La Voix De Sidi Bel Abbes

Oeillade : Une ville qui accueille de grandes manifestations culturelles.

La rubrique Œillade a vu vite un répondant auprès de nos lecteurs(ices). Néanmoins, nous ne pouvons publier toutes les photos dans notre journal a été destinataire. pour cette fois ci, nous soumettons quelques unes, quant aux autres envois, ils se feront au fur et à mesure. Et dire que notre ville et notre wilaya en général se prépare à abriter en juillet d’importantes manifestations culturelles, une a caractère international, et autres activités de loisirs sans omettre la nécessité d’accueillir dans de bonne condition environnemental le sacré mois de ramadhan 2011.

Deux fuites d’eau l’une en face de l’autre à la rue des trois frères Amarouche (ex rue Béranger) derrière la Méderssa .

danger en plein milieu du croisement de la rue des frères Affaf ex rue de Bretagne et la rue de poitou .

les travaux  non achevés (rue Bouyadra daho  à proximité du bain Djarab)

rue Senni Ahmed ex Anathole France (état de la rue depuis déjà trois ans.)

rue lieutenant  Lazhari (perpendiculaire à la rue Pasteur)

Une fuite d’eau à la rue Abou Sfiane Benharat Hai bab daya  .

Compte rendu d’une petite visite à Tilmouni

une épave de voiture abandonnée par son propriétaire devant chez lui sans inquiété monsieur le maire et son assemblée, sans pour autant vous dire qu’il y a une autre carcasse  de voiture juste en face . Pour l’état des routes  sans commentaires, c’est une catastrophe, indique Mr B.H

URL courte: http://lavoixdesidibelabbes.info/?p=4881

Posté par le Juin 9 2011. inséré dans ACTUALITE, SBA VILLE. Vous pouvez suivre les réponses de cet article à travers le RSS 2.0. Vous pouvez répondre ou laisser un trackback à cet article

8 Commentaires pour “Oeillade : Une ville qui accueille de grandes manifestations culturelles.”

  1. badrou

    la rue sinii ahmed à filaj abbou état de la rue depuis presque 10ans,aussi la rue lientnant lazhari
    l’équipe de la voix on était déja constaté les lieux et pris des photo qui présente l’état catastrophique de nos rues à FILAJ ABBOU

  2. badrou

    aussi c’est pas jsute le probléme de les rues,meme on n’a un probléme d’éclérage public dans la nuit
    on n’est peur de resté meme chez nos portes,à cause des agressions

  3. El-katib el-andalousî

    ya khay boudjakdjic’est la vie quotidienne et on y peut rien .
    A ton avis ,ne crois-tu pas que le chaab est pour beaucoup dans cet état lamentable .
    OULI YA KHAY la part de responsabilité incombe au citoyen et tous ces cartons vide jetés devant l’épicerie ,et cette eau stagnante devant les portes .LES AMENDES ET P V NE SUFFIRONT PAS POUR CIVILISER le peuple .Il faudrait une instruction civique non seulement pour les enfants à l’école ,mais pour les adultes une civilité à leur hauteur et encore s’ils seront bien éclairés

  4. abbassia bent sba

    ce monsieur qui a fourni des photos parlantes a repondu a un appel deson journal ici ilest question de citoyennete c ‘est ce que je suppose repondre du tac au tac que les pouvoirs publics assument

  5. Madjid T ( Toulouse)

    Ces photos ne sont pas surprenanates . Ca a toujours été comme ça . L’Algérie est depuis 1963 un pays à la dérive , qui va droit dans le mur , par la faute de responsables ignares , acculturés et cupides . Le peuple est aussi responsable , car chacun se dérobe de son rôle envers la société et ne pense qu’à son intérêt personnel.
    Boudiaf avait déja tiré la sonnette d’alarme en 1963 ! Il avait écrit son bouquin intitulé : « oû va l’Algérie ? »

  6. MIMOUNI KADDA

    SALAM. HRAM AALIKOUM

Répondre