La Voix De Sidi Bel Abbes

PRODUCTION CÉRÉALIÈRE À SIDI BEL-ABBÈS Les récoltes affectées par la sécheresse

Une prévision de production révisée estimée à 1522 640 quintaux de céréales sur une superficie à récolter 180 354 hectares est attendue à la fin de la campagne moisson battage de l’année en cours dans la wilaya de Sidi Bel-Abbès, a indiqué M. Méliani, chef de service à la direction des services agricoles.
À cet effet, une production de 475 260 quintaux de céréales a été récoltée depuis le lancement, en mai dernier, de la campagne moissons-battage, soit 71 370 q de blé dur, 41 330 q de blé tendre, 340 120 q d’orge et 22 440 q d’avoine. Le bilan de la DSA fait état également d’un rendement moyen de 11 q à l’hectare, en précisant que ces quantités ont été récoltées sur une superficie de 41 442 hectares, soit un taux estimé à 43,40% de la superficie concernée par cette culture.
Cependant, cette campagne moissons-battage qui s’étale jusqu’au 5 août 2015, a atteint un taux d’avancement appréciable, ce qui a permis la collecte de 206 169 q qui se composent entre 67 356 q de blé dur, 34 393 q de blé tendre, 104 267 q d’orge et 154 q d’avoine.
Selon la direction des services agricoles, ces quantités de céréales ont été récoltées, en dépit de la sécheresse due à l’absence des précipitations durant le mois d’avril ayant engendré un déficit hydrique considérable pour les parcelles céréalières au stade de gonflement et de remplissage des grains.
À ce propos, on signale que cette aridité a sérieusement affecté la productivité des parcelles céréalières pour laquelle la production a été revue à la baisse par la reconversion de 6 506 hectares en fourrage.
Un autre facteur s’est également ajouté à ces conditions climatiques défavorables, à savoir les incendies  qui ont ravagé une superficie très réduite de 97 hectares entre blé dur et orge.

A. B.

URL courte: http://lavoixdesidibelabbes.info/?p=61756

Posté par le Juin 18 2015. inséré dans CE QUE DIT LA PRESSE, SBA PROFONDE. Vous pouvez suivre les réponses de cet article à travers le RSS 2.0. Vous pouvez aller à la fin et répondre. Le Ping est actuellement interdit.

3 Commentaires pour “PRODUCTION CÉRÉALIÈRE À SIDI BEL-ABBÈS Les récoltes affectées par la sécheresse”

  1. OUERRAD MOHAMED

    U SONT LES QUANTITES ANNONCEES EN GRANDE POMPE PAR LES RESPONSABLES DU SECTEUR ? SOUMOU TASSIHOU ;;;;

  2. zlaoui

    Le pire pour une region ou pour un peuple lorsqu’ils reste agropastorale. A l’epoque du prophete Joseph que le salut soit lui lorsqu’il fut grandir a l’egypte a l’epoque c’est l’equivalent maintenant de New Yok ou Hong Kong, il devint le premier ministre du roi donc tout le gouvernement etait entre ces mains pour apliquer le programme politique de 3×7 an
    en faisant face ce qu’il alla advenir suite aux songes promonitoires repetés du roi. Les enfants d’srael etaient pastoreaux vivants de la cultures bovines..lorsque le roi demanda a Joseph qu’est cequ’on peut faire pour sa famille et quel metiers ils ont? Joseph un peu contratrié dira  »des éleveurs de bovins »..Le roi dit alors  »trouvez les une region de paturages.. »..en cette periode on savait pas encore les repercussion des transformations du lait en fromage et en yaourt pour construire une grosse richesse…
    Tant que le peuple algerien ou une region reste dans le mouton et le cereals ils ne se developperons jamais..les cereals c’est chez nous jeter et eparpillé les graines en septembre attendre juin pour faucher pietiner les epis pour extraire les graines et moudre pour faire el matlou3..de septembre a juin l’algerien ne travaille que pendant 4 semaines le reste de l’année la Djelaba , assis sur une pierre et adossé le mur tournant une khi’zrana. Maintenant il est assis derriere le bureau adossant une chaise et tournant un stylo….meme la femme est redevenu comme l’ex algerien au lieu d’etre dans le hawche, elle est aussi dans un bureau hawche entrain de bavarder dans les hawch-bureau  »elle raconte  »hier j’ai fait marka kabouya, personne n’a voulu la manger » ‘………..
    Soumou tassihou on rajoute
    Galbouha horticulture tatsivilizou  »redevenir horticulteur vous allez vous civiliser »..
    Sahha shourkoum

  3. OUERRAD

    KHAYI, zlaoui doit etre un peu agronome sur les bords sinon fils de paysan .
    En effet , ce n est pas seulement la secheresse qui affecte la production cerealiere .
    Il y a aussi les façons culturales , c est trop long a expliquer mais en gros depuis plus 30ans à l avenement de la Revolution Agraire , le paysan algerien se contente de gratter la terre .
    Les labours profonds , connait plus ;les assolements pareils , la mise en jacher n en parlant pas .Le defoncements des terres , je n entends plus en parler .
    Comment voulez vous avoir de bonnes recoltes en grattant la terre eparpillant comme il a dit lui et non SEMANT , des graines .Comment voulez vous quand les vrais paysans et fils de paysans ont desrte la terree pour le commerce , les affaires et la grande ville ..
    COomment voulez vous quand les terres ont ete morcellees en petites parcelles et donnees aux anciens M…….et fils d anciens M……. pour y eriger des ranchs avec piscine etc…..
    RADHOU SBA3KOUM EL YOUM .
    IL FALLAIT NOUS ECOUTER ET NON PENSER COMME LES MACHAKILS QUI VENAIENT D ALGER .
    Il n est pas encore trop tard , mais comme partout ailleurs il faut des lois strictes , mais cela risquede toucher des INTERETS ENORMES ;
    SOUMOU TASSIHOU .SAHA FTOURKOUM toutes et tous .

Répondre