La Voix De Sidi Bel Abbes

Réchauffement climatique: 2015, l’année la plus chaude depuis 135 ans

Dans un communiqué rendu public avant-hier, l’Agence américaine océanique et atmosphérique (NOAA) déclare que notre globe a enregistré, durant les derniers 7 mois, des records de chaleur jamais relevés depuis 1880, année des premières annales.

Ces records viennent confirmer les hypothèses des intéressés des changements climatiques, prévoyant une accélération du réchauffement de la planète.

Ainsi, 2015 a largement battu le record de l’année qui l’a précédée, pourtant classée la plus chaude depuis 135 ans. Ne faisant pas d’exception à la règle, le mois de juillet, réputé par les montées du mercure, a été le plus chaud des 7 mois et des 1627 mois depuis janvier 1880 avec une température globale de 16,61°C.

Le mercure y a enregistré une hausse de 0,81°C au-dessus de la moyenne du XXe siècle, soit 0,08°C de plus que le record précédent de juillet 1998. Signalons que la température augmente durant ce mois de 0,65°C par siècle en moyenne.

La glace fond en Arctique

Cette hausse du mercure n’a pas été enregistrée seulement sur la terre, mais aussi à la surface des océans, notamment dans les régions de l’ouest de l’Atlantique et l’est et la région équatoriale de l’océan Pacifique et l’Arctique.

D’après le rapport de la NOAA, le record de 2010 a été largement dépassé avec une hausse de 0,67°C. Selon le même rapport, ces hausses sont estimées entre 1 et 2°C. Avec ce réchauffement climatique très rapide, l’étendue des glaces arctiques se réduit. Durant le mois de juillet seulement, sa réduction a été estimée à 906 495 km2. Ce qui la classe la plus importante depuis 2009. Dans le même rapport, la concentration des gaz à effet de serre, premier responsable de cette catastrophe naturelle, a connu son pic cette année battant le record de 2014.

Ceci malgré les recommandations de plusieurs pays membres de l’ONU quant au sérieux de la menace sur la Terre. En juillet, le secrétaire général de l’ONU, Ban Ki-moon, avait tiré, encore une fois, la sonnette d’alarme. Devant l’absence de mesures réelles dans la prise en charge du taux de l’émission de ces gaz et la question de la pollution atmosphérique en général, le réchauffement pourrait atteindre 5 à 6°C d’ici 2100.

De lourdes conséquences à l’horizon

Cette allure inédite du réchauffement de la planète n’est pas sans incidence sur la vie de tous les jours de ses habitants. Vagues de chaleur, pluies torrentielles, fonte des neiges et des glaces, sécheresse et feux de forêt feront l’actualité de plusieurs pays. D’après un comité de chercheurs, membres du groupe intergouvernemental d’experts sur l’évolution du climat (GIEC), les prochaines années verront une élévation du niveau des mers, une migration des espèces marines et une forte et rapide acidification des océans.

Ceci jouera en la défaveur de plusieurs espèces marines, condamnées à disparaître. Des hivers plus rudes, des étés plus chauds seront au rendez-vous, engendrant une modification des rendements agricoles. Devant le sérieux que revêt cette question, une conférence des Nations unies sur le changement climatique se tiendra à Paris, du 30 novembre au 11 décembre, dans l’espoir de pouvoir agir réellement pour contrer cette catastrophe écologique «human made».

URL courte: http://lavoixdesidibelabbes.info/?p=62445

Posté par le Sep 4 2015. inséré dans CE QUE DIT LA PRESSE, MONDE. Vous pouvez suivre les réponses de cet article à travers le RSS 2.0. Vous pouvez aller à la fin et répondre. Le Ping est actuellement interdit.

4 Commentaires pour “Réchauffement climatique: 2015, l’année la plus chaude depuis 135 ans”

  1. Mme CH

    Oh, le pôvre bel Ours, il se cramponne au petit bout de glace qui reste….!!!!
    En tout cas, c’était prévisible…!! Quand est ce que les grands pollueurs vont prendre très au sérieux les conséquences du réchauffement climatique….??? Sont ils vraiment conscients…??? Non, je ne pense pas puisque la couleur de l’oseille les aveugle et l’odeur du fuel les enivre…!!! Ou peut être qu’ils sont conscients, car « le recul des glaces engendre un accès plus facile aux ressources naturelles, telles que le gaz et les hydrocarbures, provoquant ainsi une augmentation des activités humaines susceptibles de mettre en péril les écosystèmes et la faune d’ores et déjà fragiles », souligne le PNUE. Le rapport de l’ONU évoque notamment la ruée vers le gaz naturel, le pétrole, l’exploitation minière, mais aussi l’augmentation du trafic maritime dans la région à certaines périodes de l’année et l’augmentation de la pêche, certaines espèces de poissons se déplaçant vers le Nord…. »
    « La nécessité d’améliorer la gouvernance est d’autant plus cruciale aujourd’hui que la fonte de la banquise a été plus rapide que ce qu’avait prévu le rapport du Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (GIEC) », ajoute le rapport….!!! Papapapapapapaaaaaaaaa….!!!

    Six ans après l’échec de Copenhague, les pollueurs vont se réunir encore une fois; cette fois-ci, à Paris, du 30 novembre au 11 décembre 2015, ils doivent forcément aboutir à un accord international sur le climat, applicable à tous les pays, visant à limiter le dérèglement climatique, sinon tout va baigner dans l’eau, car « certaines îles du Pacifique pourraient être entièrement éliminées et des grandes villes comme Dhaka, Singapour,Tokyo ou Miami et de nombreuses seront grandement touchées à cause de la montée des eaux …due à la fonte des glaciers qui s’est accélérée ces derniers temps. « Le volume de glace perdu depuis 1992 a été en moyenne de 83 milliards de tonnes par an. »…… qui dit mieux….?!

    Au fait le climat change et Nous….?????

    Bonne soirée sans glaçons…!

  2. ABBES2

    tout cela plus la chute libre du pétrole que voyons nous a l’horizon ?ALLAHOUMA INNA LA NASS ALOUKA RADDA L9ADA WA LAKINE NASS ALOUKA LOUTFA FIH.

  3. zlaoui

    booof
    comme si il nya que la disparition de l’ours
    et chez nous??
    ou le niveau des nappes d’eaux??
    ou est la situation des surpaturages des moutons qui provoque la desertication?
    A combien de km est la desertication de la ville de sidi bel abbes?
    est ce que le taux de l’erosion de l’arrachage de la couche arable a été calculé?
    A quoi Servent tous ces universités tous ces labo de recherche?
    Combien d’insectes ont disparue depuis 1974 a sidi bel abbes??
    Combien d’animeaux domestique accompagnent t’ils le bel abbesiens depuis 62?
    Quelle est la surface totel de chaque commune et quel est le rapport individus/surface?
    Combien de temps le bel abbesien occupe t(il de surface et quel est son impact productif sur le sol?
    donc ce n’est le rechauffement seul qui va provoquer la disparition de l’espce humaine et animal mais aussi d’autre facteur lié a nos mode de consommation de production et d’exploitation ou de sous exploitations du sol?? La sous exploitations a aussi des effets plus nefaste que la surexploitations….la politique mené par des gens non compétant au niveau modial est entrain de pousser vers la desertification globale
    dernière question
     »Combien d’homme politique dans le monde ont été des ex producteurs?? la réponse a cette question vous donneras une idée sur la catastrophe planétaire..lol

Répondre