La Voix De Sidi Bel Abbes

Prochaine grâce des «prisonniers politiques» oubliés de l’ex-FIS

images Le projet d’amnistie générale au profit des groupes armés, cher au président Bouteflika, n’ayant pas pu se concrétiser vu les résistances à l’intérieur du régime et dans la société civile, c’est à dose homéopathique que le pouvoir tente d’élargir le champ d’intervention de la «réconciliation nationale».Dans les semaines à venir, un nouveau dossier sera traité par la justice civile et militaire, il s’agit des «prisonniers politiques», termes utilisés par leurs avocats pour désigner des personnes arrêtées juste après l’interruption du processus électoral en janvier 1992, jugés par un tribunal militaire ou par les cours spéciales de l’époque et qui n’ont bénéficié d’aucune mesure de la rahma, de la concorde ou de la charte.Selon les avocats de cette catégorie de prisonniers, civils et militaires accusés de sympathie avec l’ex-FIS ou d’adhésion au parti dissous, ils seraient environ 200 individus emprisonnés depuis la période 1992-1995, mais c’est un chiffre provisoire. «Il est difficile de fixer un nombre exact, nuance le conseiller juridique Amar Khababa qui suit de près ce dossier.Car certains ont été jugés pendant l’état de siège, d’autres par les cours spéciales, le reste par les tribunaux militaires et ils ont été condamnés à de lourdes peines, de la perpétuité à la peine capitale, après ils ont été complètement oubliés et aucune mesure clémente ne les a concernés depuis près de 22 ans.» Maître Mustapha Ghezal, coordinateur des familles des «prisonniers politiques» a même déclaré de son côté à El Khabar qu’une délégation politique sera reçue par les services de la présidence de la République pour faire avancer ce dossier. A savoir que trois détenus sous ce régime ont été libérés cet été pour raison de maladie et d’âge avancé, dont l’un est âgé de 86 ans.Ces libérations, que le ministère de la Justice étudie au cas par cas, interviendraient également suite aux sollicitations de Madani Mezrag, chef de l’ex-AIS et de Hachemi Sahnouni de l’ex-FIS, formulées à l’occasion de leurs rencontres avec Ahmed Ouyahia lors des consultations autour de la révision constitutionnelle. «Il faut que ces détenus bénéficient d’une grâce présidentielle spéciale.Certains prisonniers deviennent fous, il y aussi parmi eux des amputés, des aveugles et des malades chroniques, confie maître Khababa, c’est une question humanitaire d’urgence, d’autant qu’on a pardonné – dans le cadre des lois de la réconciliation nationale – des actes plus graves qu’une adhésion au FIS ou la création de cellules secrètes («les cellules fax») après la désobéissance civile de 1991.»

URL courte: http://lavoixdesidibelabbes.info/?p=54112

Posté par le Août 30 2014. inséré dans ACTUALITE, CE QUE DIT LA PRESSE. Vous pouvez suivre les réponses de cet article à travers le RSS 2.0. Vous pouvez répondre ou laisser un trackback à cet article

16 Commentaires pour “Prochaine grâce des «prisonniers politiques» oubliés de l’ex-FIS”

  1. bouatra

    Madani Mezrag, chef de l’ex-AIS et de Hachemi Sahnouni de l’ex-FIS, ces deux énergumènes ont étés bannis du FIS lors du congre de batna,ils ne représentent nullement le FIS

  2. moha

    ya si bouatra khayate blabiad haram alik

  3. Mehdi

    allah yerham li ktelhoum el irhab ….wa sabr li ahlihim ….wa hisseb inda ellah

  4. Mehdi

    LI FTA LI 3OUNEN EL IRHAB LI LAM EL DRAHEM LI KEN YEKHABAR EL IRHAB LI KTEL LI KEN YAFRAH 3LA LI MATOU …..ect…ils auront peut être pu éviter le châtiment adéquat dans ce bas monde mais le bon dieu fera surement la part des choses …et son châtiment sera égal au mal fait au personnes et au pays… INCHAA ELLAH

  5. chaibdraa tani djamel

    A chacun sa conscience,

  6. MOH

    Plusieurs monstres se sont échappés du laboratoire du Docteur
    Frankenstein. Le comble maintenant, c que Frankenstein lance un appel
    International pour rattraper ces monstres. C trop tard !

  7. ضحية ارهاب

    قدس الإسلام الحياة البشرية، وصان حرمة النفوس،وجعل الإعتداء عليها أكبر الجرائم عند الله بعد الكفر به تعالى.وقرر ذلك القرآن: ((أنه من قتل نفساً بغير نفس أو فساد في الأرض فكأنما قتل الناس جميعاً)) المائدة32
    ذلك أن النوع الإنساني أسرة واحدة،والعدوان على نفس من أنفسه هو في الحقيقة عدوان على النوع وتجرؤ عليه.وتشتد الحرمة إذا كان المقتول مؤمناً بالله: ((ومن يقتل مؤمناً متعمداً فجزاؤه جهنم خالداً فيها وغضب الله عليه ولعنه وأعد له عذاباً عظيماً)) النساء 93
    ويقول الرسول_صلى الله عليه وسلم_ : ((لزوال الدنيا أهون على الله من قتل رجل مسلم)).. مسلم والنسائي والترمذي،ت:439
    ويقول: ((كل ذنب عسى الله أن يغفره إلا الرجل يموت مشركاً،أو الرجل يقتل مؤمناً متعمداً)) أبو داود وابن حبان والحاكم،ت:441.ولهذه الآيات والأحاديث رأى ابن عباس رضي الله عنهما أن توبة القاتل لا تقبل،وكأنه رأى أن من شرط التوبة ألا يقبل إلا برد الحقوق إلى أهلها أو استرضائهم،فكيف السبيل إلى رد حق المقتول إليه أو استرضائه!..

  8. MADANI

    Ce débat sur un sujet tabou et interdit ne doit pas avoir lieu sur ce forum du moment que deux camps se revendiquent la vérité sur ce drame pour moi tout ce qui se dit est à sens unique et hypocrite ?

  9. jamel

    monsieur le peuple a souffert a le martyr

  10. fethi

    @madani les traces des atrocités et de l ‘horreur existent

  11. Mourad

    Bouteflika veut emporter l Algérie avec lui dans sa tombe…encore un acte contraire aux intérêts du pays et une insulte aux nombreuses victimes de ces sauvages de terroristes. ..Allah yen3al cette famille bouteflika de malheur. .15 ans de mepris et de médiocrité absolue. .Barakat! et dire que said se prépare à la succession de son frère. ..pleure mon pays. .pleure…les berranis t ont humiliés. ..nous sommes toujours colonisés. ..

  12. tewfikhayii

    Salam,
    Si Mourad,c’est malheureusement, la stricte vérité et dire qu’il y a des personnes  »sensées » qui pensent que l’algérie n’a pas d’hommes dignes de remplacer ce BRÉZIDÈNE de malheur.ALLAH IJIBE EL KHEIR.
    Salam.

  13. tayeb d

    ya jazairyine aalache tekarhou baadkoum baad ?

  14. LAHCENE CHOT

    10 ans avant ces événements tragiques on avait la triste intuition que le pays allait sombrer dans le chaos .vu la grande hogra qui sévissait ….malheureusement les injustices sociales perdurent ,il faut que les algériens se ressaisissent …..afin que les richesses soient distribués équitablement entre tous ….

    ALLAH IJIB EL KHEIR

  15. Krimo pointu

    Même le bon dieu pardonne, et il ne cesse de le faire.

Répondre