La Voix De Sidi Bel Abbes

Pensée : Cheikh kebbati mohammed. Cinq ans déjà

Il y a cinq ans, nous quitta Cheikh Mohamed Elkabbati, c’était tout au début du mois de ramadan 2010 quand l’imam de la mosquée Abou Bakr, cheikh Benaoum avait annoncé au fidèles la nouvelle du décès de ce grand AALEM local mais aussi une des personnalités nationales. AALEM local qui au vu de son activité au sein des OULEMAS…mérite cette pensée. En ce cinquième anniversaire de son décès a Feu Cheikh Mohamed Elkabbati, lui qui a vu le 5 juillet 2012, la nouvelle bibliothèque de wilaya sise a Sidi Amar en accédant au mythique quartier EL Arbi Ben Mhidi (ex Gambetta) porter son nom. Cela pérennisera au moins une de nos mémoires locales et nationales en attendant d’autres initiatives… Nous tentons de rappeler qu’il eu un grand parcours de militant de la cause nationale, d’homme cultivé dans les sciences islamique et grand défenseur de la langue nationale. Ce dernier nous a quitté le 15 Aout 2010. Rappelons que la nouvelle du décès de l’éminent savant, mais aussi militant de la cause nationale, professeur de langue arabe ,membre du conseil supérieur islamique, en la personne du cheikh Mohamed El Kabaati, s’était propagée en cette matinée caniculaire du mois d’Aout 2011, comme un trainée de poudre, de par la notoriété de ce personnage emblématique de la ville de Sidi bel abbés. Pour rappel, cheikh Mohamed El Kabbati est natif de la ville de Ghazaouet, au siècle dernier (1907),après des études coraniques assez poussées, il rejoint l’université d’El karawiyines, militant de la cause nationale, à travers l’association des oulémas, qui lui a valu d’être persécuté ,et déporté par le colonialisme, durant la guerre de libération.
Au lendemain de l’indépendance, il se consacrera, à l’éducation, et l’enseignement, il fut en premier lieu moudaress, à la mederssa de sidi bel Abbes, sise à El Graba, par la suite il fut professeur de langue Arabe au lycée El djalaa, aujourd’hui Azza Abdelkader, parallèlement ,il assuma les fonctions d’imam, membre de la fetwa de la wilaya de sidi bel Abbes ,et par la suite membre du conseil supérieur islamique national. Fort heureusement que cette nouvelle bibliothèque située à la montée du quartier LARBI Ben M’Hidi de Sidi Bel Abbes porte son nom pour pérenniser sa mémoire de ce grand AALEM.

IMG_20150809_235456 IMG_20150809_235424

URL courte: http://lavoixdesidibelabbes.info/?p=62240

Posté par le Août 9 2015. inséré dans CE QUE DIT LA PRESSE, CULTURE, PENSEE. Vous pouvez suivre les réponses de cet article à travers le RSS 2.0. Vous pouvez aller à la fin et répondre. Le Ping est actuellement interdit.

20 Commentaires pour “Pensée : Cheikh kebbati mohammed. Cinq ans déjà”

  1. OUERRAD

    J ai connu , l homme mais pas le professeur ni le savant .
    L HOMME etait modeste , humble toujours disponible .
    En sa qualite , de client chez mon frere HOURIA , il etait toujours à l heure pour ses magazines , ses journaux jamais un mot plus haut que l autre .
    EL GOUDWAH EL HASSANA , voilà un homme qui devait et doit servir d exemple pour l education des generations futures .
    JENNAT EL FIRDAOUS INCHAA ALLAH .

  2. badia

    Jai connu le Moudarass, jai connu le Professeur, jai connu le Savant.
    Cheikh avait toujours des réponses a nos questions .
    Notre gėnėration fut gatée par Cheikh qui nous a beaucoup appris.
    Toujours souriant, il rėpondait a nos questions
    ALLAH YARHAME CHIKHNA
    Un grand merci pour cette pensėe

  3. ABBES

    Merci pour cette pensée au chikhna 3alaihi rahmatoullah il était très modeste tres bien cultiver et en plus de ça on voit la sagesse sur ses actes.un jour il nous a dit. un homme juif vient d’observer deux mendiants sur un trottoir l’un d’eus est juif l’autre est musulman alors il donna 5c au juif et 50c au musulman pour l’encourager a rester toujours mendiant.Merci pour cette pensée Mais nous voulons une autre au grand savant chikh mansouri abderezek rahimahou allah.

  4. mohamedDD

    Vous dites, les jeunes ne le connaissent pas, c’est sur qu’ils connaissent pas Lalmas, Yachine,…. cheikh …….matrag haaaaa c’est pour rire dsl.ils ont entendu parler du TSF!!!!
    c’est naturel, l’être connait son milieu (+ medias,net..), ex votre père est natif d’une région et était musicien donc nécessairement vous devriez connaitre quelques personnes de cette région et avoir des notions, noms,.. en musique et peut être même musicien, Cheikh Kabbati qui le connait très peu ses amis, ses élèves (dont je faisais parti au lycée A. AZZA), la particularité de ce cheikh avec cheikh Fafa Allah yarhamhoum s’habillaient traditionnellement et aucun ne trouvait à redire, il y avait moins de blabla et plus d’action

  5. OUERRAD

    Pour vulgariser , la vie de nos savants , oulemas , professeurs et autres les historiens locaux devraient s y mettre des maintenant .
    Et la liste est longue .
    KEBBATI .FAFA.LAZREG.ZEBENTOUT .MEGHACHOU ……….
    Sans oublier les historiens eux tel NEHARI ……
    Nos sportifs , nos ediles ,nos fkihs , nos mouderassetc;;;;;;;;
    il est temps de parler de ces elites , et ne pas rester à se lamenter sur le passe du petit passe .L histoire retiendra que SIDI BEL ABBES a enfante de grands noms , de grands hommes et femmes ,,,,, sans oublier bien nos chouhadas et chahidettes .
    Tant que leurs familles respectives sont encore en vie pour des avoir des temoignages on live ,,,,

  6. Maatallah F

    je vous remercie de penser a ces nobles personnalités Allah yerhmhoum jami »ane

    • OUERRAD

      ET!!!!!vous me faites rappeller egalement cheikh MAATALLAH RABI YARHMOU .
      Lui aussi etait une sommite de nos professeurs et quelqu un de tres correct .
      Toujours modeste humble et surtout HUMAIN .
      MERCI , de me l avoir rappelle……
      NB/on ne peut les citer tous ici ils sont tellement nombreux .

      • ABBES

        salam M OUERRAD d’aprés ce que je vois vous ne connaissiez pas cheikh MANSOURI ABDERREZEK il était l’un des plus grands savants de sidi bel abbes il était l’amie intime de M MAATALLAH c’était un AZHARI ah si vous avez assisté a ses DOUROUS DE TAFSIR il expliquait le verset par le verset il allait dans ses TAFASIR a gauche et a droite sans se perdre ou oublier ou il était.C’ était un grand savant.IL enseignait la langue arabe au lycée el HAOUES .Mais le pauvre depuis sa mort personne n’a parlé de lui ni pensé.C’étaient trois savants connus a sba M MAATALLAH M MANSOURI et M KABATI. que dieu les accepte au djennette el firdaws .

        • OUERRAD

          Je connaissais , tout ce beau monde , je les ai tous cotoyes de par leurs passages oblige dans notre modeste librairie . J ai meme beaucoup d anecdotes sur ces trois SAGES de le ville .C est EUX …LES NOTABLES et ceux qui ont fait de la rapine leur art pour etre aujourd hui ainsi nommes .
          CHEIKH MANSOURI , est beaucoup plus connu de nous et chez nous à SIDI BEL ABBES , que chez lui à NEDROMAH .
          Un jour , alors qu il assistait à une veillee funebre d un proche chez lui à NEDROMAH , il s etait assis à cote des fkihs qui recitaient le CORAN pour la circonstance .Sous la tente , il recitait lui meme , sans pour autant y etre associe .
          A un certain moment , panne electrique surprise ;les fkihs s arreterent de reciter .Lui au contraie elevat la voix , pour continuer s arreter , l electricite revient quelques minutes plus tard , il s arretat et leur dit allez y continuez TOULBAH DE L ELECTRICITE .Tout le monde sous la tente , se demandait qui etait ce MONSIEUR?

          • ABBES

            c’était un homme superbe

            • ABBES2

              Salut cher lecteur. qu’est ce que je peux vous dire sur ces personnages?qui est cheikh MANSOURI ABDEREZZAK?c’était un grand savant dans le domaine religieux et la littérature arabe il etait un AZHARI prof de langue arabe au lycée el haoues .j’avais la chance d’etre un de ses éleves pendant les années 71et72 puis l’année 1977 dans ces cours de grammaire il nous récitait toujours (ALFIYET IBNOU MALIK) il l’apprenait par coeur .la alfiya est un poème de 1000 vers concernant la grammaire.IL donnait des dourousse a la mosquée el fath dans les années 68 ou 69.cette mosquée n’est plus elle a était détruite apres l’ouverture du (masjid abou bakr). Apres d’avoir terminer ses dourousses il répondait au questions demander sur bout de papier.tout le monde l’aimait et le respectait .il aimait les pauvres.IL y avait a l’époque un éleve orphelin avec nous en classe (rabi yarhmou) il l’emmenait avec lui au magasin de la ville et il lui achetait tout ce qu’il avait besoin.IL etait tres nerveux. il etait l’amis intime de cheikh MAATALLAH il détestaient tout les deux les talebs qui récitaient le coran dans les veillees funebres contre de l’argent ils aimaient les récitations bénévoles.il était tres fort dans le tafsir il expliquait le coran par le coran et il ne se perdait jamais car plusieurs fois dans ses dourousses il nous disait n’ayez par peur je sais ou je suis et je vais revenir ou je me suis arreté. et c’est vrais il revenait.pendant quelques années il s’est arreté de donner ses dourousses a sidi bel abbes mais il les donnait a oran ou il était plus respecté.un jour je luis ai demandé ya cheikh pourquoi vous ne donnez pas de dourousses a sba? alors il ma répondu(RAHIMAHOU ALLAH) la terre de sba ne me convient pas. c’est parce qu’il était tres nerveux et il n’aimait pas les observations vulgaires. dans les années1988 si je me rappelle bien il donnait des dourousses a la mosquée IBN TAYMIYA pendant le mois de ramadan.un jour avant de commencer son tafsir il etait tres en colère il nous a dit dans ma route ver la mosquée deux jeunes m’ont arrete pour me dire (ya cheikh satamoute wa yamoutou 3ilmouka ma3ak).un amis m’a preté un jour une K7 ou on a enregistré cheikh mansouri c’était le( tafsir de sourat ق)alors je lui ai demandé =ya cheikh j’ai écouté votre tafsir de sourat ق mais je n’ai rien compris.alors il ma repondu (ce darsse a etait donné a la mosquée de paris) .j’espère que c’est suffisant mon cher lecteur.je vais essayé de contacter son fils pour avoir plus de renseignements et pourquoi pas sa photo.

  7. Allah yarhmah .Je me rappelles quand il est venu d Aflou ou il était interné et il était notre Mo3allim à la médersa les années 50n .

  8. mohamedDD

    Si vous me permettez, j’ajouterai ‘cheikh’ Said et tous avec qui on a appris la vie des humbles, des braves, des modestes, le savoir et le travail sont sacrés et ….. surtout des gens pleins de suffisances; tamghines fel’Allah

    • OUERRAD

      J ai bien dit , plus haut dans un de mes comments ,,,qu ils etaient tellement nombreux que l on ne pouvait tous les citer d un bloc .Voilà un sujet interessant , pour nos historiens du terroirs , qui reste branches sur la revolution sans pour autant en avoir dit toute la verite , mais seulement des racontars .

  9. BADISI

    AVIS DE DÉCÈS
    Sincères condoléances a la famille ABERKANE suite au décès de leur père Ahcène , a mon ami son fils Hakim et ces filles , domicile mortuaire rue de paris faubourg thiére
    INA LILAH WA INA ILYHI RAJI3OUNE

  10. badia

    Ma famllle et moi, présentons nos sincères Condolėances aux famillles ABERKANE, CHEHEB, a Ferhat CHEHEB suite au dėces de Monsieur ABERKANE Ahcene

    PRIONS ALLAH LE TOUT PUISSANT DE LACCUEILLIR DANS SON VASTE PARADIS.

    INNA LI ALLAH OUA INNA ILAYHI RAAJIOUNE

  11. Ayadoun Sidahmed

    Pour moi c’est une sommité que nous avons perdu RAHIMAHOU ALLAH

  12. hassan

    bien dommage que des gens qui ont vecu depuis 1962 a SBA et a leur deces on par qu’ils sont nedromi, tlemcani et je ne sais quoi encore ..assez de ,,,enfin Allah yarham man rah

  13. ABBES2

    La famille TAIBI vient de perdre le père, le grand père, le cousin hadj TAYEB TAIBI l’ancien IMAM de la mosquée ZAID IBN THABIT situer prés de la cité police .
    Suite à cette nouvelle je présente mes sincère condoléances à ses fils MOHAMED l’ancien cadre au sonacat DJAMEL EDDINE avocat à la cour et HOURIA adjointe d’éducation au lycée MEFTAHI SBA.
    إنّا لله وإنا اليه راجعون رحم الله الفقيد وأسكنه فسيح جنانه

Répondre