La Voix De Sidi Bel Abbes

Projection en première du film « COQUELICOT » cent pour cent Bel-Abésien au cinéma Amarna (ex :Olympia) . Par Mohamed Ghalouni.

Le paysage cinématographique Bel-Abbésien  vient de s’enrichir  d’un nouveau-né avec la finalisation et la présentation d’un court-métrage intitutilé «COQUELICOT » du jeune et dynamique réalisateur ABABOU Abdeljawed . La projection en première a eu lieu dans la salle de cinéma Amarna (ex Olympia) ce qui a permit de mieux répondre aux attentes d’un public toujours avide du 7ième art . Le film a drainé une foule nombreuse notamment de la masse juvénile , de la gent féminine et de certains cinéastes venus de divers régions assister à une production cent pour cent Bel-Abbésienne   dans les rôles principaux   ABDELI Nourreddine  ( Na3oum ), HANITET Mokhtar (le méchant Djillali)  et HALAILI Ikram (Zahia) .

Le film en question est un drame social  inspiré du quotidien de l’Algérie profonde avec ses hauts et ses bas ,  une équipe ambitieuse qui nécessite beaucoup d’encouragement et des acteurs bénévoles ont franchi le Rubicon et tenté l’expérience dans le monde du 7ième art en dépit des moyens dérisoires pour ne pas dire inexistants , mais rien n’empêche qu’il  a été réalisé bien sur grace à la volonté et la motivation extraordinaire de tous ceux qui ont contribué à la mise en application de ce projet entre autres la production MK (Mohamed KEBIR) et tout le staff  technique .

 Les séquences  ont été tournées  dans la région de Sidi Bel-Abbes , le film relate le calvaire  d’une famille pauvre composée du père , son fils Na3oum , sa fille Zahia et son deuxième fils Habib handicapé mental . La mère étant décédée , l’ensemble vit à la campagne en location dans une maison vétuste voire un taudis appartenant à Djillali , un homme au comportement brut ,  qui ne cesse de harceler cette famille d’une manière insociable la menaçant constamment d’expulsion si  ses arrièrés ne sont pas versés dans les plus brefs délais  , chose impossible car n’ayant aucune ressource . Djillali intensifie ses va et vient agaçants  , poussant loin  son ambition ,  il poposa à Zahia en échange d’accepter un mariage coutumier (3orfi) ce qui a provoqué un chamboulement au sein de la famille qui a perçu , naturellement , cette proposition un déshonneur  . Entre temps une vive altercation opposa le père à Djillali qui n’a pas hésité de  l’humilier  sous les regards choqués de ses enfants  . Envahi  d’une colère intense , Na3oum le frère de Zahia décida d’en finir définitivement avec Dillali . Armé d’un fusil de chasse  qu’il avait procuré de chez son voisin , il  abattra Djillali qui tomba raide mort … un tonnerre d’applaudissement  retentit dans la salle signifiant à la fois un soulagement de la liquidation du méchant Djillali  et aussi un soutien aux contributeurs pour leur travail .

Un débat s’en est suivi à la fin du film où des critiques négatives et positives ont été formulés que le réalisateur a pris en considération  , le spectacle s’est cloturé  en apothéose avec la présentation  des  acteurs , et tous ceux qui ont travaillé dans l’ombre pour la réussite de ce projet .

 14485056_10205678819808453_9175917268214325127_n14516419_1220272811363459_2804042251226541352_n13100864_10208403092027604_3544015278084784398_n13177155_10208405945738945_2577349235297796364_n13179013_10208405945698944_6973352910079132328_nunnamed

URL courte: http://lavoixdesidibelabbes.info/?p=69487

Posté par le Oct 9 2016. inséré dans ACTUALITE, CULTURE. Vous pouvez suivre les réponses de cet article à travers le RSS 2.0. Vous pouvez aller à la fin et répondre. Le Ping est actuellement interdit.

13 Commentaires pour “Projection en première du film « COQUELICOT » cent pour cent Bel-Abésien au cinéma Amarna (ex :Olympia) . Par Mohamed Ghalouni.”

  1. Mohamed Ghalouni

    Lire « il proposa à Zahia … au lieu de « poposa » Merci !

  2. OUERRAD

    NO COMMENTS ,,,, sauf que ce n est pasun MOKHTAR HANITET qui aurait eu ce role ,,,, trop gentil dans le quotidien ,,, revolte mais pas ,,,, MECHANT .

  3. SBA

    Un début à tout De jeunes cinéastes en herbe. Ils ont l’avenir devant eux pour peu que les moyens suivent. Qu’ils ne se découragent pas Merci pour cette news bien détaillée

  4. OUERRAD

    et ATTENTION ,,, mon ami MOKHTAR N EST PAS MORT POUR DE VRAI ?,,, j aimerai le revoir vendredi quand je viendrai au BLED .

  5. LOULED ABDELKRIM

    Bravo à notre ami écrivain cinéaste Hanitet Mokhtar, un Belabbesien prolifique et un homme de métier, bon courage à toute l’équipe, et ne nous privez pas surtout de vos prochaines projections.

  6. chaibdraa tani djamel

    Tu es un grand artiste cher HANITET , aprés la musique et ton bouquin, maintenant c’est le cinéma , je pense que tu as suivi ton pére ALLAH YARHAMAH ,dont tu le suivais chaque jour quand il travaillé au cinéma, c’est un réve qui a été realisé je pense et bonne contuniation pour tes futurs projets

  7. Ayadoun

    Félicitations pour ce nouveau né «COQUELICOT » du jeune réalisateur ABABOU Abdeljawed à toute l’équipe et bravo pour notre ami Mokhtar Hanitet à d’autres réalisations INCHAA ALLAH. Notre ami Ghalouni Mohamed est toujours présent aux bons endroits mais tellement il est courtois il partage avec nous (lecteurs et contributeurs) de la VDSBA. Merci c’est ça les Bel Abbesiens, bonne continuation !

  8. SBA

    Oui ils sont à féliciter. Et puis ils ont besoin de notre soutien. Tous ceux qui oeuvrent pour faire avancer la culture notemment sont à encourager.

  9. BENHADDOU BOUBAKAR

    bonne continuation mokhtar pour d’autres films

  10. Amirouche

    Salam,

    Un plus pour la ville et wladha…Je n’ai pas vu ce court métrage, mais vraisemblablement c’est une réussite. Encourageons alors le jeune Abdeljawed de tenter l’expérience du long métrage.
    Pourquoi  » Coquelicot  » comme titre?!

    Cordialement

Répondre