La Voix De Sidi Bel Abbes

Radié par la Banque mondiale pour corruption, le chinois CSCEC coule le béton à la grande mosquée d’Alger « projet de Mr Bouteflika »

Le coulage de béton des fondations de la Grande mosquée d’Alger, surnommée la mosquée de Bouteflika, projet dont la réception est normalement prévue au deuxième semestre 2015, a été entamé jeudi 16 août 2012. La cérémonie s’est faite notamment en présence du ministre algérien des Affaires religieuses, de l’ambassadeur de Chine à Alger et du PDG adjoint de la société chinoise publique « China State Construction Engineering Corporation » (CSCEC) qui a obtenu le marché pour un montant qui avoisine le milliard d’euros.


C’est l’occasion de relire l’enquête publiée le 31 octobre 2011 par DNA sur cette entreprise chinoise qui prospère en Algérie alors qu’elle fait l’objet d’une mesure d’interdiction de tout contrat financé par la Banque mondiale jusqu’à janvier 2015 pour suspicion de corruption.

• Lire sur l’APS Grande mosquée d’Alger : le coulage de béton des fondations entamé

Notre enquête est plus que jamais d’actualité. La voici telle que nous l’avions publiée :

Blacklistée par la Banque Mondiale, choyée en Algérie. Les revers subis par la China State Construction Engineering Corporation (CSCEC) avec la Banque mondiale ne l’empêche pas de faire du business en Algérie. Depuis janvier 2009, le groupe chinois de BTP est interdit de contrats par la BM pour une période de six ans.

Alors qu’elle fait l’objet depuis janvier 2009 d’une mesure d’exclusion de la part de la Banque mondiale pour une durée de 6 ans, l’entreprise d’Etat chinoises CSCEC continue d’engranger contrat sur contrat en Algérie.

Le dernier en date étant le marché accordé par le gouvernement algérien pour la construction du centre international de conférences pour un montant de 688 millions de dollars. Quelques jours plutôt, CSCEC avait obtenu le marché de la réalisation de la grande mosquée d’Alger pour un milliard d’euros.

• Lire Centre international des conférences du Club des Pins : Et le gagnant est…le Chinois CSCE

A ces deux contrats s’ajoutent des dizaines d’autres engrangés au cours des dix dernières années.

La Banque mondiale pas sollicitée

Lancés à coups de centaines de milliards de dollars, ces programmes dits de grandes réalisations sont financés par des fonds publics, la Banque mondiale n’y étant rarement associée.

La manne pétrolière étant astronomique, les autorités algériennes ont décidé de ne pas recourir aux service de la Banque mondiale et autres organismes internationaux.

Si CSCEC prospère en Algérie, auprès de la Banque mondiale elle figure tout simplement sur une liste rouge contenant plus d’une centaine de compagnies à travers le monde.

• Voir liste complète des entreprises blacklistées par la Banque mondiale

Pourquoi le géant chinois est-il blacklisté ?

L’affaire remonte au 14 janvier 2009. Ce jour-là, la Banque mondiale annonçait avoir radié sept entreprises et un individu pour s’être livrés à des pratiques de collusion dans le cadre d’un important projet routier financé par cette institution aux Philippines.

Parmi les sanctionnés figurent quatre entreprises chinoises dont la fameuse China State Construction Engineering Corporation.

Radiée jusqu’à janvier 2015

Cette mesure d’exclusion interdit ainsi à CSCEC de soumissionner pour tous les marchés financés par la Banque mondiale à compter du 12 janvier 2009 jusqu’au 12 janvier 2015. A savoir une période de 6 années.

• Lire Autoroute, hôtels, barrages, hôpitaux, écoles, logements : L’empire des Chinois d’Algérie

La décision de radier ces entreprises faisait suite à des investigations menées par le Service de la déontologie institutionnelle (INT) en charge des enquêtes sur les allégations de fraude ou de corruption dans les opérations financées par la Banque mondiale.

Cartel

Selon cette dernière, « les enquêtes menées par INT ont permis de mettre au jour des preuves indiquant qu’un important cartel composé d’entreprises locales et internationales soumissionnait pour des marchés dans le cadre de la première phase du Programme d’amélioration et de gestion des routes nationales aux Philippines (NRIMP 1). »

Les enquêteurs de la BM avaient procédé à « un examen approfondi du processus de passation des marchés auquel ces entreprises ont participé et entrepris de nombreux entretiens avant de conclure les enquêtes et d’entamer les procédures de sanction contre les entreprises concernées. »

Contrat de 33 millions de dollars annulé

Résultat : l’intervention a pu « empêcher l’attribution d’un marché estimé à 33 millions de dollars ».

Le Conseil des sanctions, composé de hauts responsables de la Banque et de juristes externes, a motivé sa décision de radier ces entreprises parce qu’elles « avaient participé à des pratiques de collusion destinées à fixer le montant des offres à des niveaux artificiels et non-compétitifs et à empêcher le Bénéficiaire de tirer parti de la concurrence libre et ouverte ».

En janvier 2009, Leonard McCarthy, vice-président de la Banque mondiale chargé de la déontologie institutionnelle, commentait ainsi cette décision : « Cette affaire constitue l’une des plus importantes et des plus lourdes de conséquences que nous n’ayons jamais traitées ; elle met en lumière l’efficacité du processus d’enquête et de sanction de la Banque mondiale. À mesure que le Groupe de la Banque mondiale renforce ses activités de lutte contre la corruption, le Service de la déontologie institutionnelle fera preuve de vigilance, menant des enquêtes sur les allégations et tenant ceux qui se seraient rendus coupables d’actes répréhensibles comptables de leurs agissements ».

Un marché de 85 millions de dollars retiré aux Chinois au Vietnam

En mars 2010, les autorités vietnamiennes avaient annulé un contrat de 85 millions de dollar accordé à cette même CSCEC pour le drainage et la mise à niveau du canal Nhieu Loc-Thi Nghe, à Hanoï. Raison invoquée? Le groupe chinois figurait sur la liste noire de la Banque mondiale.

D’ici à janvier 2015 date de la levée de la sanction infligée par la Banque mondiale, la China State Construction Engineering Corporation peut toujours prospérer en Algérie.

URL courte: http://lavoixdesidibelabbes.info/?p=15617

Posté par le Août 18 2012. inséré dans ACTUALITE, ALGERIE. Vous pouvez suivre les réponses de cet article à travers le RSS 2.0. Vous pouvez répondre ou laisser un trackback à cet article

38 Commentaires pour “Radié par la Banque mondiale pour corruption, le chinois CSCEC coule le béton à la grande mosquée d’Alger « projet de Mr Bouteflika »”

  1. dr Reguieg y menouar

    le chinois CSCEC sait que l algérie est un pays de miracle (( arde el mou3jizat))

  2. hamli de sba

    Doct moi je ne vous suis plus; expliquez vous?

    • dr Reguieg y menouar

      le chinois cscec est radié par la banque mondiale pour corruption et malgré cela il a eu le projet de la grande mosquée (tant qu il y a des corrompus il y aura des corrupteurs)

      • ghose el bane

        docteur, ce n’est pas la banque mondiale qui finance le projet de la mosquée c’est un projet tout comme l’autoroute!!! du direct … la mosquée emir abdelkader de constantine est un chef d’oeuvre, une merveille c’était les Egyptiens!!!!

        • Sohbi 22

          Dites nous plus Ghosne elbane et Doct SVP Pour savoir merci.

        • dr Reguieg y menouar

          je sais que c est l algérie qui paye .mais le chinois est interdis d exercer par la banque mondiale vue qu il ya de la corruption normalement nos gouvernants doivent résilié le marché en faveur d une autre entreprise plus crédible (n oublié pas le scandale de l autoroute , l affaire est en justice ) la meme compagnie s est vue retirer un marché au vietnam.on doit suivre l exemple

  3. Smiley

    Qui aura le pouvoir de bannir la Banque Mondiale pour collusion avec les intérêts impérialistes et mise à mort de pays endettés?
    L’entreprise chinoise a sacrifié à la transparence des devis et le sien d’un coût d’Un milliard d’euros était l’offre la plus compétitive; les deux autres retenues faisant état de devis entre 1,5 et 2 milliards.
    L’ouverture des plis et leur validation par Henni Abderrazak va permettre à Bouteflika le noceur réislamisé et néo-mystique de la Zouia de Aoualet de faire bâtir la mosquée de tous les superlatifs.
    Par crainte de crime lèse majesté des Saouds, elle sera gigantesque et son minaret culminera à 300 mètres mais elle prendra garde à s’afficher moins majestueuse que les mosquées de Médine et de la Mecque, les phares de l’Islam sunnite.
    A l’épreuve du Zilzal le plus terrible, elle restera debout même après un séisme de force 9 sur l’échelle de Richter et que sa construction soit confiée aux Kafirs chinois qui ont fait de l’athéisme une religion ne gênera personne. Business is Bizness!
    Bouteflika partage beaucoup avec les islamites et certainement la conviction d’avoir été ecarté du pouvoir quand cela était son tour de l’assumer à la mort de son mentor. Cela crée des fraternités et des passerelles idéologiques et beaucoup vous diront que Bouteflika est un vrai ange, à la Touba sincère, et que si vous regardiez attentivement vous pourriez apervoir des aîles qui lui poussent dans le dos et qu’il n’exhibe pas par pudeur.
    Le projet architectural et les nombreuses salles de conférences seront certainement un atout pour le rayonnement de la culture islamique.Espérons seulement qu’elles ne soient pas dévoyées à des fins de calculs politiques. Toute dotation qui enrichit le pays et toute ambition revendiquées doivent être saluées.
    La prise en charge de l’importation de nourritures terrestres nous coûtent au final beaucoup plus que ce modeste milliard et le chinois est fourmi quand on veut être cigale.
    Que Dieu nous prête vie pour la voir finie!
    Saha Aidkoum!.

    • Bendjoudi Sadek

      Mr smiley
      j’ai aimer votre commentaire jusqu’au moment ou j’ai compri qu’il n’était pas sarcastique et que c’est vraiment ce que vous pensez croyez vous sincerement que batir une mosqué est une priorité pour notre pays des gens qui meurt de faim pour la premiere fois de l’histoire de l’algerie des milliers de diplomé sans travail avec la somme dépensé pour cette mosqué l’on pourrai créer une usine financé des projets investir dans l’humain car c’est sa ce qui nous manque vraiment l’on voie des gens aclamer bouteflika (le tiran) comme si que c’était un bon président ou qu’il a donner koi que ce soi a l’algerie arretez de vous voilé la face regardez les vérité qui éclate ce bougre est venue a une époque ou le pétrole a atteint les 100 dollars il a pas pu caché cette vérité dommage pour lui l’argent c’est accumulé en algerie et il a pa pu caché sa donc obliger de le dépensé pour qu’a sa sortie il laisse ce pays vide et ses poches bien rempli toute les analyse et les statistique disent que l’algerie est en chute libre (l’inflation, dimunition du pouvoir d’achat….) et j’en passe alors ne me ditent pas qu’un milliard est modeste. longue vie aux algerien mort aux extremistes peu importe leurs religion

  4. hamidi

    Comme toujours le grand niveau qui plane Merci Mr SMILEY.

  5. Tayeb Benhaddou

    L’algérie est un laboratoire a ciel ouvert, le minable du monde entier viens faire ces essais ici, sans etre controlé, ses l’eldorado des chinois, il savent bien que l’algérie est un pays trés riche avec une population trés pauvre.
    Aid moubarek.

  6. benhaddou boubakar

    aid moubarak cher cousin ,desormais tu fais parti de la famille de la vdsba! on se vera bientot nchallah

  7. Khero

    Les chinois le merite avec les 10.000 ouvriers prevu pour ce chantier gigantesque et avec l’offre la moin disante c’est incomparable avec les autres soumissionnaires a savoir le groupe francais egis et le groupe algeriens cosider+haddad.

  8. merabbi

    La banque mondiale est-ele aussi neutre dans seschoix que vous ne le pensez? je dirais que ce genre d’institutions fait aussi du Buiseness ,et que le choix d’aide certains pays est veut veut pas soumis à certaines règles préalablement définies ( solvabilité,…) mais surtout si le pays fait partie de tel ou tel club des principaux bailleurs de fonds .
    La chine dérange par ce que c’est le seul pays à avoir investi en Afrique à un moment où tout le continent était soumis aux grandes compagnies de « l’Ouest». La mosquée d’ Alger, l’hopital , l’autoroute si cela peut être bien fait à moindre coût ,allons -y et positivons .
    Au fait 20pour-cent de la dette des E.U est chinoise .ALORS LA CRITIQUE OU LE VERDICT de la Banque mondiale faites attention aux racourcits et jugeons les à la qualité de leur travail( à moins de prouver qu’il avaient obtenu ce marché par corruption )et là ,que les personnes qui ont des informations compromettantes qu’ils les dévoilent et ils éviteront que cette mosquée ne soit construite sur des fondations non solides ☺
    Aid moubarak d’OTTAWA.

  9. Adam

    The president of the world bank is an American, Jim Wong Kim, born in south Corea, We don ‘t believe That He can help earth poor countries , or poor peuple!
    Happy Aid from Chicago.

  10. merabbi

    Dans ce cas là c’est valable pour tous les édifices ,à mon humble avis quant on n’a pas la main d’oeuvre qu’il faut ,la technologie qu’il faut l’expertise qu’il faut c’est le résultat .
    Je dirais plutôt que malheur sera pour le musulman qui n’arrive pas produire sa propre nourriture (hadith)mais au fond nous disons la même chose je crois le travail,toumma le travail et el itkane y compris quand il s’agit de mosquée.

  11. Faraoun

    Quelle différence entre MERABBI et MERABI ; c’est boukanéfis ou pas ?

  12. Khero

    Les arabes en ce moment ne savent que parler et critiquer … Nos villes sont trop salles ou sont les musulmans ? N’attender pas D’evolution d’un peuple qui est loin de sa religion.

  13. merabbi

    Et que dire des églises qui sont devenues mosquées ont-eles été construites par les musulmans et la machinerie utlisée (camions ., grues ,.bétonneuse ,,,,à ma connaissance toutes les grandes mosquées d’aprés les années 70 ont toutes été construites (fondations surtout par les grandes firmes de l,Ouest)
    lE Message de notre prophète salla allah alaihi oua selama se voulait sur tout ce qui concernait la vie du musulman mais aprés lui vous avez vu ce qui s’est passé.
    C’est pour cela que je pense que le travail et le itkane sont la source du développement les architectes en avons nous ? oui vous me direz .mais dans ce cas la pourquoi sommes nous arrivés a la SORECOR ect la main d’oeuvre en avons nous ? si oui
    pourquoi avons nous ramené les chinois pour nos propres maisons ?
    A mon avis tant que l’algerien ne produira pas ce qu’il consomme (blé, orge , viande,fruit ….) il faudra importer y compris du chinois et il n’y a pas d’autres solutions hélas .
    Au fait la diferrence entre les 2 merabi c’est le «b» et c’est seulement cela.

  14. Tayeb H (fg thiers)

    Il faut des corrupteurs pour nourrir les corrompus ! Il y aura beaucoup à boire et à manger dans ce projet autant gigantesque qu’inutile . Pourquoi faire excessivement de l’anti-sismique , quand on sait qu’une mosquée ne sera jamais détruite par un séisme , même de degré 12 , et ce , grâce à la volonté de Dieu qui la protège ( voir des exemples récents dans les pays musulmans de l’Asie ) .
    Pourquoi importeR 10.000 ouvriers chinois athées , pour construire une mosquée ? L’Algérie manque-t-elle de main d’oeuvre ?
    Pourquoi confier la construction d’une mosquée à des impies ?
    Il y a des entreprises musulmanes de Turquie , d’Egypte , de Malaisie ,…très qualifiées dans ce domaine .
    Apparemment , les gouvernants de ce pays veulent rendre le peuple fou !
     » Allah yjib lkheir »

  15. ahmed

    entierement d’accord avec vous lecteur de la vdsba saha aidek

  16. Tayeb H (fg thiers)

    Tant qu’il y a des citoyens comme lecteur de la VDSBA qui veulent imposer leurs points de vue aux autres , l’Algérie n’avancera pas d’un iota.

  17. abbassi feyek

    mr menouar la banque mondiale est saine l entreprise chinoise corrompus vous etes naif hhhhhhhhhhhhh

  18. chaib draa tani djamel

    Parlons peu et bien prenons un exemple vous cherchez un plombier pour des travaux sanitaires ou un macon aussi pour des petits travaux est ce que vous en trouvez meme si c’est le cas contraire ce dernier vient il tavaille une journee et s’absente 2 ou 3 jours l’algerien est un fénéant et c’est pour ça qu’on fait appel à des etrangers TEBRI OUALA TAKRAH

  19. chaib draa tani djamel

    Lire »il travaille »

Répondre