La Voix De Sidi Bel Abbes

Qui se souvient des chaouchs d’antan

Lorsqu’on parle de chaouch aujourd’hui, on pense tout de suite aux administrations, c’est-à -dire à leurs plantons.
En 1970 on s’en souvient, ils avaient une certaine autorité, ils pouvaient vous introduire ou pas dans un service. Bien mieux, certains étaient capables de vous ouvrir bien des portes, des portes quasiment inaccessibles et vous régler des problèmes autrement plus complexes au-dessus même de la hiérarchie.
Actuellement une pléthore d’agents de sécurité recrutés en fonction de leur gabarit font office de plantons et parfois même d’agents d’accueil chargés de la réception. En fait le corps des chaouchs est très ancien et sa création remonte aux années 1910.


Il est spécifique aux colonies. En Algérie par exemple, toutes les communes mixtes situées en général dans la steppe et les Hauts-Plateaux étaient dirigées par un administrateur nommé par la métropole.
En l’absence de téléphone et de moyens rapides de communication, le gouverneur autorisait ses fonctionnaires à recruter des chaouchs qui étaient en réalité des facteurs montés. Chaque chaouch devait acheter son cheval et le soigner et le nourrir sur ses fonds.
Sa mission essentielle consistait à distribuer aux caïds et aux khodjas les convocations et le courrier administratif. Le chaouch pouvait parcourir, en rase campagne, jusqu’à 20 km par jour, contourner des montagnes, suivre des pistes et traverser des douars pour atteindre son but. C’est en 1950 que la plupart de ces supplétifs seront démobilisés. Il en restera un seul au sud du pays, un certain Madani. Il n’aura plus besoin d’utiliser son cheval, sa mission était désormais confiée officiellement aux caïds sommés d’habiter dans des agglomérations.
Madani vendra sa monture et rasera presque les murs car son autorité avait disparu auprès de la population, son statut de fonctionnaire de l’Etat aussi. Il ne survivra que grâce à une maigre retraite et en vendant …. des poules …le présent texte est de Abdenour Fayçal

URL courte: http://lavoixdesidibelabbes.info/?p=22407

Posté par le Jan 27 2013. inséré dans ACTUALITE, SBA PROFONDE. Vous pouvez suivre les réponses de cet article à travers le RSS 2.0. Vous pouvez répondre ou laisser un trackback à cet article

25 Commentaires pour “Qui se souvient des chaouchs d’antan”

  1. Terkmani T sba

    En effet ces chaouchs faisaent la pluie et le beau temps mais c’est pluseficace que les soit disant cabinets dumaire ou du préfet la ontrouve plein de mode mais aucune réponse.

  2. BRAHIM

    les chaouchs étaient des travailleurs qui ont eu un certain age et non pas des jeunes fainéants comme ces agents de sécurité qui ont le ventre plein et la tete vide. un jeune avec un bon physique est fait pour travailler et non pas se reposer.

  3. nabila t sba

    VOUS AVEZ TROUVE LES MOTS

  4. meradi

    Le chaouch moi je l’ai connu dans la mairie il est un planton a tout faire

  5. Karim10

    C’est quoi cette Histoire de Chaouchs ? C’est du révisionnisme ou quoi ?
    Un article nostalgique de la commune coloniale. C’est bien ça !
    C’est une insulte pour l’Algérie indépendante (50 après).Un texte plein d’audace !
    Alors une comparaison (non dit) n’est pas raison ! Soyez raisonnables khayi !
    Oui ! Le corps des Chaouchs existait dans toutes les communes mixtes (78 dans toute l’Algérie du nord, presque les trois quart du bled ou vivaient 95 % des algériens, et même dans les communes CPE il y avait des chaouchs dans les douars).C’était le système Caïdat. Même les Français (…) étaient contre.
    Ce texte avec une carte postale en bémol ! Mais ça veut dire quoi au juste ?!!!!!! Une agression ?
    Une Commune sous l’autorité d’un administrateur (Mestatour) qui avait droit de recruter des chaouchs (Agents de l’autorité COLONIALE POUR LES DOUARS de la commune), leur nombre variait de 05 à 11 chaouchs (par communes est pas plus) .
    De toute façon ce n’est pas vrai qu’IlS achetaient leurs chevaux, contournaient les montagnes ! …et je ne sais quoi …..des histoires à dormir debout !
    Leurs véritables missions consistait à aider le CAID (Ce requin au burnous rouge) à administré ces « Algériens » ou si vous préférez « ces pauvres INDIGENES asssssujesstis ».
    Leurs Boulot véritable : Prélever surtout les impôts ! (Les européens eux avaient un commis) .
    C’est une honte ! Excusez mon profond mécontentement ! Ce que d’autres appellent « Un texte de la colonisation positive Hachakommmm».
    Pour finir. Il est utile de vous rappelez qu’un certain Jules Ferry (pourtant colonialiste)a dit dans son fameux rapport au sénat fr : « La commune mixte était une exploitation à ciel ouvert ».
    Incroyable ! Vraiment Incroyable !

    • kerroucha

      Mr ghosne bane. a eu une autre lecture mais dire Revisionisme cei est inadéquat.

      • Ghosne

        Mr kerroucha
        Il faut arrêter de vouloir nous dicter ce que l’on doit écrire ou ce que l’on doit dire s’il vous plait!!à chacun sa vie, son vécu, son histoire .Hier une personne voulait comparer un enseignement dans une école chrétienne sonnante et trébuchante où la mère supérieure passait dans les rangs et les enseignants étaient tenus à l’oeil et cet enseignant au long nez de pinochio qui faisait la pluie et le beau temps ; la liberté d’expression est vitale sur ce site , salam khayi

  6. badissie

    ont remarque trop d articles ces derniers temps qui sont nostalgique a la periode colloniale , qu il regrette l indepandance , parler des crimes commis a bel abbes et dans toute l algerie , carte postale des contructions colloniales, certes ces des jolies batiments , qui font parties du patrimoine de notre ville , mais moi quand je regarde ces batiment je pense aux maçons algerien qui travailler comme des esclaves sans assurrance , si la france a laisser des batiments , mais a elle a pris les richesse de notre pays pendant 130 ans , et elle veut pas demander pardon ont n a pas besoin d argent juste un mot ,car nous somme plus riche que la france el HAMDOALLAH , VIVE L ALGERIE ET ALLAH YRHAME ECHOUHADA

    • Un parmi d'autres

      Mr Badissie bonjour , de quoi voulez-vous que ce journal parle ?
      Puisqu’il a éé créé pour informer les enfants de la ville de ce quifut et de ce qui se passe .
      Le titre le dit si bien (La Voix de Sidi-Bel-Abbes )
      Il faut parler de de l’histoire coloniale des gens qui ont fait la ville de ses ouvriers, de ses écoles de la misère et du bonheur.
      Je vous cite un exemple : Les arabes ont envahie et conquis l’Espagne et aujourd’hui dans les manuels scolaires les écoliers espagnoles apprennent l’histoire de leur pays sur la conquête des arabe-andalous sur leur Pays ,et tous les ans chaque ville du sud de l’Espagne commémore avec des fètes grandioses qui s’appellent ( La Fiesta de Moros y Christianos ) auxquelles j j’y assistais tous les ans quand j’allais passer mes vacances dans le sud de l’Espagne (valance

      • Un parmi d'autres

        Je continue,Valence , Malaga ,Murcia ,cartagène ,Cordoue , Grenade ,Séville ,Novelda ,Aspe, Eltche ,Elda ,Jumilla et j’en passe ou les Espagnole reconnaissent qu’ils ont été Colonisés et envahiesalors que nous on rejette sans cesse cette histoire qui nous appartient les français même reconnaissent que vercingétorix c’était rendu à Jules César à Alésia et qu’ils ont même été envahie par les allemands et que ces derniers ont fait des ravages .
        Alors pourquoi nous obstinons-nous à rejeter tous cette Nostalgie qui n’est que la fiancée de nos souvenirs amères ou doux .
        Cordialement

    • Terkmani T sba

      un lecteur assidu n’aurai pas agi ainsi parce qu’il aura tout lu …on est pas ici dans l »hyper nationalisme malgre que la révolution armée et les martyrs ont vu des articles que je vous prie de relire.

  7. BRAHIM

    Vous avez raison si Karim ce chaouch a été crée pour etre un esclave du caid.
    IL ramenait des agneaux des poules et des oeufs au caid en les prélevant de force aux agriculteurs arabes comme ils ont pris les terres des algériens au meme titre que les colons. C’est pour cette raison que je dis qu’il vaut mieux pardonner un colon et non un caid et pardonner aussi un légionnaire et non un harki Ceux sont les notres qui étaient contre nous et c’est à cause d’eux que la france est restait 132 ans

  8. Albarracin

    A UN PARMI D’AUTRES

    Cher monsieur, les remarques relatives aux évocations en boucles sur le site VSBA des turpitudes du colonialisme en Algérie et ailleurs , comparées aux informations livresques et scolaires de la présense musulmane en Espagne, et ses réalisations architecturales, littéraires et autres, ne peuvent être mis en parralèlles!D’une part les acteurs et victimes de la tragédie Algérienne, sont encore nombreux en vie!
    L’invasion musulmane en Espagne, et la prise de pouvoir ont comme on peut le deviner , pour s’imposer, a employé des arguments d’une tendresse trés relative….et leur présence pris fin aprés le reconqu^te des rois catholiques!
    Les jeunes algériens, comme les jeunes français, ont aussi le droit de ne pas vivre en permanence les souffrances de leurs parents, pour cruelles qu’elles aient été ..pour une raison simple c’est qu’ils ne pourront pas faire partager à leurs parents leurs misères d’adultes….leurs expériences bonnes ou mauvaises..
    Les films, la littérature, les évocations sont des occasions pour les jeunes adultes de visiter des périodes historiques….Librement ! Sans les transferst affectifs familiaux…Si les jeunes interrogent , nous leur devons des réponses!aussi complètes que possible…pour celà il existe des spécialistes neutres et sérieux
    Cordialement

  9. Un parmi d'autres

    Mr fric , je ne suis jamais permis de vous dire de vous taureau pour ce qui est de mes amis je vous le dis en toutes sincérité je ne les connais pas et même vituellement pour certains car j’ai été pris à parti à plusieurs reprises et si vraiment j’avais eu des amis ils auraient pris ma défense et comme personne ne veux se mouiller ,alors la meilleurs façon de se protéger c’est de se mettre à l’écart .
    Je dit qu’il faut garder en mémoire son histoire nationale et de ne pas trop remuer dans le passé .Un proverbe chinois dit la Blessure cicatrisée la Douleur n’est plus.
    Moi aussi j’ai connu les pires attrocités et j’ai été piétiné par les Rangers des militaires et des légionnaires et j’ai même vu mon père, mon grand-père et mon oncle emmenées vers le champ de manoeuvre de la légion , et je ne dis mot parce que cela ne sert à riencar pour moi c’est du passé et cela ne me ramènera pas mes êtres chers . Je sais que cela va irriter certains post indépendance cmis comme le dit un ami qui pense comme moi hadak ma helbette.
    Si cela vous chante j’ai laissé mon Tél sur les derniers commentaires appelez- moi .
    Bonne journée

  10. Mémoria,

    @fric
    Vous me rappelez …….. »L’oiseau bariolé… » de Jerzy Kozinsky??????????????????????????

    Un fervent plaidoyer sur la Shoah !

  11. Karim10

    L’Histoire est une science de l’Homme (Sciences Humaines).Ce qui est important c’est donc l’HOMME. Mr Abdenour Fayçal (auteur de l’article) ,un journaliste « permanent » que je respecte. J’ai longtemps perçu ses essais à travers la presse (Quotidien infosoir- C’est donc un professionnel !!!! ) mais là, il dérive.
    Les lecteurs de la vdsba ne sont pas dupes .Lire, écrire ou relire même sans broncher : EL-MOUHIM c’est se comporter en réponse. Mon commentaire est ma propre conviction.
    Mr Ghosne bane,a donner une explication linguistique je le comprend (Qui n’est que le coté externe du mot chaouch). Mr KERROUCHA a son doute raison de dire que « du révisionnisme » n’est pas adéquat puisque bcp de nos journalistes « libres » font bizarrement ou plutôt machinalement du révisionnisme sans savoir qu’ils le font .On peut le faire aussi inconsciemment dirait Freud, mais là c’est une autre histoire. Peut être aussi qu’il ne s’agit pas d’Histoire (du passé-présent) plutôt de mémoire (du présent au passé).Tiens ! Peut être aussi qu’il s’agit de « Guerre » et « Civilisation » !
    (Novembe et Octobre…Alésia et Andalousia ).Ou Guerre et paix selon Tolstoï ! Puisque nos amis ;Mr Terkmani et Mr Parmi d’autres ,Albarracin… nous mènent là ou on ne veut pas aller à cause de ces repoussants CHAOUCHS ,Vilains et méchants selon l’histoire vrai malheureusement(pas nostalgique).
    Enfin , tout le monde n’a pas la même opinion. Chacun y va de son interprétation et les avis sont partagés. Voilà tout.
    Amicalement.

    • Sokato de ALICANTE

      Arretons sinon on s’achemine vers la polémique Pour moi il n’ya aucune intention de faire une interprétation de l’histoire.La vdsba nous a souvent mis des articles de nostalgie qui concerne les poupulations de cette période et le Chaouch a bel et bien existe On aurait pu déboucher sue la bureaucratie comme fléau C’est cela le forum.

  12. kerroucha

    Je vous respecte énormément mais placer ce mot est inopportun a mon humble avis Persone n’est dupe encore plus les rédacteurs qui nous livrent publient des aricles diverdifiés.Un journaliste Algérien reconnu ne peut selivere a cet exercice suscité.

  13. Un parmi d'autres

    Mr Fric j’attends votre appel et puis votre commentaire est très lisible mon ami la rose s ‘en est allée laissant derrière elle un senteur avec sa fragrance embaumant le paysage .

  14. Mémoria,

    Bon courage et bonne continuation Mr Fric !

    Je vous conseillerais de ne pas médiatiser les passages de votre manuscrit au risque de perdre les droits d’auteurs et d’édition (Plagiat),et cela jusqu’à la publication de votre livre qui relève du récit autobiographique(et non autobiographie).Le récit autobiographique est un cocktail très subjectif de fiction,évènements,témoignages,impressions,non-dits qui font de cette littérature aussi un divan psychanalytique de toute une catharsis de personnes traumatisées directement ou par effets collatéraux(familles,proches,etc…).Elle reste la projection différée de tout un trauma alors que l’Histoire reste événementielle,factuelle et documentaire du « passé/présent » comme le souligne notre ami historien et universitaire Si Karim,alors que cette mémoire présent/passé,perturbée et presque pathologique plonge nos amis PN et locaux dans des joutes qu’il faut confiner dans un cadre psychothérapeutique incapable d’altérer définitivement la trame relationnelle qu’a tissée depuis presque deux années la VDSBA et ses militants bénévoles.
    Que Claude B,Régine,Danielle et les autres….sachent que Krim…et les nôtres n’expriment qu’une douleur diffuse et profonde ….s’ils sont concernés par les conflits passés et qu’il est nécessaire de tourner la page de ce livre d’Histoire.
    Quant aux nôtres,ceux qui s’expriment aussi quelquefois pas assez dans une langue qui leur est étrangère et qui donne lieu à quiproquos,qu’ils sachent aussi que des petites gens (PN)de l’autre côté ont aussi souffert de cette colonisation qui les as laissé pour compte.Les gros colons n’ont jamais souffert sur les deux rives même s’ils sont à l’origine de ce gâchis,rapatriement,séparation,déchirement,rupture,traumatismes….

    Que Dieu fasse que nos enfants ne vivent plus dans la haine d’un « Autre » qu’ils n’ont jamais connu… !

  15. badissie

    bonsoir monsieur un parmi d autre ne compare pas les foutouhate islamique et la collonisation , ce n est pas les arabes qui ont conqui l espagne mais les musulmans (tariq ibn ziyade est berbere) les musumans dans leurs conquete respecte les droit de l homme et ont rapporter a l espagne une civilisation qui grace a elle l espagne est devenue un pays touristique ,alors que chez nous la france a ramener destruction et terreur

Répondre