La Voix De Sidi Bel Abbes

Pensée : 5 ans déjà nous quitta la battante Reguig Rachida, figure emblématique locale. Par Louled Abdelkrim

2Modestement parlant je ne pouvais laisser passer ce mois d’octobre sans tenir à observer une pensée à la grande battante Rachida Reguig qui nous quitta il y a 5 ans de cela. Et pour cela voire ma modeste contribution et selon notre source à savoir notre frère aîné Hadj Kadiri Mohamed voici un résumé de la carrière riche de cette grande figure du sport, culture, et même des médias.

Reguieg Rachida c’est un nom, une figure emblématique locale et même nationale qui nous a quitté presque d’une manière inattendue car dit-on elle n’était pas tellement malade indiquent quelques collègues a elle qui ont assisté à l’enterrement à Ain El Berd (ex Oued Imbert) ce jour. Pour rappel, la défunte débuta comme professeur de sport au lycée Ennadjah très accroc de expression corporelle, elle créa en 1978 le premier ballet féminin (le ballet national mixte) ce groupe composé exceptionnellement de filles lycéennes fut le grand ambassadeur de Sidi Bel Abbes à travers le monde en participant à de nombreux festivals internationaux. Il accompagna aux soirées de variétés de grands noms de la chanson algériennes, Nouri Koufi, Mohammed Lamine ….Le sacres remporté par ce ballet permet à Reguieg Rachida de signer un contrat avec la RTA, son groupe prit naissance au conservatoire municipal alors qu’elle exerçait comme professeur de dance. C’est au cours de passage d’une émission culturelle de la RTA / Oran au conservatoire avec la visite de Hdidouane que fut décidé la création de l’émission télésérie enfantine « El Hadika El Sahira ». Reguieg a aussi à son actif la création des premiers mouvements d’ensemble à l’occasion de la semaine de l’école et de Youm El Ilm ou chaque année plus de 1000 enfants présentaient des fresques au stade 24 février. La battante a beaucoup encadrée le sport féminin notamment le Handball ou les jeunes de l’époque se rappellent des performances de la ball a sept au stade Adda Boudjlal ; que dire du ballet…etc.  Ses initiatives ne sont pas passés inaperçues, c’est ainsi qu’elle fut l’une des chorégraphes aux mouvements d’ensembles lors de la cérémonie de jeux méditerranéens, de la coupe d’Afrique des nations…etc. Ces années de jasmin 1977 – 1987 ont eu aussi comme partenaires de Reguieg Rachida le groupe Raina Ray et Beni Ameur de Bousmaha Mohamed (au Canada actuellement), Angham el Andalous feu Bedjaoui AEK (tous ces groupes étaient abrités au centre culturel de l’académie une aile du CEM Fénelon), ou le dynamique Mr. Hadri Miloua figurait comme encadreur administratif et pédagogique. Reguig exerça au lycée Nadjah jusqu’au 15 Février 1984, nous dit notre ami proviseur Mr. Cheniti Ghalem.  Ensuite, elle enseigna au lycée Meftahi, puis à Oran ou elle faisait la navette. Au passage, un de ses ultimes séjours dans son bled natal Sidi Bel Abbes, fut à l’occasion du festival international de danse folklorique comme membre du jury. Elle habitait avant son départ de Sidi Bel Abbes le boulevard Edgar Quinet (aujourd’hui Abbane Ramdane), voisine des Fekih et de notre cher ami Mr. Nouara Yahia. Elle resta jusqu’au dernier moment de sa vie la femme amoureuse de sa vocation artistique, elle marqua par sa présence et son cachet culturelle. Une page de l’histoire culturelle, une page tournée mai non oubliée. Conclue notre source. Allah Yerhamha

1

URL courte: http://lavoixdesidibelabbes.info/?p=69570

Posté par le Oct 17 2016. inséré dans ACTUALITE, PENSEE. Vous pouvez suivre les réponses de cet article à travers le RSS 2.0. Vous pouvez aller à la fin et répondre. Le Ping est actuellement interdit.

10 Commentaires pour “Pensée : 5 ans déjà nous quitta la battante Reguig Rachida, figure emblématique locale. Par Louled Abdelkrim”

  1. sidi yacine

    Notre soeur Rachida Allah Yarhamha était toujours attachée à ses convictions, c’est l’une des figures artistiques de Sidi Bel Abbes à la fois la plus admirée et la plus oubliée. Grace à son travail et son sérieux elle a connu une ascension sociale à Oran au point de devenir la conseillère des femmes à El Bahia fm. C’était la grande oukhte à Tessalah ….

  2. LOULED ABDELKRIM

    اللهم ارحمها برحمتك الواسعة و اسكنها الفردوس الاعلى

    • ABBES.2

      Bonjour
      Notre prof Rachicha était très connu au niveau de sidi bel abbes .Rabi yarhamha w ywassa3 3liha.
      Mais il y avait Trois autres professeurs très connus aussi. C’étaient des oulamas de la ville. Chikh Mansouri ex prof au lycée el haoues .Chikh Maatallah ex prof au lycée nadjah. Chikh Kabati ex prof au lycée Azza AEK. Rahimahoum Allah.
      Ce que je vous demande Mr LOULED c’est une petite pensée à ses trois célèbres et braves hommes.Ils sont devenus presque inconnus sur tout chez nos jeunes.
      Please Mr LOULED faites un effort et dieu seul peut vous récompensé.
      Bonne journée.

  3. SBA

    Une grande sportive et femme engagée dans le milieu culturel ayant également servi la presse dans la radio animant des émissions. Cette pensée est une lutte contre l’oubli Je vous en remercie de nous rememorer ces personnages connus par leur amour et passions aux sports et arts. Que le bon Dieu la bénisse inchallah.

  4. y compris le danseur et chanteur HAKIM SALHI , qui était son disciple danseur à ce temps là ..merci Louled Abdelkrim pour la pieuse pensée dédie à sa mémoire de notre chere soeur rachida , allah yarhamha wassa aliha..

  5. bachir bouaidjera fayçal noréddine

    السلام عليكم و رحمة الله و بركاته
    نترحم على الأستاذة و الجارة و الخلوقة و الرياضية.سيدي بلعباس تفخر بالمرحومة رشيدة سنة 1985 نالت البطولة الوطنية المدرسية بوهران لكرة السلة كما أنها في الأعوام الأخيرة إنتقلت إلى العاصمة و من بعدها إلى وهران حيث كان لها عدة حصص بإداعة وهران الجهوية الباهية و كان لها صدى كنت من بين المستمعين لأنها كانت تتكلم على كل شيء الرياضة للييييييييييييا و الطبخ لغغغيييييررييييييي.
    في هذه الذكرى لا يسعني إلا أن أطلب لها الرحمة و المغفرة .
    و الجماعة التي تقوم بهذه المبادرات أتمنى لهم التوفيق و لهم كل التقدير وكل هذا في سبيل الله

  6. Imène

    Allah Yrahamha , birahmatihi el wassi3a ..
    Un large sourire , des yeux pétillants , on a du mal à imaginer qu’elle n’est plus de ce monde.. c’est le sentiment que j’ai à chaque que je feuillète la rubrique nécro , que ce soit pour des personnes de ma famille ou des inconnus ..toujours ces visages beaux , leur regard surtout, tendre , vous  » prend  » comme ça ! Oh ..on est bien peu de choses ! je sais aussi que la pendule d’argent qui ronronne au salon , qui nous attend ..Mr Louled A : Quel âge avait Rachida à son décès ? Avait elle des enfants ? Si vous jugez mes questions indiscrètes , ne répondez pas , je comprendrai ..
    Allahoma arham mawtana ajma3ine , w aj3alhoum min ahli el djenna. Amiin.

  7. chaibdraa tani djamel

    Une grande dame qui a elevé la culture belabesienne et nationale au niveau mondial avec ses sorties internationales de son ballet « SIDI BEL ABBES » sans oublier les « BENI AMEUR », « RAINA RAI » qui ont fait de méme.J’éspére que les autorités locales penseront INCHALLAH à donner son nom à centre sportif ou culturel. ALLAH YARHAMEK chére cousine

  8. Ghosne

    Salem, Allah yarhamha Rachida Reguieg. C’était la Suédoise de sidi bel abbes une très belle blonde platine aux grands yeux bleus qui a fait ses classes auprès de Mme Chaiba au Lycee En nadjah, elle avait le sport dans le sang!svelte,elancee.Elle avait fait le CNEPS de Ben aknoun .Repose en paix grande fille de grande famille.

Répondre