La Voix De Sidi Bel Abbes

Nous sommes ni amnésiques ni ingrats : 51éme anniversaire du procès du réseau Jeanson.

 »Tout écrit n’est point publié pour plaire… » Se disent  en aparté leur s  auteurs (anciens ou nouveaux dans la presse). Néanmoins les devoirs de mémoire ne peuvent logiquement être ruinés par la classique démarche adoptée généralement dans le traitement des informations quelque soit leur genres. C’est pour cela qu’une halte lorsqu’elle est incontournable a nos yeux nécessite de poser des balises que nous considérons que la contribution d’une importante partie des intellectuels Français  qui ont pris cause et fait avec notre guerre de de libration nationale ne doit pas être oubliée. Et la nous observons aujourd’hui, un devoir de reconnaissance vis-à-vis de ces hommes et femmes, de tout bord qui durant notre guerre et au péril de leur vie, ont assisté, mobilisé l’opinion internationale pour la cause Algérienne. En ces épreuves là, période charnière, se révéleront au grand jour des contingents de vrais français, et autres humanistes. Et là l’odyssée d’Henry Maillot, Maurice Audin, Maurice Labane, le Général Bollabordiére, conjuguée a tous ceux qui a leurs manières, ils ont fait la guerre à la guerre. Politiques, militaires, religieux, artistes, militants de gauche, tous conscients de représenter les vraies valeurs des peuples épris de paix et de recouvrement de l’indépendance. C’est le cas aujourd’hui d’une halte  a l’occasion du 51éme anniversaire du procès des membres du réseau Jeanson.

Ce dit procès indique le journal *Live2times* s’est ouvert devant un tribunal militaire le procès des membres du Réseau Jeanson, car ces  membres la apportaient leur soutien au Front de Libération Nationale. Le réseau avait été démantelé en Février 1960 suite à l’arrestation de plusieurs de ses membres. Le procès qui s’etait ouvert  devais juger 23 d’entre eux, Algériens et Français, qui risquaient jusqu’à dix ans de prison pour « Atteinte à la sûreté extérieure de l’État. Feu Francis Jeanson, qui est mort par un premier Aout à Ares (gironde natale) a l’age de 87 ans, ce grand philosophe qui est fondateur du mouvement, en fuite etait absent, et a toujours affirmé agir au nom d’idéaux nobles et au service de la France. En ce jour la également, en réaction à ce procès, un appel pour le « droit à l’insoumission » vient d’être lancé par 121 intellectuels français. Ce rappel s’imposait et notre journal a des son lancement tenu a inscrire les devoirs du memoire dans son menu, c’est ainsi que nous entreprenons cet exercice, car nous sommes ni amnésiques ni ingrats, vis-a-vis de ceux qui a nos yeux representent les vraies valeurs des peuples épris de paix.

URL courte: http://lavoixdesidibelabbes.info/?p=7724

Posté par le Sep 6 2011. inséré dans ACTUALITE, MONDE. Vous pouvez suivre les réponses de cet article à travers le RSS 2.0. Vous pouvez répondre ou laisser un trackback à cet article

25 Commentaires pour “Nous sommes ni amnésiques ni ingrats : 51éme anniversaire du procès du réseau Jeanson.”

  1. un lecteur

    Cet hommage est tout à l’honneur de votre journal, car il est très important de saluer le courage de tous ces hommes et femmes, hommes de lettres, artistes, acteurs, journalistes , qui ont soutenu et défendu – dès les premières heures- la justesse du combat national.
    Cette démarche est très importante pour la récupération et la reconstruction de notre mémoire, de toute notre mémoire historique que nous devons restituer dans son entière vérité aux générations encore en culottes courtes au moment de ces faits et à celles de l’après-indépendance qui, malheureusement, n’ont reçu à ce jour qu’un aspect fragmenté de notre histoire récente.

  2. kaddous.cv

    un joli hommage mais aussi un honneur pour ce journal qui d’apres mes lectures quotidienne a des reflexes particuliers inedits . continuer messiers ces francais ont honoré le peuple francais

  3. Memoria,

    Henri Maillot et Maurice Laban pour ne pas oublier Fernand Yveton étaient des enfants du pays,ç’est à dire des pieds noirs;le premier né à Alger en 1928,le second à Biskra en 1914 et le troisième à Salembier en 1926 .Les deux premiers militants engagés dans le combat anticolonialiste seront encerclés à El Karimia(ex Lamartine) Chlef par les harkis indigènes (ironie de l’histoire) du bachagha Boualem puis exécutés sur place par l’armée française .Tomberont à côté d’eux des frères camarades algériens comme Hannoune,Moussaoui et Zelmaï
    Fernand Yveton sera exécuté le 11 fèvrier 1957 pour avoir déposé au nom du FLN après avoir été Pca une bombe à l’usine de gaz du Hamma et qui fût désamorcée…Son recours à la grâce présidentielle fût refusé par René Coty et l’amateur…de couscous aux merguez François Miterrand alors garde des sceaux !!!
    Me Albert Smadja ,avocat commis d’office,rapporte qu’avant sa décapitation Yveton déclara: »La vie d’un homme,la mienne compte peu.Ce qui compte c’est l’Algérie,son avenir.Et l’Algérie sera libre demain.Je suis persuadé que l’amitié entre français et algériens se ressoudera ! »

    Tant d’exemples à méditer et à intégrer dans les livres d’Histoire de nos enfants pour intégrer la vocation indépendantiste et internationaliste de notre guerre de libération qui ne fût aucunement religieuse ou sectariste !
    Maurice Laban ,instituteur de formation,avait fait la guerre d’Espagne en 1936,et blessé,avait envoyé une lettre à ses parents pour qu’il sacrifie un mouton pour les pauvres au Wali(marabout) de Sidi Messaoud à Biskra!
    Des modèles d’identification pour nos jeunes qu’on ne trouve plus aujourd’hui au sortir de nos mosquées !!!

  4. IDENTITE

    ON PARLE DE L4ALGERIE AVEC LA VENUE DES CONNARDS incredules mecreants et miserables

  5. IDENTITE

    je ve dire AVANT les connards de mecreants incredules miserables des croisés chrétanos juifs et athés

  6. Hamid D ( SBA)

    Quelle intolérance ! Oû va notre pays comme ça ?

  7. IDENTITE

    par contre je salue tous les vrais chretiens qui ont militer pour liberer et demystifier les croisades

  8. IDENTITE

    je ve dire qui ont liberer l’algerie des mains des chiens

  9. Historica

    Merci identité d’illustrer mon propos.
    Vous êtes l’ADN et le mutant du laboratoire FLN

  10. IDENTITE

    lalgerie est terre d’islam et de tolerance meme les juifs eté bien avant la venue des croisés et pieds noirs espagnols maltes alsaciiens potugez grec allmanes etc tous ces gens sans terre qui voulaienbt s’accaparer le bled musulmamn

  11. IDENTITE

    Aux XIIe et XIIIe siècles les Croisades coûtèrent beaucoup de sang aux Arabes (musulmans et chrétiens), aux Juifs d’afrique du nord et du Proche Orient, aux Chrétiens de Hongrie et de Serbie par les hordes de Pierre l’Hermite, enfin aux Chrétiens de Byzance par la Quatrième Croisade organisée par le pape Innocent III et le Doge de Venise.

    Ce sang ne fut pas perdu pour tout le monde.

    Il fut le premier tribut pour le développement de l’Europe, qui précéda le tribut du sang des Amérindiens, des Africains, des Asiatiques et autres peuples qui jouirent des bienfaits de votre « Mission Civilisatrice ».

  12. IDENTITE

    La guerre d’Algérie commença en 1830 avec l’arrivée des croisés Français qui venaient après tout, officiellement du moins, civilisaient les Algériens musulmans

    La guerre d’Algérie commença avec les massacres sadiques du Duc de Rovigo dont on voulut perpétuer la mémoire en donnant son nom à une bourgade d’Algérie.

    Abd El Kader ne voulait pas chasser les Français de toute l’Algérie.

    Il voulait au contraire coexister, comme il écrivit alors au roi de la Bourgeoisie française Louis Philippe. Mais la Bourgeoisie française lui répondit par des renforts militaires et des enfumades pire que la shoah des juifs ils ont rasés des tribus entieres et anénati l’identité des algeriens qui maintenant vous font la bise et vous donne l’occasion d’insulter le FLN et son gouvernement

  13. IDENTITE

    la france :Au lieu de se salir dans des « sales guerres »,

    elle usa de la roublardise avec le Divide and Rule
    (diviser pour régner)

    et un Intelligence Service plus malin que les héritiers du 2e Bureau ou les SS

    L’autre Aile a fait battre les « coloured » partout entre eux en vendant des armes aux deux camps, comme avait fait la Mésentente Cordiale au XVIIIe siècle en faisant battre Algonquins contre Iroquois et vice versa.

  14. Historica

    Cher Memoria vous m’auriez reconnu comme moi je vous aurai identifié. Cela étant posé j’ai n’ai aucune voluté de me dissimuler et j’ai déjà dit que donner un masque à quelqu’un faisait surgir la vérité.
    J’ai porté l’uniforme et je pense l’avoir honoré tout comme vous à l’heure ou la Patrie nous a ‘rappelé’.
    Dans guerres civiles je ne pense pas seulement en termes d’affrontement armé mais en termes de dissenssions religieuses et idéologiques.
    Je ne suis pas un contempteur de l’armée dans ses fonctions régaliennes de défense mais un opposant farouche des dérives affairistes et de langue de bois.
    Trés amicalement

  15. Historica

    lire ‘volonté populaire’ of course

  16. un lecteur

    A Memoria et Historica,

    Je lis avec ravissement vos échanges intéressants qui nous interpellent au plus haut point à travers le regard que vous portez, l’un et l’autre, sur notre l’histoire et notre identité.
    Tout en précisant au départ que débattre n’est pas juger, il n’est en aucun cas question, au regard de certains propos très tranchés,de faire ici la police de la pensée, mais bien au contraire, d’être les Djounouds de la réflexion libérée et les artisans d’un dialogue apaisé.
    Ce faisant, je partage totalement les points de vue développés par l’un et l’autre, et qui se rejoignent sur le fond, hormis quelques formulations d’objections qui méritent quelques éclaircissements.
    Memoria a salué le travail des soviétiques, des égyptiens et autres nations engagées dans la consolidation de notre pays au lendemain de notre jeune indépendance.
    Tout en soulignant le mérite des efforts qu’ils ont accompli dans le secteur économique, celui engagé dans le secteur de l’éducation, et donc de la formation idéologique , ont été indiscutablement les germes porteurs de ce qu’Historia qualifie à juste titre de ‘dissensions » au plan des super-structures.
    Notre propos n’est pas de fustiger ces différents ressortissants étrangers  » intuitu personnae « , car il n’est pas question ici de s’appuyer, au plan intellectuel , sur une analyse qui risque d’être réductrice de la complexité du devenir de l’Algérie.
    Car, comme dit proverbe chinois,  » seuls les idiots regardent le doigt qui leur indique la lune ».
    Ce sont de ces desseins, avoués ou inavoués, dont il faudrait nous emparer, et en débattre ici pour comprendre ces dissensions et divergences de points de vue qui ont empoisonné l’existence morale des algériens.
    Bien à vous.

  17. Historica

    Confucius parle de trois manières d’accéder à la sagesse:
    Par l’exercice de la raison ( la plus noble);
    par l’imitation (la plus facile),
    par l’experience et la correction de ses erreurs (la plus formatrice)

    • Memoria,

      Cher Historica,

      Ibn Rochd (Averroès) né en 1136 à Cordoue et mort en 1198 à Marrakech,répondant à un de ses disciples sur l’utilité de la philosophie,eût cette réplique;
      «  »Apprends aujourd’hui comme toujours que la philosophie ne servirait à rien si elle ne liait pas ces trois choses !
      -Une science fondée sur l’expérience et la logique pour découvrir les choses,
      -Une sagesse qui réfléchisse sur les buts de chaque recherche scientifique pour qu’elle serve à rendre notre époque plus belle,
      -Une révèlation,celle du Coran,car c’est seulement par la révèlation que nous connaitrons la finalité de nos vie et histoire… » »
      A méditer !

  18. kebdani zouaoui

    je pense que le journal de la voix se caracterise par des textes inedits surtout dans l’evocation vous avez bien fait de dire qu’il ne faut pas faire l’amalgame car dans le peuple francais des gens se sont sacrifieset vous donnezdes nomms mafoi je neles connaissais pas en totatilite.

  19. touhami telagh

    sur la photo je reconnais deux personnalites ali haroun et feu jeanson du fameux reseau des porteurs de valises une reconnaisanc est partagee et ce journal a pense et puis cela est meconnu dans les rangs des jeunes des 2 rives.

Répondre