La Voix De Sidi Bel Abbes

Prettez moi vos yeux, pour voir les Queues-le-le

Je n’utilise que mes sens olfactifs, pour tenter de percevoir, comme vous, tout se qui vit autour de nous. Seul mon odorat, se lance au devant, pour reconnaitre  certaines choses que j’ai peut être croisé un jour, Seul ,se que je respire, peut, me paraitre saint ou pollué. Seule mon ouïe, me permet de reconnaitre les voix de ceux qui m’ont adressés la parole ou que j’ai entendu à proximité de moi. « Je veux redevenir un  enfant, que l’on guide, pour voir et comprendre se qu’il voit et ne comprend pas ! » Je voudrais voir se qui devrais être fait et que l’on ne fait pas. Je m’imagine des situations virtuelles, que mes oreilles ont entendu mais dont ma vue en ignore les décors et les personnages. Je m’imagine un parfait virtuel des événements, et suis persuadé que je paraîtrais idiot à vos yeux si je les évoque dans la simplicité de mon innocence. Partager avec moi, votre marche, votre contremarche , vos démarches et dites moi le type de vitesse que vous employez pour arriver à bord, parce que le temps a prit un coup de vieux et se trouve  aboli. Le visage de ces nouvelles souffranceS m’indispose et les journées qui se ressemblent, nous n’avons plus besoin de les attendre, elles pointent leur nez avant toutes chose Vous remarquez que nous ne demandons plus rien, Que l’on n’attend plus rien. Vous nous avez exigés de rester tranquille et nous nous sommes tues. Nous avons compris, que nous sommes  arrivé au bord de la  grande exclusion, pour y  demeurer éternellement malgré nous.-Cette solitude est encore plus assourdissante  qu’ elle empêche  de rétablir une relation de confiance, une résignation sans confiance Je voudrais seulement, exister dans le regard des autres, même si je ne suis pas beau àvoir, méme si mon âge a pris le dessus sur celui des autres et qu’il ne plaît plus…..Je suis faussement consommateur d’une vie en pleine déchéance car je vis mon handicap comme une prison. Permettez moi de voir avec vos yeux, les Queue-le-le qu’on a imposé sur toutes les scènes des rencontre obligées ! -Permettez moi de vivre une Queue -le-le au PTT ou des citoyens viennent récuperer  leur bien et se trouvent malmenés !. Faites lecture pour moi, des réactions des gens ;  lorsque ces derniers se font remballer par manque de liquidité !-Traduisez moi leur comportement que je m’imagine inquiet et révolté ! -Parlez moi de leur état de santé que je suppose pour certain être grave et impotent que l’on oblige à se présenter et faire la queue-le-le, jusqu’au point de tomber dans des comas, dans des épuisements, dans des essoufflements !-Parle moi de leur âge, parce qu’en les entendant parler, je suppose que se ne sont que des vieillards, qui viennent,  pour leur maigre pension de retraite !- Parles moi de leur sexe, parce que j’entend que seules les voix des femmes l’emporte sur celle des hommes !, que font elles ici ? N’ont elle pas à charge l’entretien de leur maison, l’éducation de leur enfant et la sérénité de leur foyer ? Pourquoi que leur nombre est grandissant dans les guichets des PTT ? L’on m’a appris que des personnes agé patiente à partir de 05h du matin, pour etre les premiers devant un guichet qui ne commencera à payer que vers 10h sinon plus ! Parle moi ,de ces employés derrière les guichets, je les imagine, assis en groupe, sirotant un thé  et ricanant sur le sort de ces « Ghâchis » qui remplissent  la  salle !-Je les sents  compter l’argent de leur amis et de leurs parents  dont il détiennent depuis la veille  les chèque !- Je les sents  assis derrière leur micros, faire semblant d’attendre, l’arrivé d’une  connexion qui  n’est jamais partie , parceque   nous savons qu’il sont le secteur le mieux  servit en matière de débit ! –Je les entend engueuler ! , rien qu’engueulez et envoyez balader pour dire « Allez va te plaindre au diable » Regardez pour moi la Queue -le –le, au niveau des guichets des APC.  Ah les APC ! Il semblerait qu’en voulant s’inover et pour répondre au besoin de travailler, d’une jeunesse en besoin et en colère !,Ils trouvèrent la solution de l’emploi des jeunes, comme  un miracle stoppeur des  élans de discordes !. Alors, nos  recrus, qui ne répondent a une expérience et qui ne sont pas accompagnés sans leurs activité, font des « tonnes d’erreur ».Et c’est le qui dira  mieux dans les erreurs !.

URL courte: http://lavoixdesidibelabbes.info/?p=2545

Posté par le Avr 11 2011. inséré dans Non classé. Vous pouvez suivre les réponses de cet article à travers le RSS 2.0. Vous pouvez répondre ou laisser un trackback à cet article

Répondre