La Voix De Sidi Bel Abbes

« Relance du jumelage Tlemcen-Lille

JUMELAGE TLEMCEN-LILLE

Vers la relance du processus de coopération

——Pour relancer le partenariat culturel, scientifique et économique entre Tlemcen et Lille (France) deux villes jumelées depuis le 23 février 2013, une délégation de la municipalité de la capitale des Zianides se rendra le 14 novembre à Lille pour des pourparlers avec la maire de Lille, Martine Aubry.

Martine Aubry à Tlemcen /Signature Partenariat/jeudi 21 février 2013,(Archives/VDSBA).

Rappelons que cette dernière avait signé à Tlemcen il y a cinq ans l’accord-cadre de coopération. L’accord en question était libellé pour une durée de quatre ans avec tacite reconduction. Martine Aubry avait déclaré lors de la cérémonie de signature que “ce jumelage doit resserrer les liens d’amitié et de coopération entre les populations des deux cités à travers l’approfondissement des relations d’amitié entre l’Algérie et la France”.
Depuis cette date, les relations multisectorielles entre Tlemcen et la capitale des Flandres sont demeurées pratiquement statiques, limitées à quelques opérations sporadiques. L’orchestre andalou de Tlemcen s’était rendu à Lille le 10 avril 2016 pour animer une série de concerts, suite au séjour à Tlemcen d’une délégation culturelle lilloise.
Depuis cette date, aucune activité notable n’a été enregistrée. Le nouveau président de l’APC de Tlemcen a indiqué que les discussions à Lille porteront notamment sur les perspectives de renforcement des créneaux en rapport avec l’aménagement du territoire, le traitement des déchets solides, l’urbanisme, les nouvelles technologies, la santé et la mobilité des citoyens entre les deux villes. Il a mis en avant le fait que Tlemcen détient de riches potentialités à la fois touristiques et culturelles pouvant susciter l’intérêt des partenaires français.

Source/lien : par B Abdelmadjid

https://www.liberte-algerie.com/ouest/vers-la-relance-du-processus-de-cooperation-302920

 

URL courte: http://lavoixdesidibelabbes.info/?p=74824

Posté par le Nov 7 2018. inséré dans ACTUALITE, CE QUE DIT LA PRESSE, ORANIE, Politique de la Ville, ZOOM ASSOCIATIONS. Vous pouvez suivre les réponses de cet article à travers le RSS 2.0. Vous pouvez aller à la fin et répondre. Le Ping est actuellement interdit.

7 Commentaires pour “« Relance du jumelage Tlemcen-Lille”

  1. Mme CH

    « Lettre à madame Martine AUBRY, « amie d’Israël »

    « La France aussi a ses valets. »

    Parmi les « amis d’Israël », il y a le socialiste Bertrand Delanoë, le maire de Paris, dont nous pourrions évoquer le cas tant la liste de ses marques d’allégeance à l’Etat sioniste est longue.

    Mais nous sommes à Lille et vivons à la Lille ou dans sa communauté urbaine. Et à Lille, le premier magistrat de la ville est Martine Aubry, qui se trouve être aussi la Secrétaire général du Parti socialiste français. C’est donc à vous que cette lettre s’adresse.

    Madame Aubry, votre parti est depuis toujours lié au mouvement sioniste, dont l’idéologie raciste fut reconnue en 1975 par la résolution 3379 de l’ONU. Aux conquêtes coloniales en Palestine, au Liban, en Syrie, en Égypte, le mouvement sioniste trouva, dans votre parti, un soutien inconditionnel. Celui qui, en 1956, était à votre place à la tête des socialistes, Guy Mollet, également chef du gouvernement français de l’époque, organisa et programma avec les Anglais et les Israéliens, le bombardement de l’Égypte, parce qu’il lui était insupportable que cet Etat arabe puisse être indépendant.

    Votre parti, madame Aubry, est lié, depuis sa création, au Parti Travailliste israélien, celui qui gouverne aujourd’hui avec les fascistes Netanyahou et Lieberman. Le Parti Socialiste que vous dirigez a accueilli, VOUS avez accueilli, madame Aubry, du 14 au 16 novembre 2010, à Paris, au Conseil de l’Internationale Socialiste, le criminel de guerre Ehud Barak, le ministre socialiste israélien de la Guerre*. Que vous appelez sans doute « ministre de la Défense », une couche de vernis qui ne nous fera pas oublier que ce militaire de carrière a participé à tous les massacres, en particulier celui de Sabra et Chatila en 1982. C’est ce même ami qui ordonna, à partir du 27 décembre 2008, les bombardements aériens, terrestres et maritimes sur un million et demi d’enfants, de femmes et d’hommes assiégés par un blocus dont aucun qualificatif ne pourrait décrire la cruauté.

    La participation de représentants politiques palestiniens à vos Conseils de l’Internationale Socialiste ne blanchit nullement votre collaboration avec l’occupant.

    Cette grande réunion familiale à Paris faisait suite à un autre moment convivial avec vos amis sionistes : au début de ce même mois de novembre, vous êtes allée, madame Aubry, au repas du CRIF à Lille. C’est votre liberté. La nôtre est de dire ou de rappeler aux amis rassemblés ce soir ce qu’est le CRIF. Le Conseil Représentatif des Institutions Juives de France, qui prétend représenter la communauté juive, est un porte parole d’Israël en France, une officine sioniste qui manifeste publiquement son soutien à l’Etat colonial. Le CRIF choisit ses invités. Le Parti Communiste et les Verts ne le sont pas. L’Union Juive Française pour la Paix non plus. C’est un très grand honneur en fait de ne pas l’être. En particulier lorsque le CRIF fait d’Eric Besson, ministre de « l’identité nationale et de l’immigration », le président d’honneur du dîner. Le Parti socialiste, lui, honore et est toujours honoré de se retrouver entre amis d’Israël avec l’UMP. Cette année, madame Aubry, vous vous êtes honorée deux fois au dîner du CRIF : en février à Paris, en novembre à Lille. Y discutiez-vous, avec Brice, Rama ou Roselyne, alors ministre de la santé, des brûlures au phosphore blanc sur la chair des nourrissons palestiniens ? Ou peut-être bien des bombes à fragmentation qui, quotidiennement, continuent de faire des victimes, en Palestine comme au Liban. Qui sont les terroristes, madame Aubry ?

    A Lille, le CRIF est dirigé par Charles Sulman. Qui préside également la LICRA régionale. LICRA signifie Ligue Internationale contre le Racisme et l’Antisémitisme. Que penser de cette association qui prétend lutter contre le racisme, quand elle déclare que les propos racistes tenus par le ministre Hortefeux à l’encontre d’un « Auvergnat » sont une « polémique politico-médiatique ». D’ailleurs, à l’issue d’une rencontre avec Brice Hortefeux, la LICRA annonce que « l’affaire est close ». Voilà donc là un bel exemple de combat antiraciste mené par cette association.

    Depuis, la justice, elle, a tranché, et a condamné l’ami de la LICRA pour « injure à caractère raciale ».

    Charles Sulman cumule donc les mandats, lui qui dirige en même temps, dans la région, la LICRA et le CRIF.

    Nous ne sommes pas naïfs, et ne pensons pas que vous le soyez, madame Aubry. Nous avons les mêmes informations et savons que monsieur Sulman, tout en tenant des discours sur la tolérance et la paix, est un soutien inconditionnel à la politique coloniale d’Israël. On ne peut prôner la paix en défendant l’occupation militaire et légitimant un blocus criminel. Nous ne sommes pas dupes de ce subterfuge et de cette manipulation mentale.

    Mais l’arme de la désinformation et l’arsenal sémantique utilisés par « les amis d’Israël »et les médias perdent de leur puissance. « .

    Attention, le ver est dans le fruit et le jumelage ne fera qu’engraisser les vers…!!!

  2. Amirouche

    Pourquoi cette obsession de ne chercher le jumelage qu’avec des villes françaises?!

    Personnellement, si j’étais responsable, je verrais ailleurs. Que Sidi-Bel-Abbès soit, par exemple, jumelée avec Istanbul, El Manama ou Beyrouth. Beaucoup de choses peuvent se concrétiser, surtout les échanges socio-culturels. N’est-ce pas?

    Salam à tout le monde

    • Mémoria

      Salam frère Amirouche Aâch men chafek ! C’est vrai que le thé au « Café de l’Indépendance » ce n’est pas pour demain ! Mais il faudra attendre mââlich ,c’est le prix de …l’espoir » comme sait le dire Mr H que je salue ! Justement je crois qu’on vous a entendu de…Paname sur le pourquoi de »cette obsession à chercher un jumelage avec des villes françaises » ! Merci à la Rédaction suite à cet article pédagogique et même méthodologique sur la Politique de la Ville.dz ! Vous savez Si Amirouche,si cela ne tenait qu’à moi,mon choix aurait été de vous proposer à notre Maire(PAPC) Si Tewfik que vous connaissez pour être le médiateur de contacts informels avec les maires des huit (8) départements de l’Ile de France/Paris pour un éventuel projet de jumelage et coopération décentralisée .Je pense que Si Tewfik ne ratera pas cette opportunité puisqu’il prendra en considération la pertinence d’échanges socio économiques et culturels entre notre communauté de milliers de Belabbésiens dans la région Parisienne et le bassin de vie et d’emploi sis à Sidi Bel Abbès.Il est le principal signataire de la Convention avec le PAPW sous la tutelle du Wali ! Bonne soirée !

      • Amirouche

        @Memoria
        Salam tout le monde

        Allah yssalmek grand frère. J’espère que tu vas bien.
        Les enfants grandissent et les soucis « grossissent ».
        À Paname, le jumelage ne se fait pas entre deux villes mais entre quartier et pays et dans un seul sens(Un jumelage en noir). On peut remarquer alors que Château Rouge est jumelé avec le Sénégal, Barbes avec l’Algérie, la Chapelle avec le Maroc, Tolbiac avec la Chine, Strasbourg Saint-Denis avec l’Inde, et ainsi de suite. Mais le gros mouvement du jumelage entre quartier et État se fait entre Belleville/Sentier et Israël.
        Porte-toi bien très cher Memoria.
        Je te dois toujours un café chez 3ami Ahmed 😉

        Fraternellement

  3. Mr H

    Une très bonne initiative, d’autant plus que les deux villes sont belles. Les chtis sont les bienvenus. Jumelage et coopération sont utiles pour le développement de nos villes .

  4. MS

    Espérons que SBA soit jumelée avec Saint- Pétersbourg, la ville de Pouchkine et Dostoïevski . L’homme de saint -Pétersbourg est devenu plus sage .

  5. b200

    Jumeler ça veut dire peut être faire pareil,des enfants jumeaux dans la forme, pas dans le fond. si un jumelage se fait en copiant ou en s’inspirant d’un modèle dans sa forme pourquoi pas? vous dites bel abbes le petit paris dans les deux sens. un pari et la ville de Paris. un pari de faire de bel abbes une ville moderne pourquoi pas c’est un pari..sinon choisis Paris c’est parce que Paris est construite sur une plaine plate et la ville de bel abbes est plate contrairement aux villes côtières qui sont construites sur des collines et montagnes. Chacune a son propre charme. Donc le jumelage se fait a travers l’école des beaux arts..composé par les architectes les paysagistes et les urbanistes; sauf que chez nous on n’a pas encore ces grandes écoles et l’ingénieur du génie civil fait le travail des trois filières. alors que ce n’est pas son rôle. l’ingénieur ne fait que l’ossature et livre l’intérieur et la façade aux artisans et le milieu aux urbanistes qui tracent les voix de communication et intègre un espace réservé aux paysagistes qui interviennent avec leur savoir faire.

Répondre