La Voix De Sidi Bel Abbes

Rentrée scolaire : surcharge des classes,Sidi bel abbes n’y échappe pas

Rentrée scolaire : surcharge des classes,Sidi bel abbes n’y échappe pas alors que le nouveau le ministre de l’Education nationale, Abdelatif Baba Ahmed, a affirmé,ce samedi à Alger, que des solutions palliatives ont été envisagées pour faire face au problème de surcharge des classes lors de la rentrée scolaire 2012-2013 prévue dimanche. A sidi bel abbes seuls deux lycées ouvriront leurs portes un a ras el ma « ex bedeau avec 800 élèves comme capacité  et un deuxième a la cité makame chahid avec 1200 élèves si non c’est  la surcharge surtout en première année secondaires


« Le (dossier) a été préparé et des solutions palliatives ont été retenues pour faire face à la surcharge des effectifs qui n’est pas très importante car elle ne touche que quelques wilayas qui accusent un retard dans la réception des établissements du cycle secondaire », a déclaré M. Baba Ahmed.Le ministre s’exprimait en marge de ses entretiens avec la ministre française déléguée, chargée de la Francophonie, Mme Yamina Benguigui. Les responsables du secteur de l’Education avaient annoncé récemment que la rentrée scolaire qui concerne plus de 8 millions d’élèves sera marquée par une « surcharge » dans les classes de 10 wilayas.

Cette surcharge est due au passage de deux groupes d’élèves (ceux ayant achevé le cycle moyen de l’ancien système et ceux du nouveau) et la non réception de projets de réalisation de lycées et de CEM. Le nombre d’élèves se situera par conséquent entre 40 et 45 élèves par classe dans 10 wilayas en raison du passage de deux groupes d’élèves au secondaire. Parmi les wilayas concernées figurent notamment Biskra, Blida, Tiaret, Alger est, Djelfa, Jijel, Ain Defla et Tébessa.

URL courte: http://lavoixdesidibelabbes.info/?p=16135

Posté par le Sep 8 2012. inséré dans ACTUALITE, SBA PROFONDE. Vous pouvez suivre les réponses de cet article à travers le RSS 2.0. Vous pouvez répondre ou laisser un trackback à cet article

12 Commentaires pour “Rentrée scolaire : surcharge des classes,Sidi bel abbes n’y échappe pas”

  1. Smain

    L’académie de sba est préoccupée par les marchés des cantines des concours des recrutements .la surcharge pof

  2. frère

    Salam
    Le nouveau ministre de l’éducation parle de solutions palliatives pour résoudre le problème des surcharges des classes,à moins qu’il dispose la bague de sidna soueim

  3. frère

    souleimane , il commence à nous souffler la méthode Benbouzid, beaucoup de promesse, sans rien faire.

  4. Observateur

    Le directeur de la direction de l’education Kheddam Redouane et son chef personnel de la formation Mrah ont atteint la retraite mais à la faveur due Benbouzid ,ils continuent de rouler par leur incompetence et leur absence à leurs postes au meme titre que le chef de service des examens Slimani parachuté par la Nakaba ( Syndicat à de Djebbari Et sans doute vous allez deviner l’académie de sidi belabbes

  5. Mohamed.G...

    Notre système éducatif est malade dans tous les sens,et voilà que vient s’ajouter cette histoire de surcharges des classes,et pourtant,tous ces responsables n’ignoraient pas ce fait,puisqu’ils savaient qu’il y aurait un passage de deux groupes d’élèves en optant pour le nouveau système!! Seulement rien n’a été fait,en matière d’organisation,de prévision,de cohérence,de solutions….
    D’autre part,concernant le primaire,pourquoi ne opter pour le retour de l’instruction des fameuses « leçons de morale » ,comme ce fut un temps??? Les thématiques abordées reposent essentiellement sur la politesse,le respect,l’hygiène,le civisme,etc…

  6. Abbass 22

    Aujourd’hui le ministre parlait du manque d’enseignants de français essentiellement dans les villes du sud, cependant il a minimisé de ‘la surcharge’ qui ne concernerait que certains etablissements et dans certaines wilayates.
    Effectivement le systeme educatif est malade, et la politique des chiffres est un crime a moitie suicide. Il faut former Mais surtout savoir former,certes il y a beaucoup de lacunes et il faut essayer de les reconnaitre afin de mieux les trailer ou les corriger.
    Dans une autre rubrique vous avez parle de francophonie, ainsi faut il la saisir pour nos ecoles et surtout pour nos universities :le problème n’est pas light ,il s’agit de plus de 8 millions d’ecoliers ,lyceens (il faut agir très vite, le temps est une lame qui tranchante).
    Espérons que ce ministre va revoire programme et pédagogie,et que tout le monde soit à l’écoute.

  7. benhaddou boubakar

    bonne analyse de « abbass 22 », toute une strategie a revoir pour le secteur de l’education, bonne reprise pour tous et surtout bon courage!

  8. lectrice sba

    Bonne reprise à nos petits et grands bambins.
    Tout ce début de bla bla bla de la part du nouveau ministère (CONSTAT ET PROMESSES) n’est que de la « poudre aux yeux » afin de calmer un temps soit peu l’esprit très réchauffé du personnel enseignant et des parents d’élèves que nous sommes: surcharge des classes; taux réel de réussite très bas, programmes d’enseignement obsolètes; niveau de vie des enseignants minables, manque de postes d’enseignants; recrutement biaisé, ect etc : tous ces problèmes sont bien connus depuis belle lurette chez nos gouvernants. Malheureusement,c’est la volonté politique qui lui manque pour changer cette amère réalité.

  9. hanene

    Belles paroles trés franches de lectrice sba

  10. MIMOUN

    Notre pays a de l’argent pour construire les écoles et les lycées et a des potentialités humaines qui sont généralement des universitaires qui chomment donc pourquoi ne pas les utiliser pour éviter cette surcharge des classes

Répondre