La Voix De Sidi Bel Abbes

Protesta contre un projet le train Alger-Thénia attaqué Des blessés et des compartiments saccagés

Après deux jours de fortes perturbations, à cause du mécontentement des habitants des quartiers Ben Saïdani et Faouci, qui revendiquent l’annulation pure et simple du projet de réalisation d’un Centre d’enfouissement technique (CET), les usagers du transport ferroviaire sont soulagés d’apprendre la reprsie du trafic Alger-Thénia.Une reprise qui a coûté très cher à la Société nationale des transports ferroviaires (SNTF), qui a vu un train de trois compartiments complètement saccagé par les mêmes habitants. L’acte de vandalisme perpétré fait suite à l’intervention de la force publique pour libérer la circulation et remettre sur les rails les trains et l’automotrice de banlieue. Les habitants des localités se sont rendus compte que certains de leurs amis ont été arrêtés par les services de sécurité, se sont attaqués violemment à un train automotrice plein de voyageurs.  Selon le responsable d’une section syndicale de la gare d’Agha, Abdelhak Boumansour, la majorité des vitres des trois compartiments du train ont été brisées par les manifestants, causant quelques blessures légères à certains voyageurs. Joint hier, par téléphone, Boumansour a dénoncé de la manière la plus ferme ces actes de vandalisme qui engendrent d’énormes pertes pour la société. Pis encore, les habitants en colère, sont allés encore plus loin. Selon le syndicaliste, certains manifestants ont creusé les fondations du poteau de la caténaire électrifiée de la voie ferrée, qui s’est balancée sur le côté. Un acte qui peut engendrer un grand dégât. Une situation qui oblige la SNTF à envoyer une équipe sur place pour réparer le poteau.La SNTF a été obligée de mettre plusieurs dessertes en retard pour permettre aux agents de cette société de faire le travail, a expliqué Boumansour. Rappelons que lors des dernières 48 heures, les fidèles de ce moyen de transport devenu au fil des jours le moyen préféré des citoyens, ont vécu un calvaire particulièrement le premier jour de la protestation initiée par des citoyens réclamant l’annulation du projet de réalisation d’un Centre d’enfouissement technique (CET). Plusieurs habitants de la wilaya de Boumerdès et de Tizi Ouzou n’ont pas pu, pendant le mouvement de protestation, joindre leur destination. Cette situation a été accentuée par le manque de moyens de transports routiers qui se sont fait rares, notamment en début de soirée. Cela a contraint des voyageurs à chercher d’autres moyens en recourant à des clandestins qui desservaient les voyageurs à des tarifs exorbitants, car ils profitent d’une telle situation pour s’enrichir. Certains voyageurs ont dénoncé ces comportements irresponsables, mais d’autres préfèrent rallier leur destination ou leur domicile familial quel qu’en soit le prix.

h-4-1905483-1264416826

URL courte: http://lavoixdesidibelabbes.info/?p=38008

Posté par le Fév 19 2014. inséré dans ACTUALITE, CE QUE DIT LA PRESSE. Vous pouvez suivre les réponses de cet article à travers le RSS 2.0. Vous pouvez répondre ou laisser un trackback à cet article

5 Commentaires pour “Protesta contre un projet le train Alger-Thénia attaqué Des blessés et des compartiments saccagés”

  1. mohamed

    qu’est que c’est que ca on dirait que l’etat a peur de ces manifestants et de ces truands de tout bords ramasser ces ordures et les envoyer a reggane ou au niger?????????????????????????

  2. Karima

    Qui sème le vent , récolte la tempête

  3. moncef

    la protestation est une forme forcée de rejet
    de ce projet

  4. hamid

    chouf el klache chaydir hadouhouma li yabghou el djazair mal tchoufou

  5. ali

    Je ne comprends pas pourquoi le gouvernement ne fait rien pour assurer la sécurité des biens et des personnes !!!!!

Répondre