La Voix De Sidi Bel Abbes

Quand l’hiver arrive, la nostalgie au feu de la cheminée revient. par Dr Douar

Quand je rentre chez moi, les pieds glacés par le froid de l’hiver, je me mets face au chauffage à gaz ; sa flamme réchauffe ma mémoire et l’image de la grande Cheminée chauffante de mon enfance surgit devant mes yeux. La maison de mes parents était si grande et haute, sa toiture à double pente est couverte de tuiles rouges laissant apparaitre à chaque recoin un conduit d’évacuation de la fumée…Telles étaient toutes les maisons d’autrefois…Ya hasrah. A l’intérieur, les pièces étaient nombreuses, spacieuses et dans chacune se dressait au coin une Cheminée. Ma mère allumait celle de la cuisine, le lieu où tout le monde se converge durant toute la journée et une partie de la nuit. Elle n’arrêtait pas d’attiser le feu en lui fournissant, de temps à autre, des bronches ou des racines séchées de vigne. Mon père avait empilé au fond du patio un grand stock suffisant pour toute l’année. Malgré le fourneau à butane placé sur la paillasse d’à coté, elle préférait cuir son pain, chauffer son café… dans la Cheminée, disant que les mets mijotés sur des braises ont un goût succulent.
Je me souviens qu’à midi en rentrant de l’école avec le corps transpercé par le froid, d’abords je me mettais face au feu en tendant mes mains et mes pieds puis je me retournais pour réchauffer le reste de mon corps. Le soir, c’était le grand rassemblement, personne ne manquait à l’appel. Après avoir tous diner ensemble autour d’une table basse, mes parents rejoignaient leur chambre chauffée par un grand Majmar « ustensile en argile » que l’on remplissait de braises. Quant à nous, mes frères et moi, nous formions, assis côte à côte sur des nattes, un demi-cercle en face de la cheminée. Je contemplais les flammes, sitôt étouffées, je les vivifiais en approchant les tisons l’un de l’autre. Je prêtais l’oreille à la plaisanterie de Djouha… à la terreur d’El ghoula que mon grand frère racontait avec une subtilité faisant oublier que dehors la nuit grondait ; la pluie crépitait sur les tuiles et le vent n’avait pas cessé de faire siffler les fils électriques.
Tout un flot de souvenirs jaillit en évoquant  notre maison et ses tuiles, notre cheminée et sa chaleur émise réchauffant nos corps, nos cœurs et tout notre foyer. Mais je préfère m’arrêter là.
Douar.

URL courte: http://lavoixdesidibelabbes.info/?p=70168

Posté par le Déc 28 2016. inséré dans ACTUALITE, SOCIETE. Vous pouvez suivre les réponses de cet article à travers le RSS 2.0. Vous pouvez aller à la fin et répondre. Le Ping est actuellement interdit.

35 Commentaires pour “Quand l’hiver arrive, la nostalgie au feu de la cheminée revient. par Dr Douar”

  1. James

    un rocking chair, un feu de cheminée et un bon bouquin:Ta deuxième vie commence quand tu comprends que tu n’en as qu’une.

    • Imène

      Vous avez oublié le chat blotti sur les genoux , et qui s’amuse à vous mordiller le doigt..histoire de vous intimer : poses immédiatement ce bouquin , besoin urgent de câlin !
      Trop mignons ces matous ! exactement comme les bébés ..

  2. Lamine

    Bonjour Dr Douar ,c’est toujours un plaisir de vous lire.

  3. elabbassi

    merci si Douar le beau vieux temps.si le développement a permis de rallonger la vie jusques 85 il n’a pas pus donner les mêmes plaisir de jadis..que Dieu nous offres la douceur du feu de cheminé et nous sauver du feu de l’enfer..en enfer nous serons comme des lezards on perds nos queue..autour du feu on s’assoit et on se raconte le beau vieux temps sur terre..chacun raconte son histoir pourqoi il est là en enfer..
    ensuite arriva le temps du gouter et le zabanaiya de l’enfer offr’e le couvercle de la marmite c’est ainsi qu’on appele le sallon de l’enfer  »el marmita » la marmite..tout le monde attend un morceau de chocolat tombant du couvecle de la marmite..
    ya en ammre toujours du  »tchimbo » la figue de barbarie pleine d’épine fine comme des aiguille nanotechlogique..aprtes le goute on s’offre la joie de tendre le bras a chacun pour désépiné les doigts..et on recommanece les recits de chacun.. »tu sais dit l’un deux moi j’etais du siecle de dite de 2016 j’habitais une ville nommé sidi bel abbes elle apparttenait aux amazigh dite de l’afrique du nord en afrique et on avait un moyen de se parler qui s’appelait internet on tapait sur des tables pleins de boutons on appelait cela le clavier..oui our constituer un mot on frappe toutes les lettres de a
    goulou amine et comme les chretien Améne

  4. sidi yacine

    Le printemps s’annonce seulement par la qualité de l’air ou par les corbeilles de fleurs que des petits vendeurs ramènent des banlieues ; c’est un printemps qu’on vend sur les marchés. Pendant l’été, le soleil incendie les maisons trop sèches et couvre les murs d’une cendre grise ; on ne peut plus vivre alors que dans l’ombre des volets clos. En automne, c’est, au contraire, un déluge de boue. Les beaux jours viennent seulement en hiver.
    Albert Camus.

  5. elabbassi

    de A a Z et de 0 a 9 pour les chiffres..on passait notre temps un peu a se communiquer sur un site appelé la voix de sidi bel abbes ..il yavait Mme CH el abbassi douar et je me souvient d’un texte qui raconte bizarement cette ga3da de la marmite de la marmita autours du feu et du tchimbo qui tombe du toit de la marmite..
    et l’autre de dire mais vraiment vous etiez arrieé en 2016..eh bien moi j’etais du siecle 8016 nous n’avions pas de claviers chez nous y’avait des puce derrière la nuque un implant que les médecins nous plantait a l’age de 4 ans c’est notre circoncision notre bapteme cette puce analyse les onde de la pense et reforme le l’image sous forme d’un mot..tu imagine une maison et l’ecran t’affiche le mot maison..y’avait ni internet ni rien..avec la pensée on envoyait des textes et image a des milliers de km..j’avais un cousin qui travaillait dans une mine d’or sur la planète Mars ..ils se communiquait en direct sans passer vos trucs de algerie telecom ou Mobilis..
    l’autre dit mais franchement vous avez de la chance, moi on a de justesse quitter la planète terre y’avait une chaine terrible pour quitter d’urgence la terre pour la deuxième..c’était un moment terrible..y’avait presque plus d’eau et le bois y avait pas de feu pour le transformer en feu c’est a dire en eau et en carbone? LE SOLEIL ETAIT REDEVENUE COMME UN PETIT POINT COMME LES PLANETE YAVAIT PLUS DE CHALEUR..tout l’eau de la planète est transformé en état solide sous forme de bois ..la deuxiemme terre etait immense
    nous avons chuter sur une foret presque comme la foret tropical sauf que la vegetation etait différente..les plantes était géantes et on pouvait s’abritait sous une foret de pois chiches ..si une gousse de pois chiche tombait du haut c’est l’equivalent d’un chateau d’eau qui s’est brisé..une seule pois chiche elle peut alimentait un pays en entier on passait notre temps a enlever de la farine en piochant sur les parois haut comme un mur de bâtiments très dure . pour confectionner la karentika..tout était surdimensionné et gigantesque un genre de banane est si grand qu’on utilisait comme navire..on piochait dedans pour confectionner des chambres et des salle de navigations..une banane ainsi peut redevenir un navire flottant..et on naviguaient a longueurs d’années yn’avait aucun animal ni insectes y’avait que des oiseaux …
    et pourquoi tu a chuté dans la marmite??
    On a trouvé une espèce de porc ils nous a été interdit de le mangé on n’a pas cru
    donc de la karentika au tchimbo triste chute marmitale ..

    justement sur notre epoque de 2016 a bel abbes y’avait un site qui s’appelait MARMITON y’avait beaucoup de recette de porc roti

    yavait pas de recette pour la figue de barbarie??

    si y’avait de la confiture SI JE ME SOUVIENS BIEN
    Préparation

    Éplucher les figues et les passer au moulin à légumes (grosse grille) afin de supprimer les graines. Rajouter le sucre, couvrez et mettre au réfrigérateur une nuit.
    Le jour même mettre la confiture dans une sauteuse ou une casserole avec le citron, et compter 15 min après la
    première ébullition.
    Mettre en pot stérilisés, fermer les pots et les retourner jusqu’au refroidissement (attention aux brûlures).

  6. James

    Depuis des générations, la vie de la tribu des Oulhamrs s’est organisée autour du feu. Mais s’ils savent conserver les braises et attiser les flammes, ils sont en revanche incapables d’allumer le feu, qu’ils conservent précieusement dans trois cages gardées jour et nuit par quatre femmes et deux guerriers. Or un jour, au cours d’un affrontement sauvage avec une tribu ennemie, les cages où brûlait le Feu, source de vie, sont détruites. C’est la catastrophe. Vaincu, le clan fuit derrière son chef Faouhm, en proie au froid et à la nuit. En désespoir de cause, celui-ci promet alors sa nièce Gammla ainsi que le bâton du commandement au guerrier qui rapportera le feu à la tribu.

    Un volontaire se présente immédiatement : Naoh, fils du Léopard, le plus grand et le plus agile des Oulhamrs qui depuis longtemps épiait et convoitait Gammla. Il choisit pour compagnons Nam et Gaw, deux jeunes guerriers légers et rapides, plutôt que deux autres guerriers plus robustes.

    Puis, par défi et goût du combat, Aghoo fils de l’Aurochs – une brute velue qui vit à l’écart avec ses deux frères et quelques femmes terrorisées – défie Naoh en promettant qu’il sera celui qui conquerra la flamme.

    Le lendemain, chaque groupe part de son côté affronter les multiples dangers du monde hostile qui les entoure… Au cours de leur quête, Naoh, Nam et Gaw, devront échapper aux mammouths et aux aurochs, au Lion Géant et à la Tigresse, aux Dévoreurs d’Hommes, aux Nains-Rouges et à l’ours Géant qu’ils croiseront en chemin. Après un ultime combat contre Aghoo et ses frères, ils rapportent finalement le feu au peuple Oulhamr.
    La guerre du feu ( quest of fire).
    Par Joseph-Henry Rosny Ainé.

  7. elabbassi

    aujordhui c’est le feu dans le soug des voitures a bel abbes..tout le monde avait entendu que le hdid le fer flambe alors tout le monde fait entrer sa poupée de voiture y’a meme qui lui fait une couche de péch péch de deodeotrant sur les parchocs ça brille..surtout le parchoc de Kango on dirait des gros lévres de Moidemeoisel Mbara au leiu d’etre rouge c’est noir..et la Kongoo devient une poupée a épousé ces gros lévres invite a l’embrassade mmmmmah mmmmah, y’a aussi le la Clio bouniya elle aussi a une graosse male de loin on dirait le dos de Melle Mbara elle aussi est brillante tchin tchin…
    le soug est plombée et on distribus sadakate des datte pour soit disant faire eparpillé la baraka et faire vendre une demoiselle invedable année 2000 année 1999 ..le hidi chauffe dans les esprits mais pas sur le soug..un malheureux q voulu vendre plus de 45 millions une voiture bachée mais les courtiers lui ont rasé tout espoir on l’offrira 25 millions il tombé furieux comme y’avait pas de place pour faire sortir sa voiture il doit ettaendre le depart de ceux qui viennent de loin saida tlecen masdcara oran et mostaganém..
    rien il ny a ni vente ni achat le feu du soug s’est eteint y’a plus de braise..il parrait que les banques privés vont lacher le tsunami des credits bancaires halale..depose le tiers de la voiture et la voiture sera a ton nom..
    et renaul t va lancer Kango algerie avec des parchoc lévre de Melle Mbara 70 millions au depot et le reste sur 5 années..mon amie est le comemrçant est pressé par ses enfants papa papa Melle Mbara..avc ce la on peourra faire Registre de commerce amlbulant  »on voyage en vendant » sur Melle Mbara qui invite aux embrassades..et sur le soug tout le monde les courtiers insulte le credit halale…pendnat ce temps le gouvernement est tranquil sur 5 ans…c’est les huissiers qui va jouer aux policier a chaque fin de mois l’huissier tape sur la porte
     »svp les retards des locations appartements
    svp le retard de la dette vehicule »
    le ministre de l’habita est furieux y’a que 30% qui payent le loyer ..il va faire tourner la machine huissière..
    tu payes ou tu évacues sauf que ceux qui ont fait du retards c’est bien les gens qui n’avait pas droit au logement et l’ont obtenue comme ce sont des fonctionnaires ils n’ont plus d’argent pour payer deux loyer et un crédit..le ministre ne sait pas quoi faire..l’huissier est la pour faire la saisie et la vente aux enchères des apparentements abandonnées..et le feu va s’embraser dans les tribunaux ventes aux enchres des appartements de saisine..
    250 allez 270 oui 300 labas oui allez y 500 qui dit plus oui labas 650 650 deux fois 650 trois fois adjugée a Monsieur.. tu payes cash ou par credit bancaire??

     »faut pas jouer au riche
    qu’on a pas le sous » c’est le conseil de jacque brel
    joumou3a moubaraka

  8. chaibdraa tani djamel

    D’aprés les dires d’un vieux parent, en regardant le feu de la cheminée c’est bon pour les yeux,et on voit des familles aisées en occident qui ont toujours chez eux la cheminée, c’est économique.Tandis que chez nous ,les nouveaux embarqués ont détruit toutes les cheminés des belles maisons coloniales.

  9. chaibdraa tani djamel

    @ James ,au lieu de lire un bon bouquin, essayer de lire le bon « SAINT CORAN » et déja vous dites que la deuxiéme commence,alors qu’on a qu’une seule vie. La deuxiéme vie, c’est la rencontre avec dieu. Cher ami ce n’est qu’un conseil de frére.

    • Benbakhti

      Lire le Coran au lieu d’un bon bouquin ?
      Je comprends, cher Chaibdraa, pourquoi vous nous servez toute la sainte année un charabia de ce niveau. Il semble patent que vous n’en avez jamais ouvert un seul…
      « Méfiez-vous de l’homme d’un seul livre », dit-on communément ; et c’est valable pour tous les textes saints (ou regardés comme tels).
      Il y a dans la littérature de quoi éveiller l’âme…
      S’en tenir à un seul livre témoigne d’une étroitesse d’esprit qui fait peur…

  10. James

    “La lecture est un art et tout le monde n’est pas artiste.”

  11. elabbassi

    deux chats discutent dans la cité a 10 heures sous un bain de soleil chauffant
    >qu’est que t’a tu boites??
    > el berd le froid ktalni il m’a tué ils ont fermé la porte des éscaliers
    > pourquoi  » si le musUlman » n’a pas entendu tes cris la nuit??
    > ces gens la sont des musulmans?? il leur manque la culture machi mathadrine
    >> ana goutlék namchou nous allons fi bléd el hdar et toi t’a aimé resté ici
    >> ou bled el hder?? tu crois?? les villes sont pleins de badw a3rabe achaddou koufrane wa nifakane..yaklou fel ghala et issabou fel malla..c’est le koufre bi3aynih ellah inajina..arrabani yakhwanou ils volent la nouriture des cantines des restos universitaires et ils ne peuvent meme pas nous donnér un petit trinagle de fromage de 5 dianrs 0.ya waddi ana jamais j’ai vu 3ibade kima haddou..formagea il ne peut pas la donner a un chat et on voudra qu’il donnera du travail aux gens?? hadou mhabile c’est des fous walla..tu le voix avare et incapable de donner une petite fromage comment veux tu qu’une fois responsable politique il va donner quelques choses aux autre??
    CE GOUVERNEMENT WALLAH RAH MAKHROUTE il est completemnt taré..ya waddi si vous voulez que l’algeire se developpe un peu donner la responsabilté aux chab3anine
    au gens du Hdér des gens qui ont une petite passion qui joue un instrument de mquique ou écris un poeme ou ecrit un roman ou dessine un tableau..ces gens là sont dite heder kima igoulou l’art adousie pas les moeurs mais adoussie les coeurs..
    si tu va a coté d’un peintre walla il partage son croissant avec toi malgré il n’a pas un salaire..
    >> ana goutlék je te l’avais dit yallah na3touha en france et toi tu as voulu rester ici
    >> awadi anaa déja khabarték en france j’eatis mais il faut avoir un maitre un chez soit..sinon on t’embarque dans l’hotel des chats et las bas tu va tombé sur un chat algerien avec le froid tu es fou il devient comme un enragé il a faillit me faire sortir un oeil avec ces griffes..tu es fou..ya khouya ici c’est bien et l’hivers est court heureusement que Dieu leurs enlever la pluie et le froid sinon hadou el 3ibade ces gens là vont mourrir de froid ils ne savent meme pas preparer le cherchéme..
    >> gallak bonne nouvelle la france va donner des residence 5 ans assortie de recouvrement de nationalité pour les algeriens née avant 62

    >< haddi wah bonne nouvelle de 2017 ellah ichadana fi sidna Holande si il le fera avant de sortir,, il va faire une bombe politique contre les anglos saxons il va récupéré tout le quotas de prestige perdu chez les arabes musulmans , les anglos saxons vont hurler et danser avec les loups..

  12. Imène

    Bonsoir VDSBn et 1 , Dr Douar : Azzul !
    Dans la maison ou j’ai grandi , il n’y avait pas de cheminée..hélas ! Dans celle mes rêves et lectures d’enfant ( ‎et même d’adulte ) il ya toujours un coin cheminée dans la maison..avec le crépitement du feu , le vent qui hurle , ‎la neige ou la pluie qui ne cesse de marteler la toiture la chaleur du foyer qui fait rougir les joues , le rocking ‎chair , un bon bouquin et le chat sur les genoux…mon imagination plane mais la réalité est bcp plus sobre : chez moi il n’ y avait ni ‎cheminée , ni chat , ni chaise qui bascule ! L’hiver , la nuit tombe trop vite , j’ai le souvenir de nos veillées ‎familiales – du week end – autour d’un bon thé à la menthe agrémenté d’amandes ou de cacahuètes grillées ‎‎..ces rassemblements ( où personne ne manque à l’appel , merci Douar ) sont les moments privilégiés de mon ‎père qui dans une langue châtiée nous racontait les récits des messagers d’Allah ( kissas el anbia ) les ‎prophètes , leur dévotion , leur miracles mais aussi leur endurance face aux impies , pour que triomphe le ‎message de la vérité ( kalimat el ha99 ), sur les femmes célèbres en islam ( filles et épouses du prophète ‎‎(qsssl ) , Assia ,épouse du pharaon , Mariam ibnat Imran ..) ou encore l’histoire de Ahl el kahf , Ashab el ‎ekhdoud , les promus au paradis ( Que Allah les agrées ).. Un grand maître mon père , Le premier ! assises ‎autour de lui , par terre sur ce tapis moelleux , pure laine , importé tout droit des Aurès , on buvait ‎littéralement ses paroles ! Néanmoins ,je ne vous cacherai pas amis (es ), que la discussion s’anime et ‎‎« se lâche« un peu lorsque mon paternel quitte son fauteuil professoral pour rejoindre sa chambre , avec ‎mes sœurs on jouait aux cartes « les sept familles « les garçons , discutent paisiblement ..mam , avant de se ‎retirer nous réitère – du regard – à nous les filles , la sempiternelle obligation : la vaisselle ! ( Mon Dieu quel ‎boulet ! ) débarrasser la table , laver et ranger la vaisselle , elle veut trouver la cuisine nickel pour le matin , et ‎elle est intransigeante la dessus.. les garçons bien évidemment sont exonérés de cette tâche , le plus jeune a tout ‎de même la délicatesse de nous ramener le plateau chargé de verres jusqu’à l’évier ..‎
    Avant de s’endormir , chacune prend son livre , pour y dévorer quelques pages : les aventures de Mary poppins ( ‎un peu comme harry potter aujourd’hui ) ou celle d’Alice Roy ( de caroline Quin) les ouvrages la comtesse de ‎Segur ou Enid Blyton , Rémi , l’enfant abandonné ( sans famille )de H.Malot, poil de carotte ( de J. Renard ), ‎David copperfield ( C.Dickens )et tant d’autres.. des livres qui ont marqué notre enfance et ado..tous empruntés à la ‎bibliothèque de l’école ou de la mairie et qu’on échangeaient scrupuleusement entre nous ..‎
    ‎«Le temps passe, les souvenirs s’estompent, les sentiments changent, les gens nous quittent, mais le cœur ‎n’oublie jamais»
    Merci Dr Douar , pour ces moments magiques au coin du feu , merci de raviver ces doux ‎souvenirs l’espace d’une lecture , d’un voyage dans le passé.. Pardonnez moi amis (es ) Vdsba , si je vous ai ‎bassiné avec mes histoires , ne m’en voulez pas , je m’accroche au souvenir de ces êtres chers perdus , et ça ‎me fait du bien ! « L’attachement est une absurdité, une incitation à la douleur… » écrit M. Lévy , je le sais , ‎c’est la faute à Douar ! irrémédiablement ..‎
    Khayticalement IM-16 05.‎

    • DOUAR

      Merci oukti Imene d’avoir partager avec vos amis les beaux moments de votre vie, je dis les meilleurs parce que nous étions petits couvés par le soins et la tendresse des parents qui ont su comment nous mettre sur la piste et actionner notre décollage dans l’espace de la vie . Le vécu était certes si simple mais riche en instruction , en éducation, en apprentissage, en civilité…. Se souvenir de ce vécu n’est pas une tare mais il est en quelque sorte une reconnaissance envers tout ce que nos parents (ou nos maitres) ont fait pour nous et aussi un moment de dire Allah Yerhamhoum . Maintenant je me pose la question : de quoi nos enfants se rappelleront plu tard , auront-ils des souvenirs aussi tendres et marquantes que les nôtres ??
      Mes meilleurs vœux de Année 2017 à vous Imène et sans oublier notre sœur commune MmeCH à qui je souhaite également une bonne année.

  13. Imène

    Merci Dr Douar !‎
    Mon amie CH et moi vous remercions de tout cœur pour vos bons vœux du nouvel an .‎
    A mon ( notre ) de vous adresser mes ( nos ) meilleurs souhaits de bonne et heureuse année à vous et à tout ‎ceux qui vous sont chers. Mr Douar , je voulais vous demander est ce que la maison familiale ( de votre ‎enfance ) existe toujours , si oui , penser à la retaper tout en préservant l’architecture et les éléments ‎d’origine comme les cheminées ( surtout celle de la cuisine, pour braiser vos mets ) le patio ,…vous y ‎emmènerez les enfants pour les vacances ,( mieux encore avecleur papi et mami ! ) vous leur raconterez quelle ‎était votre vie lorsque vous aviez leur âge , les meilleures anecdotes sur leur grands parents ..histoire de ‎retrouver quelques bribes de votre petite enfance ( bonheur , insouciance ) et partager ces émotions avec vos ‎enfants ( pas évident avec leurs Smartphones qui ne les quittent jamais ) ! essayez , prenez des photos , mais aussi des notes ça donnera un ‎excellente chronique à partager avec vos lecteurs (ices ). ‎
    Khayticalement

    • Mme CH

      Salam Dr Douar…!!! Je tiens également à vous présenter mes meilleurs vœux de bonheur de prospérité et de santé à vous et à tous ceux et à toutes celles qui vous sont chers dans ce monde qui devient de plus en plus indécent….!!!!

      Permettez-moi aussi de souligner que cette histoire de cheminée me fait penser aux colons, voleurs des terres de nos ancêtres, qui se chauffaient au bois que « les indigènes » avaient coupé en plein froid…..!!!!

      « « Il y a partout un pied de neige, hommes et chevaux, tout est couvert d’un manteau de frimas ; l’aspect du bivouac a quelque chose de sinistre. On n’entend que le bêlement des moutons et les cris des quelques malheureux enfants que nous avons pris, et qui meurent de froid dans les bras de leurs mères. [.] À dix heures du matin, nous levons notre triste camp et nous nous dirigeons vers l’emplacement où, la veille, nous avions fait cette fameuse razzia et où nous avions trouvé plus de 6 000 têtes de bétail. Le terrain que nous parcourons est jonché de cadavres de chèvres, de moutons, morts de froid ; quelques hommes, femmes, enfants, gisent dans les broussailles, morts ou mourants. [.] La Moricière profita de notre séjour à Frendah pour faire rechercher, par une colonne de quatre cents hommes, les bestiaux que nous avions laissés la veille ; cette colonne rencontra dans toutes les directions des cadavres d’hommes, de femmes, d’enfants. Ces malheureux, après avoir épuisé toutes leurs facultés physiques, étaient tombés anéantis.

      Suite à cette expédition, La Moricière recevra la Légion d’honneur. Commentaire du général de Martimprey : « Cette campagne peut être considérée comme la cause la plus efficace de la conquête ; elle comptera dans les plus belles pages des annales de l’armée française. » »

      Tout dépend de l’angle sous lequel on lit un texte…!!!

      Merci Mr Douar…….!!!

      • Imène

        Mme CH : Azzul ! tlm..
        Tu as rompu le charme ya khayti ! Tu as cassé la magie du moment..en remuant le couteau dans les plaies profondes et douloureuses de l’Histoire…comme dit Mandela N : Le temps est venu de panser nos blessures ..
        Kirak Hamza ? Salutations à toi aussi .
        Mes amitiès Mme CH , Hamza .

        • Mme CH

          Salam Khayti…..IM 16-05…!! Désolée d’avoir brisé la magie du moment, mais Mister Mandela aurait dû ajouter même si on arrive à panser nos blessures, les cicatrices sont toujours là pour nous les rappeler….!!!!

          En effet, je crois que tu as cassé la magie du moment avant moi chère amie dans ton beau récit, en disant: « chez moi il n’ y avait ni ‎cheminée , ni chat , ni chaise qui bascule !…. » et c’est ça le vécu de la majorité absolue des algériens pendant les 132 ans de la colonisation barbare….!!!!

          Le feu de la cheminée ne doit pas nous faire oublier la rudesse de l’hiver…!!!

          Au fait, moi personnellement, tu ne m’as pas bassinée avec tes belles histoires (réelles), bien au contraire….c’est toujours un vrai plaisir de te lire….!!!

          Coucou à notre frère Hamza de Toba….!!!

          Azzulcalement…!

          • Hamza

            Salam, Mme CH Merci pour le coucou l est fait plus d effet je suis combler de bonheur sur le rive sud salutations

          • Imène

            Bonsoir a ya weltma , tlm..
             » même si on arrive à panser nos blessures, les cicatrices sont toujours là pour nous les rappeler..  » Bravo ! Après s’être retourné dans sa tombe ,Papi Madiba doit s’en mordre les doigts à l’heure qu’il est..kifèche rahetlou hadi ????
            C’est vrai certaines cicatrices sont indélébiles quoiqu’on fasse !
            Notre frère Hamza est bien dans la rive sud , c’est lui qui a drainé avec lui cette vague de froid , mais lui il est au chaud avec sa famille , ses amis..bessahteh ! On lui souhaite un séjour des plus agréables à Toba !
             » Le feu de la cheminée ne doit pas nous faire oublier la rudesse de l’hiver  » tout à fait vrai ! à chaque fois que je tire ma couette jusqu’au menton , je ne cesse de penser aux SDF de ma ville que j’ai eu à rencontrer.. Mme CH , je vous le dis : C’est une honte , la pire des infamies que ce fléau existe dans notre pays ! ils sont à chaque fois plus nombreux des familles entières , des vieillards , des mendiants , des enfants
            « logés  » dans des cartons , par un froid de chien ! On est hors du temps , un décor surréaliste , incroyable , révoltant ! Il ya des bénévoles , des associations qui leur apporte un peu de nourriture , couvertures ..mais c’est pas ça du tout ! L’état doit s’impliquer en force pour éradiquer cette …les mots me manquent je t’assure !
            Non l’amie , l’hiver n’est pas que cheminée , chaise à bascule et un bon bouquin !
            Cette fois la magie est définitivement rompue !
            Salem Mme CH , Hamza , amis (es) Vdsb1.

            • Mme CH

              Salam mon amie Imènus…!!! Tu vois la magie ne dure qu’un instant, et on revient vite à la réalité qui n’est pas aussi belle qu’on l’espérait….!!! C’est « une honte », totalement d’accord avec toi, même si ce phénomène existe dans tous les pays du monde (même les plus développés Za3ma), dans un pays comme le nôtre ce genre de situation ne doit pas avoir lieu…au moins avec autant…d’intensité….!!!

              Ce sont les conséquences de l’effritement et de la destruction systématique de la société algérienne, à commencer par la femme, la famille, la société…etc..!!!

              Ce sont les conséquences des mauvais choix politiques, socio-économiques faits après l’indépendance…et les mauvais schémas de l’aménagement durable du territoire national……sinon les gens ne quittent pas le village, le Sud, les Hauts plateaux…etc…et viennent tous s’entasser dans les grandes villes…..!

              Ce sont les conséquences du sleeping partner et de la connivence des Oursons en peluche…!

              Ce sont les conséquences des guerres et des conflits alimentés par les pays occidentaux…..sinon il n’y aurait pas autant de migrants africains, syriens..etc..!

              Ce sont les conséquences de nos égarements monstrueux..!

              Sinon que fait un enfant dehors en pleine nuit,… une femme,… un vieillard…!??

              Azzulcalement…a ya weltma Khayti…!!!

        • Hamza

          Salam, tlm imene merci sa va très bien je suis avec les miens rive sud comme dit Mme CH mes salutations j ai pas fini mes tournées la famille les amis les voisins mais je ne rate pas les coms de Mme CH Qui réveille notre inconscience bref je doit bouger mes amitiés sœur imene Hamza Toba

          • Mme CH

            Salam et Merci Si Hamza…Kirak Dayer……très contente que vous soyez sur la rive Sud, 3la Biha Rah El Berd Rak Jebtah M3ak…..(rires)….!!!! Je connais quelques personnes de Toba, toutes gentilles, modestes, généreuses et qui ont très bien réussi dans la vie malgré les difficultés…..!!!

            « Comblé de bonheur »…et comment…..la patrie, les racines, la famille, …!!!

            Je vous dédie ces citations qui sont aussi belles l’une que l’autre…!

            « Hélas ! le cœur est-il donc maître de renoncer aux lieux où le ciel nous fit naître ? La nature a ses droits ; ses bienfaisantes mains ont mis ce sentiment dans les faibles humains. On souffre en sa patrie ; elle peut nous déplaire ; mais quand on l’a perdue, alors elle est bien chère. » (Voltaire; 1767)

            « L’amour de la patrie est le plus généreux des sentiments, c’est celui qui a produit le plus de grands hommes, et qui a fait naître ces héros antiques, dont l’histoire étonne tous les jours notre imagination et accuse notre faiblesse. » (H.F. d’Aguesseau; 1751).

            « La soif de l’argent qui nous dévore a étouffé l’amour de la patrie » (G.Bonnot de Mably; 1763).

            « Qui porte les armes contre sa patrie est un monstre qui bat sa mère et tue ses frères. » (P.C.V. Boiste; 1843)

            « Le plus grand bien d’un homme est sa patrie. » (Hiéron ; Ve s. av. J.-C.)

            « De sa patrie on doit prendre l’esprit ; qui s’en écarte, la trahit. » (C-Simon Favart ; 1763)

            Faites un Coucou à toute la famille, les voisins et les amis de Toba, possible que nous avons des amis en commun….!!! Bon séjour…!!

            Khayticalement…!!!

      • elabbassi

        Mme Ch ça c’est un recit pas des colons mais ça ressemble aux recits de voyageur français en asie et en amazonie.. »las nous avons rencontré des idndiens tout nue mon Dieu nous avions si peur que nous nous cachames derrières un cedre milinaire..Mon chom avait grimpé et m’avait lancé la corde qu ‘elle s’enroula authomatiquement par l’intermedaire du moteur fonctionnant a l’enrgie solaire, mais comme la foret etait couverte, y’avait pas asser d’enrgie solaire alors vers la moitié du parcours vrrrrrr
        et je me suis enbas entouré par des guerroers indiens tous poitait leurs feleche sur mon corps..j’avais si peur que je ne pouvais plus lancer un crie mon Dieu iles etaient tout de viril homme, pas comme mon chome qui criait percher sur un tronc le moteur entre les bars
         »ehhhhh dispersser vous wallah je vais vous assomer avec ce bloc »
        les indiens le voyait de bas en haut sans rien comprendre, un tire sa corde de son arc et pointe mon chome
        et je criais
         »chome cache toi il va lancer »
        la fleche fonça comme une fusée et se cogna sur un tro cd’arbre..
        ouf mon chome avait si peur..
        on m’amena au camps..
        y’avait là le chef trapus comme Blek le Roc..
        il me toucha les cheuveux j’avais une de ces sueurs mon Dieu je me dis ils vont me manger comme l’ALN les fellaga mangeaient les soladats rammassés sur le fleuve senegal et sur les chlouhs des atlas marocain, mon Dieu ils avaient des faussil a la place des fusils..les fusils étaient que pour les chefs soldats de sa majesté ..
        Blek me dit
         »toi blonde fais ici quoi??
        <<Moi?
        <<<oui Toi Blonde ourses des neiges
        <> couscous??
        >> oui couscous
        >> moi aime baghrire toi a baghrire??
        >> Mghrague toi veux dire??
        >>> mmmm oui crépe Mkharégue
        >> toi femme a toi a tagine et farine et levure
        >< moi femme??
        <> oui farine ma femme a

        oh mon dieu on a faillit etre manger par les indiens..
        et nous retournames saint et sauf a Paris depuis ce jour on n’a jamais sortie de St Denis on n’a a porter demain les canibale faite d’arbre ils montent sur les escaliers roulants..Moi je vends de la crépe a la bouche de Metro St Michel et mon chome joue la flute a la place Beaucbourg..on a eux beaucoup d’enfant et petit enfants..
        Aujourdhui mon chom est avec un chibani au bords de la seines assis sur un banc racontant leurs histoires moi avec les indiens et lui avec les Parisiens lacheur d’homme sur la seine..c’etait le beau vieux temps..
        on tournait nos canes et on se tapait les épaules..
        on essyait nos lunette et
        le chibani ouvra sa boite de chik
        on frappe un kef chama qu’on calle bien sous nous lèvres lui superieur moi
        in ferieur car je ne sais pas comment il arrive a la faire callit en haut sans tombé dans le palais..et ça fait gloupe gloupe et comme la moutarde, elle me monte au nez..ma nienette ne fait plus de crepes elles s’occupe de ces dizaine de chats..elles les appelle chacun par son noms..tous avec des noms des indiens
        corbeille d’argile ou tu
        bec de lièvre viens ici
        nez de cochon assis toi ici
        moi son chome elle m’a oublié

        moi dit le chibani ma femme est chez le taléb elle fait du shour de la magie
        pour que je ne prend pas une blonde comme la troisième femme bien sur chez le taleb qui ne fait pas officiellement du shour…lol

        • Mme CH

          « « Toutes les populations qui n’acceptent pas nos conditions doivent être rasées », écrit le lieutenant-colonel de Montagnac en mars 1843. « Tout doit être pris, saccagé, sans distinction d’âge ni de sexe : l’herbe ne doit plus pousser où l’armée française a mis le pied. Qui veut la fin veut les moyens, quoi qu’en disent nos philanthropes. Tous les bons militaires que j’ai l’honneur de commander sont prévenus par moi-même que s’il leur arrive de m’amener un Arabe vivant, ils recevront une volée de coups de plat de sabre. [.] Voilà, mon brave ami, comment il faut faire la guerre aux Arabes : tuer tous les hommes jusqu’à l’âge de quinze ans, prendre toutes les femmes et les enfants, en charger des bâtiments, les envoyer aux îles Marquises ou ailleurs ; en un mot, anéantir tout ce qui ne rampe pas devant nous comme des chiens. » Et les razzias redoublent de férocité.

          Juillet 1845, Dahra, le long du littoral à l’ouest d’Alger, vers Ténès. Le général Bugeaud préconise d’agir sans ménagement avec les fuyards, hommes, femmes, enfants et troupeaux, qui se réfugient dans les cavernes : « Enfumez-les comme des renards ! » Le colonel Pélissier (à ne pas confondre avec Pélissier de Reynaud, cité précédemment) s’exécute. « « À bout de patience », face au « fanatisme sauvage de ces malheureux » qui exigent, pour sortir, que l’armée française s’éloigne, il fait mettre le feu à l’entrée des cavernes. Le matin, tout est consommé. Cinq cents victimes, dit le rapport officiel. Aux environs de mille, témoignera un officier espagnol présent », qui donnera une description détaillée du drame : « Rien ne pourrait donner idée de l’horrible spectacle que présentait la caverne. Tous les cadavres étaient nus, dans des positions qui indiquaient les convulsions qu’ils avaient dû éprouver avant d’expirer. Le sang leur sortait par la bouche. » Une partie de la population de la grotte est morte piétinée par les animaux affolés. Telle est l’ouvre qui distinguera Pélissier, lequel dira : « La peau d’un de mes tambours avait plus de prix que la peau de tous ces misérables. »
          Pour Saint-Arnaud, l’essentiel est que « le colonel Pélissier et moi, nous étions chargés de soumettre le Dahra, et le Dahra est soumis ». D’ailleurs, il raconte lui-même sa propre « enfumade » des Sbéahs : « Alors je fais hermétiquement boucher toutes les issues et je fais un vaste cimetière. La terre couvrira à jamais les cadavres de ces fanatiques. [.] Personne que moi ne sait qu’il y a là-dessous cinq cents brigands qui n’égorgeront plus les Français. » Un mois plus tard : « Je n’ai pas encore tout à fait fini avec les Sbéahs, mais cela avance. À la fin de l’expédition, j’aurai tué ou pris plus de deux mille Sbéahs. La tribu entière compte de dix à douze mille âmes. Et peut-être ne seront-ils pas corrigés ? »

          En 1849, c’est la prise de l’oasis de Zaâtcha ; l’assaut se termine par un massacre général, qui donne lieu à des « scènes déplorables » : « Les zouaves, dans l’enivrement de leur victoire, se précipitaient avec fureur sur les malheureuses victimes qui n’avaient pu fuir. Ici, un soldat amputait, en plaisantant, le sein d’une pauvre femme, qui demandait comme une grâce d’être achevée et expirait quelques instants après dans les souffrances ; là un autre soldat prenait par les jambes un petit enfant et lui brisait la cervelle contre la muraille ; ailleurs, c’était d’autres scènes qu’un être dégradé peut seul comprendre et qu’une bouche honnête ne peut raconter », relate un témoin, Baudricour, tandis que le colonel Dumontel, parlant du même événement, ne fait pas dans la dentelle : « L’élan de nos soldats a été admirable. [.] Le sévère châtiment infligé à cette oasis a produit un salutaire effet. ».

          Quelques années plus tard, prise de Laghouat, racontée par Eugène Fromentin, « jeune peintre et tendre écrivain », dans Un été dans le Sahara : « Sur les deux mille et quelque cent cadavres que l’on releva les jours suivants, plus des deux tiers furent trouvés en ville. On marchait sur du sang ; les cadavres empêchaient de passer. On dit que pendant longtemps la ville sentit la mort ; et je ne suis pas sûr que l’odeur ait entièrement disparu. Quand on eut enfoui tous les morts, il ne resta plus personne dans la ville, exceptés les douze cents hommes de garnison. Les survivants avaient pris la fuite. Les chiens eux-mêmes, épouvantés, privés de leur maître, émigrèrent en masse et ne sont pas revenus. »

          À l’issue de ces années d’horreur, l’Algérie a perdu le quart de sa population : de 1830 à 1849, sur une population estimée à 3 millions d’habitants à l’arrivée des Français, la conquête fait 700 000 morts. Au cours du siècle qui suit, jalonné de révoltes brutalement réprimées, la mémoire de cette guerre génocidaire restera inscrite dans les esprits de plusieurs générations. » (Françafrique, crimes et mensonges..)

          Et là encore, il ne s’agit pas des pauvres indiens massacrés par les yankees, mais de l’horreur que le colonisateur barbare a fait subir à mes ancêtres….!!!

          • Arnold Marlène

            Aux Bel Abésiens comme moi ! Mes arrières grands parents maternel sont arrivés en Algérie bien avant les Français .Les dates exactes je ne saurai les communiquer ici . Ils ont été chassés d ‘Espagne durant le règne d ‘Isabelle la catholique , comme vous pouvez le comprendre ils étaient Juifs .Ma mère , mes oncles et mes tantes ont grandi rue de la Mosquée au village négre . mon oncle Isaac Assouly tenait une épicerie , j ‘adorais aller dans son échoppe il y régnait des odeurs d ‘épices , j’ai aussi le souvenir d ‘un mélange de gens qui venaient se servir , des arabes des espagnoles et des juifs . Tout le monde vivait en parfaite harmonie , jusqu’ aux événements , où tout a basculé dans l horreur . Isaac a été assassiné dans son magasin une de mes tante et son mari qui habitaient Sétif ont perdu la vie également sous les coups de couteau d un fanatique . Désolé de rompre le charme des souvenirs de Mr Douar dont j apprécie les commentaires !. mais voila l histoire nous rattrape il faut reconnaître , que tous avons beaucoup souffert de cette guerre …Marlène

            • Mme CH

              Personne ne peut nier que les juifs font partie des plus anciennes populations en Algérie, mais avec la colonisation de l’Algérie, ils avaient accueilli assez favorablement l’arrivée des agresseurs barbares et étaient devenus des sortes d’intermédiaires entre colonisateurs et colonisés…!

              Et à partir de 1845, les Juifs d’Algérie, avaient commencé à réclamer la citoyenneté française. D’abord, elle leur avait été accordée par Napoléon III -(qui avait fait un petit tour à SBA et un peut partout en Algérie rappelons le)-, par le sénatus-consulte de mars 1870, puis, après la proclamation de la Réboublique, par le décret connu sous le nom de décret Crémieux, d’octobre 1871 par l’Assemblée nationale….! Cependant ce décret a été abrogé par le gouvernement de Vichy, le 7 octobre 1940, leur retirant tous leurs droits à la citoyenneté française et refaisant d’eux des « indigènes » au même titre que les Musulmans…….et ce fut le 20 octobre 1943, que le Comité français de libération nationale accéda à la demande des Juifs d’Algérie de recouvrer leurs droits politiques de citoyens français…!!! Notons bien, « de citoyens français »…!!!

              Mais voilà, le plus important c’est le virage qui a été à l’origine du changement, Le FLN lance un appel aux juifs en 1956, les incitant à apporter leur soutien à la lutte pour l’indépendance, malheureusement un petit nombre d’entre eux, ont répondu à l’appel, mais la grande partie avait opté pour la politique « M3a El Wagaf » et a oublié ses racines algériennes……elle a privilégié son attachement à FaFa. A leur demande, les accords d’Évian précisèrent que les Juifs d’Algérie seraient considérés comme européens et FaFa avait même pris en 1961, une mesure donnant la citoyenneté française aux quelques Juifs habitant, hors des limites des départements d’Algérie…! Et en 1962, quelques « 140.000 » juifs ont fui l’Algérie en compagnie des Corneilles Noires….!!! N’est elle pas belle FaFa, alors s’ils ont fait un choix, ils n’ont qu’à l’assumer maintenant….! Ils ont choisi la France et d’autres ladite Israël , alors point final….!!! En revanche ceux qui sont restés, ils vivent parmi nous sans aucun problème, même s’il y a ceux qui adorent la vie sous-marine…!!!

              Quant à « la parfaite Harmonie, je pense qu’il y a une grosse erreur d’appréciation car ceux qui ont vraiment souffert dans toute cette horreur ce sont les vraies victimes les « indigène musulmans » comme ils aimaient les appeler…!!

              Au fait, je me demande de quel « Fanatique » s’agit-il….??? De l’OAS ou…..!!!

  14. Hamza

    Salam, tlm salutations Hamza Toba

  15. James

    Rien ne peut remplacer une carence affective, à moins d’aider, d’aider les sans abris , comme le fait en ce moment Action Froid, qui ne reçoit aucune aide de l’état.
    Allez soyez jaloux et faites la même chose . Au pire des cas, invitez un(e) SDF sous votre toit.
    You are muslim and yu can’ t sleep without helping !

  16. James

    Les mots du coeur

    ont la douce chaleur

    d’un feu de cheminée

    qui luit dans la soirée.

    • Imène

      James , Mme CH : Azzul ! tlm..
      S’il y avait une once de morale islamique dans notre vie et nos comportements il n’y aurait même pas un chat ‎dehors , pas un détritus sur la voie public , pas l’ombre d’injustice dans la société . ( car il y accorde des droits à chaque  » élément  » , l’homme , l’enfant , l’espace public …) si l’islam des lumières était ‎le modèle dominant , les musulmans seraient les maîtres du monde.. alors musulmans ? Non on ne l’est ‎pas !de façade , de pacotille certainement ( illa man rahim ) mécréants , non plus .. pire on est des ‎hypocrites !( illa man rahim aussi ) alors l’islam, svp , on en parle pas .‎
      Maintenant est ce raisonnable d’accueillir et d’héberger chez soi un , deux Sdf ? lequel choisir ? Parmi cette ‎frange de la population issue de la rue il ya des alcoolos , des camés , des déficients mentaux , des fugueurs ( ‎ses ) des marginaux , des agressifs , des violents, des vagabonds .. mais aussi des pauvres gens , des gens bien ‎dont la vie a basculé.. comment savoir ? est ce la solution au fléau ? Non.. Bien sûr qu’il faut s’impliquer pour éradiquer la pauvreté , en faisant des dons , des sadakat mais On ne peut pas se substituer à l’état , ‎c’est essentiellement le rôle et la responsabilité première de l’état que venir en aide aux plus démunis , les ‎identifier déjà , les caser dans des centres d’hébergement , assurer leur protection sociale , médicale , ‎scolarisation des petits etc , etc etc..c’est un vaste chantier ..parallèlement il ya le dossier des migrants ‎subsahariens , ( pratiquement tous en situation irrégulière, et qui ne font pas que transiter .. ) les syriens , et autres , la ‎aussi que les pays RESPONSABLES de leur misères – l’occident , la Fr , les usa en tête , ASSUMENT en toute conscience ‎les conséquences dramatiques de leurs politiques , il y va de la VIE de milliers d’êtres humains ! Shame on them .. ‎

      • Mme CH

        Salam Chère amie Imènus…!!! Hé bien, Bravo, je vois que tu as tout compris…!!! Un grand fossé nous sépare de nos valeurs, nos repères, nos bonnes traditions et de notre religion…l’Islam, le Vrai…celui de la vérité, de la paix, de l’amour, de la science, de l’entraide, de la solidarité, de la famille, de l’équité, de la bienfaisance…..etc….c’est pour ça que les néocons, sionistes, francs-maçons et illuminati font tout pour le ternir, bien évidemment avec l’aide des traîtres arabo-musulmans et de la Smala des gens heureux….., mais ils se trompent énormément car:

        « YOURIDOUNA AN YOUTFIOU NOURA ALLAHI BIAFWAHIHIM WALLAHOU MOUTIMMOUN NOURAHOU WALAW KARIHA AL KAFIROUN »

        « La bonté pieuse ne consiste pas à tourner vos visages vers le Levant ou le Couchant. Mais la bonté pieuse est de croire en Dieu, au Jour dernier, aux Anges, au Livre et aux prophètes, de donner de son bien, quelqu’amour qu’on en ait, aux proches, aux orphelins, aux nécessiteux, aux voyageurs indigents et à ceux qui demandent l’aide et pour délier les jougs, d’accomplir la prière et d’acquitter la Zakat (Aumône). Et ceux qui remplissent leurs engagements lorsqu’ils se sont engagés, ceux qui sont endurants dans la misère, la maladie et quand les combats font rage, les voilà les véridiques et les voilà les vrais pieux..  » (S.2; V:177)

        Cependant, notre Créateur Soubhanou dit: « Autorisation est donnée à ceux qui sont attaqués (de se défendre) – parce que vraiment ils sont lésés; et Dieu est certes Capable de les secourir. ceux qui ont été expulsés de leurs demeures, – contre toute justice, simplement parce qu’ils disaient : « Dieu est notre Seigneur».  » (S.22; V:39-40)
        (cas par exemple de nos frères palestiniens….!!!)

        Ne t’en fais pas mon amie, l’Islam des lumières reviendra…reste à savoir quand..?? Je pense que nous sommes au début de la fin….!!!!

        Oula, je ne savais pas que le feu de la cheminée avait de tels effets…!!!

        Salameeetttttt…!

  17. mehdi mountather

    Au président Bouteflika et aux généraux d’appliquer la charia islamique et aux algériens d’appliquer le Coran a 100% aujourd’hui urgent après ces inondations et ces tempêtes de neige en Algérie pour éviter la mort des algériens et leurs animaux de 48 wilayas par des forts séismes et d’autres inondations comme Bab El Oued ou pire tempête de neige apocalyptique un tsunami engloutissement glissement de terrain séisme en plein neige comme en Italie un homme averti en vaut deux aux terroristes de poser leurs armes en islam ces catastrophes naturelles des avertissements et des punitions d’ALLAH scientifique khorti.

Répondre

x Shield Logo
This Site Is Protected By
The Shield →