La Voix De Sidi Bel Abbes

Presidentielle 2014 : L’exploitation-des enfants dans la campagne electorale

Le bureau de Chlef de la Ligue algérienne de Défense des Droits de l’Homme (LADDH) reproche aux candidats à l’élection présidentielle d’employer illégalement des enfants pour mener à bien leur campagne.

Coup de jeune sur la campagne. Ils ne sont pas majeurs et pour la plupart n’ont pas encore atteint l’âge de la puberté et pourtant ils contribuent à leur échelle au déroulement de cette campagne. Dans les salles de meeting, il n’est pas rare de voir des enfants, assis parfois au premier rang, jouer les militants expérimentés : ils ponctuent les propositions des candidats d’une salve d’applaudissement, scandent leur nom à-tout-va et agitent les affiches de campagne. Pour le bureau de Chlef de la Ligue algérienne de Défense des droits de l’Homme (LADDH) ces “enfants-militants” sont manipulés par des candidats. La LAADH accuse même des prétendants au poste de Président de la République “d’exploiter” les mineurs pour les besoins de leur campagne. “En faisant un tour dans les communes de Chlef, Tenes, Chetia et Boukadir on constate que beaucoup d’enfants sont utilisés dans la campagne électorale, que se soit en les faisant assister aux meetings ou carrément en les chargeant de l’affichage des portraits des candidats”, dénonce la Ligue dans un communiqué, qui nous a parvenu ce lundi.

Des enfants mendiants dans le public des meetings

Mais quel candidat est visé ? La LADDH n’en désigne aucun dans son communiqué. Néanmoins, une vidéo, qui depuis sa publication a fait le buzz sur le web algérien, montre la seule candidate femme, Louisa Hanoune, s’exprimer devant une assistance composée majoritairement d’enfants. Outre le fait d’embaucher illégalement des mineurs, la Ligue reproche aux candidats d’exploiter la misère sociale de ces enfants. En effet, si ces bambins assistent au meeting c’est moins pour suivre des parents, véritablement engagés pour une cause politique, qu’un gagne pain que leur situation sociale permet difficilement de refuser. “En effectuant une petite virée dans certaines communes de Chlef on a comptabilisé 195 enfants mendiants et 107 femmes qui utilisent des enfants en bas-âge”, indique dans son communiqué le bureau de Chlef de la LAADH, rappelant que l’Algérie compte environ 25.000 enfants mendiants.

URL courte: http://lavoixdesidibelabbes.info/?p=43700

Posté par le Avr 8 2014. inséré dans ACTUALITE. Vous pouvez suivre les réponses de cet article à travers le RSS 2.0. Vous pouvez répondre ou laisser un trackback à cet article

15 Commentaires pour “Presidentielle 2014 : L’exploitation-des enfants dans la campagne electorale”

  1. K. Taleb présidente

    C’est une honte .!!!!!!!!!

  2. Hakem Abderrahmane

    où est le problème?C’est un jeu pour eux les enfants aiment jouer et s’ils jouent laissez les jouer!Les enfants ont meme participé à la révolution de 1954!Ils ont permis à leur pays de se libérer!

  3. Asidahmed

    Tous les chemins mènent aux présidentiels….. !!!!! NO COMMENT

  4. Asidahmed

    Mr Hakem Abderrahmane, ce n’est pas le même contexte, Les enfants d’hier faisait sa gratuitement avec un grand plaisir et une grande fierté de leurs familles, mais les enfants d’aujourd’hui (2014) ils sont exploités, la preuve ils font sa juste pour de l’argent rien d’autre. c’est honteux

    • Hakem Abderrahmane

      Vous utilisez des termes trop forts Mr Asidahmed « exploités » pourquoi ne pas dire récompensés motivés pour leur action je répète pour leur jeu!

  5. sid ahmed

    Les élections suscitent de nombreuses questions chez l’enfant, car lui aussi est doté d’un cerveau et d’une intelligence.
    Pourquoi on ne dit pas dans cet article qu’il y a des associations en Algérie qui oeuvre dans ce sens et que c’est une occasion idéale pour initier l’enfant a la politique et faire de lui un citoyen responsable.Si les parents en parler a leur enfant cela lui donnerai des clés pour comprendre le monde ou il vit et l’incite à réfléchir par lui-meme. plus l’initiation est précauce, plus elle forge des citoyens éclairés et responsables.
    Si ce n’est pas bien et que c’est de la manipulation dites moi alors pourquoi obliger un enfant a croire en Dieu et telle ou autre religion et lui dire de faire la prière que pratiquent les adultes?ce n’est pas de la manipulation?

  6. Asidahmed

    C’est un devoir d’apprendre son fils à faire la prière dès son jeune âge, (devoir de musulman) pour ne pas dire une obligation, comme le jeun. La manipulation quand nous adultes, on a un intérêt tout en utilisant les enfants pour un but politique, le plus grave c’est de payer ces innocents qui sont généralement issue de familles diminues. Pour les associations je suis président d’association « JEUNESSE VOLONTAIRE » les enfants qui viennent participer à nos activités, parmi eux mes propres enfants le font avec un grand amour, de planté un arbre c’est donner de l’espoir à un enfant que un pays sa se construit juste en travaillant, par le temps ils vont comprendre que le civisme sa demande la contribution de tous le monde (gratuitement) le bénévolat c’est une culture. La loi universelle interdit l’exploitation des enfants pour des fins politique

  7. Imène

    La chaîne ‘el magharibia ‘ a diffusé la vidéo de mme Hanoune expliquant son programme politique devant une assemblée….d’enfants entrain de gigoter, faisant des coucou à la caméra : c’est tout simplement choquant ! scandaleux..ya pas d’autres mots ! j’ai d’abord pensé à un montage visant à discréditer la candidate..mais non : il y avait exploitation pure et simple des enfants à des fins électoralistes..si la laddh dénonce la manipulation , la justice doit trancher..on est peut être pas au bout de nos surprises avec cette campagne 2014 .
    La place des enfants n’est certainement pas dans un meeting ..les enfants il faut en faire de bons citoyens intègres, respectueux, travailleurs, et NON de bons partisans en faveur de tel ou tel candidat..
    Sid ahmed : vous êtes sérieux ou vous faîtes de la provoc ? en établissant l’analogie entre la manipulation des enfants en politique et le fait de les initier aux bases fondamentales de leur religion et ses enseignements : si le 1er acte est illégal, immoral, le 2eme est un devoir de tout musulman (e).. des parents, de l’école, .qu’est ce la chahada ? la prière pourquoi ? le jeûne ? leur apprendre ces notions avec des mots simples..avec l’âge ils comprendront mieux.

  8. mohamed

    @Imene moi je crois qu’il ya pas que louisa hanoun qui a fait cela Pas de partialité je pense ma soeur

  9. Imène

    Certainement qu’il y en a d’autres qui ont utilisé les enfants pour les besoins de la campagne ..n’y voyez aucune mauvaise foi ou partialité de ma part..c’est tellement facile de s’attaquer à une femme ! mais la vidéo mme Hanoune a fait le buzz sur les réseaux sociaux..si ça trouve la candidate hanoune ne sait pas qui a mobilisé ces gamins pour son meeting..
    cordialement mohamed.

  10. Asidahmed

    oui Amel je suis totalement d’accord avec vous. Mais je trouve sa minable de la part de ces adultes qui se croix intelligents ils veulent atteindre leur but même au détriment des pauvres innocents. Lah YEHDIHOUM

  11. Asidahmed

    Amel, croyez vous que c’est la faute juste de leurs parents?

Répondre