à celle d’octobre 1961. Il faut dire que la gauche française a eu plus de réactivité par rapport à la violence qui s’est déployée lors de la manifestation de Charonne, qu’elle avait organisée. Cette attitude a été celle du PCF, mais également de la Ligue des droits de l’homme, qui a décidé la constitution d’une commission d’enquête après Charonne alors qu’elle ne l’avait pas fait au lendemain du 17 octobre.

      On voit là les limites de l’engagement de la gauche française de l’époque. A l’exception du petit PSU et de l’UNEF, rares étaient les partis qui étaient réceptifs à l’idée d’une indépendance algérienne…….!!!

      Ce sont les faits qui parlent, on a rien inventé…….!!!!!

      Bonne soirée squatteur et portez vous bien…!

      • Imène

        Merci Mme CH. merci pour cet éclairage .
        Le devoir de mémoire est comme son nom l’indique : un devoir , une nécessité fondamentale..mais Pourquoi , pourquoi les auteurs de ces crimes n’ont pas été déférés devant le tribunal international de la Haye ? Pourquoi toutes ces crapules ne s’en sont jamais inquiétés ? si ça trouve , ils vivent encore peinards aux quatre coins de la France ! Honteux ..

        • Mme CH

          SVP, lire plongée car le COD est placé devant le verbe…..!!!!

          Chère Imène, vous posez là, une question pertinente, pourquoi les auteurs de ces crimes n’ont pas été déférés devant le tribunal international de la Haye ? Eh bien, il faut d’abord savoir à quoi sert la Cour pénale internationale….??? Ensuite, une loi votée le 31 juillet 1968 en confirmation des deux décrets du 22 mars 1962, amnistie l’ensemble des infractions commises en Algérie par l’armée française et ses partisans. Cette loi prévoit dans son article 1 que « Sont amnistiées de plein droit toutes infractions commises en relation avec les événements d’Algérie. Sont réputées commises en relation avec la guerre d’Algérie toutes infractions commises par des militaires servant en Algérie. ».
          Cette loi empêche les victimes de poursuivre au pénal mais théoriquement pas au civil, bien que cette interprétation de la loi ait été remise en cause par divers juristes, dont William Bourdon. Celui-ci estime que cette loi « s’oppose aux principes du droit international selon lesquels l’amnistie ne peut être accordée aux auteurs de violations des droits de l’homme les plus graves tant que les victimes n’ont pas obtenu justice par une voie de recours efficace…!!

          La cerise sur le gâteau, il faut bien qu’il y ait une partie qui dépose plainte auprès de ce tribunal….!!! Elle est où…??? Elle s’est peut être fondue dans l’eau minéral d’Evian….!!!!!!

          Peinards, oui, par contre les « nazis » eux ont été affichés Wanted dans les quatre coins du globe…!!! C’est normal, lorsque le Truand et la Brute se font passer pour les Bons….!!! enfin, je parle pour les benêts….!!!!

          Mes amitiés sincères Cygnus et bisous à Mam..!!!

          • Imène

            Merci , rien à ajouter.. le monde fonctionne à l’envers , et marche sur la tête : il ya un trop plein d’injustice , de souffrances et ça ne peut durer !
            Heureusement qu’il ya une fin à tout .
            Salem , ma soeur , merci pour mam , elle te le rend bien .
            Mes amitiès.

            • OUERRAD en squatteur

              Que de la verite , vous vous completez toutes deux ,il est certain que le monde irait mieux quand chacun ecoute , attend son tour pour prendre la parole , analyse les dits et les non dits ;ainsi on avancera mieux . Chose que nous autres ne faisant pas chacun ne voulant faire passer que son idee .Un moment j ai vu une tale ronde ou des imams ne se respetaient pas pour s ecouter debattre et ne prendre ne sa part du temps imparti pour le debat .Cela fait mal au coeur

              • Claude.B

                Une opinion même partagée par plusieurs personnes n’est pas une vérité absolue ,il faut être prudent lorsque l’on parle de VERITE et modeste lorsque l’on pense la détenir .

                • ami

                  Un thème important que de soulever notre amie Claude .B.
                  La vérité ???? vous la trouverez j

                  • ami

                    (je continue …) jamais chez ceux qui ont bâti un monde basé sur le mensonge et la corruption de tout bord .Un thème à débattre
                    par tous les intellectuels épris de justice et de paix ,et qui ne doivent pas être ‘bloqués’ par la race ,la religion ,le temps et
                    l’espace .Le pire qui puisse ‘arriver’ à la vérité est quand
                    chacun campe sur ses positions qui ne sont pas loin des
                    dogmes et des certitudes inhérentes à son propre vécu et le
                    milieu qui l’a vu naître,grandir et s’instruire avec des enseignements gravés comme les gravures rupestres qui ont traversées les âges et…..qui n’ont jamais disparu !
                    les vrais débats sereins et objectifs sont ceux qui -je le pense -sont issues de la modestie et voir en l’autre pas nécessairement -un ennemi- mais quelqu’un qui nous complète …..Enfin la quête de la vérité est un sujet qui ressemble à une ‘fausse piste’ alors que les vrais dindons
                    de la farce sont ceux -généralement – qui sont les plus honnêtes ….et peu importe, le lieu d’où qu’ils viennent ou d’où
                    qu’ils sont !!!!!! Bonne soirée !

                    • OUERRAD en squatteur

                      Encore faut il savoir debattre , donc ecouter l autre , chose introuvable dans ce BLED .

                    • ami

                      Entièrement d’accord avec vous Monsieur Ouerrad ! j’ajouterai
                      savoir écouter quand on se parle et savoir lire quand on s’écrit
                      (rires ) Bonne soirée frère!

                    • Salah

                      Pourquoi la Vérité est-elle si difficile à faire passer Parce que chacun d’entre nous perçoit, non pas la Vérité vraie mais sa propre vérité, déformée en passant à travers le filtre de son mental pollué par son environnement. C’est l’histoire de la femme qui répétait chaque jour à son mari que le linge lavé par sa voisine n’était pas bien lavé, parce qu’en fait, elle le voyait à travers les vitres sales de sa fenêtre.
                      Comme l’a précisé Imene notre sœur le monde roule à l’envers.
                      Allah yerham chouhada qui ont libéré notre patrie.
                      Allah ichafik khouya Ourred

            • Mme CH

              Salam Mr OUERRAD…!!! Certaines voix veulent créer un amalgame entre opinion et vérité pour faire diversion avec de la brume de sable. Ils font semblant d’oublier qu’il y a des vérités « certifiées  » comme la colonisation de l’Algérie, les morts du 17 Octobre 1961, la loi votée le 31 juillet 1968 en confirmation des deux décrets du 22 mars 1962 qui amnistie l’ensemble des infractions commises en Algérie par l’armée française et ses partisans, les enfumades de Bugeaud à Dahra, la Torture, le viol, les crimes, la guerre de libération…. etc….!!! Donc, quand on parle de faits avérés condamnables, il ne s’agit plus d’opinions mais de la vérité que tout le monde connaît sauf les partisans de la colonisation….!!!!

              Portez-vous bien, Mr OUERRAD….!!!

  11. BADISSI

    un autre crime de la france coloniale qui ne ne veut jamais reconnaître son génocide , la colonisation française est la plus barbare dans l histoire de l humanité .

    • YAGOUB

      Bonjour,

      Je me permet de vous dire avant de demandé à la France de reconnaître son génocide, il faut que nos gouvernants eux mêmes soient convaincus de ce génocide de la politique politicienne.
      On se rappelle de nos vrai martyrs uniquement lors des évènements.
      Les politiques devant la scène avec un discours ultra stérile et super démagogue.
      ALLAH YARHM CHOUHADA

  12. LVLP

    L’histoire des peuples dans l’histoire, c’est l’histoire de leur lutte contre l’État.
    Alors les pleurs du pays de notre enfance et toujours dans la souffrance d’avant l’indépendance et jusqu’à cette presence qui fait agir pour bien dire nous ne connaitrons jamais l’histoire tant bafouillée et que certains se croient etre le depositaire

  13. Mohand

    A l’occasion du 53e anniversaire du massacre du 17 octobre 1961, durant lequel entre 50 et 120 algériens ont été tués alors qu’ils manifestaient pacifiquement contre le couvre-feu appliqué aux seuls nord africains, Anne Hidalgo, Maire de Paris et Amar Bendjama, Ambassadeur d’Algérie à Paris, ont déposé une gerbe devant la plaque commémorative dédiée à leur mémoire.
    Le délai de 50 ans relatif à la communicabilité et à l’ouverture au public des archives de la Préfecture de Police étant révolu, celles-ci sont désormais consultables et vont donc permettre aux historiens d’approfondir leurs travaux sur ces événements tragiques.

  14. Mohand

    Avec la participation de la Délégation interministérielle à la Méditerranée, d’un grand nombre d’experts, de présidents d’universités, d’écoles supérieures françaises, de membres de l’Agence universitaire de la francophonie, de l’Association France-Algérie et d’entreprises françaises, cette rencontre fut l’occasion d’approfondir le débat sur l’impact des programmes de coopération bilatérale en cours et sur leur rôle dans l’ouverture à l’international de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique.
    Mohamed MEBARKI, ministre algérien de l’Enseignement supérieur, a souligné que « cette 3ème conférence intervient à un moment fort dans l’évolution des relations entre nos deux pays, relations qui ont connu, ces dernières années d’intenses activités, et qui ont culminé avec la signature le 19 décembre 2012 de la déclaration d’Alger sur l’amitié et la coopération entre l’Algérie et la France, et du document cadre de partenariat (2013-2017), dans lequel nos plus hautes autorités ont convenu de définir les grandes orientations de notre coopération sur les cinq années à venir ». Il a réaffirmé la volonté des deux pays « de maintenir et de consolider ces relations, par la mise en place d’un partenariat encore plus renforcé, fondé sur des intérêts réciproques et mutuellement avantageux ».

    De son coté, Madame FIORASO a insisté sur « l’importance de la coopération bilatérale qui doit (…) se renforcer et s’ouvrir. Cela servira l’avenir, mais aussi l’employabilité des jeunes générations de nos pays. » Elle a, en outre, ajouté que « la France y consacre son premier budget de coopération universitaire et de recherche à l’international : près de trois millions d’euros, avec un succès certain. Plus de 700 conventions lient nos établissements d’Enseignement supérieur et de Recherche : la France est le premier partenaire des publications scientifiques de l’Algérie. »

  15. OUERRAD en squatteur

    MERCI SALAH .MERCI AMI .il faut creuser , aller encore plus loin et donner a l autre l occasion de s exprimer ?

  16. Lahcène Chot

    le président français François Hollande « reconnaît avec lucidité », au nom de la République, la « sanglante répression » au cours de laquelle ont été tués « des Algériens qui manifestaient pour le droit à l’indépendance……Merci Mr Hollande pour votre intelligence …..

    Sur ce site la dame en noir propose à ce pov Albaracin ////
    Mr Albarracin,bonsoir , En témoignage de l’amitié que l’on vous porte on vous demande de battre votre coulpe ,de vous excuser ,de mettre un genou en terre ,mais ce ne sera pas suffisant .On vous demandera ensuite de vous allonger au sol ,en signe de soumission . Drôle de conception de l’amitié que de rechercher à humilier l’autre ,qu’en serait il si on ne vous aimait pas ? Malsaine ,très malsaine cette démarche de votre interlocutrice !! Cordialement .

    drole de lucidité pour des gens qui se prétendre nos amis ….d’avoir des pensées aussi malsaines et l’esprit mal tourné …..de parler d(humiliation de soumission etc….de s’allonger ….on comprend tout de suite la haine récurrente qui anime cet esprit frauduleux ….beurk

    ALLAH EST GRAND

    • Albarracin de Sidi Bel Abbés

      @ Lahcène Chot

      Bonjour ! J’ai lu avec sourire aux lèvres ce trait de compassion à mon égard et je vous en remercie! Celà étant et vous l’aurez remarqué, je ne suis pas encore en esprit et en vérité, candidat à rejoindre l’autre versant de la vie, dont rares sont ceux qui nous entretiennent du pourquoi et du comment….
      Je voudrai ajouter que la compassion à l’égard de la famille humaine doit être une et indivisible!
      Faire le bilan des conséquences des ‘humiliations d’un peuple colonisé, trouve sa réponse dans les ressorts que ce même peuple a pu, a su , non sans sacrifices modifier la direction d’un destin qui était un affront à la dignité d’un peuple……Une dignité retrouvée, impose de la retenue et une forme de compassion pour toutes les familles humaines !
      Le droit à la dignité recouvrée, impose quelques devoirs…dont .celui de tenter de saisir le drame inversé ! Car nombreuses sont les victimes de cette décolonisation , qui a dispersé des groupes de familles dont des conditions des plus variées….Ruptures des liens familiaux, insertions dans des nouvelles cités, isolement psychologique, sociales,! Incompréhensions et hostilités d’un environnement pour ces exilés , dont les origines douteuses et aux patronymes étrangers , les classent dans la catégorie des non français à part entière,, mais de français entièrement à part!….Ils ne sont ni d’ici ni d’ailleurs…. seulement de la bas !Et des enfermements psychologiques , sociales etc….Ils ne sont pas tous des vedettes qui chantent comme la bas! Les ruptures des liens et des familles dispersées, des voisins et amis d’enfances, bref toute une trame de situations qui interpellent la condition humaine de ceux qui n’ont pour raicines que des souvenirs intransmissibles y compris à leurs propres descendants!
      Si Mémoria lit ses lignes,, il sait que ma démarche a toujours été d’aller à la rencontres de ces destins si controversés , pour y découvrir les personnes dans leur nudité psychologique naturelle et réelle et non pas sur les clichés fantaisistes , réels ou supposés que l’on prête à des groupes humains ou des personnes jetés sur les routes et dispersés par les vents mauvais de l’histoire!
      Alors merci monsieur Lahcéne Chot de m’avoir donné l’occasion de rebondir sur votre fraternelle et bienveillante attention ! Bonne journée !

    • Danielle B

      @ LAHCHENE CHOT bonjour
      Nous n’avons jamais prétendu vouloir devenir votre ami monsieur, mais seulement les être les amies et amis de ceux qui sont honnêtes intellectuellement, de ceux qui savent reconnaitre leurs torts, comme nous reconnaissons les nôtres, et vous ne faites malheureusement pas partie de cette élite
      la haine récurente dites-vous???? mais monsieur il nous suffit de vous lire pour comprendre ce que peut être la haine aveugle et revancharde, vous vivez en france et vous n’arrêtez pas de nous lapider, si vous ne vivez pas dans votre pays que vous avez voulu indépendant c’est que celui-ci ne vous offre pas ce que vous espériez depuis 62, alors un peu de pudeur et évitez de cracher sur les français et les PN qui jusqu’à preuve du contraire vous permettent de vivre dans notre pays
      faites votre auto-critique et ensuite vous pourrez peut-être émettre une saine opinion mais de cela j’en doute
      monsieur hollande????????, ce minable anti-français qui est en train de couler son pays et qui l’offre non pas sur un plateau d’argent mais d’or à tous ceux qui veulent notre perte????????????, soyez sérieux, dans l’histoire de france il ne restera de lui qu’il a été le plus mauvais des présidents, moche, aucune classe, incapable, lâche, faible, libertin, et j’en passe, mais comme il dit n’importe quoi et qu’il est trés généreux avec les étrangers évidemment vous lui trouvez beaucoup de qualités
      bonne journée monsieur

  17. Lahcène Chot

    nous pouvons témoigner que Imène ne faisait que d’être spontanément indigné et choqué de toutes injustices qui se passent dans le monde ;elle a une réaction saine devant toutes les injustices humaines …..en quoi elle a demandé à notre pote le chibani Albarracin qui déja l’age avancé marche en titubant ,et déjà il reste des fois allongée qu’il ne peut pas se soulever ;;;;;allons nous lui demander de s’hmulier ,genoux à terre etc….ne croyez vous pas que c’est malsain de penser de la sorte ….une vue de l’esprit qui dénote que cette personne ne fait qu’attisser la haine dans sa poitrine ….nous compatissons à sa détresse ;;;mais je pense sa place n’est pas sur ce site elle fait plus dans la parasitage …

    ALLAH EST FORT

  18. Lahcène Chot

    @ALBARACIN

    vous avez toujours notre fraternité ,et nous compatissons ensemble aux drames humains qui se sont déroulés depuis la nuit des temps et qui continuent sous nos yeux sur cette planète ou la folie des hommes attirés par l’avidité et l »égoïsme se font les chantres obscures de la violence meurtrière pour le seul profit de la rentabilité économique ….

    ALLAH EST NOTRE SEUL PROTECTEUR

  19. HBF

    Chot Lahcene ce gentil votre position honnête qui vous hisse bien dans le firmament des sages

  20. Point de vue

    Dommage que nous n’ayons pas eu la chance d’avoir un « Nelson Mandela » en Algérie !!!
    Peut être que l’on aurait pu mettre en place une commission « Vérité et Réconciliation « comme en Afrique du Sud.
    Mais on ne peut pas, malheureusement, refaire l’histoire. Tous les matins du monde sont sans retour !!!
    On peut juste rêver !!!
    Et se dire que cela aurait peut être apaisé les rancœurs qui existent encore, pour certaines personnes, plus d’un demi siècle après !!!!

    • Mémoria

      @Point de vue!
      Bonjour,
      Quand mémoire et psycholinguistique se combinent,nous en arrivons à des probabilités,et l’une d’elles reste que votre première phrase me rappelle une « maxime » de Mr L.j.r. sur Mandela sur un certain site !?!?
      Ou est ce pure affabulation de ma part ?

      • Point de vue

        Belle phrase avec quelques mots pompeux, des sous entendus et des devinettes !!!
        Dites clairement et simplement ce que vous avez à me dire cela sera plus constructif si vous voulez dialoguer !!! C’est quoi la maxime de Mr L.j.r. sur Mandela sur un certain site ??? j’avoue ne pas connaitre. Salutations.

        • Mémoria

          Je ne puis …dialoguer avec vous clairement et simplement puisque apparemment vous n’êtes pas la personne concernée…. avec ce pseudo;personne dont je dois respecter l’anonymat ! Désolé si j’ai dérangé votre suffisance…! Bonne soirée !

  21. MADANI

    point de vue IL faut dire dommage que nous ne sommes pas des européens qui sans eux l’Afrique du sud ne serait pas ce qu’elle est et il n’y aurait pas de grands hommes comme mandela quant aux rancoeurs elles n’existent que chez les benêts les plus intelligents habitent les beaux quartiers de PARIS .

  22. MADANI

    REBELOTE le débat creux , vide , sans importance , regardez devant vous c’est plus intelligent sinon vous allez tous avoir le torticolis

  23. Fouzia T

    C SAGE Mr MADANI Vous leur dites la sagesse

  24. Lahcène Chot

    sachant qu’un bréziden nationaliste boumedienniste va se faire soigner dans un hôpital «  » militaire » » » francais ,au risque de livrer tous les secrets de boulichinelle aux services spéciaux ,régis par des médecins militaires avec une seule piqouse provoquant le délirium et dont le dossier médicale est considéré comme secret d’état …..nous aurons compris que tous les discours nationalistes sont des appels dans le désert ….que l’indépendance est juste une théorie dont les seules perdants sont ceux qui sont devenus poussière et le pauvre peuple cogitant dans son désespoir …fin du film

    ALLAH EST GRAND

Répondre