La Voix De Sidi Bel Abbes

Ramadhan au Qatar : Sahra à Doha

En Algérie, l’horloge indique 16h20, alors qu’à Doha c’est le moment de la rupture du jeûne. Les visages marqués par les longues heures passées au travail ne dissimulent pas leur bonheur retrouvé à l’occasion de cette rencontre.
Quelques minutes de nostalgie s’expriment à travers les regards quand il s’agit de relater des souvenirs familiaux vécus durant les mois de Ramadhan dans leurs localités respectives. Le thermomètre indique 33°.
Chaque famille s’apprête à passer sa soirée ramadhanesque après une rude journée de jeûne dans les sites pétroliers. La Corniche semble la destination la mieux indiquée pour de nombreux jeûneurs.
Les tours couvertes sous leurs magnifiques faisceaux lumineux imprègnent un décor de scène, d’autant plus que leurs différentes architectures pas du tout ennuyeuses en raison de leur conception futuriste et leurs hauteurs respectives fascinantes qui donnent des vertiges ne laissent aucun randonneur indifférent. Les formes géométriques des tours suscitent moult commentaires de nos compatriotes.
Les axes routiers très spacieux sont jalonnés de feux tricolores afin de réguler le flux impressionnant des centaines de luxueux véhicules de marques américaines, japonaise, et à un moindre degré de marque allemande. Les radars sont également présents afin de dissuader et de surveiller les conducteurs et les chauffards qui ne respectent pas les indications affichées sur les panneaux.
Les infinis espaces verts agrémentent un environnement propre dans lequel les paisibles piétons de différentes nationalités passent leur temps à faire du sport en courant, en marchant, alors que des jeunes femmes font des exercices physiques sur des équipements sportifs plantés par l’Etat du Qatar sur le gazon.
Certaines familles préfèrent s’installer sur le gazon magnifiquement entretenu et arrosé, bien que le Qatar ne dispose pas de cette ressource hydrique vitale. Les enfants joyeux se défoulent sous le regard de leurs parents. Un parking a été soigneusement conçu pour permettre aux dizaines de véhicules de stationner à proximité des axes routiers et des espaces verts sans gêner les mouvements des personnes et des véhicules. La sécurité des véhicules est entièrement assurée.
Point d’anarchie dans le parking pas du tout payant. La mendicité et les agressions physiques ou verbales n’existent nulle part au niveau des espaces publics. Des couples asiatiques assis sur les quais préfèrent regarder le lointain horizon. Les employés des bateaux de plaisance éclairés par leurs guirlandes aux différentes couleurs accostés au quai sollicitent les familles pour une balade en mer. Une valse de ces navires de plaisance anime l’étendue bleue calme.
Des chants et des musiques fusent de ces bateaux selon la demande des familles. Une balade en mer d’une vingtaine de minutes coûte l’équivalent de 600 DA par personne. Ils tanguent au milieu de l’eau chaude de cette partie du Pacifique dans l’obscurité. Un panneau signalétique met en garde les passants sur l’interdiction de la baignade, de la pêche à la ligne, y compris la circulation des vélos.
Les trottoirs sont larges, mais ne sont pas occupés par les commerces informels. «Les qataris aiment leur pays, nous déclare un compatriote, avec tout ce que vous observez devant vous, c’est parce qu’ils veulent que leur pays soit à la hauteur des grandes nations, il n’y a pas de place à l’improvisation, la loi est respectée, celui qui ne travaille pas n’a pas de place au Qatar, enchaîne-t-il, il est inutile de vous évoquer l’état de la propreté des espaces, c’est clair, c’est une culture d’un pays civilisé, aucun ne s’occupe de vous, il n’y pas de place aux commérages ajoute-t-il, c’est vrai qu’il fait chaud, il faut adapter son quotidien à ces conditions climatiques», conclut-il. La discussion s’interrompt après le passage furtif de deux avions de combat. Aussitôt après, un autre avion commercial commence à prendre de l’altitude en survolant la Corniche pour disparaître dans le ciel.
La Coupe du Monde 2022, une fierté pour les qataris
A l’horizon de la Corniche, le bâtiment du complexe touristique Sheraton surgit au milieu des autres infrastructures éclairées. Au milieu de ces tours modernes multiformes, les projecteurs éclairent un chantier. La construction de nouvelles tours est lancée. Une course contre le temps. L’organisation des chantiers n’est pas un vain mot.
La circulation des véhicules n’est pas perturbée. Les ouvriers des pays asiatiques se relayent 24/24 par équipe au milieu des grues, des matériaux de construction et des engins.
La Coupe du monde 2022 que compte organiser le Qatar a mobilisé le pays. C’est une fierté pour les qataris. Une musique fuse de quelque part, toujours le long de la Corniche de Doha. Une marée humaine encercle l’espace qui abrite un événement qui s’articule autour d’une exposition des voitures américaines de collection et d’une exhibition de grosses cylindrées ainsi que des motos de collection. Il y a beaucoup de curieux et une animation discrète.
Un jeune animateur aux cheveux longs s’adresse à la foule dense, en anglais et en arabe, il se balade entre les personnes et un petit chapiteau aux couleurs d’une boisson vitalisante mondialement connue et crée l’ambiance.
Ce concours sympathique entre motards de différentes nationalités a été ponctué par la remise des trophées. La présence discrète et modeste de Nacer Ben Khalifa Al Atia, président de la Fédération quatarie des sports motocycles et automobiles qui assume également le poste de vice-président de la Fédération internationale de l’automobile (FIA) a donné un cachet particulier à cet événement sportif.
«Il s’agit d’un événement organisé par notre fédération au profit des jeunes déclare-t-il, c’est beaucoup plus pédagogique et nous axons nos efforts dans la sensibilisation et la prévention, nous voulons inculquer une éducation à nos enfants afin qu’ils apprennent à manipuler ces motocycles pour éviter les dangers des accidents de la route, ajoute-t-il, nous ne comptons pas nous arrêter là, car nous allons organiser des événements similaires ailleurs ; néanmoins, en cette soirée du Ramadhan, la forte présence du public aura été un succès pour nous», conclut Nacer Ben Khalifa Al Atia. Des toilettes publiques pour hommes et d’autres pour femmes séparées par une verdure sont proprement érigées sur le gazon.

ESPACE CONVIVIAL

A quelques mètres de là, un kiosque superbement aménagé affiche déjà complet. La commercialisation du café de grande qualité  attire beaucoup de jeunes couples et des familles accompagnées par leurs enfants. Les ressortissants des pays nord-africains se donnent rendez-vous dans cet espace calme et convivial qui sent les arômes du café.
Le moment est venu pour se séparer. Les noctambules se préparent pour affronter une nouvelle journée après ces moments de détente et de digestion. L’impact du mode de vie américain au Qatar est visible. Tous les mécanismes semblent fonctionner pour épargner aux populations du Qatar les tracasseries bureaucratiques, tout en respectant les règles afin que chacun ne soit pas contrarié.
Les investissements réalisés depuis 1998, notamment grâce à ses revenus pétroliers, ont hissé l’émirat du Qatar à un niveau digne d’une forte nation, un pays qui affiche sa disponibilité pour attirer les élites mondiales afin de pouvoir faire face aux événements futurs, de surcroît douloureux qui risquent de bouleverser moult nations dans le monde. Les jeux de lumières aux multiples couleurs qui bordent la Corniche de Doha commencent à séloigner. Elles continueront à éclairer jusqu’au lever du jour. Une nouvelle journée de Ramadhan s’installe déjà.
La nuit est courte. Après un court repos, nos compatriotes jeûneurs avaient déjà pris la route pour rejoindre leurs usines. Les fans de l’équipe d’Argentine affichent leur bonheur à l’issue de leur victoire contre le Paraguay. On se prépare pour une autre soirée ramadhanesque qui devait avoir lieu dans une autre maison afin de se retremper dans les beaux souvenirs qui avaient marqué leurs esprits quand ils vivaient dans leur pays, l’Algérie.

URL courte: http://lavoixdesidibelabbes.info/?p=61985

Posté par le Juil 8 2015. inséré dans CE QUE DIT LA PRESSE, MONDE. Vous pouvez suivre les réponses de cet article à travers le RSS 2.0. Vous pouvez aller à la fin et répondre. Le Ping est actuellement interdit.

5 Commentaires pour “Ramadhan au Qatar : Sahra à Doha”

  1. OUERRAD

    C est un conte fe fees pour nous autres .
    Cette description qu quotidien Qatari releve de l utopie chez nous .
    Au point ou on est arrive apres 53 ans de ,,,,,,,,,,,,,,,, il n y a pas à se rejouir .
    Quand , vous vous dites que ces gens là etaient des bedouins ???? ma foi koul wahed wALLAH HSIBOU .
    Le fleuve detourne devient une realite , l auteur n a fait que l imaginer mais c est devenu une realite .
    Comment , peut on faire marche arriere au moment ou le monde avance , bientot le TCHAD ? SERA UNE PUISSANCE MONDIALE ; utopie des annees 90 qui pourrait se realisee et pourquoi pas .
    Imaginez un parking auto non payant et surtout sans GOURDINS .
    SAHA S HORKOUM toutes et tous .
    NB / Des tours illuminees alors que chez , c est des horreurs .

  2. Amirouche

    Pourquoi les autres peuples ont gardé leurs tenues traditionnelles ,tant à l’est qu’ à l’ouest , sauf nous ????? Pourtant l’Algérie est un magnifique pays qui regorge de richesses autant dans son histoire , dans sa culture et son habillement riche selon chaque région !!!!!!!!! .
    Lors d’une cérémonie religieuse dans un pays musulman ,tous les représentants des pays invités étaient en tenue traditionnelle respective à leur pays hormis notre représentant qui s’est présenté avec coussstima et un nœud de cravate très mal fait ……
    AL GHRABE B’GHA YAMCHI KILE EL HMAMA N’SSA MACHIETEHE ……
    Weche hada , Ya yama 3zizen (un ptit coup d’œil à ma sœur Imène)

    Sallam

  3. OUERRAD

    Parce que les autres ce n est pas nous , imagines si tous font comme nous .
    ON NE SERAIT PAS DIFFERENT ET PERSONNE NE NOUS REMARQUERA .
    SAHA S HOR KOUM toutes et tous .

  4. Mme CH

    Effectivement le Qatar est devenu un grand pays malgré sa petite superficie (11 571 km²) , celle de Sidi Bel Abbés est de 9 151 km²…..!!! Il faut dire qu’ils ont mis le paquet et surtout la stratégie pour développer leur pays, même, si sur le plan politique, on peut leur reprocher beaucoup de chose…mais bon..c’est une autre histoire…..!!!

    Cependant, il ne faut pas oublier que la population du Qatar ne compte au 31 mai 2015 que 2. 374 860 personnes (résidents et Qataris) c’est à dire moins que la population de la capitale Alger (2 988 145 habitants en 2008), et le nombre de Qataris est estimé entre 150, 000 à 270 000 individus (c’est à dire le tiers des habitants de la wilaya de Sidi Bel Abbés)…!!!

    Par ailleurs, les algériens ont été modelés, remodelés, façonnés, manipulés et bousillés par la colonisation puis par les systèmes politiques adoptés depuis l’indépendance….!!!! La suite nous la connaissons…Khouya Amirouche…..!!!

    Saha shourkoum..!!!

  5. zlaoui

    Le coustima pour tromper..le coustima a été a adopté par le FLN de la federation de france raconta un fln de paris..il disait, il nous exigeait un habit proore qui subgiquent..alors ajouta t’il, nous devrios tous porter des costules et cravates avant les reunions du fln..c’etait la regle..et puis vis a vis de l’europeen le costumé est plus frequentable surtout si la table est arosé par un milesime cotoeau de mascara ou tessala, suivie par un morceau de lard au foure ..
    L’autre celui au djelaba ou abaya et chachya est infrequentable..une chinoise habillé aussi a l’americaine jupe serré a reçu chez elle une moutahajiba une arabe qui voulait voir les machines avant d’acheter  »elle s’exclame  »oh my God »..la femme acec son hijabe etait insoutenable..cettz chinoise travaille pour les americains surement du coté taiwan et hong kong et les notres travaillaient dans les mines a charbon en france …les chinois d’europe comme les algeriens de france…ce que nous rejetons ce n’est pas le travail a l’europeenne mais  »la démarche a l’europeene »…ils copient la france que dans l’inutile, l’utile il faut de la formation, les grandes ecoles , les ateliers les labo, l’education la droiture ne pas mentir ne pas voler, ne pas gaspiller, ne pas espionner, …
    Voila l’historique de la coustima chez le FLN..faire la démarche a la francaise..chez lui lorsqu’il enleve la cravate qui l’etouffe sa femme lui dit  »khayri bssa3di walla 3arbi »..
    Il a une boule dans la gorge, pour la faire taire , il tire la telecomande…et se tait…les femmes ont cet qualité de limer et rabaisser le pretendant..en france elle dit presque pareil  »dans ton costume tu es un europeen dommage tu es un brin »..il aura une grosse boule dans la gorge,,
    Ces yeux sortent de leurs orbite le type s’est etoufé  »jaaafe »..
    Les femmes chkoun ikadalhoum ghir li khlakhoum…lol
    Sahha ftourkoum

Répondre