La Voix De Sidi Bel Abbes

Réformes politiques Mme Drif-Bitat pour la dissolution du Parlement.

Lors du lancement de notre journal, nous avons annoncé qu’on se consacrera à l’information de proximité, tout en s’ouvrant sur l’événement national de toute nature. Nos lecteurs ont certainement pris connaissance avec la rubrique EVENEMENT. Toute fois, cette fois ci, avec le lancement des consultations sur les réformes politiques, nous vous soumettons ce que vient de proposer Mme Zohra Drif-Bitat, vice-présidente du Conseil de la nation. Ceci eu lieu ce dimanche à Alger, ou une série de propositions dont notamment la dissolution du Parlement actuel, l’élection d’une assemblée constituante, avant le 1er novembre 2011, et la désignation d’un gouvernement de transition, sont a noter, indique l’APS.

Dans une déclaration à la presse peu après avoir été entendue par les membres de l’Instance de consultations sur les réformes politiques, Mme Drif-Bitat a déclaré avoir suggéré la « dissolution du parlement actuel et la désignation d’un gouvernement de transition chargé de gérer les affaires courantes et de préparer et organiser les futures élections de l’Assemblée constituante, puis celles du parlement ».

Invitée par l’Instance en sa qualité de personnalité nationale, Mme Bitat-Drif a aussi suggéré l’élection d’une Assemblée constituante, avant le 1er novembre 2011, alors que les élections anticipées d’un Parlement « librement élu sur la base de la nouvelle Constitution » devrait intervenir avant la fin janvier 2012, a-t-elle encore proposé.

Le président de la République devrait légiférer durant cette période, « par ordonnance jusqu’à l’élection du prochain Parlement », a-t-elle encore expliqué.

En ce sens, Mme Drif-Bitat a appelé à la désignation d’une commission d’experts indépendants chargés d’élaborer une nouvelle loi électorale, une nouvelle loi sur les partis politiques et la loi sur la participation de la femme aux Assemblées élues.

Elle a également fait observer que l’Armée populaire nationale, héritière de l’Armée de libération nationale, « chargée de la défense de l’intégrité et de l’inviolabilité du territoire », devrait être chargée de faire respecter « l’inviolabilité de ce bloc démocratique républicain ».

Mme Drif-Bitat a estimé qu’il n’était plus possible de « gouverner l’Algérie et les Algériens comme on le faisait il y a dix, vingt ou cinquante ans », soulignant à cet effet que « le système politique doit changer ».

Pour cette ancienne Moudjahida, des réformes « totales et radicales du système politique sont nécessaires » et ne doivent être dictées que par les seuls intérêts de l’Algérie et son peuple souverain ».

L’instance de consultations sur les réformes politiques est représentée par son président, M. Abdelkader Bensalah, assisté de MM. Mohamed Touati et Mohamed Ali Boughazi.

URL courte: http://lavoixdesidibelabbes.info/?p=4979

Posté par le Juin 5 2011. inséré dans ACTUALITE, ALGERIE. Vous pouvez suivre les réponses de cet article à travers le RSS 2.0. Vous pouvez répondre ou laisser un trackback à cet article

1 Commentaire pour “Réformes politiques Mme Drif-Bitat pour la dissolution du Parlement.”

  1. lalimi t

    peu d’emballement pour ces discussions on est bien loin de la charte nationale de1976 du temps de houari boumediene.pour les citoyens cette reactivation des memes acteurs a mon avis entraine l indifference.

Répondre