La Voix De Sidi Bel Abbes

Régional 1: Le CRBSfisef écrase tout sur son passage

Stade Toula, arbitrage du trio Boukhatem, Bensalah et Berrezek (ligue de Mostaganem). Affluence nombreuse,Avertissements: Kadiri (22’) CRB, Didaoui (80’), Taleb 90’+02’ (CRBS).                                                                                   

Buts: Naceri (35’ et 65’), Didaoui (47’), Benamar (83’) CRB Sfisef. Rais (77’) pour le CRBendaoud.
CRB Sfisef: Boukli Hacene, Adda (Ould Hadda 70’), Bouatouche, Didaoui (cap), Lassaoued, Cherif, Taleb,Berrane, Boureghras, Rezlaoui (Benamar 68’), Naceri. Entraineurs: Kebdani et Aggab.
On jouait la 35’ de jeu lorsque Naceri s’infiltra dans l’axe en prenant le meilleur sur 2 défenseurs avant d’ouvrir les hostilités. Les locaux eurent du mal à suivre le rythme imposé par le Chabab de Sfisef  qui s’est déplacé en conquérant à Oran et soutenu par un grand nombre de ses supporters qui ont fait le déplacement. A la 47’, Mr Boukhatem arbitre de la rencontre désigna le point de penalty qui permettra à Didaoui d’ajouter le second but, On assistera, par la suite à un cavalier seul des Ouleds Slimane, qui obligeront les locaux de sortir de leur campement dans le but de revenir au score. Les poulains de Kebdaoui vont user des contres- attaques et l’une d’elles s’avérera payante à la 65’ au moment où Benamar venait de rentrer et qui réussira à glisser le cuir sur Baceri qui marque le 3ème but et son 2ème but personnel. Nullement découragés, les
camarades de Sardi vont se remettre dans le match ; n’ayant plus rien à perdre et parviendront à sauver l’honneur par Rais suite à un tir puissant des 20 mètre que Boukli ne pu intercepter (77’). Et alors que l’on s’acheminait vers la fin de la partie lorsque Benamar, d’une belle reprise de la tête, marque le 4ème but de Sfisef (85’). On pensait que le match allait être très difficile pour les Sfisfis mais en fin de parcours tout le monde s’accorda à dire que le CRBS est bien le meilleur cette saison et à cette allure, on le reverra en inter-régions avec son voisin le CRBen Badis à moins que celui-ci actuellement 4ème au classement ne brule la politesse à Araba, Bouktob et Oued el fodha et accèdera en national 2 amateur.

URL courte: http://lavoixdesidibelabbes.info/?p=22712

Posté par le Fév 3 2013. inséré dans ACTUALITE, COLLECTIFS. Vous pouvez suivre les réponses de cet article à travers le RSS 2.0. Vous pouvez répondre ou laisser un trackback à cet article

9 Commentaires pour “Régional 1: Le CRBSfisef écrase tout sur son passage”

  1. Benhaddou Boubakar

    lors de notre visite chez mr Nouari à l’occasion de BESSMA;notre hote si Nouari a émit un voeux:que le CRBS accede en palier superieur; et bien son voeux est la bonne voie inchallah! allez Sfisef

  2. elhadj abdelhamid

    Bonsoir, Si Benhaddou
    Pour oublier un peu la déconvenue de l’USMBA et celle de l’Equipe Nationale qui jouent bien, toutes les 2, mais ne marquent pas, voici une histoire puisée dans un journal de Pieds Noirs de la région qui a cessé de paraître depuis longtemps parce que, je crois, ses rédacteurs, pour la plupart, ont cessé de vivre.
    Les Pieds Noirs sont une espèce en voie d’extinction car contre leur prédateur, le temps, personne n’y peut rien.
    Aussi, prévenance est de mise pour les derniers Vikings d’Afrique.
    Un jour, tout le monde s’arrachera le dernier Pied Noir comme le dernier Poilu.
    Cette histoire se déroula au Faubourg Carteaux à Sidi Bel-Abbès. Elle est racontée par Ernest Blanco, un enfant du quartier où ses parents tenaient une épicerie.
    Gamin, Ernest jouait au foot sur le terrain bordé par la rue Alfred de Musset, en compagnie de Christobal le simplet du village, Ginossico l’accordéoniste, Léon, fils du cordonnier, Kouider, le fils de Breïka, la lavandière…
     » Mokhtar, agé de 13 ans, orphelin de père, habitait le patio de La Carbonéra.
    Son oncle se rappela alors que Mokhtar n’avait pas été  » baptisé « .
    A cet âge, on est leste comme un chat et, se servant de la treille, il se retrouva à califourchon sur le faîte du toit de sa maison, fuyant le rasoir du marabout …. Il retarda ainsi d’une journée l’opération jusqu’à ce que la fraîcheur de la nuit et la faim le firent descendre de son perchoir. Il fut cueilli comme un fruit mûr.
    Le pauvre Mokhtar eut beau se débattre, le taleb réussit son  » opération « ……au milieu des youyous couvrant les cris désespérés du  » baptisé « .
    Son frère Ali, amateur de vin ( on l’appelait Sidi-Clairon ) voulut fêter l’évènement. Il alla quérir 2 litres de vin à l’épicerie de mes parents.  »

    Belabbésiens anciens, quelqu’un ( de villèj cartoune ? ) aurait-il connu ce pauvre Mokhtar ?

  3. Benhaddou Boubakar

    bonsoir si Abdelhamid,une histoire qui cherche des temoins,je pense pas qu’il y’aura quelqu’un qui connaitra ce Mokhtar « baptisè » tardivement,vous m’avez fait rire en disant que son frere Ali s’est procurè du vin pour feter ! salutations

  4. Amroun S sfisef

    Je suisconfiant cette saison et mes encourageme,ts a notre crebesse

  5. chaibdraa tani djamel

    Bravo OULEDS SLIMANE foncez

  6. ferhi sfisef

    on reprendra notre vraie place.

  7. Benhaddou Boubakar

    sfisef fait partie de Sidi belabbes tout simplement!!! c’est une ville où j’ai des amis et colegues,on est tous pour une wilaya unie,!

  8. mahboulusmba

    Oui mais il faut enlever la banderole sfisef mco ça sera mieux non.

  9. yahia

    Le CRBS termine en apothéose cette phase aller en battant à Sfisef la formation de l’ASBNedroma dans les dernières minutes par 2 à 0. Elle termine en 1ère position avec 42 points. Bravo Ouled Slimane on espère vous voir en mois de mai ou juin à la même place.

Répondre