La Voix De Sidi Bel Abbes

Pensée de la rubrique D.A.Y.F de S.B.A au professeur et peintre Benameur Dahmane.

 Nous observons par le biais de la nouvelle rubrique DAYF de SBA une tendre pensée au peintre BENAMEUR décédé  il ya  cinq années sinon plus  .Selon notre ancienne collègue a savoir son épouse nous livrons sa bibliographie ;feu Benameur Dahmane (fils de Benameur Khaled : ancien directeur de banque C.P.A et de Sebbagh Kheira) naquit à Sidi Bel Abbés le 8 Octobre 1946. Comme tous les Algériens , il vécut dans une maison mauresque, plus précisément dans le quartier de Sidi Yacine (Mamelon) où les voisins se partageaient leur misère, leur désarroi, leur inquiétude et leur fraternité. Ses parents s’installèrent ensuite à Adim Fatiha (ex Toba) où sous les bombes et lance-roquettes de l’OAS, Dahmane passait son temps à dessiner sur la terrasse de leur demeure. Dès l’indépendance, il s’orienta vers l’école des Beaux Arts d’Oran où il entreprit  des études artistiques. Après avoir terminé sa filière, il fut nommé comme professeur de dessin le 24-10-1967 au lycée En-Nadjah. Il exerça dans plusieurs établissements 1970 et 1980. Sonis, Lycée Azza, Lycée El-Haouès et terminera son parcours professionnel à BenSaad Djilali (Bab-Daya). Il prit sa retraite à l’âge de 52 ans  en l’année 2000 en ayant accompli avec satisfaction et dévouement ses années de service. Il forma de brillants artistes qui furent ses élèves puis devinrent ses collègues et ses amis…Il fut l’ami de Paul Bellat qui l’admirait pour son talent. Il fit plusieurs expositions à travers le pays. (Oran, Cherchell, Tipaza, Constantine etc.…etc.…) et à Paris où il obtint u palmarès en 1970 et la médaille de bronze des Arts-Sciences et Lettres en 1980.En Algérie il fut félicité par l’ancien ministre Ben Yahia    en 1973 lors d’une exposition au conservatoire de S.B.A en présence de personnalités et notables de la ville (le wali Nekrouf, Melle Louahla…). Très modeste et sage, il voyageait beaucoup, il aimait la nature et se cultivait énormément en s’intéressant aux antiquités (qu’il cherchait et découvrait avec son ami René Vezinet : professeur coopérant des années 71-73) à la collection d’ancienne monnaie, tableaux, livres….Ses loisirs étaient la pêche et la plongée sous-marine, la musique classique. Ses chanteurs préférés. Jack Brel. Georges Brassens, Mohamed Abdelwaheb, Oum Keltoum et Abdelhalim Hafez. Il se maria en 1970 et fut père de quatre enfants. Il mourut le 27 Octobre 2007 dans la plus grande discrétion à la suite d’une maladie qui dura deux mois ; laissant derrière lui sa mentalité et ses empreintes artistiques que ses anciens élèves (Association El Bessmaa) ont fait renaitre en lui rendant hommage à l’occasion de la journée de l’artiste le (huit Juin). Il ne cessait  de médire cette citation conclut Mme BENAMEUR, que nous saluons au passage elle et ses enfants.

Mieux vaut passe sa vie dans l » insouciance.

En travaillant pour se passer du bon temps

Et non pas en se disant, Je veux devenir riche

la richesse n’est pas faite pour tout le monde

La VDSDA l’avait honoré a titre posthume  il ya plus d’une année et la ce jour ;avions relaté ceci Que dire de cette rencontre qui fera date certainement ?d’abord après les vives inquiétudes exprimées de cette période la dans nos colonnes sur la menace de fermeture de la bibliothèque *Paroles et Ecritures*, nous se devons de signaler le rôle du comité qui s’etait mobilisé et les assurances fournies à l’association *Paroles et écritures* quant au devenir de la rayonnante bibliothèque, principalement par monsieur Taibi, directeur de la wilaya de la culture, très très sensible aux doléances des gestionnaires bénévoles de cet espace culturel et puis ce grand répondant a un programme tout particulier ou Sidi Bel Abbes avait accueilli madame Genivieve de Dietrich, écrivaine accompagné de son mari monsieur Henry, un Abbassi de Faubourg Thiers, tous visiblement émus par l’accueil d’une grande assistance venue pour assister a la présentation du nouveau roman *Le Miroir d’Eau*. Cette rencontre qui eut lieu ce lundi 24 Octobre 2011 était culturelle et sportive à la fois avec des personnalités honorées telles monsieur Hadj Kaddour Khelladi ex joueur de l’USMBA et monsieur Abbes Fertous président de la ligue de cyclisme  de Sidi Bel Abbes accompagné de son bureau exécutif, ainsi que les jeunes benjamins Bouras et Boudjamaa. Et du coté culture,  la rédaction a tenu donc a faire un vibrant hommage à  feu Benameur Dahmanel’artiste peintre à l’occasion du 4éme anniversaire de son décès et  en présence de la famille du regretté professeur (épouse, et enfants à leur tète l’architecte Khaled), et ainsi que le célèbre écrivain feu Kateb Yacine décédait il y a 22 ans de cela, nous nous omettrons pas monsieur Nouar Mohamed qui écrivain et qui a présenté son ouvrage malgré des difficultés rencontrés avait-il dit à l’assistance, bien sur, on ne peut pas oublier le premier honoré de cette rencontre, l’écrivain et journaliste prolifique notre cher ami Mehaoudi Ahmed  dont le passage a la tribune a été longuement ovationné, certes ce dernier fit une rétrospective sur sa riche carrière tout en faisant un témoignage sur l’un de ses amis feu Kateb Yacine. Outre cela madame Geneviève De Dietrich, qui a présenté son dernier roman a signé des autographes et tout en dédicaçant aux lecteurs présents son ouvrage, non sans avoir répondu aux questions des Belabbesiens et autres assistée dans sa tache par madame Taleb Khalida qui se prêta a l’exercice de questions réponses dans une assistance ou on a revu nos amis Mousseoues Tayeb (coach handball), monsieur Maroc (directeur BEP), le dynamique Yahia Nouara, l’élégant Abbes Megharbi, Nouar Mohamed, maitre Mellali Mostefa, l’entreprenant Hachemi Lahcen et surtout notre cher ami Hamid Ourrad, Naimi Noureddine (professeur), Mustapha Hassani, monsieur Lakehal Benyahia, les Afif, Benfeghoul, Abdeddaim et des jeunes tels Bendjoudi Sadek, Abdelbey Lokmane, Aziz Fasla, et la jeune demoiselle Ouadria Djazila, ainsi que Mouna T. et sa tante (professeur de Français) venue d’Alger. Une grande assistance que nous pouvons pas énumérer individuellement car le nombre a dépassé les prévisions des organisateurs, mais tous ces gens là étaient unanimes pour dire que ce S.B.A (Samedi Bel Abbesien) était aussi grandiose dont tout ses aspects, et surtout marquée par beaucoup de jeunes des deux sexes présents et qui se sont rapproché des anciens Belabbesiens dans les discussions quise sont prolongées après la photo souvenir prise à la fin de cette grandiose rencontre.

URL courte: http://lavoixdesidibelabbes.info/?p=23054

Posté par le Fév 12 2013. inséré dans ACTUALITE, PENSEE. Vous pouvez suivre les réponses de cet article à travers le RSS 2.0. Vous pouvez répondre ou laisser un trackback à cet article

32 Commentaires pour “Pensée de la rubrique D.A.Y.F de S.B.A au professeur et peintre Benameur Dahmane.”

  1. souad D cité sabah

    Allah yerhmah un bon prof

  2. Ahmed Khiat

    J’ai connu le défunt et j’en garde de très bons souvenirs. C’était un grand homme, affable et toujours jovial. Que Dieu ait son âme.

  3. chaibdraa tani djamel

    C’était un grand ,bon et sage professeur il était mon prof de dessin au lycée AZZA AEK les années 70 toujours avec sa pipe ALLAH YARHAMAH ,INA LILAH OUA INA ILYHI RAJI3OUN et merci à la rubrique D.A.Y.F de SBA de cette pensée à cet imminent professeur

    • Mohamed2231

      assalam 3alikoum khaoutis , wah ya khouya Djamel il était notre professeur de dessin au cem Azza ( au dernier étage au fond à droite était notre salle de dessin ) allah yarhmah wa yarham chouyoukhounas  » echeikh Elkabati wa echeikh Maatallah  » wa allah yarham koul alirabouna .

  4. Un parmi d'autres

    Dahmane était mon ami de toba et de la vallée des jardins,
    Nous avions fait les 400 coups ensemble et je le revois encore venir m’appeler et ma petite maman le faisait entrer et il venait avec sa guitare et on se mettait à gratter du chaabi du Farid du Abdelhalim et j’enchainais avec le twist et la nouvelle vague.
    Puis je suis parti vers d’autres cieux sans jamais plus le revoir .Alors je garde un très bon souvenir de lui et je dis que le souvenir de jeunesse est une tendresse pour les vieillards.
    Et si Dahmane viendrait à vous parler il ne vous dirait que cette belle phrase de Jules Renard–(Ces gens qui ne se rappellent à notre souvenir que par des lettres de deuil ).
    Alors repose en paix l’ami Dahmane il est loin le bon vieux temps ou nous étions heureux car en ce temps là la vie était plus belle les souvenirs et les regrets aussi.

  5. Hocine .C

    J’ai eu l’honneur de connaitre Mr Benameur dans les années 74/75/76/77, en étant parmi ses élèves avec les Benhaddou M, Ould nbia K , Belhocini K , Hadjeri S , Hadidi A/hakim , Mai A , etc … c’était des années inoubliables . C’était la belle vie , sans souci , sans problème comme le disait bien Sacha Distel . Qu’il repose en paix . Allah yrehmeh .

  6. R TARI

    Paul BELLAT rend HOMMAGE à Benameur Dahmane
    A Mon talentueux ami BENAMEUR
    En très cordial hommage
    P.B.

    LES PASTELS ROUGES

    Ami dans l’atelier si clair ou tu dessines
    Ayant donné ton âme au ciel Algérien
    Tu réclames souvent pour l’art que tu fis tien
    Un essaim gazouillant de petites mesquines.
    Elles viennent en chœur sous d’albes mousseline
    Les unes sans effroi chattes ne craignant rien
    Les autres avec l’air battu d’un pauvre chien.
    Mais ta rude bonté bientôt les rend câlines.
    Avec les fins pastels dont tu poudres les fleurs
    Tu fais de leur visage un charme de couleurs
    Où scintillent des yeux tout pailletés de fièvres.
    Et tu sembles rêvant ne pas voir leurs doigts mièvres
    Se glisser vers ta boite et saisir les voleurs
    Tes plus rouges pastels qui farderont leurs lèvres…
    Paul Bellat

  7. TAHAR

    UN BRAVE HOMME, ALLAH YARMAH

  8. Mémoria,

    La première fois où j’ai rencontré et parlé avec le regretté artiste Dahmane BENAMEUR,c’était en Espagne les années 1970 une journée de pluie…Je ne le connaissais que de visu et je dois reconnaître qu’il était un homme d’une correction exemplaire et d’une classe qui me rend nostalgique d’une certaine époque…
    «  »Toute la pluie tombe sur moi… » » de Sacha Distel me rappelle aussi un certain climat comme le souligne si bien notre contemporain Si Hocine C !

  9. sarah

    cet imence artiste peintre c mon papa,il me manque tellement que……merci a vous tous d’avoir penser a mon lui,

  10. sarah

    c’est a dir a mon papa unique au monde que rien ne pourra remplacer ou combler,car son bon caracter sa simplicité et son regard que je ne peux oublier a fait de nous ses enfants des etres solidaires et forts je tien aussi a remercier ma maman Me B enameur fatima,qui c’est sacrifier a fond pour nous,ansi que mon cher frere Khaled mes soeurs Nadia et Amina

    • R TARI

      Sarah, j’ai été touchée par l’hommage que vous rendez à votre père mais aussi à votre mère. J’ai bavardé ce matin avec un ami d’origine algérienne qui a bien connu votre père et qui m’a dit combien il était digne de l’hommage qui lui est encore rendu, plusieurs années après son décès. Aimant la peinture et le dessin, auxquels je m’exerce parfois, j’aurais souhaité savoir s’il existe un site internet sur lequel je pourrais admirer des œuvres de votre père.
      Avec mes remerciements belabbésiens.
      Régine TARI

  11. ancien éleve

    Mr Benameur trés sérieux prof est très élégant home de son temps mérite tout un hommage et je vois que la voix de sba fait la part des belles choses Rabi yerhmou

  12. sarah

    Chere Me Regine TARI,je vous remerci et c’est avec grand plaisir,et je vous promet que vous aurer le cite des plus beaux oeuvres de mon pere ansi que ses photos (c ‘est mon frere qui s’en charge),merci beaucoup et a bientôt;

  13. Ben Saad El Djillali

    Je me souviens encore de l’odeur que dégagé sa pipe dans les couloirs de mon collègue et que j’aimé bien d’ailleurs .. Sincèrement se fut un grand homme , et les grands ne meurent jamais ..

  14. malik ancien prodige

    Non les grands hommes et les grandes femmes ne meurent jamais Leur œuvre les fait survivre BRAVO A LA VOIX DESBA

  15. sarah

    Merci a vous,Me Régine TARI et c ‘est avec grand plaisir que vous aurez les photos et les oeuvres de mon pere ,je vous contacterer dés que possible car c’est mon frere qui s’en charge,et je vous donnerer le site ,et merci encore.

  16. sarah

    je garde l’une de ses pipes avec son tabac dedent,et je vous assure que l’odeure et tjr la.

  17. jaydae

    C’était un professeur remarcable, j’ai eté son éléve à Azza durant trois ans. C’était aussi un homme discret mais magique dans ces traits sur la toile ou un simple papier dessin, une main en or. Allah yarhamah.

  18. SCORPION 09

    feu artiste que dieu lui accorde sa miséricorde ,un voisin d’enfance tjrs bien vêtu,avec la pipe qui lui tenait fidèlement compagnie, un bel homme cultivé , instruit , sage,mais discret, il ne parlait pas trop ,sauf si on l’interpelle,chaque matin je le voyais au coin de son immeuble de résidence, ( l’avenue de ma chère la macta)il était aussi matinal.ce que je peux retenir de lui c quand il a refusé de m’accorder la main de sa fille, en répliquant par la négation d’un air strict a ma mère (allah yerhamha).en dépit de l’échec subi, je lui devais un grand respect et considération , il répondait avec sourire a mon salut. sincèrement je ne savais pas qu’il est décédé, vu mon éloignement .allah yarehmou) c l’un des personnages les plus respectueux du quartier.il me fait rappeller de LOUKMANE,taleb bendiab,abdellah ,zoubir,et maachou qui habitait dans l’immeuble de ammi BOUZIANE ALLAH YEREHMOU ?C 4ETAIT UN FERVENT DE L’USMBA FAISANT PARTIE DE L’ENTOURAGE DU CLUB.OUI MON ENFANCE renaît de nouveau grace au feu DAHMANE. REPOSE EN PAIX.

  19. SCORPION 09

    kadiri t devenu dangereux et nocif pour notre santé ,la nostalgie,les souvenirs, les hommages aux nobles personnages belabbesiens et tes moult publications sont sublimes, me tuent a petit feu.tu me dois ces proverbes:

    « faire du bien est le plus vrai bonheur ,que le coeur humain puisse goûter ».

    « parfois il faut juste être capable d’accepter que certaines personnes ne sont qu’un morceau de ta vie, et pas toute la vie.il faut accepter que les gens changent ,se désintéressent,ne donnent plus de signes de vie,effacent leur mémoire comme si c’était un disque dur,
    accepter que le fait que les messages ,les appels,les lettres qui restent sans réponse,signifient tout simplement qu’il faut tourner la page.il y’a un jour ou il faut accepter que la plupart des gens sont juste de passage. »
    le dernier proverbe te convient assez:
    « CEUX QUI SONT FAITS POUR ETRE ENSEMBLE,FINIRONT TOUJOURS PAR SE RETROUVER »

  20. abbassia H

    Un grand monsieur mr DAHMANE BENAMER

  21. Karim10

    Hommage de respect et de reconnaissance au Maitre BENAMEUR.
    Ces toiles ; j’espère qu’ils y sont tjr au Lycée Azza (Au cem surtout).
    Jusqu’a présent et autant que m’en souvienne, Le portrait du « paysan Algérien », avec ses rides, sa djellaba et surtout son regard (d’algérien)…En tenant aussi une pioche. Tu te rappelle Hocine Ch!
    Ce tableau (peinture à l’huile) je pense qu’il est l’un des meilleurs (peint au sous sol du cem Azza).
    Mr BENAMEUR, nous a inculqué l’amour de l’art. Mais aussi les techniques de dessin.(Trois élèves de notre classe sont devenus prof de dessin-1 May +2Benbakriti+3 som nom ???).
    Peut être aussi l’odeur du tabac ,il fumait la pipe tout le temps.(Avec classe aussi !).
    Jusqu’a présent je garde un dessin à l’encre de chine (2 couleurs ; orange + Noir = C’était le thème de la Composition).
    A mon avis, Mr BENAMEUR d’après ses dessins ; il était un vrai « Impressionniste ».
    Pour le « comprendre », quelqu’un emploie la géométrie un autre emploie le papillon !
    Repose en paix ,Cher Maitre BENAMEUR.

  22. sarah

    c’est Mer MOKADDES.

  23. a.Dennoun.

    Je suis tres touche par les temoignages des lescteurs qui ont connu ce merveilleux personnage, issu d’une tres bonne famille.
    Les Benameur etaient nos proches voisins et amis a la rue du Mamelon. Ses freres aines Noureddine et bouchakour etaient amis a mes freres aines, sa soeur Mimi etait aussi amie a mes soeurs. Dahmane etait legerment plus age que moi -3 ans- il etait un grand frere pour moi.On a tous ete scolarises a Eugene Etienne.
    Dans les annees 57-58, ils ont demenages a Bario Alto.
    J’ai toujours pense qu’il y avait un lien de parente entre nous tellement nos familles etaient proches.Ce n’est que bien plus tard apres 62 que j’ai realise qu’on etait uniquement de bons voisins les uns aux autres.
    En 92 j’ai eu le plaisir de rencontrer sa maman,son frere bouchakor et sa soeur Mimi a Paris au mariage de mon neveu Zoheir Rouis.
    J’espere que sa maman et le reste de sa famille se portent bien.
    Une anecdote dont je me souviens: son frere Nourredine avait accidentellement avec son ‘Lastak’ ouvert l’arcade sourciliere a mon frere Kader durant une chasse aux oiseaux sur le monticule du Mamelon.
    Maman allait partir se plaindre aupres de sa maman, Kader l’avait rassurer que c’etait un accident.
    Mes derniers souvenirs de frere DAHMANE remonte aux annees 70,sa pipe et sa decapotable avec une belle fille a ses cotes,sa femme..
    Merci a Kadiri de nous avoir replonger aux bons vieux temps.
    Que Dieu ait son ame.
    Repose en paix frere Dahmane.
    A.D

  24. SCORPION 09

    hé karim 10 t’as cité mon nom parmi les 03 eleves , qui es tu?

  25. SCORPION 09

    QUI PARMI VOUS CONNAIT MR chihab el arbi? EX ENSEIGNANT ECOLE VOLTAIRE ?

  26. Mme BENAMEUR . F

    Je tiens à remercier tous ceux qui ont répondu à l’hommage de mon défunt époux.je salue avec de profonds respects mes jeunes et anciens collègues. Ma fierté, et celle de DAHMANE était « nos enfants puis nos élèves ».je remercie également nos amis, collègues et élèves de France tout en leur disant que je garde en mémoire tous les bons souvenirs partagés avec eux (plus précisément à Sonis)
    Je remercie de même Mr Kadiri qui a fait de la Voix de SBA des liens, des rencontres, des témoignages dont la plupart des citoyens n’ont pu découvrir auparavant.
    Pour terminer, voici mon message à la jeunesse (El Jil Al Sa3id) : « c’est en se cultivant, qu’on récolte sa propre culture, pensez à la richesse d’esprit et non à la richesse matérielle puis ayez la bénédiction de vos parents ».

    • a.Dennoun.

      Profonds respects Mme Benameur,qu’Allah vous recompense pour votre honorable mission pour l’education et votre devouement familial.
      Sante,paix joie et bonheur a vous et tous vos proches.
      A.D

  27. Hocine .C

    Oui , mon frère Karim , je me souviens trés bien de ce magnifique tableau , c’est une vraie merveille . Quelle chance d’avoir vecu ces moments de bonheur avec MONSIEUR Benameur . Allah yrehmeh.

Répondre